AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757804987
Éditeur : Points (28/06/2007)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 42 notes)
Résumé :
En 1914, Lev Korovine, peintre russe émigré à Paris, est laissé pour mort dans une tranchée où il entend, pendant onze heures, un camarade agonisant lui scander à l'oreille le nom d'une femme mystérieuse : Mareva.
Revenu à Paris, Lev découvre que la guerre a tué en lui toute possibilité de création et que seule cette femme lui permettra peut-être de renouer avec l'art. Commence alors une quête désespérée, à laquelle se joignent ceux qui firent la légende de M... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
carre
  03 mars 2012
Dans ce roman, Dan Frank redonne vie au Montparnasse des années 20, à travers la vie du peintre russe Lev Korovine, ayant perdu l'inspiration après avoir connu l'horreur des tranchées et vu la grande faucheuse de très près. Il se lance sur les traces d'une femme de retour à Paris dont le nom lui à été soufflé par un de ces compagnons d'infortune.. Les figures mythiques de ce Paris libertaire et intellectuel deviennent en filigramme les personnages du roman : d'Apollinaire à Jacob de Modigliani à Soutine. Une capitale, un quartier qui se vautre dans l'alcool, le sexe libre ou tarifé, l'amitié, la création.
Mais c'est surtout la dérive inéductable d'un homme qui a laissé son coeur et son âme dans les tranchées.
Frank restitue de façon remarquable la vie d'un quartier mythique qui connu un nombre hallucinant de créateurs sur une même période. le roman nous touche parce que Korovine s'accroche à l'image idéalisée de cette femme, dernière espoir de renaitre à la vie. Comme la lumière d'un phare en pleine tempête. Somptueux et crépusculaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
michfred
  29 mai 2015
Un peintre russe émigré à Paris, cherche une femme aimée et le retour de l'inspiration...et Dan Franck en profite, avec le talent qu'on lui connaît dans les reconstitutions historiques (je pense à son super boulot avec Tardi sur la Commune de Paris) pour nous faire faire le tour des ateliers de Montparnasse entre les deux guerres..Un régal, même si la trame romanesque est un peu un prétexte (ou plutôt une "prétoile")!Je suis comme le personnage de "Minuit à Paris " de Woody Allen: je voudrais bien rencontrer un mage sympa qui m'enverrait faire un tour dansce quartier-là et à cette époque-là!!
Il y avait dans tous les bistrots et ateliers de Montparnasse une vraie communauté d'artistes, échangeant leurs idées, mêlant leurs talents dans les mêmes projets (Cocteau, Milhau, Diaghilev, Modigliani, Gauguin...).
Aujourd'hui, si on y rencontre Jean-Pierre Léaud qui vous jette un oeil noir au bar du Rosebud, on a déjà le sentiment d'avoir passé une soirée formidable...
Commenter  J’apprécie          130
Mimimelie
  11 septembre 2018
C'est une formidable histoire qui conjugue à la fois un beau récit romanesque et le reportage d'une époque politique, sociale et artistique.
Paris, Montparnasse, Lev Korovine est un peintre immigré, d'origine russe, attiré comme beaucoup d'artistes par la liberté et le foisonnement artistique.
Nous sommes au coeur de la Grande guerre et comme nombre de ces immigrés il considère juste de s'engager pour défendre leur patrie d'accueil. Il va connaître les tranchées et toutes ses horreurs mais en revenir prématurément, après qu'un obus ait envoyé son corps éclaté, écraser son copain dans un trou duquel il n'a pu ni le sortir ni le soulager onze heures durant. Il en reviendra hanté par un prénom que son copain agonisant n'a cessé de lui murmurer à l'oreille pendant toutes ces heures. Brisé, moralement paralysé, il se retrouve incapable de reprendre ses pinceaux.
Il retrouve ses amis, Modigliani, Zadkine, Soutine, Foujita, Max Jacob, Apollinaire, Vlaminck, Juan Gris, Pacsin et les autres, pour la plupart aussi pouilleux que lui, souvent métèque aussi comme lui, et qui, sachant que peindre est son gagne-pain, mais aussi sa raison de vivre, vont tenter de l'aider.
Convaincu que son seul espoir de guérir de cette paralysie est de retrouver cette fille dont son infortuné copain lui a susurré le nom interminablement, il va se lancer à sa recherche.
Ce livre est l'histoire de cette interminable et urgente quête, qui prend la forme d'une suite ininterrompue de scènes saisissantes, d'anecdotes incroyables. On baigne dans une atmosphère survoltée de plaisir, de folie, de génie, mais aussi de cynisme et de désespoir, et on est comme entraîné comme dans une valse effrénée par ce livre qui mêle guerre, amour et art. Mais il faut surtout retenir son souffle car on en a besoin pour la fin.
Un très beau livre doublé d'une écriture sobre et féroce à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sylvie2
  06 octobre 2014
En 1914, Lev Korovine, peintre russe émigré à Paris, est envoyé au front. Il y est gravement blessé et de retour à Paris, il ne sait plus peindre. Il se met alors ardemment à rechercher l'élément qui lui permettra de peindre à nouveau.
Très beau livre qui parle du besoin de peindre, mais aussi de toute une série de peintres du début du XXème siècle. A recommander aux amoureux de la peinture.
Commenter  J’apprécie          90
Shabanou
  07 janvier 2018
Bonjour les lecteurs ...
Lev Korovine, peintre russe installé à Paris, est allé se battre sous les couleurs du drapeau français durant la guerre 14.
Démobilisé suite à une blessure, il rentre dans la capitale et ne parvient plus à peindre, obsédé par le prénom d'un jeune femme " Mareva", prénom scandé par son ami d'infortune mort à ses côtés.
Korovine est persuadé qu'il pourra reprendre les pinceaux quand il aura retrouvé la jeune femme ....
Dan Franck nous fait revivre le Montparnasse du début du siècle passé.
A travers Korovine, c'est la vie des artistes tels que Modigliani, Apollinaire,Soutine et tant d'autres qui est retracée .
Un joli roman qui retrace une époque révolue.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
DAFNEYDAFNEY   04 septembre 2019
Avant sa rencontre avec Soutine , elle n'avait jamais posé pour un peintre. Elle était danseuse . Ses gestes empreints d'une grâce exquise. Elle n'était pas renfrognée ou distante , ainsi qu'elle apparaissait sur la toile de ChaÎm. Elle é tait plutôt comme Lev l'avait vue à la rotonde : tantôt grave, tantôt espiègle . Toujours naturelle .Ses questions étaient naïves ses réponses assurées , presque définitives, ses silences , d'une profondeur insoupçonnable. Elle voulait tout, vite s'exclamait , boudait , disparaissait, surgissait, comme un raz de marée , s'endormait profond comme un volcan éteint. Elle faisait des pointes sur la vie .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MimimelieMimimelie   10 septembre 2018
Toute la nuit on a entendu les Allemands parler dans les boyaux d’en face. Il y a même eu quelques échanges entre les poilus et les casques à pointe. Ça arrive parfois. On se raconte des histoires. On rend des nouvelles. On regrette cette guerre. Mais lorsque l’état-major commande le feu, quelques secondes avant que les pièces d’artillerie crachent leurs salves, on jaillit de dessous terre, baïonnette au canon, pour se réduire en sang et en bouillie.

C’est un embrouillamini de formes et de couleurs. Les poitrines hachées, les effondrements, la terre retournée, le vacarme et les hurlements composent un kaléidoscope rougi du sang des autres que regardent, au loin, les maréchaux d’Empire dans l’œilleton des jumelles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nataly11nataly11   28 décembre 2013
Combien de fois avant de se mettre à l'ouvrage, Lev avait il nettoyé et nettoyé encore des pinceaux presque immaculés, tourné, retourné des toiles vierges, lissé le grain d'un papier ? Simplement afin de différer l'instant du commencement. S'occupant de la forme pour,un instant encore, laisser le fond au creux des vertiges. Le fond : donner une forme à un vide. Faire apparaître l'invisible. Se transformer soi-même en un fragment d'oeuvre d'art. Comment, au sein de ces gouffres où chaque fois l'artiste joue sa peau,ne pas s'accrocher aux parois les plus immédiatement disponibles : les tubes, l'huile, les pinceaux, la plume, le papier ? L'outil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   10 septembre 2018
Zadkine était muté comme ambulancier à Epernay.
Lev laissa son bloc au fond de la poche de son manteau noir. Il songeait qu’à son tour Zadkine allait découvrir la plainte des obus, les shrapnels claquant, les traits blanchâtres des fusées, les canons de 120, les canons-révolvers, le Lebel, les rats cavalant dans les tranchées, les ordres gueulés, les blessés geignant, les dragons et les mitrailleurs, les zouaves et les chasseurs, le génie, la poudre et le soufre, la guerre, la guerre pour ce ays de merde que les métèques remerciaient ainsi, à la vie à la mort, tant ils l’aimaient de leur avoir si bien ouvert les bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MimimelieMimimelie   11 septembre 2018
- Mieux que la baignoire de Foujita cette douche ! commenta Juan Gris

- Cadeau d'un ami qui avait le vice de la propreté, poursuivit la jeune modèle en s'asseyant sur une chaise. Il travaillait dans la banque et se lavait les mains de la misère d'autrui. Comme je n'avais pas grand sou, il s'est nettoyé la conscience en m'offrant une pièce de bains. Çà lui faisait croire qu'aimant les pauvres il pouvait récurer les riches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Dan Franck (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dan Franck
Payot - Marque Page - Dan Franck - le vol de la Joconde
autres livres classés : Quartier MontmartreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
548 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre