AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070309436
208 pages
Éditeur : Gallimard (16/11/2006)
3.96/5   25 notes
Résumé :
Je suis Primo Carnera, le plus grand boxeur par la taille qu'on ait jamais vu, la Montagne de fer. Je me suis mesuré aux hommes les plus forts etj'ai même combattu contre un kangourou et contre King Kong. Je suis Primo Carnera, un paysan du Frioul, idolâtré par le régime fasciste. Mussolini m'a adoré puis m'a renié quandj'ai perdu contre Joe Louis. Je suis Primo Carnera, l'ami de John Wayne.J'ai craché sur Bogart et, au cinéma,j'ai été pirate, gangster et même Frank... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
patrick75
  09 août 2012
La biographie romancée du boxeur primo Carnera, originaire de la région du Frioul ( Italie). Les Italiens en ce temps là vivait sous le régime fasciste de benito Mussolini. Issu d'une famille très pauvre, Carnera, un géant ( 1m97 pour 122 kg), plutôt du genre " benêt", se verra manipulé par des managers véreux. L'écriture est originale dans le fait que plusieurs narrateurs se succèdent, y compris Primo lui même. Plus qu'un livre sur la boxe, il s'agit d'un livre sur une époque, sur une vie, celle de primo Carnera né à Séquals dans le Frioul Italien, qui ne rêvait que d'une chose: que sa " mamma" soit fière de son fils.
Très beau livre, le "héros" par son côté naïf est très attachant.
Commenter  J’apprécie          230
leboncoinlecture
  12 septembre 2021
Biographie fictionnelle de Primo Carnera, le géant (au sens propre et figuré) de la boxe italienne dans les années 1930, victime de son bon coeur, manipulé et exploité par ses différents collaborateurs autant que par le régime de Mussolini.
J'ai été déstabilisée au départ par le format de cette oeuvre : quatre grande parties correspondant aux étapes de sa vie, chacune divisée en chapitres, eux-mêmes subdivisés en sous-parties auxquelles sont donnés des titres annonçant la date et/ou le lieu et/ou l'interlocuteur et/ou le thème.
L'ordre chronologique est souvent éclaté, on fait des va-et-vient entre les périodes, les étapes et les anecdotes et, pour ma part, j'ai eu du mal à comprendre l'intérêt de ce procédé, les parties étant juxtaposées, sans transition entre elles, sans fil narratif. Chaque sous-partie ressemble à un résumé des faits avec un léger accent littéraire ou à une explication de type journalistique ou au point de vue d'un personnage qui donne l'impression de s'adresser à un journaliste ; le point de vue de Primo Carnera apparaît également systématiquement en italique.
Mes interrogations sur la forme passées, j'ai été prise et émue par le destin de cet homme, grâce aux mots simples mais percutants de l'auteur - je l'ai finalement lu d'une traite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Moglug
  02 février 2018
Philippe Fusaro réussit la prouesse d'intéresser le lecteur lambda au parcours de Primo Carnera, champion du monde de boxe en 1933-1934, pur produit de l'émigration italienne aux Etats-Unis, pur produit d'une industrie de la boxe mafieuse et fort peu encline à récompenser leur champion à leur juste titre. L'écriture de Philippe Fusaro est fluide, maîtrisée, soignée et contribue largement à l'intérêt de cet émouvant roman biographique.
Sur le même sujet et pour un plaisir de lecture décuplé, je recommande vivement Sur cette terre comme au ciel de Davide Enia.
Commenter  J’apprécie          30
Marech20
  21 septembre 2017
Qui aurait pensé que je choisirai un livre sur un boxeur italien du début du siècle? Pas moi à l'origine. Mais comme j'ai beaucoup apprécié d'autres livres de cet auteur, je suis passée outre pour une fois... et je n'ai pas été déçue. Livre écrit à plusieurs voix (dont celle, naïve, du héros), où les époques se mêlent.. et vraiment bien écrit. J'apprécie donc toujours le style de cet auteur... et les histoires qu'il raconte.
Commenter  J’apprécie          10
Ness
  11 mai 2011
Ecriture maitrisée, style accrocheur. Un roman à lire
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
patrick75patrick75   06 août 2012
-" Il y aura, toujours, un peu de lumière au fond de l'ombre et un peu d'ombre au plus brûlant de la lumière".



Edmond Jabès
Commenter  J’apprécie          150
patrick75patrick75   07 août 2012
" En boxe, la condamnation à la défaite est implacable, nul n'y échappe, et le soir même de votre plus grand triomphe annonce celui de votre déclin."


Louis Léon-Martin
Commenter  J’apprécie          100
patrick75patrick75   07 août 2012
Alors, pour ça, tu donnes tout ce que t'as Ton corps. Ta vie. Parce que t'as rien d'autre à mettre sur le tapis. Les gens qui viennent à la boxe, ils savent ça. Que t'es qu'un pauvre gars. Que t'es pas un fils de. Qu'à ton pantalon, y a jamais eu de poches. Que t'es là, avec la culotte et le torse nu. Pas la peine de chercher plus loin.
Commenter  J’apprécie          30
patrick75patrick75   07 août 2012
" Pour boxer, il faut avoir faim"


Georges Carpentier
Commenter  J’apprécie          60
patrick75patrick75   07 août 2012
Alors,je me suis permis de lui filer un tuyau. Un tuyau qui aurait été d'un grand secours à Sharkey, ce soir...Je lui ai dit, Primo, il t'arrivera de prendre un coup de poing entre les deux yeux et tu te trouveras en face de trois boxeurs. Vise bien celui du milieu et frappe de toutes tes forces.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Philippe Fusaro (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Fusaro
Philippe Fusaro - Nous étions beaux la nuit
autres livres classés : boxeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre