AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782385770297
336 pages
Editions Récamier (19/10/2023)
  Existe en édition audio
3.69/5   383 notes
Résumé :
Henriette n’a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d’architecte d’intérieur, qu’elle ne mesure pas vraiment, trop souvent occupée à douter d’elle-même. Car derrière la façade de jeune professionnelle douée, elle cache une peur inavouable…
Anxieuse de nature, hypersensible et facilement fatigable, Henriette a ce qu’elle appelle un syndrome de trophobie : quand on la force à dépasser ses limites et qu... >Voir plus
Que lire après Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumièreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (79) Voir plus Ajouter une critique
3,69

sur 383 notes
"Heureux sont les fêlés car ils laissent passer la lumière" est le dernier roman "feel-good" de développement personnel de Raphaëlle Giordano dont le sens de l'humour permet de relativiser nos petites phobies inavouées !

A découvrir en version audio chez @Lizzie grâce à l'interprétation très vivante de Thomas Dormoy !

Henriette n'a pas que son prénom de décalé. Elle a aussi un look original bien à elle et un vrai talent créatif d'architecte d'intérieur, qu'elle ne mesure pas vraiment, trop souvent occupée à douter d'elle-même. Car derrière la façade de jeune professionnelle douée, elle cache une peur inavouable...

Anxieuse de nature, hypersensible et facilement fatigable, Henriette a ce qu'elle appelle un syndrome de "trophobie" : quand on la force à dépasser ses limites et que, rapidement, cela fait " trop " pour elle, elle est submergée d'angoisses, mais n'ose pas l'avouer. de stratégie d'évitement en stratégie de camouflage, elle donne le change la plupart du temps, en se sur-adaptant aux autres – mais à quel prix !

Jusqu'au jour où un projet l'oblige à collaborer avec un bureau d'étude dirigé par Auguste, un architecte paysagiste ambitieux, charismatique... et à première vue imbuvable.

Alors qu'elle intègre cette nouvelle équipe, le petit théâtre des ombres se met en place. Au travail, en famille, ou en couple, beaucoup préfèrent avancer masqués pour ne pas révéler un intime perclus de fragilités. Pourtant, tout le monde a peur... mais pas au même endroit !

Henriette découvrira-t-elle, comme quelques heureux avant elle, que lorsque la lumière jaillit derrière les failles, c'est toujours pour éclairer ce que chacun porte en lui de plus beau ?

Je remercie @Lizzie et @NetGalleyFrance de m'avoir permis de découvrir ce roman très amusant qui m'a fait passer un bon moment.

Dans ce roman, l'autrice aborde avec beaucoup de légèreté, au travers d'une intrigue sentimentale entre Henriette et Auguste, les peurs et les angoisses de nombre d'entre nous de manière humoristique afin de nous décomplexer.

Tous les personnages attachants de ce roman, incarnés avec vivacité par Thomas Dormoy grâce à ses intonations très expressives, ont leurs fêlures qu'ils tentent de dissimuler plus ou moins bien... jusqu'à ce que leur peurs inavouables éclatent au grand jour !

J'ai beaucoup aimé les situations cocasses créées par l'autrice qui m'ont fait beaucoup rire car chacun peut s'y retrouver. Mais, j'ai trouvé que le blog à la fin du roman qui répertorie les phobies les plus courantes alourdissait l'intrigue. Déjà que, dans l'histoire, chaque personnage a peur de quelque chose, en rajouter encore plus est un peu "too much" pour moi !
Commenter  J’apprécie          153
Il m'arrive rarement d'émettre un avis négatif et lorsque c'est le cas ce sont souvent des livres autoédités qui en sont l'objet.

Ce n'est évidemment pas le cas de Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière qui a connu assez de succès aux éditions Récamier pour que Lizzie souhaite en faire une version audio.

Le lecteur en est Thomas Dormoy qui fait le job d'irréprochable façon.

Il n'en demeure pas moins que ce livre m'a insupporté du début à la fin.

Henriette et Auguste sont deux bobos insipides, nombrilistes comme ce n'est pas permis, ridicules et consternants.

L'histoire est anecdotique, tout est convenu d'avance et rien ne surprend sinon l'insondable mièvrerie de l'ensemble. Ah, si, une autre chose m'a surpris : Auguste, pas loin de la trentaine, parle à son sexe à qui il a même donné un petit nom, Maverick.

Non, mais on est où là ?

Certes, l'autrice aborde un sujet intéressant, les faiblesses inavouées dont nous sommes tous les détenteurs, phobies, complexes ou autres difficultés socialement handicapantes.

Mais c'est traité d'une manière tellement… nunuche ou gnangnan, j'hésite, les mots me manquent, que c'est finalement un immense gâchis.

Bien entendu, je reste conscient que mon avis va sembler détestable à certain(e)s et je les prie par avance de bien vouloir m'en excuser, mais si j'ai moi aussi, évidemment, quelques peurs intimes, la franchise ne m'effraie pas.

Et je sais aussi que mon avis ne va pas empêcher ce livre de continuer de faire des heureux et c'est tant mieux.

Si la psychologie de comptoir contenue dans cet ouvrage qu'on aurait pu intituler le Bal des Complexés peut faire du bien à certains, je trouve ça formidable, vraiment.

D'ailleurs l'interminable épilogue établit avec force que de nombreux(ses) lecteurs(trices) trouvent du réconfort dans les écrits de Raphaëlle Giordano ainsi que les remerciements en fin d'ouvrage.

Pour ma part, cette fin qui n'en finissait pas n'a fait que remuer péniblement le couteau dans la plaie, ajoutant du sucre sur le sucre de cette bouillie écoeurante de commisération.

Bref, je n'ai pas trop aimé.
Lien : https://cequejendis.fr/2023/..
Commenter  J’apprécie          200
Henriette est décoratrice architecte d'intérieur et Auguste est architecte d'extérieur paysagiste. Les deux "archi" se retrouvent sur un chantier exotique pour une gentille bourgeoise souffrant de solitude. Henriette, Auguste, Toni et Kenzo vont tenter de satisfaire les exigences des Montlhery. A travers cette galerie de personnages Raphaëlle Giordano tente d'explorer les failles et peurs incontrôlables et irrationnelles qui caractérisent les "fêlés ordinaires".

J'ai découvert ce titre grâce à #NetGalleyFrance et les éditions Lizzie. J'avais aimé "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une" de Raphaëlle Giordano et c'est ce qui m'a incitée à solliciter ce livre. Malheureusement, je n'ai pas été conquise du tout, malgré la belle voix et la lecture impeccable de Thomas Dormoy... Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages principaux. Les histoires annexes de la propriétaire et des ouvriers m'ont laissées de marbre. J'ai trouvé qu'il leur manquait à toutes et tous cette part de sincérité qui aurait pu rendre leurs peurs et originalités intéressantes.
J'ai trouvé l'écriture fade, l'histoire insipide et attendue... Beaucoup trop de clichés à mon goût et pas assez de surprises, trop de mièvreries. Il m'arrive rarement de ne mettre si peu d'étoiles à un roman, mais là, difficile de mettre plus ; et encore, l'étoile est plus pour le lecteur, Thomas Dormoy, que pour le livre à proprement parler... Je me suis pourtant fait violence pour l'écouter jusqu'au bout, espérant toujours un regain d'intérêt... Et c'est finalement dans les dernières minutes, après l'épilogue, que j'ai trouvé ma partie préférée : des témoignages de peurs irrationnelles plus authentiques !

#Heureuxlesfêléscarilslaissentpasserlalumière #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          160
Henriette est une jeune femme qui semble épanouie dans sa profession. Elle est architecte d'intérieur et semble être très sérieuse et heureuse dans son activité professionnelle. Pourtant, elle va être chamboulée, étant obligée de travailler auprès d'Auguste, qui est quant à lui architecte paysager. Les problèmes vont débuter pour Henriette, et pour cause, la jeune femme tâche de cacher son hypersensibilité et ses angoisses du mieux qu'elle le peut, et veut à tout prix être à la hauteur, afin qu'Aguste ne remarque rien.

Comme toujours, Raphaëlle Giordano aborde une thématique qui fera réfléchir à coup sûr les lecteurs. Ici, les peurs et les angoisses seront décortiquées, le tout d'une manière très humoristique, afin de décomplexer.

D'emblée, je me suis attachée au personnage d'Henriette, que j'ai trouvée terriblement touchante. Elle est tout en nuances, jamais linéaire, et aura une véritable évolution tout au fil des pages.

Tous les personnages qui vont se côtoyer dans ce roman ont leurs petites fêlures, et j'ai trouvé que l'auteure traitait ces thématiques avec beaucoup de tact, de sensibilité et une belle touche d'humour souvent nécessaire.

Ce roman est lumineux, et l'auteure a réussi à créer une histoire qui m'a captivée. J'ai beaucoup aimé les personnages d'Henriette et d'Auguste, mais il y a également une multitude de personnages secondaires, qui vont tenir un rôle important dans cette histoire.

La plume de l'auteure est tout en douceur. J'aime particulièrement la manière de raconter de Raphaëlle Giordano, laissant une belle place aux sentiments et les décrivant au mieux. Les petits chapitres rythment l'histoire.

Un roman tendre, sensible et lumineux, qui aborde diverses thématiques. Une très belle découverte. À découvrir.
Lien : https://mavoixauchapitre.hom..
Commenter  J’apprécie          130
ANCRAGES NÉGATIFS
Avec sa nature hypersensible, Henriette ne voit pas les gens comme tout le monde. Elle imagine malgré elle leur capacité à blesser, décevoir, tromper ou abandonner.
Face à son portable, elle décripte le SMS de son "crush" qu'elle ne connait que depuis trois semaines, une invitation mystérieuse. Son imagination tourne à plein régime.

Architecte d'intérieur, Henriette est contactée par une ancienne cliente qui souhaite l'intégrer au projet ambitieux d'un bureau d'études d'architecture paysagère, dirigé par un personnage aussi charismatique que présomptueux, en tous cas au premier abord...

Atteinte de "trophophobie", va-t-elle surmonter les obstacles qui se présenteront à elles, surtout feux qu'elle se crée elle même..?

Un roman touchant sur les peurs inavouables évoquées à travers des personnages attachants, des âmes blessées par la vie ayant chacun leur faille.
Une lecture de développement personnel belle et inspirante, qui pourrait apporter un éclairage à tous ceux qui veulent atténuer leurs peurs et leurs angoisses.
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec
02 janvier 2024
Écrivaine sensible, fine observatrice du comportement humain, toujours en quête de mieux-être, Raphaëlle Giordano offre une nouvelle histoire rassurante et riche de sens dans son nouveau roman.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
A bien y réfléchir., elle trouve étrange cette époque où l'on parle de matchs plutôt que d'amoureux.
Parfois, elle songe qu'elle aurait préféré vivre au XIX siècle, lorsque les hommes courtisaient encore les femmes et que la galanterie était de mise. Faire la cour avant de faire l'amour. Une pensée surannée mais tellement agréable. Aujourd'hui, les relations se vivent en accéléré. En quelques clics, un contact. En quelques messages, un rencard. En quelques heures, déjà, toutes les lignes franchies.
Commenter  J’apprécie          00
Il paraît tout à fait contradictoire d'opter pour un look aussi voyant quand on est, au fond, une personne autant pétrie de timidité. Il faut croire qu'elle a trouvé dans l'extravagance de ses tenues l'armure nécessaire pour oser côtoyer le monde.
Commenter  J’apprécie          00
Quand on a des peurs, des blocages, des phobies, l'espace et le temps ne sont plus les mêmes ! Vous n'êtes plus un adulte, vous avez 5 ans de nouveau et l'imaginaire du même âge, peuplé de monstres irrationnels... De la même façon, le temps de la peur est un temps à rallonge. Cinq minutes peuvent sembler une éternité. Un cauchemar ne dure que quelques secondes, pourtant, pour la personne qui rêve, cela peut paraître des heures.
Commenter  J’apprécie          30
Cruelle déception ... Je me suis jetée sur le livre, espérant y trouver un message, une leçon de vie comme les précédents ..... eh bien.
Je me demande franchement ce que fait dans du Raphaëlle Giordano tous les passages dans lesquels Auguste parle à son sexe, son Maverick .... Non mais franchement .... du Raphaëlle Giordano, ça ? C'est pas vrai, je me suis trompée d'auteur....
J'ai hâte de le finir et je ne sais même pas si je vais aller jusqu'au bout tellement je suis déçue.
Commenter  J’apprécie          20
Certains naissent avec un bouclier naturel. Les événements fâcheux semblent peu les atteindre. Les impacts négatifs glissent sur eux sans pénétrer leur système. Henriette, quant à elle, a imaginé ce concept de peurosité, car elle a l'impression que les peurs traversent facilement les pores de sa peau et circulent à toute blinde, tel un kayak fou dans un torrent, jusqu'à envahir les territoires cardiaques et cérébraux de son système.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Raphaëlle Giordano (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Raphaëlle Giordano
Il est là
Depuis sa sortie en 2015, "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une" a touché en plein coeur des millions de lecteurs Pour remettre à l'honneur ce récit précurseur, nous avons concocté une édition collector enrichie de ce roman culte contenant : La genèse du roman phénomène Comment la deuxième vie de Raphaëlle Giordano a commencé grâce au livre le tout dans un édition au format de poche et à prix tout doux
Et parce que le roman a aussi transformé la vie des lectrices et lecteurs qui s'en sont emparés, nous vous proposons de participer à un grand APPEL À TÉMOIGNAGES :
Et vous, quand votre deuxième a-t-elle commencé ? Racontez-nous ! Les meilleurs témoignages seront publiés dans l'édition collector du roman prévue en 2025
Suivez ce lien pour participer : https://docs.google.com/forms/d/e/1¤££¤3Racontez-nous11¤££¤3sdbvjwQwllvGt5dVtWHVfcvGuoo1z5gF3jnJGA/viewform?vc=0&c=0&w=1&flr !
#eyrollesromans #tadeuxiemevie #raphaellegiordano #colletor #bookstagram
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (1138) Voir plus



Quiz Voir plus

Quel est le bon titre des livres de Raphaëlle Giordano ?

Le spleen du pop-corn qui voulait exploser de ... ?

Plaisir
Joie
Gaieté
Fierté

5 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Raphaëlle GiordanoCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..