AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hubert Tezenas (Traducteur)
ISBN : 2258080401
Éditeur : Les Presses De La Cite (04/06/2009)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 282 notes)
Résumé :
Un rituel chasse l'autre... Alors que l'affaire du trafic de membres humains à tendance vaudoue est encore dans toutes les mémoires, on déplore des victimes d'un nouveau genre. Ecorchées. Dépecées. On ne coupe plus, on épluche...
Seul contre tous, le commissaire Jack Caffery croit encore y voir l'empreinte du Tokoloshe, ce minuscule démon africain, mi-animal mi-humain, pervers et insaisissable... Obsession paranoïaque ou non, de faux suicides viennent bientôt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  28 août 2012
Alors que ses hommes sont tous concentrés sur la recherche de la petite amie d'un footballeur, disparue à la sortie d'un centre de désintoxication, le commissaire-adjoint Jack Caffery reste obnubilé par sa précédente enquête. Mais même Flea Marley est distante et nerveuse et ne se laisse pas convaincre par sa théorie sur l'existence d'une espèce de monstre mi-homme, mi-démon, impliqué dans les rituels africains. Pourtant, Caffery continue à suspecter le "Tokoloshe"et voit sa marque derrière chaque mort suspecte...

Revoilà le commissaire Jack Caffery et la plongeuse Flea Marley, une semaine après leur perturbante enquête sur les rituels africains. Si c'est un plaisir de les retrouver, avec leur mal-être, leurs passés chargés et leurs antécédents familiaux, il faut tout de même avouer que cette nouvelle enquête est un peu confuse, pas très aboutie et somme toute assez banale. Des meurtres maquillés en suicides par un tueur machiavélique fasciné par la peau, des femmes vieillissantes attirées par la chirurgie esthétique, tout cela n'est pas nouveau. Mais Mo HAYDER a déjà prouvé son talent et gageons que Skin ne constitue qu'une transition vers un prochain opus brillant avec ses deux héros récurrents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
joedi
  24 mai 2012
Les deux personnages clés, Jack Caffery, commissaire de police et Flea Marley, plongeuse de la brigade subaquatique sont confrontés à de faux suicides qui s'avèreront des meurtres sordides.
L'écriture est fluide, Mo Hayder fait preuve de beaucoup d'imagination, le lecteur est tenu en haleine, que demander de plus ?
Commenter  J’apprécie          220
Sara2a
  30 novembre 2012


Nouvelle plongée dans l'univers sombre de Mo Hayder, une auteure que, décidément j'apprécie de plus en plus.
Nous voici donc avec un nouveau thriller , un enquête qui sort des sentiers battus avec Jack Caffery, déjà rencontré dans « Birdman ». Ce commissaire hors-norme auquel on s'attache facilement lié de façon morbides aux investigations qu'il mène.
Mo Hayder effleure de nombreux thèmes dans ce livre : chirurgie esthétique, croyances "vaudou", relations fraternelles, on plonge littéralement dans la toile qu'elle tisse et on sombre , on s'éparpille sur les pistes qui surgissent.
Nous suivrons en alternance Jack Caffery à la poursuite d'un mystérieux personnage le « Tokoloshe » qui semble sorti tout droit d'une légende fantastique et Flea Marley, une jeune femme à la tête de la Brigade de recherches subaquatiques, engluée dans une « tragique » histoire familiale.
Au niveau de l'intrigue je ne veux, ni ne peux vous en dire plus à vous de la découvrir !
Mo Hayder maîtrise comme à son habitude un style clair et net avec sa réserve froide qu'elle assène toujours aux bons moments.
Le rythme est rapide, peut-être trop! L'auteure impose 74 chapitres courts, passant d'un protagoniste à l'autre en jouant avec nos nerfs. Aucun répit n'est accordé au lecteur qui pourrait parfois se perdre dans ce dédale effréné, une cadence qui pourrait être rebutante pour certains, personnellement j'ai A d'O R E ….J'ai trouvé que cela donnait une rythmique en parfaite adéquation avec l'intrigue et les réflexions des protagonistes, tout en créant un visuel assez réaliste.
Tueurs en séries, légendes macabres, secrets, fausses pistes, faux et vrais méchants, Mo Hayder manie le tout avec brio …
Mon seul et unique reproche, qui finalement n'en est pas un mais plutôt une réelle frustration, l'ombre que laisse l'auteure sur certains personnages mystérieux dont on entrevoit quelques aspects et qu'on aimerait pouvoir disséquer, cela m'a intrigué et cela sous-entends certainement une suite dans une prochaine enquête, j'ai hâte....
Je vais me faire plaisir et tenter de vous donner une parfaite vision de l'ambiance qui règne dans ce roman en vous livrant le premier court chapitre de l'ouvrage :
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Livresque78
  10 septembre 2013
Très bon roman encore une fois de Mo Hayder. Une intrigue très prenante, des personnages qui ne sont pas parfaits et par conséquent, à qui il arrive des ennuis.J'aime le style de de cette auteur qui nous fait vivre ici les aventures de deux personnages principaux, en passant de l'un à l'autre avec beaucoup de logique et de suspense.
Commenter  J’apprécie          140
nina2loin
  27 mars 2014
Skin est un roman policier captivant comme on en attend de Mo Hayder après Birdman et l'Homme du soir.
Faisant suite à Rituel, Flea Marley et Jack Caffery nos deux écorchés de la vie et personnages principaux poursuivent leur chemin respectif. Leur route va encore se croiser au détour de la découverte d'un cadavre qui ressemble fortement à un suicide. Jack en doute et va enquêter tandis qu'un enchaînement d'événements imprévisibles va obliger Flea à s'extirper d'une situation grave en rapport avec son frère.
L'histoire se déroule dans un décor de collines et de vieilles carrières dans le Somerset en Angleterre. le fond du récit se révèle être un chassé-croisé des deux personnages principaux du fait d'un hasard que nous décrit l'auteur avec beaucoup de talent même si certaines situations peuvent peut-être paraître énormes par moment.
Un suspense intense marque ce roman riche de rebondissements et d'actions mais moins sanglant que Birdman. Instructif sans être ennuyeux, bien au contraire, on y sent chez l'auteur un travail de recherches sur la plongée sous-marine et la médecine légale.
Le final est si stupéfiant que la lecture de Proies, la suite directe est inévitable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Sara2aSara2a   30 novembre 2012
La peau humaine est un organe. L'organe le plus grand du corps, comprenant l'épiderme, le derme et une couche de graisse sous-cutanée. Si on pouvait la retirer d'un seul tenant et l'étaler à plat, elle couvrirait une surface de deux mètres carrés. Elles est aussi très lourde: avec les protéines et la graisse qui y adhèrent, elle représente une masse énorme. La peau d'un adulte de sexe masculin en bonne santé pèse entre dix et quinze kilos, en fonction de sa taille. Le poids d'un enfant.
La peau d'une femme pèse un peu moins lourd. Elle couvre une surface inférieure.
La plupart des hommes d'âge moyen, y compris ceux qui vivent seuls au fin fond du Somerset, n'auraient jamais l'idée de se demander à quoi pourrait bien ressembler une femme sans sa peau. Pas plus qu'ils n'auraient l'occasion de s'étonner de l'aspect de cette peau une fois tendue et fixée sur un banc de tanneur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
joedijoedi   23 mai 2012
La narcose : c'était à cela qu'il pensait. A une telle profondeur, rien n'était plus facile que de succomber aux effets toxiques de l'azote sous haute pression - les réactions de Flea, ses pensées commençaient à ressembler à ce qu'elles auraient été si elle avait passé tout l'après-midi au pub. Une halluciantion comme celle qu'elle venait d'avoir pouvait constituer un symptôme classique de narcose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
nina2loinnina2loin   26 mars 2014
Quelques jours plus tôt, le Marcheur avait expliqué à Caffery qu'il lui restait une chance de choisir entre la vie et la mort. Il lui avait dit qu'il pouvait soit s'obstiner à poursuivre Ewan, l'enfant qui n'était plus, en continuant à tout sacrifier à son travail, soit se mettre en quête de « l'enfant possible ». L'enfant possible. Caffery avait mille fois retourné cette expression depuis l'autre soir. Il n'y avait aucun enfant dans sa vie et il n'y en aurait jamais. C'était gravé au plus profond de son cœur. Ne pas en avoir valait mieux que s'exposer au risque de le perdre.
‒ Quand on a un enfant, le lien qui se crée entre lui et vous existe à jamais et ne peut plus être brisé. Or, à ce jour, le seul enfant auquel Jack Caffery soit relié est un enfant mort. Par conséquent, vous avez partie liée avec la mort. Mais vous savez comme moi que dans votre cas un enfant vivant reste possible. Cessez de regarder la mort, Jack Caffery.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
joedijoedi   24 mai 2012
Lâchant un peu d'air de son scaphandre pour qu'il ne remonte pas autour du col de son gilet, elle trouva le point de stabilisation et laissa ses bras dériver sur le côté. Elle flottait paisiblement, tel un cosmonaute dans l'espace.
Elle commença par se reposer. Les yeux clos. S'efforçant de chasser toute pensée, tout bruit de son esprit, pour qu'il n'y ait plus que le rythme de sa respiration. Elle avait entendu dire que certains oiseaux de mer ont une boussole interne qui leur permet de traverser les océans, de faire la moitié du tour du monde et de toujours revenir au même lieu de reproduction. Les oiseaux n'avaient pas besoin de réfléchir, ils s'abandonnaient à un phénomène ancien et prodigieux. Leur corps savait une chose que leur tête ignorait : où est le nord et où est le sud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
joedijoedi   24 mai 2012
Des années plus tôt, un inspecteur militaire avait appris à Caffery qu'en cas de malaise pendant un défilé, il fallait regarder quelque chose de vert : une pelouse, un arbre. Les couleurs ont un effet sur le cerveau, elles l'empêchent de se bloquer et de renoncer.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Mo Hayder (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mo Hayder
"The Beast" (De Behandeling), un thriller belge réalisé par Hans Herbots adapté du roman "The Treatment" (L'Homme du soir) de Mo Hayder et sorti en 2014. Bande-Annonce.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..