AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258113334
Éditeur : Les Presses De La Cite (09/10/2014)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Malaisie, 1955.

Lydia Cartwright vient de rentrer chez elle après avoir passé du temps auprès d'une amie malade. Mais la maison est vide, les serviteurs sont partis, et le téléphone a été coupé. Où est donc passé son mari, Alec ? Et ses deux petites filles, Emma et Fleur ?

Désespérée, la jeune femme contacte l'employeur de son mari et apprend qu'Alec a été muté ailleurs. Pourquoi ne l'a-t-il pas attendue ? Pourquoi n'a-t-il pas laissé d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Analire
  04 février 2017
Je suis agréablement surprise de découvrir une telle histoire : émouvante, percutante et envoûtante. En ce moment, les éditions Charleston n'ont de cesse de m'étonner.
L'histoire se déroule en Malaisie, dans les années 1930. Deux quotidiens, qui jusqu'alors ne formaient qu'un, vont être forcé de se séparer. D'un côté, on va suivre Lydia, une jeune mère apeurée et perdue, qui rentre chez elle un soir, trouvant sa maison vide. Aucune trace de son mari, ni de ses filles. Elle va entreprendre de nombreuses investigations, parcourant de multiples kilomètres, avant de se rendre à l'évidence : elles ne retrouvera pas ses filles, décédées.
Or, pour le lecteur, la frustration est de mise. Puisque ce roman à deux voix nous fait découvrir le quotidien de Emma et Fleur, les deux filles de Lydia, enlevées par leur père pour les ramener en Angleterre. A coup de mensonges répétés, leur père les convainc que Lydia les a abandonnés. Lydia et ses filles sont donc séparées, à des milliers de kilomètres les unes des autres, sans espoir de se revoir un jour.
Le suspens est à son comble et s'accroît à chaque chapitre. Dinah Jefferies nous fait vivre une aventure historique, humaine et émotionnelle d'envergure. Historique d'abord, puisque c'est l'histoire de la Malaisie qui est narrée, et notamment l'invasion japonaise. Les japonais se sont emparés du pays, volant les possessions malaises, répandant terreur et horreurs. Émotionnelle ensuite ; car lire ce roman, c'est plonger dans une aventure émotionnelle de taille. Personne ne sort indemne de ce type de récit. Les pleurs sont de rigueur, tandis que l'animosité et la souffrance les accompagnent.
L'auteure s'inspire en partie de ses expériences personnelles, puisqu'elle est née et a vécue une majorité de sa vie en Malaisie. L'atmosphère dans lequel on plonge est donc on ne peut plus réaliste. D'autres petites choses de sa vie personnelle vont venir ponctuer çà et là les pages de cette histoire. L'auteure ayant perdu un de ses fils âgé de 14 ans, on peut donc supposer que la tristesse ressentie par Lydia au moment où elle croit ses filles mortes est celle, retranscrite, qu'a ressentie l'auteure au moment du décès de son fils.
Les jeunes filles vont être détachées de leur quotidien, de leur pays natal, de tout ce qu'elles connaissaient. Quant à Lydia, les tragédies vont s'abattre sur elle les unes après les autres. Malgré cela, la jeune femme reste courageuse et forte, et ne perd pas espoir de rétablir, un jour, la vérité sur la disparition de ses filles. Une ténacité et une force de caractère époustouflantes, qui prouvent que l'amour d'une mère est plus fort que tout.
La séparation qui s'opère entre Lydia et ses filles renforce leurs liens et leur fait prendre conscience de l'importance qu'avait l'autre dans sa vie. Un beau message d'amour, qui pourrait faire ouvrir les yeux à bon nombre de personnes : aimer les autres et faites leur savoir, tant qu'ils sont encore auprès de vous.
Le seul regret que j'aie en fermant ce livre, ce serait concernant le dénouement de l'intrigue. Je m'attendais à de grandioses révélations, or, il n'est pas aussi extraordinaire et bluffant que l'histoire. Trop expéditif, pas assez développé, un peu brouillon et vite oublié. Quel dommage.
Ce magnifique roman familial, nous prouve que l'amour est plus fort que tout. A travers une histoire dépaysante et très émouvante, Dinah Jefferies nous fait ressentir le déchirement et la souffrance d'une mère, séparée de ses filles. Je recommande vivement !
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Laviniaa
  13 octobre 2014
Lydia vit en Malaisie avec son mari Alec et leurs deux filles, Emma et Fleur. Après quelques semaines passées au chevet d'une amie gravement malade, Lydia rentre chez elle et découvre sa maison désertée. Son mari est soit-disant parti en mission ailleurs et, alors qu'elle l'a presque rejoint, elle apprend que la maison où tous étaient censés se trouver a brûlé.
De l'autre côté de la mer, une petite fille se retrouve dans un pays qui lui semble hostile. Ses relations avec son père et sa soeur se détériorent rapidement, elle n'a aucune nouvelle de sa mère, sa vie est un véritable enfer.. Mais jamais elle ne perd espoir, jamais. Tout au fond d'elle, elle sait que sa mère n'est pas morte et surtout que jamais celle-ci ne l'aurait abandonnée.
Que s'est-il passé pour en arriver à cette situation? Comment nos deux héroïnes vont-elles s'en sortir? Vont-elles se retrouver un jour?
Rah, quel roman! Je l'ai commencé le jour même où je l'ai reçu tellement le résumé était alléchant. Un résumé très lointain de ce qui se passe en vérité! On s'imagine un voyage plutôt court où notre principale héroïne traversera la jungle dans un périple haletant pour retrouver la trace de ses enfants disparus. C'est en tout cas ce que j'imaginais.. Et je n'y étais pas du tout.
Comme l'indique mon résumé, c'est beaucoup plus long que prévu. Très vite, Lydia pense que ses filles sont mortes. En fait, c'est même ainsi dans les 3/4 du roman! Tout tourne plutôt autour du deuil et de l'absence de ceux qu'on aime, comment il est possible de se reconstruire même s'il reste toujours un vide qui ne se comble pas. À côté de ça, Lydia vit également bien d'autres aventures et de mystères qu'il lui faudra résoudre en parcourant la Malaisie, un pays en pleine révolution, un pays dangereux. Elle se rendra compte que les gens qu'elle pensait être ses amis n'étaient pas vraiment ce qu'ils prétendaient être et devra faire face à de nombreuses autres difficultés qui, au lieu de l'affaiblir, la rendront plus forte. J'ai beaucoup aimé cette justesse de mélanger le drame à quelque chose de plus rythmé, cela permet d'avoir quelque chose de véritablement touchant sans non plus tomber dans un récit plat et sans rythme.
De l'autre côté, un autre point de vue nous est offert, celui d'Emma, la fille de Lydia, douze ans. Celle-ci ne comprend pas cette nouvelle situation et deviendra rapidement la tête de turc de son père, la rebelle qui tourne comme sa mère. Elle aussi devra supporter de nombreuses épreuves et surtout vivre avec un homme qu'elle redoute quand même un peu. Comment avoir confiance quand celui-ci se tait à propos d'un sujet aussi important que la disparition d'une mère? Elle se sentira désespérément seule et se raccrochera à l'espoir que sa mère est toujours là, quelque part.
Deux points de vue merveilleusement touchants, dramatiques et surtout.. on s'attache. À Lydia, à Emma, à ces deux jeunes femmes qui vivent tellement d'horreur sans comprendre pourquoi. Toutes deux feront preuve d'un courage sans bornes pour retrouver le bonheur, quitte à se battre. Cette histoire personnelle, doublée d'aventures et de voyages dans un pays exotique en plein changement.. Passionnant, vraiment.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Sami33
  20 février 2018
A la place de Lydia, je ne sais pas ce que j'aurai fait dans sa situation mais une chose est sûre, on ne part pas comme ça avec des enfants sans laisser de mots, sans laisser de traces, ni rien...

Lydia vit en Malaisie avec sa petite famille, Alec son mari, Emma et Fleur leurs filles. Elle a passé quelques semaines au chevet d'une amie qui était gravement malade mais à son retour au domicile familial, elle retrouve une maison vide, sans occupants. Paniquée, elle passe de nombreux coup de téléphone et apprend que son mari aurait soi-disait été muté. Mais pourquoi n'a-t-il pas prévenu sa femme qu'ils devaient tous partir rapidement ?

Elle tente de les rejoindre rapidement sur place sauf que voilà, la maison où ils étaient censés se trouver, mari et enfants a pris feu...

De l'autre côté de l'Atlantique se trouve une petite fille qui est totalement perdue. Elle se retrouve dans un pays qu'elle ne connaît pas et qui ne lui semble pas des plus accueillants. La relation avec son père et sa soeur va de mal en pis. Elle n'a aucune nouvelle de sa maman, elle ne comprend pas pourquoi elle n'en a plus. Pour elle, leur mère ne les a pas abandonné, elle ne peut pas faire une chose pareille, elle ne peut pas, elle le sait, elle le sent et elle ne perd pas espoir. Mais que s'est-il passé pour que la situation dérape ainsi ? Pourquoi Alec a-t-il pris la poudre d'escampette ? Pourquoi simuler leurs décès ? Est-ce que cette mère et cette petite fille pourront être réunies de nouveau ?

Autant vous dire, que j'ai lu ce roman d'une seule traite ! Il ne fallait pas me déranger. Je devais savoir, je devais comprendre pourquoi son mari a agit ainsi !? Pourquoi il a décidé de séparer leurs enfants de cette mère aimante qui va braver tous les dangers pour les retrouver ? Pourquoi, tout simplement !?

A travers le résumé de ce roman, vous ne voyez que le sommet de l'ice berg parce que la réalité est bien plus terrible que ça ! Parce que le parcours de Lydia pour trouver les siens ne sera pas de tout repos, bien au contraire, elle va vivre un effroyable périple qui va l'amener à retrouver ses enfants disparus.

Au début, cette pauvre Lydia pense que ses enfants ont péris dans cet incendie. Elle sera totalement anéantie, elle va vivre la pire chose qu'il puisse arriver à un parent, j'en ai eu les tripes noués, les larmes aux yeux tant j'ai été touché par cette maman qui doit continuer à vivre malgré l'absence de ses progénitures. Elle essaie de survivre tant bien que mal en Malaisie où la révolution fait rage.

Elle s'apercevra que ce qui devaient être des amis ne l'étaient pas en réalité. de cette réalité, elle va puiser la force nécessaire pour se ressaisir au lieu de se laisser couler. Elle est seule, oui mais face à l'adversité, face aux difficultés, elle saura y faire face.

Puis nous avons Emma, l'une des filles de Lydia qui va prendre part au récit, ce qui va davantage le rythmer. Nous donner le point de cette petite fille de douze est très judicieux de la part de l'auteur !

Emma ne comprend pas cette nouvelle situation, elle va vite se rebeller mais les coups de son père vont vite tomber, il va la prendre à partie. En elle, il verra le caractère rebelle de Lydia. Cette pauvre enfant devra elle aussi subir de nombreuses épreuves et vivre avec un homme qui l'effraie un peu et qui taie la disparition de son épouse... Elle se sentira seule, à l'écart de sa famille. Elle espère secrètement que sa mère est quelque part et qu'elle va la retrouver et l'emmener avec elle.

J'ai beaucoup aimé ce livre qui est terriblement fort en émotions, gardez une boîte de mouchoirs à proximité, vous en aurez besoin ! Rassurez-vous, ce n'est pas un récit dramatique que je vous propose de découvrir, l'auteur a habillement dosé la chose. le récit est très bien rythmé avec une trame solide et intéressante.

Dinah Jefferies nous offre le point de vue de deux personnages fort attachant. Cette mère et cette fille qui ont un lien indéfectible, un lien invisible qui les relie et qui les maintienne la tête hors de l'eau. L'espoir de ces deux personnages est beau, touchant à souhait. Leur courage pour trouver le bonheur est sans limite, on ne peut que les admirer pour ça, on ne peut que l'espérer pour elles.

Je ressors de ma lecture toute chamboulée, toute retournée, je me suis mise à la place de cette mère qui n'a jamais baissé les bras pour retrouver ses petits, bravo !
Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LadyRomance
  05 juin 2018
Autant vous le dire d'emblée : je me suis régalée avec ce roman que j'ai trouvé très intéressant au niveau de l'évolution des personnages. L'histoire est originale et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre à l'avance... et j'aime ça ! le suspense dure tout le long du récit. Les personnages principaux sont très attachants, leur situation et leur vécu, très émouvants.
L'héroïne, Lydia, 31 ans, retourne chez elle après un mois d'absence au chevet de son amie malade. Une fois rentrée chez elle, celle-ci trouve sa maison vide. Plus tard, elle apprendra que son mari a été muté. Elle se lance alors dans un périple pour retrouver sa famille à travers la Malaisie malgré la dangerosité due à de nombreux conflits intérieurs. Hors, en réalité, le mari l'a abandonné pour fuir en Angleterre avec ses filles à qui il racontera que leur mère les a abandonné et a péri ensuite dans un conflit. Pourtant, la fille aînée, Emma, âgée de douze ans, remarque certaines choses qui lui laisse à penser que sa mère est bien vivante. Mais, elle ne peut rien faire car son père la surveille de près. Et c'est toute une histoire que l'on va découvrir par la suite car le roman va beaucoup plus loin.
J'ai énormément aimé ce roman et le rythme du fait de l'alternance entre les chapitres au sujet de la quête de Lydia à la recherche de sa famille et ceux dont la narratrice est Emma, sa fille. Cette dernière se raconte de son point de vue de jeune adolescente à la personnalité tenace et vive formant un très beau personnage attachant et émouvant très intéressent à suivre.
En bref, c'est un coup de coeur pour ce roman féminin sur fond de guerre civile en Malaisie en 1955 avec de l'amour, du suspense, des secrets... touchant et envoutant !
www.ladyromance.over-blog.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
djihane
  21 février 2017
Un roman qui aborde le destin de femmes, une intrigue familiale qui se déroule dans le passé. Il n'en fallait pas moins pour me séduire. En plus d'une très belle couverture et d'un synopsis attrayant, le livre est recommandé par Lucinda Riley elle-même. Comment résister ?
Le roman relate la séparation d'une mère et de ses deux filles. Alec, le mari, de Lydia décide de fuir la Malaisie pour revenir en Angleterre avec leurs deux filles Emma et Fleur. Il part sans laisser de trace et faisant tout son possible pour que Lydia ne les retrouve jamais et que ses enfants la croit morte. D'un côté, dans la Malaisie des années 1950, nous suivons la quête d'une femme pour retrouver ses deux anges, de l'autre, nous suivons Emma adolescente très atteinte par l'absente de sa mère.
Voici une histoire qui ne peut pas nous laisser insensible. J'ai été très touchée par le destin de Lydia et de ses deux filles ou plus précisément Emma. Lydia est un personnage haut en couleurs. Malgré l'époque, c'est une femme indépendante. Son besoin d'amour est à la fois sa plus belle qualité et son pire défaut. J'admire sa combativité et son courage qu'elles gardent malgré les épreuves qu'elle va traverser.
Emma, sa fille, m'a beaucoup fait penser à Lydia. Elle refuse de croire que sa mère les a abandonnées et qu'elle soit morte. Malgré son jeune âge, elle a une force de caractère incroyable. Elle aussi devra faire face à des épreuves qui vont lui permettre de grandir. La petite fille de 12 ans qui a quitté la Malaisie va devenir une adolescente pleine de ressources et très intelligente. J'ai profondément détesté Alec dont la cruauté n'a d'égale que sa lâcheté. Je ne comprends pas comment un père pouvait séparer ses enfants de leur mère. Même si son « honneur » est froissé, il n'avait pas besoin que ses enfants soient des dommages collatéraux dans sa tentative abjecte de vengeance.
En plus de ses personnages forts, j'ai apprécié l'aspect historique du roman. La séparation est une invitation au voyage dans la Malaisie des années 1950. J'ai beaucoup appris sur ce pays, son histoire et sa magnifique nature. Toutefois, même si j'ai l'habitude de lire des romans de plus de 500 pages, il y avait quelques petites longueurs liées à trop de détails ou à trop d'éléments traités à la fois. C'était certes un plaisir de suivre Lydia et Emma même si notre impatience pour voir la famille enfin réunie, nous donne l'impression que certains événements auraient pu être traités plus rapidement ou non mentionnés tout simplement.
J'ai beaucoup aimé lire La séparation qui nous fait voyager et nous offre un dépaysent total. Malgré quelques petites longueurs, on appréciera ce texte pour la magnifique plume de Dinah Jefferies qui a su me charmer. Mais également pour des personnages féminins forts et courageux aux prises avec le destin. Un drame touchant où l'émotion est bien dosée, à travers un roman historique plein de surprises.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AnalireAnalire   30 janvier 2017
Parfois on souhaite très fort qu'un événement se produise mais quand il arrive, on découvrir que pour finir on ne le voulait pas.
Commenter  J’apprécie          100
Mary63Mary63   29 décembre 2017
Elle enlaça sa fille. Ce moment elle l'avait imaginé si souvent ! Combien de fois n'avait elle pas étreint les fantômes de ses filles en rêve, cherché l'éclat de leurs yeux ? Mais cette fois ci c'était la réalité. Sa fille, son bien le plus précieux, lui avait été rendue.
Commenter  J’apprécie          10
PepparshoesPepparshoes   25 octobre 2016
Elle sentit ses doigts s'enfoncer dans sa chair. Avec son autre main, il mima la décapitation. Le cœur de la jeune femme s'arrêta. Elle mordit ses lèvres jusqu'au sang.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Dinah Jefferies (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dinah Jefferies
Book trailer - 'The Separation' by Dinah Jefferies - Penguin UK 2014
autres livres classés : malaisieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
965 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .