AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sebastian Danchin (Traducteur)
EAN : 9782377358991
500 pages
Archipoche (11/02/2021)
4/5   70 notes
Résumé :
« Je pourrais être morte demain. Ou pire… »

Luttant contre l’étrange épidémie de suicides qui a emporté son mari, Jane Hawk est devenue la fugitive la plus recherchée des États-Unis. Tant par le gouvernement que par les responsables d’une confrérie secrète. À présent, elle tient une proie dans son viseur : un homme influent… disposant d’une armée de tueurs.

Mue par sa soif de vengeance, Jane rejoint les flancs enneigés du Lac Taho... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 70 notes
5
17 avis
4
16 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

sylviedoc
  06 juillet 2021
Presqu'un an que je trépignais pour lire le troisième volume des aventures de Jane Hawk, cette héroïne ex-agent du FBI qui a maintenant des hordes entières de poursuivants à ses trousses ! Elle cherche toujours à faire éclater au grand jour le noir dessein des Arcadiens, ces membres d'une organisation élitiste très puissante dont le but est d'asservir le reste des humains, tout en éliminant au passage les gêneurs potentiels. Et évidemment, Jane est tête de liste des gêneurs en question, puisqu'elle a déjà réussi dans les tomes précédents à bien entraver le processus. Je ne veux pas trop en dire pour ceux qui auraient l'intention de commencer la série, mais sachez juste que Jane a de la ressource, et ne lâche pas l'affaire même quand on s'attaque à ce qu'elle a de plus cher. L'histoire alterne entre l'enquête de Jane, qui cherche à mettre la main sur un des dirigeants des Arcadiens, Booth Hendrickson, et des chapitres concernant sa traque par deux agents du FBI "retournés", à la solde de l'organisation, Carter Jergen et Radley Dubose, duo de choc improbable et caricatural, mais efficace. Entretemps on rend visite à Travis, le fils de Jane qui coule des jours paisibles, bien à l'abri chez des amis de confiance, avec son poney et ses chiens, jusqu'à...mais chut ! On croisera aussi un couple de jumeaux écrivains d'origine indienne, un ancien Marine reconverti dans les pompes funèbres, des ex-femmes et des petites amies vindicatives, et une affreuse marâtre.
De bons ingrédients, une histoire déjà bien rôdée qui s'enchaîne avec fluidité, des scènes d'actions époustouflantes et une écriture qui nous tient en haleine du début à la fin. J'ai retrouvé tout ce qui m'avait séduit dans les deux premiers volumes de cette aventure. Par contre je m'attendais à ce que ce tome 3 soit le dernier, mais ce n'est pas le cas, on reste en apnée dans l'attente de la suite. Mon ami @gruz m'avait pourtant prévenue, mais j'avais oublié depuis le temps !
De légers détails m'ont un peu gênée et font que ma note est inférieure d'une demi-étoile par rapport aux précédents : par exemple ce besoin d'insister sur les caractéristiques des différents véhicules utilisés, et en les nommant différemment d'un paragraphe à l'autre, ce qui m'a un peu perdue, n'étant pas mécanicien automobile. Ou l'histoire des jumeaux qui se termine un peu en queue de poisson. Ou encore le fameux Escalier du Diable qui donne son titre au livre, je l'ai trouvé sous-exploité, je pensais qu'il aurait plus d'importance dans l'histoire. Mais ce ne sont que des détails, pour le reste j'ai dévoré ces 430 pages en un rien de temps, et j'en redemande !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4718
gruz
  07 février 2020
Troisième tome de la fuite de Jane Hawk et de la traque qu'elle mène. Les deux peuvent paraître antinomiques, mais c'est pourtant bien la réalité de son quotidien depuis maintenant trois romans. Quand le gibier se mue en chasseur. On ne s'en prend pas impunément au coeur et à la chair de cet (ex) agent du FBI.
Mauvaise pioche pour cette immense organisation secrète qui tente de changer le monde en sous-main à coups de manipulation mentale, et de meurtres déguisés en suicides ou en actes terroristes.
A mon sens, il serait vraiment dommage de se lancer dans la lecture de ce roman sans avoir lu les deux premiers, sauf à perdre une partie importante de l'intérêt de lecture (qui est grande) et à passer à côté de nombreux fils de la toile d'araignée qu'est en train de tisser l'écrivain. Série en cours aux USA, où cinq romans sont déjà publiés.
Dean Koontz est un monument de la littérature de genre, même si la France ne l'a jamais suffisamment reconnu comme tel. Des genres, selon les époques. le voilà à s'épanouir dans le thriller à l'américaine, avec une pointe d'anticipation, et surtout ce qui caractérise en partie notre époque : le complot conspirationniste.
Avec Dark Web, La chambre des murmures et maintenant L'escalier du diable, l'écrivain utilise tous les codes du thriller à l'américaine. Mais il s'amuse avec, bien davantage qu'il ne pourrait y paraître. Là aussi, pour bien s'en rendre compte, il faut suivre la série dans l'ordre, principalement en ce qui concerne les personnages secondaires.
Koontz se joue de nous, lance des pistes qui sont des murs, nous fait croire que l'intrigue va prendre une certaine direction, pour mieux rire de nous voir nous faire avoir. Les codes sont tous respectés, sauf que certains personnages, du côté des bons ou des méchants, se retrouvent dans des situations assez étonnantes, avec des choix parfois gonflés de l'auteur.
C'est l'un des grands intérêts, l'ami Dean écrit depuis la fin des années 60 et maîtrise l'univers du thriller mieux que personne (c'est d'ailleurs amusant de voir que son premier livre a été publié l'année de ma naissance, lui qui a forgé durant mon adolescence, aux côtés de l'autre K le maître King, le lecteur que je suis).
Trois romans dans la série, trois thrillers réussis, avec des ambiances différentes. Un premier au rythme haletant, un second qui développait l'intrigue tentaculaire et ce troisième à l'ambiance plus sombre. L'histoire devient de plus en plus noire, au fil du temps (l'intrigue se déroule sur un temps très court, à peine quelques semaines entre chaque livre).
Jane Hawk est toujours une sorte de superwoman, mais ses émotions sont de plus en plus prégnantes. Je digresse d'ailleurs pour marquer le fait que l'écrivain s'en est donné à coeur joie pour écrire quelques scènes mémorables qui mettent en scène quelques autres femmes fortes, même de passage. Là aussi, c'est sa petite touche personnelle qui rajoute du piment.
On peut voir ce tome comme celui de la transition, pour bien des raisons que je me garderais de dévoiler. L'intrigue s'épaissit encore, tout en restant très facile à suivre.
Amis paranoïaques, bienvenue chez Koontz ! L'intrigue conspirationniste et l'idée des dérives des nouvelles technologies au profit des plus puissants fonctionnent à plein, tout à fait dans l'esprit américain (dans la réalité cachée ?).
L'escalier du diable, 450 pages où Dean Koontz stimule notre paranoïa dans une série qui prend de l'épaisseur. Attention à vous si vous espérez penser par vous-même et sortir du moule, vous risquez fort de vous retrouver sur le dos avec une société secrète infiltrée dans toutes les strates de la société. Dans ce cas, votre seul espoir, c'est Jane Hawk. L'un des personnages les plus forts de la longue bibliographie de l'écrivain.
Vivement la suite, je trépigne !
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          204
Natalivre
  04 mars 2020
C'est le 3ème tome de la série Jane Hawk que l'on peut lire indépendamment des autres sans difficulté, même s'il est évidemment plus agréable d'avoir lu les 2 précédents.
Nous continuons à suivre les aventures intrépides de notre "super woman" Jane Hawk, ancienne agent du FBI, toujours en cavale, recherchée activement pour espionnage, trahison et meurtre, rien que ça...
Au début de ce tome, on la retrouve dans la cuisine de Sarah Holdsteck, mettant en joue celle-ci. Jane cherche à lui soutirer des informations concernant son ex-mari, Simon Yegg. Très vite, Sarah lui livrera ce qu'elle veut savoir, son ex-mari lui ayant fait vivre l'enfer, elle ne souhaite qu'à se venger de lui, et serait même heureuse si on pouvait l'en débarrasser. En même temps, par alternance de chapitre, des intrus font irruption chez Tanuja et Sanjay Shukla, frère et soeur jumeaux, tous deux écrivains. Ils réussissent à prendre la fuite mais une chasse à l'homme s'en suit. Il semblerait qu'ils soient inscrits sur la fameuse liste Hamlet, conçue à partir d'un algorithme. Cette liste tenue par les Arcadiens, mentionne les noms des personnes à "modifier". Les Arcadiens (les méchants pour faire court) injectent aux "modifiés" un implant cérébral, des nanoparticules qui prennent possession de leur cerveau et permettent un total contrôle sur eux. En parallèle à l'épopée de Jane, on suivra aussi son fils Travis, à l'abri chez des amis et le duo infernal Jergen/Dubose, agents fédéraux pourris, à la solde des Arcadiens.
On est immédiatement dans le vif du sujet, pas besoin de préliminaire. le rythme est soutenu du début à la fin ; pas le temps de souffler. C'est un thriller truffé à la testostérone avec une héroïne qui n'en manque pas. Un peu manichéen tout de même avec d'un coté les méchants, même très méchants, des personnages odieux, exécrables, immoraux, à la gâchette facile et de l'autre les bons, moins nombreux dans ce tome là, dont notre héroïne Jane qui donne l'impression de lutter un peu en solitaire contre une puissante organisation mafieuse qui compte en son sein des personnes très influentes, hauts placées dans le gouvernement et dans le monde des affaires notamment ; le pot de terre contre le pot de fer. On y retrouve, comme dans les autres tomes, la thèse conspirationniste, le détournement des technologies de pointe à des fins maléfiques, "vous n'êtes nulle part en sécurité". La fin est ouverte sur une suite car Jane n'est pas au bout de ses peines. Elle devra très vite se remettre d'une petite baisse de tension, au vue de ce qu'elle traverse on peut comprendre, pour se refaire une santé afin de poursuivre ses aventures et son combat contre le Mal. Un roman qui divertit. Je remercie les éditions de l'Archipel pour m'avoir permis de passer un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
AgatheDumaurier
  21 avril 2021
Merci à masse critique et aux éditions Archipoche pour cet envoi !
Je découvre Jane Hawk, alors que deux tomes ont déjà été écrits, mais cela n'a pas d importance. On plonge directement dans un univers paranoïaque où une élite gouvernementale cherche à prendre le pouvoir en modifiant le cerveau des gens avec des nanoparticules...Une liste a été dressée des personnes à modifier, des esclaves et des agents corrompus du fbi et de la nsa font le boulot. Contre eux lutte quasi seule l'héroïque Jane...Elle les traque et les effraie, ne craignant qu'une chose, qu'ils retrouvent son petit garçon qu elle a bien caché...Courses poursuites dans les canyons, pièges dans des grottes indiennes, interrogatoires solides dans de vastes demeures, le suspense ne nous lâche pas...Ce qui manque, c'est juste une touche de profondeur, un personnage un peu fouillé et ambigu qui ferait de ce livre autre chose qu un pur produit...
Un bon divertissement ...qui manque de fond...même au fond de l'escalier du diable, trop peu exploité...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Pat0212
  23 juin 2020
Tout d'abord un grand merci à Mylène de l'Archipel pour l'envoi de ce livre que j'ai beaucoup apprécié.
Il s'agit du troisième volet des aventures de Jane Hawk, dont le mari s'est suicidé quelques mois plus tôt. Ancien agent du FBI, elle a découvert un complot impliquant de hauts dirigeants. Leur but est de contrôler la population à l'aide d'un implant cérébral afin d'en faire des machines obéissantes à leur service ou de faire se suicider les personnes qu'un algorithme désigne comme subversives. Depuis sa découverte, Jane est recherchée par toutes les polices du pays et vit dans la clandestinité, essayant de remonter aux responsables de la machination. Elle demande l'aide de Sarah, une femme ruinée par son mari lors d'un divorce inattendu. Elle est tombée des nues, en particulier parce que son ex n'a pas hésité à la torturer pour obtenir plus des deux-tiers de sa fortune. Jane lui apprend qu'elle n'est que la quatrième victime de cet homme et qu'en plus il ne fait que répéter les agissements de sa propres mère. Jane est surtout intéressée par le frère de cet escroc qui joue un rôle important dans le complot, mais elle ne manquera pas de lui apprendre les bonnes manières en chemin.
Comme les deux autres volets, celui-ci est plein de rebondissements et on ne s'y ennuie pas une minute. L'histoire des jumeaux n'apporte rien au récit, d'habitude, Jane intervient lorsque des personnes modifiées agissent. Si j'ai de nouveau beaucoup aimé la lecture de ce roman, je suis plus mitigée quant à l'ensemble de l'histoire. La série était annoncée comme une trilogie et visiblement, ce tome 3 ne met pas un terme à l'histoire, sauf à ce que ça finisse en queue de poisson : Jane a réussit à aller plus loin dans l'analyse du complot, mais on ne sait toujours pas si elle va en triompher ou être tuée à son tour. Ce tome est aussi très violent, avec de nombreuses descriptions de tortures qui ne me paraissent pas indispensables. J'ai l'impression que l'auteur ne sait pas comment finir son histoire et que les épisodes de plus en plus violents s'enchaînent, on est dans l'action pour l'action en perdant la vue d'ensemble de cette histoire qui fait déjà près de mille cinq cent pages. J'y vois un gros bémol, mais pris pour lui-même, ce roman est bien écrit et palpitant, on espère juste que Jane trouvera le chemin de la sortie parmi tous les cadavres semés sur sa route, qu'il s'agisse de ses ennemis ou de ses rares amis.
La thématique est très actuelle, même si elle est traitée à la manière d'une dystopie. Les nouvelles applications consacrées au traçage du Covid nous montre, si jamais on ne s'en était pas déjà aperçu, à quel point on est fliqué grâce ou à cause de nos téléphones, ordinateurs, paiements par carte etc. le roman démontre le mauvais usage qui en fait, mais la récente pandémie nous a bien appris à quel point nos libertés et nos droits fondamentaux sont peu de chose face à un Etat tout puissant, même si dans nos démocraties, il a agi pour le bien des citoyens, mais ces méthodes sont très dangereuses entre de mauvaises mains.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ludi33ludi33   09 janvier 2021
Dans ce monde en métamorphose constante, les valeurs auxquelles se raccrocher étaient rares. Les traditions et les relations de bon voisinage, héritées de siècles d𠆞xpérience, s’épuisaient peu à peu. Avec elles disparaissaient ceux qui trouvaient sens et réconfort dans des valeurs avérées. Désormais, les déracinés qui ne croyaient en rien, sinon à la mode du moment, produisaient une culture superficielle et conformiste dans laquelle la réalité n’était plus qu’un royaume dépourvu d𠆚mour et de repères. À condition d𠆚imer suffisamment de qualités essentielles chez quelqu’un, on aimait la personne concernée, mais encore fallait-il le lui dire car le temps était compté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
brinvilliersbrinvilliers   12 octobre 2020
Lorsqu'il écarta à nouveau les paupières trente secondes plus tard, son regard était moins trouble, mais il n'avait toujours pas conscience du danger.
- Je suis sûr qu'on s'est déjà vus?
- Tu veux que je te rafraichisse la mémoire ?
- Je suis tout ouïe.
- Tes petits copains ont tué mon mari, ils m'ont ensuite menacé de violer et tuer mon petit garçon, et ils cherchent à avoir ma peau depuis des mois.
Le sourire de Hendrickson s'effaça lentement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KassuathethKassuatheth   27 mai 2021
— Des conformistes de la pire espèce qui vivent dans une bulle avec leurs semblables. Ils méprisent le bon sens populaire et les gens ordinaires.
— Les prolos, les lourdauds, le petit peuple comme nous.
Commenter  J’apprécie          51
Pat0212Pat0212   21 juin 2020
Cela n empêcha pas Tanuja de craindre le pire, au sortir du canyon, lorsque Sanjay gravit la pente couverte de gravillons et s engagea sur la route principale à l endroit où celle ci atteignait le pont.
Commenter  J’apprécie          50
morinmorin   04 septembre 2021
De part et d’autre de la faille, des centaines de mains coupées dont il restait que les os luisaient de façon sinistre à la lueur des lampes, leurs doigts donnant l'impression de se tordre de façon implorante lorsqu'ils n'étaient pas repliés, comme sous l'effet de la rage. Les squelettes des mains abandonnées dans les parties sèches de la grotte étaient blancs et bien conservés, à l'inverse de ceux qui gisaient dans les zones humides, jaunis ou marbrés de taches brunes lorsqu'ils n'étaient pas couverts d'un duvet de moisissure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Dean Koontz (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dean Koontz
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Ne crains rien" de Dean Koontz.

Qui est Orson ?

Le chat de Chris
La meilleure amie de Chris
Le chien de Chris

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Ne crains rien de Dean KoontzCréer un quiz sur ce livre

.. ..