AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Carlo Suarès (Traducteur)
EAN : 9782702900130
256 pages
Éditeur : Le Courrier du Livre (21/05/2001)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Pierre angulaire de renseignement de KRISHNAMURTI, la connaissance de soi est la forme première de la méditation, unique voie d'accès à la sagesse.

Peu à peu délesté des influences dogmatiques, politiques et religieuses, des carcans familiaux et personnels. de toute forme de préjugés et de peurs. l'esprit peut enfin s'ouvrir à la seule vraie liberté.

Les " causeries choisies " ici rassemblées se sont déroulées en Inde entr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  06 janvier 2016
Un livre phare qui nous permet de plonger au coeur de soi, un petit traité de l'humain à impact certain.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
JacopoJacopo   24 décembre 2018
Mais vous et moi pouvons percevoir cette misère et cette confusion immédiatement, n'est-ce pas? Nous pouvons les percevoir et nous serons alors en état d'éveiller la même compréhension de la vérité chez d'autres. En d'autres termes, pouvez-vous être libres instantanément? Car c'est là la seule façon de sortir de cette misère. La perception ne peut avoir lieu que dans le présent ; mais si vous dites: « je le ferai demain », la vague de confusion vous atteint et vous voilà toujours engagés dans la confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   21 novembre 2015
Qu'entendons-nous par conscience ? Je ne suis pas en dehors du sujet en posant cette question. Elle est directement reliée à la question elle-même. Qu'appelons-nous conscience ? La conscience est, sans aucun doute, provocation et réponse, qui est l'expérience. C'est cela le commencement de la conscience : provocation, réponse et expérience, L'expérience est nommée, mise en mots, fournie d'une étiquette en tant que plaisante ou déplaisante, ensuite elle est enregistrée, emmagasinée dans l'esprit. Ainsi la conscience est un processus d'expérimentation, de mise en mots, et d'enregistrement. Bien que complexe, c'est très simple. Je vous prie de ne pas le compliquer inutilement. Sans ces trois processus en action, qui sont en réalité un processus unifié - l'expérience vécue, l'appellation ou expression verbale, et l'enregistrement qui consiste à ranger l'expérience dans une case à l'intérieur du cadre de la mémoire - sans ce processus, il n'y a pas de conscience. La chanson est répétée sur les modes différents, avec des thèmes différents, profondément, dans les couches secrètes de la conscience, ou superficiellement, sur la surface de la conscience, dans notre vie de tous les jours ; mais c'est toujours le même processus de provocation et réponse, d'expérience vécue, d'appellation (ou désignation par un nom) et d'enregistrement (ou mémoire). C'est cela le thème que ce disque ne cesse de répéter. Or qu'arriverait-il si le processus du milieu, qui est le nom que l'on donne, l'appellation, n'avait pas lieu, si l'on mettait fin à ce processus intermédiaire ? Pourquoi nommons-nous, pourquoi désignons-nous d'un mot une expérience, l'appelant plaisante, déplaisante, bonne, mauvaise, etc. ? Pourquoi mettons-nous un nom comme colère, violence, à l'expérience ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   21 novembre 2015
Maintenant, la question est : « Est-ce que l'appétence sexuelle disparaîtra, si nous refusons de la nommer ? » Elle disparaîtra évidemment ; mais si vous ne comprenez pas le processus entier de la conscience, tel que je l'ai soigneusement expliqué, mettre fin à une appétence particulière, plaisante ou déplaisante, n'engendre pas l'éternelle qualité de l'amour. Sans amour, mettre simplement fin à une appétence n'a pas de sens, et vous deviendrez aussi sec que l'idéaliste dont les passions sont très soigneusement tenues en échec. Car si vous ne comprenez pas le processus entier de la conscience, les passions sont toujours là, bien que vous refusiez de les nommer. Et comprendre le processus entier est très ardu. Vous pouvez avoir compris l'expression verbale de ce que j'ai expliqué, mais la signification vivante, le sens intérieur, vous ne le comprendrez que par l'expérimentation. Ainsi que je l'ai dit, où est l'amour est la chasteté. Alors l'homme, l'idéaliste qui est passionné et veut être chaste, qui veut s'affranchir des passions - un tel homme ne connaîtra jamais l'amour, car il ne s'intéresse qu'à devenir quelque chose, ce qui est une autre forme d'égoïsme. Il ne s'intéresse qu'à sa lutte pour réussir, pour atteindre l'idéal, lequel est non existant. Un tel homme a le cœur vide, et il remplit son cœur vide avec les choses faites par l'esprit. Et comment peut-il connaître l'amour, lorsque son cœur est rempli d'idéal, qui est une chose faite par l'esprit ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ethiquement_EveEthiquement_Eve   29 octobre 2020
La vérité ne peut pas vous être donnée par quelqu'un. Il vous faut la découvrir. Et pour découvrir, il faut un état d'esprit qui comporte une perception directe. Il n'y a pas de perception directe lorsqu'il y a une résistance, une sauvegarde, une protection. La compréhension est engendrée du fait que l'on est conscient de ce qui est. Savoir exactement ce qui est, le réel, l'actuel, sans l'interpréter, sans le condamner ou le justifier, est le commencement de la sagesse
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   07 janvier 2021
Je vous prie de ne pas acquiescer à ce que je dis. Il ne s'agit pas d'être d'accord avec moi, mais d'être conscient de ce qui est. Si vous ne faites qu'approuver, vous m érigez en autorité ; mais si vous comprenez, vous cesserez de rendre un culte à l'autorité. Le problème ne consiste pas à remplacer une autorité par une autre, mais à être créatif. Lorsque vous essayez de devenir créatif, vous avez besoin d'une autorité ; mais lorsque vous êtes créatif, il n'y a pas d'autorité, il n'y a pas de copie. Il y a une différence entre devenir et être. Devenir introduit le temps, être est libre du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jiddu Krishnamurti (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jiddu Krishnamurti

Isabelle Clerc présente "L’esprit de création" de Jiddu Krishnamurti
Ce que nous sommes compose la société. Techniquement, nous sommes prodigieusement avancés, mais moralement, spirituellement, nous sommes très en retard. le progrès technique extraordinaire ...
Dans la catégorie : IndeVoir plus
>Philosophie antique, médiévale, orientale>Philosophie de l'Orient (sans distinction d'époque)>Inde (53)
autres livres classés : connaissance de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1374 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre