AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Colette Joyeux (Traducteur)
EAN : 9782253109877
256 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (13/10/2004)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Qu’est-ce que l’amour ? La possession, le plaisir, la certitude de réciprocité ? Qu’appelons-nous «solitude», et pourquoi en souffrons-nous ?
En s’adressant aux auditoires les plus divers, en Inde, aux Etats-Unis ou en Angleterre, Jiddu Krishnamurti n’a cessé de revenir sur ces thèmes. Loin de nous im-poser un système, et en procédant le plus souvent par questions, il nous conduit pas à pas sur le chemin d’une véritable émancipation. C’est en se libérant des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
karmon34
  10 juin 2013
De l'amour et de la solitude est une fascinante enquête au coeur des rapports humains, où sont passés en revue nos liens relationnels - avec les autres, avec nous-même, avec la société. Krishnamurti parle de cette " vraie relation " qui, selon lui, ne peut éclore qu'avec la connaissance de soi et la prise de conscience de tous les facteurs de division qui isolent les uns des autres les individus et les groupes humains. Seul le renoncement à l'ego pourra nous permettre de comprendre ce problème de la solitude, et d'aimer vraiment.
Commenter  J’apprécie          160
zagames
  14 août 2020
Ce livre m'a beaucoup aidé à changer ma conception de ce que je croyais être de l'amour,et à accepter davantage la solitude existentielle.
Commenter  J’apprécie          102
Tewstuff
  10 décembre 2018
Quelle est la meilleure façon de répondre à des questions existentielles que l'on se pose depuis des millénaires? Peut-être par d'autres questions qui vous forcent à chercher la réponse en vous.
Plutôt que de s'auto-proclamer "gourou" et prêcher une vérité, Krishnamurti nous incite à répondre à nos propres questions par nos propres réponses. Sa manière d'orienter le raisonnement - par une remise en cause incessante des véritables motivations de nos questionnements - est extrêmement intéressante et témoigne de la grande sagesse de cet homme. En rejetant tous les concepts de cultures, de religions, de politiques, il nous invite à goûter à la véritable liberté, celle qui s'émancipe de tout cadre de pensée. Ainsi libre, nous pouvons rencontrer et accepter l'état de solitude, qui lui-même nous amène à observer l'amour vrai. de manière discursive, il nous incite au voyage dans notre monde intérieur afin de mieux l'appréhender.
Véritable claque intellectuelle, j'ai découvert un grand homme qui m'était jusqu'alors inconnu, à mon grand regret. C'est surement ma meilleure rencontre littéraire depuis un bon moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mysterfool
  26 mai 2020
Quelques difficultés pour m'accrocher mais, comme disait mon ex psy-psy (psychiatre-psychanalyste paix à son âme) :
«L'analyse c'est comme une mine de diamants, on charrie des tonnes de gravats sans valeur avant de trouver un diamant »
Et bien cet ouvrage c'est le même genre de mine, beaucoup à lire et quelques belles fulgurances qui m'ont sorti de ma somnolence active.
Mais justement mon Jiddu il n'y croit pas du tout à l'analyse et nous le démontre avec brio tout au long de ces écrits. Mais faut pas charrier toute sa vie ! C'est sûrement grâce à lui que mon psy-psy est devenu un ex, que je ne cherche plus de diamants et que je n'enfile plus de perles.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
tweettweet   21 juillet 2013
Sans amour, vous aurez beau faire -courir après tous les dieux de la terre, prendre part à toutes les activités sociales, tenter de remédier à la pauvreté, entrer en politique, écrire des livres, écrire des poèmes - vous ne serez qu'un être mort. Sans amour, vos problèmes iront croissant et se multipliant à l'infini, mais avec l'amour,quoique vous fassiez, il n'y a plus de risque, il n'y a plus de conflit. L'amour alors, est l’essence de la vertu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
MysterfoolMysterfool   26 mai 2020
Mais lorsque vous réalisez par vos propres moyens que la pensée, que tout ce mécanisme de la pensée ne saura en aucun cas résoudre ce problème de la blessure, alors l'intelligence prend le relais — une intelligence qui n'appartient ni à vous, ni à moi, ni à personne. L'analyse n'effacera pas les blessures. L'analyse est une forme de paralysie et elle ne peut pas éradiquer les blessures. Que vous reste-t-il? Vous voyez très clairement que vous êtes blessé, et que ni la pensée ni l'analyse ne peuvent rien y faire. Que se passe-t-il dans l'esprit qui a compris la vérité de tout le processus de la pensée, avec tout ce qui y est associé? C'est la pensée qui a créé l'image que vous avez de vous-même, et c'est cette image qui a été blessée. Donc, lorsque l'esprit réalise que les activités de la pensée, avec toutes ses images, ses analyses, ses mouvements, ne peut pas éradiquer les blessures, l'esprit, alors, observe la blessure sans le moindre mouvement. Et quand il l'observe totalement, ainsi que nous le décrivons, alors on constate que toute forme de blessure disparaît totalement, parce que la blessure n'est autre que l'image que vous avez de vous-même, et que cette image n'a aucune réalité. Ce n'est qu'une structure verbale, une représentation linguistique, nourrie, alimentée depuis toujours par la pensée, mais dès que l'énergie de la pensée n'agit plus, l'image cesse d'exister. Il est désormais à jamais impossible d'être blessé. Vous avez saisi?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   12 novembre 2017
L'amour n'est ni le sentiment, ni le romantisme, ni la dépendance envers quoi que ce soit, et un tel état est extrêmement difficile à appréhender, ou à vivre - car notre esprit ne cesse d'interférer, de poser des limites, d'empiéter sur son domaine d'action. Il importe donc de comprendre en priorité l'esprit et ses mécanismes ; faute de quoi nous resterons piégés dans des illusions, dans des mots et des sensations qui n'ont que peu d'importance. Pour la plupart d'entre nous, les idées ne constituent qu'un refuge, une échappatoire ; et, naturellement, lorsqu'elles se muent en croyance, les idées font obstacle à la plénitude de la vie, à la plénitude de l'action, à la justesse de la pensée. Il n'est possible de penser juste, de vivre librement et intelligemment, que lorsque la connaissance de soi se fait toujours de plus en plus large et de plus en plus profonde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   23 novembre 2015
Ne savez-vous pas ce que cela veut dire que d’être relié au monde entier, ce que cela signifie, lorsqu’on a le sentiment d’être soi-même le monde ?
Commenter  J’apprécie          230
karmon34karmon34   10 juin 2013
Pourquoi le sexe occupe t-il tant notre esprit ? Parce qu’il est l’échappatoire suprême. C’est la voie ultime vers l’oublie de soi absolu.
Commenter  J’apprécie          211

Videos de Jiddu Krishnamurti (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jiddu Krishnamurti

Isabelle Clerc présente "L’esprit de création" de Jiddu Krishnamurti
Ce que nous sommes compose la société. Techniquement, nous sommes prodigieusement avancés, mais moralement, spirituellement, nous sommes très en retard. le progrès technique extraordinaire ...
Dans la catégorie : Le genre humainVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Epistémologie, causalité, genre humain>Le genre humain (172)
autres livres classés : connaissance de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1319 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre