AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sophie Aslanides (Traducteur)
EAN : 9782266300063
448 pages
Éditeur : Pocket (20/08/2020)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Pour faire partie des rares experts en vins certifiés au monde, Kate doit réussir le très prestigieux concours de Master of Wine. Elle fait pour cela le choix de se rendre en Bourgogne, dans le domaine appartenant à sa famille depuis des générations. Elle pourra y approfondir ses connaissances sur le vignoble et se rapprocher de son cousin Nico et de sa femme, Heather, qui gèrent l’exploitation. La seule personne que Kate n’a guère envie de retrouver, c’est Jean-Luc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Nat_85
  22 mai 2019
Ann Mah est l'auteure du roman » La mémoire des vignes « publié aux éditions Le Cherche Midi en ce printemps 2019. Les terres de Bourgogne recèlent des secrets de famille, au coeur d'un domaine viticole, et le lecteur plonge avec délice dans ce roman addictif.
Sommelière de formation à San Francisco, Kate souhaite se présenter de nouveau au prestigieux concours du Master of Wine. Après deux échecs, cette dernière tentative pour réussir le test de connaissance et de compétence le plus difficile dans le monde du vin, met Kate sous pression. Jennifer, son amie et également chef sommelier dans un restaurant de Berkeley, lui prodigue de précieux conseils.
p. 13 : » Ecoute, Kate, je suis ton mentor et c'est mon boulot de te donner des conseils, même quand tu n'en demandes pas, alors les voici : si tu veux avoir ce fichu examen, il faut que tu connaisses les vins français. Et en réalité, tu ne les connais pas. C'est étrange, c'est comme si tu avais quelque chose contre eux. «
Quelque chose contre les vins français… non. Mais Kate y a des souvenirs douloureux. Retourner en France risque de les faire resurgir, et Kate n'est pas certaine d'y être préparée.
p. 8 : » Heather et moi, nous ne nous étions pas vu depuis des années, mais lorsque je lui avais envoyé un courrier électronique il y avait trois semaines pour lui demander si je pouvais participer aux vendanges, elle s'était empressée de répondre : » Viens dès que tu veux. Les vendanges auront lieu à la mi-septembre – mais d'ici là, tu pourrais nous aider sur un autre projet. «
Kate y retrouve donc son cousin Nico et sa femme Heather, ainsi que leurs deux enfants. Revenir ainsi sur l'exploitation viticole familiale fait remonter des souvenirs chez Kate. S'il y a bien une personne qu'elle ne souhaite pas croiser, c'est Jean-Luc, son premier grand amour. Elle consacre son énergie aux vendanges, appréciant ainsi les modes de vie qui diffèrent tant entre les deux pays qui lui sont chers.
p. 47 : » Pendant ces dernières semaines en Bourgogne, je m'étais surprise à contempler la France, l'Amérique, et leurs philosophies différentes quant à la manière de travailler et de vivre. «
Mais si Heather et Nico l'ont fait venir ici, c'est pour un tout autre projet : trier la cave. La tâche est immense et monopolise les deux femmes chaque jour. Au grès des découvertes, les souvenirs de famille resurgissent. Jusqu'à ce qu'elles découvrent une valise, dont le contenu leur est totalement inconnu.
p. 22 : » J'effleurai l'étiquette, passant le doigt sur les initiales. Qui est H.M.C. ? «
Une seule personne semble susceptible de répondre à cette question : l'oncle de Kate ; le père de Nico. Mais celui-ci n'est pas du genre à s'ouvrir !
p. 25 : » Non, Nico avait raison. Mon oncle n'est pas du genre à accueillir avec bienveillance les questions sur le passé. «
J'ai choisi ce roman car très intriguée par la couverture. Puis, en découvrant son résumé, je me suis laissée tenter, par le destin de cette femme spécialiste en oenologie, et qui va explorer des secrets de familles durant le Seconde Guerre mondiale. Cette épopée contemporaine est entrecoupée d'extraits du journal intime d'une autre héroïne, qui va se révéler au fur et à mesure de la lecture. Ainsi construite, l'intrigue devient captivante ! Une très belle découverte !
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371
Pat0212
  31 juillet 2020
J'avais déjà beaucoup aimé le chant du Rossignol de Kristin Hannah, mais ce roman lui est nettement supérieur par son côté réaliste, pas de super héros ici, même si Hélène est évidemment une héroïne. Ce livre mérite cinq étoiles et un gros coup de coeur.
Kate est sommelière en Californie et prépare un prestigieux examen, sa coach Jennifer lui conseille d'aller passer quelques semaines en Bourgogne dans sa famille maternelle et d'en profiter pour mieux étudier les blancs français, son point faible. Kate a toujours vécu à San Francisco, en dehors des vacances de son enfance et d'un séjour dix ans auparavant. Sa mère est banquière à Singapour et a complètement tourné le dos à sa famille. Malgré ses réticences, Kate va à Meursault dans le domine familial tenu par son oncle Philippe et son cousin Nico, qui a épousé Heather une amie de Kate. Elle compte y faire les vendanges et ensuite étudier les vins français. Elle y retrouve avec appréhension Jean-Luc, le voisin, son amour de jeunesse qu'elle a abandonné sans beaucoup d'explications dix ans auparavant. Elle est très bien accueillie par Nico et sa femme. Cette dernière a envie d'ouvrir un gite et demande à Kate de l'aider à débarrasser une très grande cave. Elles y trouvent une cache qui semble avoir servi durant la guerre et des cahiers appartenant à une mystérieuse Hélène, dont personne ne parle dans la famille et surtout pas l'oncle Philippe, qui interdit même aux jeunes femmes d'enquêter sur le passé de la famille. Mais elles sont bien décidées à comprendre qui est cette mystérieuse femme dont on ne peut /ou ne veut rien dire. Les chapitres commencent toujours avec l'histoire présente et se terminent par le journal d'Hélène qui raconte la vie de la famille de 1939 à 1944.
Kate retrouve le journal tard dans le roman, donc elle mène son enquête dans le bleu et trébuche sur quelques fausses pistes, alors que le lecteur en sait plus que la narratrice, ce qui est un point de vue original et intéressant. Ce grand roman a su éviter tous les écueils de la romance ou du roman de terroir, tout en utilisant les qualités de ces genres. L'histoire entre Jean Luc et Kate n'est jamais mièvre, ni évidente, mais construite de manière réaliste au fil du livre. En dehors de l'enquête sur le secret de famille, il y a un trésor caché qui suscite bien des convoitises et Kate devra se méfier sérieusement d'un collègue américain qui séjourne chez Jean-Luc. On apprend de nombreuses choses sur le vin et sa culture, c'est très documenté mais jamais étouffant ou lassant pour les personnes qui ne s'intéressent pas à ce sujet, ce qui est mon cas.
J'ai aussi beaucoup aimé la galerie de personnages tous très travaillés et réalistes. Ils évoluent tout au long de l'histoire, en particulier Philippe à qui le secret de famille pesait terriblement. Toute sa vie il est resté distant et très conventionnel, ne laissant aucune place aux émotions et il sera transformé une fois l'abcès crevé, il pourra enfin devenir la meilleure version de lui-même, même si la transformation est seulement évoquée.
Mais ce qui fait évidemment le coeur du roman et son centre d'intérêt principal c'est la vie de la famille sous l'Occupation, avec ceux qui résistent et les autres. La belle-mère d'Hélène est un personnage totalement détestable, mais mis à part sa trahison envers la jeune fille lors de l'épuration sauvage,elle n'a sans doute pas fait tellement pire que beaucoup de gens. Comment peut-on la juger si on se rappelle de l'épisode glorieux de la ruée sur le PQ et les pâtes survenue il y a quelques semaines à peine ? Aurait-on fait vraiment mieux ? Il n' y a pas de super héros dans le livre, mais de gens fragiles qui ont essayé de faire de leur mieux. Contrairement au Rossignol d'Hannah, Hélène est pétrie de doute, elle a peur mais fait au plus près de sa conscience. J'ai aussi aimé le côté très réaliste et bien documenté de la partie consacrée à la guerre, avec toutes les ambiguïtés de cette période. On y parle aussi de l'épuration sauvage dont les femmes furent les boucs émissaires et les bourreaux en grande partie ceux qui avaient le plus à se reprocher. L'épuration officielle, survenue plus tard sera beaucoup plus indulgente avec les hommes. Ann Mah montre cette période dans toutes ses nuances de gris et c'est plutôt rare dans les romans.
Un autre thème découle de celui-ci : comment vivre avec les blessures de cette époque quand nos ancêtres n'ont pas été les héros glorieux qu'on aimerait, Philippe et son oncle Albert ont passé toute leur existence dans la culpabilité. Heather est juive et ne trouve pas sa place dans la famille avant la résolution de l'énigme. Les secrets de famille perdurent et assombrissent l'avenir, tant qu'on n'a pas eu le courage de les prendre à bras le corps.
Pour moi c'est un très grand roman et je remercie vivement Netgalley et les Editions Cherche midi pour cette magnifique découverte.
#LaMémoireDesVignes #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Elodieuniverse
  21 juin 2019
On est en immersion totale dans le monde oenologique, ses pressoirs, ses vignes, ses vendanges... Ne vous inquiétez pas si vous n'êtes pas de grands amateurs de vins, l'histoire est bel et bien compréhensible. Grâce au journal d'Hélène, on entre au coeur de la guerre, de la résistance, de l'Occupation, de la collaboration... Les secrets de famille sont bien présents. Qui était Hélène? Pourquoi dans la famille personne n'en a jamais parlé? Et surtout qu'est-elle devenue? La quête que va mener Kate va mettre à jour les non-dits mais aussi la honte, la trahison, la culpabilité de cette famille. J'ai aimé que les personnages cherchent en même temps que le lecteur et en savent même moins.C'est un livre documenté que ce soit sur l'oenologie ou la SGM.(Sombre période qui me passionne, je raffole des romans parlants de l'Histoire) Bref, ce livre mélange romance, terroir (La Bourgogne, ses terres et sa gastronomie) et roman historique à merveilles. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          322
frconstant
  06 juin 2019
En apparence, un roman sans prétention qui pourrait, trop facilement, tomber dans les rubriques romance ou terroir. Mais c'est bien plus que cela! C'est aussi, avec une écriture et un découpage de l'histoire facile à suivre, le récit d'une période qui a abusivement tu les tensions au sein des familles, des villages quant aux positions à tenir vis-à-vis des ennemis, des envahisseurs venu d'un pays voisin. Ces prises de position, collaboration ou résistance, passive ou active, ont aussi engendré un silence, facteur de division, d'incompréhension, d'exclusion au sein des familles Sommes-nous si certains que de telles situations de conflit ne se présenteront plus chez nous? Au vu de la montée des extrêmes au sein même de notre Europe, .je n'ai plus aucune certitude de paix durable. Il est donc bon de lire et pouvoir échanger à propos de ces thèmes avec d'autres lecteurs, les jeunes notamment!
Merci donc à NetGalley, France pour la diffusion de ce livre signé Ann MAH!
Commenter  J’apprécie          270
jmb33320
  12 mai 2019
« Un village français en Bourgogne » pourrait être un raccourci utile pour définir ce roman. Kate, une sommelière américaine, a une mère française qui est originaire de Meursault, en Côte d'Or. Elle y a passé une partie de ses vacances d'enfance et quelques temps dix ans avant le début de ce roman, mois pendant lesquels elle a eu une idylle avec un jeune viticulteur. Sa famille maternelle possède un vignoble réputé, mais la mère de Kate a rompu définitivement avec cette partie de la famille.
Alors qu'elle revient en Bourgogne pour bûcher l'examen le plus prestigieux de sa profession de sommelière, elle sera confrontée au passé trouble de sa famille. Elle découvrira le destin d'une arrière-grand-tante, Hélène, dont tout le monde avait ou voulait oublier l'existence…
Ce roman mêle donc histoire, secrets de famille, amours contrariées. Il est réussi dans la mesure où les pages se tournent presque toutes seules, tant on a envie de connaître la suite. le style n'est pas inoubliable mais l'arrière-plan historique de l'Occupation et celui du monde du vin sont précis et bien documentés. Ann Mah fait la preuve qu'elle connaît bien la France et ses particularismes.
Dans sa construction un point majeur m'a toutefois gêné. Chaque chapitre fait alterner deux récits, celui de Kate au présent et un extrait du journal que tenait Hélène pendant les années de guerre. On en sait donc rapidement plus que la narratrice sur ce qui s'est passé. Elle s'égare dans ce qu'on sait être des fausses pistes. J'ai donc trouvé un côté un peu bancal à l'intrigue.
L'abus de publicité est assez voyant, et j'ai craint à un moment qu'on ne nous inflige l'intégralité du catalogue d'une chaîne de produits surgelés…
#LaMémoireDesVignes #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   23 février 2020
À cette heure, avant que le soleil soit éclatant et ardent,
le paysage offrait une palette de couleurs sublime,
les grappes de pinot noir, de gros amas d'un violet soyeux,
le chardonnay d'un vert céladon,
les grandes feuilles d'un émeraude chatoyant,
la précieuse terre dessinant de larges traînées d'un brun roux.
Commenter  J’apprécie          160
Pat0212Pat0212   30 juillet 2020
J écris ce récit maintenant parce que j'ai vu de mes yeux que les persécuteurs les plus violents aujourd'hui étaient les lâches les plus veules pendant la guerre, des informateurs des traîtres, des racketteurs, espérant racheter leur propre faute en se jetant sur le bouc émissaire le plus facile à attraper.
Commenter  J’apprécie          90
ExulineExuline   14 octobre 2019
Cet amour que mon père porte - et que mes frères porteront peut-être un jour - au domaine me sidère. Là où je vois des brûlures causées par le soleil, des mains fendillées, des enfants travaillant dans les vignes alors qu'ils devraient être à l'école, des engins agricoles couverts de boue et les tâches indélébiles laissées par la vinification, ils voient la joie de l'activité physique, la satisfaction de maintenir la tradition, la fierté de posséder la même terre depuis des générations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VoiracVoirac   21 septembre 2020
J’avais passé assez de temps en France pour savoir que les mots « chez moi » y signifiaient quelque chose de 1000 fois plus profond que la maison dans laquelle on vivait. « Chez moi » était l’endroit d’où venaient les parents, ou peut-être même la région des parents des parents, le repas qu’on mangeait à Noël, le fromage qu’on préférait, les meilleurs souvenirs de vacances d’été d’enfants ; tout cela dérivait du « chez moi ». Et même si on n’y avait jamais vécu, le « chez moi » faisait partie intégrante de son identité ; il colorait la manière dont on voyait le monde et la manière dont le monde vous voyait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   23 février 2020
J'avais passé assez de temps en France pour savoir que les mots "chez moi" y signifiaient quelque chose de mille fois plus profond que la maison dans laquelle on vivait. "Chez moi" était l'endroit d'où venaient les parents, ou peut-être même la région des parents des parents. Le repas qu'on mangeait à Noël, le fromage qu'on préférait, les meilleurs souvenirs de vacances d'été enfant - tout cela dérivait du "chez moi". Et même si on n'y avait jamais vécu, le "chez moi" faisait partie intégrante de son identité ; il colorait la manière dont on voyait le monde et la manière dont le monde vous voyait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Ann Mah (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ann Mah
Comme chaque année, les équipes de la Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane le Feyer, Tourbillon - le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-coffret-coffret-histoire.html
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-coffret-coffret-histoire-poche.html
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-coffret-coffret-litterature.html
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-coffret-coffret-detente.html
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-coffret-coffret-polar.html
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-coffret-coffret-detente-poche.html
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giord
+ Lire la suite
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2069 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..