AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Lepape (Préfacier, etc.)
ISBN : 2258079578
Éditeur : Omnibus (05/03/2009)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Avec « Les vingt ans du roi » commence l'une des plus grandes aventures jamais tentées par un historien : faire vivre sous nos yeux - à travers les actes de la vie publique et privée de près de cinq cents hommes suivis mois après mois, année après année, - cette époque entre toutes glorieuse de notre Histoire et de l'Histoire du monde : la Révolution française.
Pour mener à bien cette entreprise immense (elle comprendra 5 tomes), il fallait plus qu'un histori... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Allantvers
  17 juillet 2016
« Les vingt ans du roi » est le premier tome de l'oeuvre colossale et inachevée de Claude Manceron, qui entreprend ici de raconter rien moins que la genèse de la révolution française en mariant le talent du conteur à la science de l'historien. Quatre autres tomes suivent, qui s'arrêteront aux portes de la révolution en 1789.
1776 – 1778 : du début du règne de Louis XVI à la mort de Voltaire, la prise de la Bastille est encore loin dans cette société française monarchique figée, mais les protagonistes se mettent en place :
Le jeune couple royal, confit dans ses prébendes (le budget de la maison du roi est l'équivalent de celui de la Prusse), manipulé par la cour et bien impotent dans le lit nuptial ;
Turgot, ministre, est empêché dans ses réformes, Lafayette part soutenir les Insurgents américains ; Mirabeau, rebelle en herbe, fuit le carcan familial avec sa belle, Beaumarchais intrigue ; Robespierre et Danton sont encore gamins…
Manceron nous fait suivre les uns et les autres sur quelques épisodes éclairants de leur biographie, bourrés d'érudition mais qui portent plus la marque de l'historien que du romancier malgré quelques traits d'humour et quelques scènes d'un rendu saisissant de réalité. le peuple, quant à lui, est abordé en collectif par le biais des souffrances et sévices qui lui sont fait, à défaut d'être incarné dans des personnages fictifs ou réels, ce qui est un peu dommage mais n'enlève rien à l'intérêt de cette passionnante saga de l'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AllantversAllantvers   16 juillet 2016
Le roi de France engage 33 millions de livres (160 millions de francs 1970) par an pour ses seules dépenses de bouche, d'écuries, de domestiques et de bâtiments. C'est l'équivalent du budget total d'une nation comme la Prusse.
Le roi d'Angleterre, lui, ne dispose que de 23 millions pour sa liste civile, sur laquelle il doit payer non seulement ses propres dépenses, mais aussi ses ministres, ses ambassadeurs, ses juges...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AllantversAllantvers   16 juillet 2016
Toutes les religions prêtent la main au despotisme; je n'en connais aucune toutefois qui le favorise autant que la chrétienne.
Marat, les chaînes de l'esclavage
Commenter  J’apprécie          60
AllantversAllantvers   16 juillet 2016
La liberté a le sort de toutes les autres choses humaines; elle cède au temps qui détruit tout, à l'ignorance qui confond tout, au vice qui corrompt tout, et à la force qui écrase tout.
Marat, les chaînes de l'esclavage
Commenter  J’apprécie          20
JcequejelisJcequejelis   18 novembre 2011
Afin de rattacher la coutume capétienne à celle des Carolingiens, il y avait une cérémonie annexe à Aix-la-Chapelle, où un représentant du roi sacré à Reims, se rendait en grande pompe pour transporter – et rapporter – l'épée de Charlemagne, gardée à Saint-Denis.

105 – [p. 207]
Commenter  J’apprécie          10
JcequejelisJcequejelis   18 novembre 2011
Le procureur général du Châtelet lui ayant interdit de s'habiller en bleu, « couleur du sang royal », Charles-Henri (Samson) avait opté pour le vert, et lancé, ce faisant « la mode à la Samson », qui avait fait fureur au temps de la Pompadour.

107 – [p. 200]
Commenter  J’apprécie          10
Video de Claude Manceron (4) Voir plusAjouter une vidéo

La violence dans l'histoire
A propos de leurs livres respectifs "les conquêtes d'ALEXANDRE", "la grande armée", "la révolution qui lève", "le métier de bourreau", Roger PEYREFITTE, Georges BLOND, Claude MANCERON, Jacques DELARUE débattent sur les thèmes de la violence et des violences, qui sévirent du temps de l'armée d'ALEXANDRE LE GRAND, de la grande armée, de La Révolution française, ainsi que de celle...
autres livres classés : révolution françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1657 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre