AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782075123556
320 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (20/06/2019)

Note moyenne : 4.65/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Camargue, 1942. Lorenzo vit dans la ferme de ses parents, entouré de flamands roses et de marais salants. Différent des autres, il a un véritable don pour soigner les animaux, pour leur parler. Il aime la routine et la musique, surtout celle du manège sur la place du marché. Mais lorsque les Allemands débarquent et abattent un flamand en plein vol, le monde de Lorenzo s'écroule...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LivresdAvril
  12 novembre 2020
"Le don de Lorenzo" fait partie de la pile de livres empruntés à la bibliothèque à l'annonce du nouveau confinement. Et quel plaisir de se retrouver en pleine nature camarguaise entourée d'animaux !
Pour différentes raisons, Lorenzo et Kézia ne sont pas scolarisés. Leurs parents assurent leur éducation, et les enfants passent beaucoup de temps entre la ferme familiale et les marais où ils observent les flamands roses. Il faut dire que Lorenzo est fasciné par ces oiseaux et qu'il a un certain talent pour communiquer et guérir les animaux.
Les passages sur la rencontre et l'amitié des deux héros sont pleins de poésie et très rafraîchissants.
Malheureusement, comme souvent chez Michael Morpurgo, ce quotidien difficile mais plein d'amour va être mis en péril par la guerre.
Les allemands s'installent dans la petite ville voisine et les parents de Kézia, roms, vont être menacés.
Ce que j'aime chez Morpurgo c'est que rien n'est jamais noir ou blanc. Les personnages sont nuancés et il y a des hommes de bonne volonté et des salauds dans les deux camps. Les descriptions de la nature sont toujours très réussies et m'ont fait voyager. Ce n'est pas le roman le plus connu de cet auteur, mais passer à côté aurait été vraiment dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Hibook
  05 juillet 2020
Plein d'humanité, ce livre nous raconte comment l'occupation allemande a changé le quotidien de Lorenzo, garçon autiste ayant un lien particulier avec les animaux et Kézia, fille de Roms, ainsi que celui d'un officier allemand. On comprend Lorenzo à travers ses mimiques et ses syllabes et à travers Kézia. On suit les deux enfants dans les différents endroits de Camargue, entouré des flamants roses et autres oiseaux des marécages. Une belle histoire d'amitié au milieu de la Seconde Guerre mondiale magnifiquement illustré par François Place. Un livre très intéressant à lire dès 10 ans.
Commenter  J’apprécie          30
callyvette
  07 septembre 2019
Magnifique roman de Morpurgo qui se déroule pendant l'occupation allemande dans le sud de la France, en Camargue. On suit Lorenzo, un enfant différent qui a le don de soigner les animaux , et une passion pour les flamands roses. Kézia qui va nous conter son histoire est à l'époque une jeune Rom qui avec ses parents fait tourner le manège en bois qu'ils ont fabriqué.
Une belle amitié se noue entre les 2 enfants. L'occupation va bouleverser la vie du village et de ses habitants...
Comme toujours l'auteur nous entraine dans son histoire qui malgré le contexte est pleine d'humanité. Ce roman est aussi fort que son précédent : "Le mystère de Lucy Lost ". A faire lire dès 9 ans.
Commenter  J’apprécie          10
hmurgia
  16 mars 2020
Un jeune Britannique parti découvrir la Camargue est hébergé par une femme et un homme âgés. La vieille dame lui raconte leur vie sous l'occupation allemande : elle, fille de forains, lui, enfant autiste d'un fermier sachant communiquer avec les animaux, les flamants en particulier, le manège comme trait d'union de tous, et même avec un officier allemand...
Un joli livre pour les collégiens
Commenter  J’apprécie          20
leblogdepounette
  04 février 2020
Magnifique !!!! En même temps ça ne m'étonne pas de Michael Morpurgo !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LivresdAvrilLivresdAvril   11 novembre 2020
- Je suis désolé pour ce qui est arrivé.
- Ce n'est pas la peine de vous excuser, répondit mon père, toujours sans le regarder. C'est le mistral, le vent, qui a fait ça. Il est plus fort que vous ne l'êtes, plus fort que nous tous. Vous et les gens de votre espèce, vous êtes responsables de beaucoup de choses, mais pas de ça, vous n'êtes pas responsables du mistral.
- Je comprends, monsieur, dit le militaire allemand. Mais si vous voulez que nous vous aidions à nettoyer...
- Je vous remercie de votre proposition, mais nous pouvons nous débrouiller sans votre aide, répondit froidement mon père. (Et cette fois, il le regarda d'un air plein de défi.) Si vous voulez vraiment nous aider, alors vous devriez peut-être emmener vos soldats et rentrer chez vous. (p. 114-115)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LivresdAvrilLivresdAvril   15 novembre 2020
Sainte Sarah ne pouvait pas me réconforter, cependant, parce que je ne croyais plus en elle comme avant. Je continuai quand même à la prier, chaque nuit, plus par espoir que parce que j'avais la foi. En y repensant, maintenant, je me dis qu'elle m'a aidée à ne pas abandonner toute espérance. Aujourd'hui encore, Vincent, j'aimerais comprendre quand l'espoir devient foi, et ce qu'est la foi sans l'espoir. (p. 256)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
HibookHibook   18 mai 2020
"- Flam flam ! Nége ! criait-il. Nège ! ZIa Zia ! [...] Val ! Val ! Val ! criait sans arrêt Lorenzo.
Je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait signifier. Sa mère, qui était arrivée, tout essoufflée, tenta de me l'expliquer.
- Cheval, dit-elle. Il veut dire "cheval". Il aime prononcer des morceaux de mots, pour certaines raisons que je ne comprends pas. Il ne dit pas souvent les paroles en entier. Simplement des syllabes, n'est-ce pas, Renzo ? "Renzo" pour "Lorenzo", "nège" pour "manège", et "val" pour "cheval". (page 75)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LivresdAvrilLivresdAvril   08 novembre 2020
- Il y a tant de choses, dans tout ce qui nous arrive, Vincent, dans ce qui fait que nos vies sont ce qu'elles sont, qui dépendent du hasard, comme on dit en français. Les familles et l'époque où nous sommes nés, les endroits où nous vivons. Rien que le hasard. (p. 46-47)
Commenter  J’apprécie          20
HibookHibook   18 mai 2020
" - Gardez-le, Cap. Vous avez veillé sur nous, sainte Sarah et vous. Maintenant, elle veillera sur vous. Gardez-le !
Il le prit sans un mot et partit. Je regrettai aussitôt de le lui avoir donné. Mais ensuite je regrettai de l'avoir regretté. Je savais bien, au fond, qu'il en aurait plus besoin que moi. C'est à ce moment-là, je pense, que ma foi est devenue plus forte que mon espoir." (page 279)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michael Morpurgo (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Morpurgo
Portrait de Michael Morpurgo par l'auteur lui même au micro de Stéphan de Pasqual.
autres livres classés : camargueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox