AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075107882
Éditeur : Gallimard (16/08/2018)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 301 notes)
Résumé :
Il s'appelle Tommo. Il n'a que dix-sept ans mais il a déjà vécu bien des choses, des joyeuses et des plus tristes. Il a passé une jeunesse heureuse avec sa mère et ses frères à la campagne, même si la vie n'était pas toujours facile.

Mais tout a changé lorsqu'il est parti pour la guerre avec son grand frère Charlie. Cette nuit, Tommo ne veut surtout pas dormir, il veut penser à lui, à eux, à leur vie passée.

Parce que demain, au petit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (68) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  16 mai 2013
Avant de commencer cette critique, je voudrais m'arrêter quelques instants sur cette très belle couverture. Elle nous donne l'impression que nous allons ouvrir un vieux carnet ou un ancien journal intime. Cette fleur qui semble avoir séché entre les pages, cette ficelle un peu usée et surtout le titre écrit avec une écriture manuscrite et a la plume nous transporte dans le passé.
On entre dans le récit avec Tommo, 17 ans, il est tard et le temps d'une nuit et d'un compte a rebours, il nous raconte sa vie. La mort de son père, la vie avec ses deux frères, Molly son premier amour... puis la guerre.
On sent une réelle cassure dans le récit a ce moment là : la première partie est pleine de l'insouciance de l'enfance puis la suite du récit nous montre la très dure réalité de la guerre avec ses descriptions très poignantes.
L'auteur signe ici un roman émouvant et intense, nous parle de l'injustice, des fusillés "pour l'exemple" de la Premier Guerre Mondiale. Sujet dont on ne parle jamais malheureusement car les horreurs des guerres, on préfère souvent les ignorer.
Je trouve donc la démarche de Michael Morpurgo très admirable. Il est important de faire connaitre tout ceci aux plus jeunes pour ne pas oublier tous ces jeunes garçons tombés pour leur pays.
Tommo est un garçon très attachant que l'on voit grandir au fil des pages. La relation qu'il l'unit avec son frère Charlie est vraiment très belle et magnifiquement bien décrite.
On referme en tout cas ce livre avec une boule au ventre à cause de cette fin cruelle. Tommo au cours de ce livre, vit une nuit décisive et l'on comprend pourquoi qu'avec les dernières pages. Même si le récit est une fiction, l'auteur nous oblige ici a nous interroger sur la vie, la mort, la justice et nous pousse à nous souvenir a quel point cette guerre (et bien d'autres malheureusement) brisa les hommes partis pour un guerre éclair qui dura quatre longues années et causa le malheur de nombreuses familles.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          681
Fifrildi
  14 janvier 2019
Soldat Peaceful est la dernière lecture scolaire de ma fille de 13 ans. On y suit la vie des frères Peaceful, Charlie et Thomas dit « Tommo » à partir la mort de leur père. Ces jeunes anglais n'ont pas dix-huit ans quand ils doivent partir se battre en Belgique, à Ypres.
Ypres. Cette ville n'a pas été épargnée au cours de la Première Guerre Mondiale. Après l'évacuation de mai 1915, la ville n'était plus qu'un champ de ruines et plus personne n'y vivait. Quand on sait que dans les années qui ont suivi ils ont construit plus de 150 cimetières militaires autour de la ville… cela fait froid dans le dos.
J'ai déjà lu 14 de Jean Echenoz, je savais à quoi m'attendre. Quoi qu'il en soit, le livre de Morpurgo est plus fort en émotions. Impossible de rester insensible au destin des deux frères.
« La plus grande calamité pour nous, ce ne sont ni les rats ni les poux, mais la pluie qui tombe sans cesse et nous mouille, qui coule comme un ruisseau au fond de notre tranchée, la transformant en un fossé boueux, une fange puante et gluante qui semble vouloir nous retenir, nous engloutir et nous noyer. »
« Un orage muet d'obus fait rage autour de moi. Devant mes yeux, nous sommes fauchés par le feu, désintégrés, anéantis. C'est comme si je n'étais pas là, comme si cette horreur ne pouvait m'atteindre. »
« Dehors, le monde est retombé dans le silence. Les deux armées gisent, épuisées, dans leurs tranchées saignées à mort. »
« Je ne pouvais même plus me tromper moi-même en feignant de croire en un Dieu miséricordieux, ni au paradis, plus maintenant, pas après avoir vu ce que les hommes peuvent faire à d'autres hommes. Je ne pouvais plus croire qu'à l'enfer dans lequel je vivais, à l'enfer sur la terre, un enfer créé par l'homme et non par Dieu. »
Ce livre est un hommage poignant à tous ces soldats qui ont été exécutés pour désertion, lâcheté ou pour s'être simplement endormi à leur poste.


Challenge livre historique 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          406
IreneAdler
  07 février 2014
Un jeune soldat raconte. Quoi ? Sa vie depuis la mort de son père, jusqu'à sa présence dans une grange française, à deux pas du front. le lecteur ne saura qu'à la fin ce qu'il y attend.
Une histoire tissée d'amour, de petites rancunes et de grands pardons. de haine imbecile et de joie, de bonne humeur. D'honneur, aussi. Une vie d'homme qui fait de son mieux pour trouver sa place, pour faire du mieux qu'il peut pour vivre ses contradictions,ses doutes, ses peurs.la peur de ne pas être à la hauteur, la culpabilité,la différence. Pour finir dans la boue des tranchées, mais chargé de survivre : d'autres on besoin de lui, de sa force et de son courage.
J'ai souvent eu envie de pleurer devant la cruauté et la beauté de ce texte. Devant l'injustice qui frappe d'autant plus cruellement que la vengeance est basse, les motifs nobles. L'humanité des frères Peaceful au milieu des tranchées, l'amour fraternel qui les portait auraient du être plus forts que les autres stupides qu'ils devaient servir. Un grand texte, qui noue les tripes et qui ne devrait pas être réservé au seul secteur jeunesse de nos librairies et bibliothèques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
verobleue
  20 janvier 2014
Ecrit sous la forme d'un journal, « Soldat Peaceful » de Michael Morpurgo est un livre jeunesse sur la première guerre mondiale, lecture obligatoire de mon fils à l'école, quelque peu resté abandonné dans la bibliothèque. Lu cette année où l'on fêtera la commémoration du centième anniversaire de cette première guerre mondiale, appelée la Grande Guerre, restée dans les mémoires comme celle des tranchées, celle de la génération sacrifiée.
La Belgique a joué un rôle capital dans cette guerre, de par la résistance courageuse de ses soldats à l'invasion allemande. « Poor little Belgium » avait gagné l'admiration du monde entier.
Saviez-vous que des soldats issus d'au moins 50 États actuels ont participé aux opérations armées dans le Westhoek (région transfrontalière belgo-française) ?
Les Flanders Fields comportent un patrimoine important avec des cimetières militaires, des plaques commémoratives, des bunkers, des abris, des champs de bataille, des lignes de défense et des paysages dans lesquels on retrouve des traces matérielles de la Grande Guerre, derniers liens depuis la disparition des derniers témoins oculaires directs.
Ce livre est donc un émouvant récit de guerre mais pas que. L'auteur traite également de l'amour fraternel, des rapports à l'autorité, évoque l'injustice des cours martiales où de jeunes soldats furent exécutés par leur propre camp.
Un très beau roman, simple, poignant, émouvant, un de ceux qui ne vous laisse pas indifférent quand vous le refermez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
c.brijs
  08 décembre 2013
Tommo n'a que seize ans lorsqu'il quitte son Angleterre natale pour suivre son frère ainé Charlie sur le front de l'Yser. Malgré le froid, le manque de sommeil, la vermine et la mort qui rôde à chaque instant du jour et de la nuit, il est persuadé que rien ne peut leur arriver tant qu'ils restent ensemble ! Pourtant, une nuit, tout bascule... Tommo tente alors d'arrêter le temps, d'empêcher que l'aube ne se lève et que l'inéluctable ne se produise en se replongeant dans ses souvenirs, ceux où les frères Peaceful vivaient heureux dans leur campagne, entourés des leurs...
Bientôt, nous commémorerons le 100e anniversaire de la fin de la guerre 14-18, ce conflit qui a bouleversé l'Europe et le monde. La relecture de ce titre de Michael Morpurgo, l'auteur de Cheval de guerre, est donc de circonstance.
Soldat Peaceful raconte l'histoire de paisibles gars venus défendre les alliés contre l'avancée allemande. On y lit l'horreur et la stupidité de cette guerre de tranchées, cette sale guerre d'usure. On entre à merveille dans la tête de ces soldats partis quasi le sourire aux lèvres, prêts à défendre leur patrie et qui ne sont en réalité que de la "chair à canon".
Pas de différence qu'on soit d'un côté ou de l'autre de ce No man's land d'ailleurs !
"Pourquoi il ne leur explique pas comment c'est vraiment, ici, pourquoi il ne leur parle pas de cet affreux gâchis, de tous ces braves types qui se font tuer par milliers pour rien... pour rien !"
Par contraste, le héros nous emmène dans ses souvenirs d'enfance, dans la campagne anglaise du début XXe siècle. Il nous parle de l'amitié profonde qui le lie à son frère Charlie ; de Big Joe, ce frère "différent", qu'ils protègent des autres ; de la mort inopinée de son père dont il se sent responsable ; de la difficulté pour leur mère de subvenir aux besoins de la famille ; de son affection pour Molly, une amie de classe, ... Bref, il nous conte par le menu une vie simple, avec des hauts et des bas certes, mais où le bonheur est bien présent ! Il espère ainsi tenir à distance la mort qui se profile à l'horizon.
Lorsque souvenirs et réalité finissent par se rejoindre, c'est le choc et nous découvrons, nous lecteurs, une réalité horrible et moins connue de cette guerre : celle des fusillés pour l'exemple, pour désertion, lâcheté ou parce qu'ils se sont simplement endormis dans leur tranchée ! Des années plus tard, rien ou presque n'a été fait pour réhabiliter leur mémoire ! Or, comme l'explique l'auteur dans un post-scriptum, "un grand nombre de ces hommes, nous le savons maintenant, étaient traumatisés par ce qu'on appelle "le choc de l'obus". Les cours martiales siégeaient rapidement, les accusés étaient souvent privés de défenseur."
L'auteur pose aussi la question de l'insubordination face à des ordres suicidaires d'un supérieur. Qui est le héros finalement ? Celui qui s'y soumet au risque de mener ses hommes au devant d'une mort certaine ou celui qui résiste malgré tout ?
Présenté comme un compte à rebours, ce récit particulièrement prenant nous rappelle que derrière tout soldat, il y a un être humain qui a une vie, des espoirs, des rêves... Que, lorsque tout tourne à l'horreur, ses souvenirs de bonheur sont les seules béquilles qui le tiennent debout ! Que, malgré tout, l'espoir renaît toujours de ses cendres...
"Tout ce que je sais, c'est que je dois survivre. J'ai des promesses à tenir."
Un excellent titre qui parle surtout d'amitié, d'amour, de tolérance et de lutte contre l'injustice !

Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
MuDMuD   27 août 2010
Je me retrouve par terre, roulé en boule, hurlant pour que ça s'arrête. Puis je sens que Charlie s'allonge à mes côtés et se serre contre moi pour me protéger, pour me réconforter. Il commence à chanter Oranges et Citrons doucement à mon oreille, et je mets à chanter avec lui, d'une voix forte, je chante au lieu de crier. Et bientôt dans l'abri tous chantent avec nous. Mais le déluge de feu continue, continue encore, et à la fin ni Charlie, ni Oranges et citrons ne parviennent plus à endiguer la terreur qui m'envahit, qui m'engloutit, détruisant la dernière lueur de courage et de sang-froid qui aurait pu me rester. Je n'ai plus que ma peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
maina3500maina3500   25 juillet 2016
Un véritable bijou ce livre! Il y a dans ce monde des livres qui nous laisse indifférents, d'autres qu'on apprécie simplement, et d'autres dont les mots, l'histoire viennent nous toucher en plein cœur. Celui-ci en fait parti pour moi.
Au début, c'est l'histoire d'une famille ordinaire, les Peaceful, quelques années avant la première guerre mondiale. Le jeune narrateur Tommy raconte leur vie, sur une terre que défrichent leur père. Mais un terrible accident emporte la vie de leur père. Leur mère, une femme aimante et intelligente se débrouille tant bien que mal pour survivre Tommy et son aîné Charlie grandissent dans un esprit de solidarité et de camaraderie à toute épreuve. Mais la guerre éclate...
Ils partent se battre contre l'ennemi.
La naïveté de Tommy rend le récit encore plus touchant et authentique. Il n'a que 16 ans lorsqu'il part au front, avec la ferme conviction de faire ce qu'il doit faire. Lors de la conscription, une vieille femme l'a traité de lâche et ces accusations bravaches l'ont convaincu. Tommy souffre avec ses confrères, ayant pour seul objectif de détester l'ennemi allemand sans savoir pourquoi. Et il y a Charlie bien sûr. Charlie le pilier, généreux, intègre et trop rebelle pour son commandant. Les deux frères vont apprendre que la guerre ne se mène pas uniquement sur les champs de bataille.
Ce livre donne envie de pleurer. Lisez la note à la fin, surtout! Elle fait partie de l'histoire autant que le roman!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MuDMuD   27 août 2010
Au lieu de clochers, des flèches s'élancent dans le ciel comme un enfant qui lèverait le doigt en classe, impatient de se faire remarquer. Mais Dieu, s'il y en a un, ne remarque rien, ici. Il a depuis longtemps abandonné cet endroit et tous ceux qui y vivent.
Commenter  J’apprécie          290
TheomaTheoma   27 janvier 2011
Mère. Je pense souvent à elle. Et lorsque je pense à elle, je revois les hautes haies, les chemins creux et nos promenades le soir vers la rivière. Je revois les reines-des-prés, le chèvrefeuille, les vesces, les digitales, les lychnis rouges et les églantines. Il n'y avait pas une fleur sauvage ni un papillon qu'elle ne sache nommer. J'aimais le son de leurs noms : vulcain, paon-de-jour, piéride du chou, adonis bleu. C'est sa voix que j'entends à présent dans ma tête. Je ne sais pas pourquoi, mais j'arrive mieux à l'entendre qu'à me représenter ses traits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
MuDMuD   27 août 2010
Je pensais alors que, et je pense toujours, que croiser les doigts ou déchiffrer les cailloux de Molly est aussi fiable ou aussi peu fiable que prier Dieu. Je ne devrais pas raisonner ainsi, car s'il n'y a pas de Dieu, alors il ne peut y avoir de paradis . Et cette nuit, je veux croire très fort que le paradis existe, que , comme le disait notre père, il y a une nouvelle vie après la mort, que la mort n'est pas un point final, que nous nous reverrons tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Michael Morpurgo (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Morpurgo
Dans le magnifique paysage des îles Scilly, en compagnie de son épouse Clare, Michael Morpurgo nous parle de ses deux nouveaux romans à paraitre à la rentrée littéraire 2018 : "Dans la gueule du loup", illustré par Barroux, et "Notre Jack", ainsi que de l'adaptation au cinéma de son roman "Anya" dans lequel il tient un tout petit rôle...
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..