AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081286603
212 pages
Flammarion (21/05/2014)
4/5   10 notes
Résumé :
"Je voudrais vous parler d'une femme exceptionnelle qui, pendant la guerre, a fait preuve d'une force de caractère et d'un courage hors du commun. Elle s'appelait Lucie Aubrac. C'était ma femme."


Septembre 1939. Après l'invasion de la Pologne par les troupes de Hitler, la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l'Allemagne. Lucie est professeure d'histoire et Raymond Samuel ingénieur.

Ensemble, ils vont s'engager dans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  24 juin 2014
Lucie Aubrac est devenue une légende de la résistance française pendant la Seconde Guerre Mondiale. Qui était-elle ?
D'un milieu modeste, elle a rapidement pris le parti de la lutte politique. Sa force ? Avoir répondu à la peur par l'action.
Cette biographie romancée reste au plus près de l'Histoire et nous propose de revivre cette page sombre de la France. Nous suivons les grands événements : montée du fascisme, occupation, répression des juifs, mise en place de la résistance et ses difficultés quotidiennes.
Lucie se bat, au risque permanent de sa vie et de celle de ses proches dont ses enfants pour ses valeurs. Nous suivons son parcours, de son choix de rester et de se battre et des moyens mis en oeuvre pour y arriver : du journal clandestin qui s'insurge et appelle à la résistance à la lutte armée.
L'auteur revient sur les trois évasions de son mari qu'elle va organiser le plus souvent seule. Mais il nous fait aussi partager son arrivée en Angleterre ainsi que la libération de Paris.
Un récit simple et fort qui donne une dimension intemporelle à ces deux voix, celles de lucie et son mari raymond, qui ont continué toute leur vie et au-delà à faire connaître leur action ! A lire parce qu'il faut aussi savoir désobéir ♥


Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
adtraviata
  17 janvier 2022
Pour faire écho à Moi, Malala, j'ai sorti de la PAL un autre livre destiné aux jeunes lecteurs (ados) sur une femme remarquable et j'y ai appris beaucoup, une fois de plus ! de Lucie Aubrac, je ne connaissais que l'évasion audacieuse qu'elle organise pour son mari Raymond, arrêté en même temps que Jean Moulin à Caluire en juin 1943.
Dans ce livre, Philippe Nessmann se met justement dans la peau de Raymond Samuel, ingénieur des Ponts et Chaussées, pour raconter le destin de Lucie Bernard, d'origine modeste, professeure agrégée d'histoire, qu'il rencontre à Strasbourg en 1938 alors qu'il rentre d'un an aux Etats-Unis et qu'elle envisage de demander une bourse pour y aller elle aussi pendant une année. Ils sympathisent très vite, Lucie obtient sa bourse et est prête à embarquer pour les USA quand la guerre est déclarée en 1939. Elle renonce à partir et se débrouille pour revenir à Strasbourg, zone interdite aux civils (l'Alsace étant considérée comme la région qu'Hitler envahira quand il se décidera à combattre) et retrouver Raymond. Autant lui est pondéré, réfléchi, autant elle est vive, audacieuse, sportive et très intelligente.
Après la débâcle de l'armée française et l'armistice signé par Pétain en juin 1940, Raymond est fait prisonnier avec son régiment à Sarrebourg. Une première fois, Lucie le fera évader de ce camp de prisonniers avant qu'on le transfère en Allemagne. le couple s'installe en zone sud, à Lyon, et, sous l'impulsion d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie, s'engage très rapidement dans la Résistance. Au début leur rôle consiste surtout à diffuser des tracts et des journaux clandestins ; plus tard, Raymond deviendra avec Lucie le fondateur et le chef du réseau Libération-Sud, qui n'avait pas de branche armée. Fin 1942, suite à la victoire alliée en Afrique du nord, les Allemands occupent la zone libre de France, l'action de la Résistance devient d'autant plus risquée. Lucie est utile dans « un domaine dans lequel ses qualités firent particulièrement merveille : par son dynamisme, son tempérament bagarreur, son aptitude à monter des coups et son optimisme qui lui laissait croire que rien n'était impossible, elle devint une spécialiste des évasions. » Elle le sera une deuxième fois pour son mari quand celui-ci est arrêté le 15 mars 1943. Je ne vous raconte pas les détails si vous voulez découvrir cette histoire, mais sachez que Lucie va faire preuve d'une audace incroyable pour délivrer Raymond, et cela marche ! le couple prendra quelques jours de vacances avec leur petit garçon Jean-Pierre avant de rentrer à Lyon, de reprendre ses activités militantes, de fusionner les mouvements de la zone sud à l'initiative de Jean Moulin et, alors que des têtes du mouvement tombent à Paris, d'organiser une réunion secrète – dont un des points serait de nommer Raymond inspecteur de la zone nord à Paris – chez le docteur Dugoujon à Caluire. On connaît la suite : sans doute sur dénonciation, l'arrestation de Jean Moulin, de Raymond Aubrac et de plusieurs autres, la détention au fort de Montluc (que j'ai eu l'occasion de visiter), les interrogatoires musclés… Lucie apprendra rapidement – de la bouche de Klaus Barbie lui-même – que Raymond a été identifié comme « terroriste » et sera exécuté. Avec un courage et un soin incroyables, elle organise et réussit la troisième évasion de son mari lors d'un des transferts entre la prison de Montluc et l'Ecole de Santé (là où étaient interrogés les résistants). Suivront plusieurs semaines de cache, de survie dans la montagne avant l'exfiltration en Angleterre, alors qu'elle est presque sur le point d'accoucher de leur deuxième enfant. Jusqu'à la libération de la France et de Paris…
Quelle personne extraordinaire que cette Lucie ! Sa personnalité solaire, équilibrée, courageuse, audacieuse, ses valeurs de liberté et de résistance, l'amour tellement fort qui unissait son couple, voilà ce que l'on peut retenir sans doute de cette femme. le couple gardera le nom d'Aubrac après la guerre. Plusieurs écoles de France portent désormais son nom. A chaque début de chapitre, le contexte historique est précisé, avec la situation des combats, des zones nord et sud, l'évolution et la répression de la résistance. A la fin du livre des photos complètent le récit bien documenté de Philippe Nessmann.
Lien : https://desmotsetdesnotes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
maevedefrance
  05 juin 2014
En cette veille de commémoration du 70e anniversaire du Débarquement des Alliés voici un roman jeunesse sur une figure de la Résistance : Lucie Aubrac, ou plus précisément le couple de résistants qui se fera appeler après la guerre, Raymond et Lucie Aubrac.
En 1938 Lucie Bernard, jeune agrégée d'Histoire, enseigne à Strasbourg où elle rencontre Raymond Samuel, ingénieur qui rentre tout juste des Etats-Unis où il a terminé un master. Il est à Strasbourg pour faire son service militaire. Lucie est d'origine modeste et de confession catholique, alors que Raymond est issu de la bourgeoisie et juif. Tout aurait pu les séparer. Et pourtant ils ne se quitteront plus, emportés par le tourbillon de l'Histoire et leur révolte devant la France asservie par les nazis avec l'aide de Pétain.
Philippe Nessmann a choisi de faire parler Raymond dans son roman et de le faire parler à la première personne, afin de donner de la vie à son récit, son but ultime étant de faire connaître les actions du couples aux jeunes lecteurs. Ce n'est pas chose aisée de mimer le témoignage, d'autant que Raymond et Lucie étaient décédés quand il a décidé d'écrire le livre. Il a donc compulsé leurs écrits afin d'être le plus exact possible.
Ce roman historique se lit comme un thriller. Il restitue bien l'ambiance paranoïaque et surréaliste de l'époque, tout d'abord dans la zone libre au début de la guerre, où "les gens acceptaient plutôt bien la défaite", où "tout le monde paraissait d'autant plus soulagé du retour à la paix que l'occupant était absent de la zone libre : on n'y voyait aucun uniforme allemand, aucune croix gammée, aucun signe visible de défaite". Les gens écoutaient sagement ce que leur racontait le maréchal Pétain", qui "martelait que la guerre était due à la perte des vraies valeurs, à la décomposition de la IIIe République, au péché d'avoir cru au Front populaire et aux congés payés"....
Puis comment l'étau s'est resserré, la traque aux juifs, aux communistes, et à toute résistance aux nazis a été mise en oeuvre, obligeant les gens à se cacher comme des rats, à changer d'identité, à fuir quand ils le pouvaient. Comment surtout, puisque c'est le sujet du livre, la Résistance s'est peu à peu organisée, hiérarchisée, étendue. le rôle de De Gaulle, qui depuis Londres a appelé tous les mouvements de Résistance à s'unir, par la bouche de son émissaire Jean Moulin. Lucie et Raymond s'engagent dans le mouvement de Résistance Libération Sud dès le début, oeuvrent avec des moyens rudimentaires pour distribuer des tracts. Ils créent le journal Libération. Lucie est une vraie héroïne des temps modernes, qui libère trois fois Raymond de prison au péril de sa vie. Les "petites graines semées par la Résistance avaient fini par germer" : "une part croissante des Français, qui osaient prendre des risques et soutenir les résistants".
Un joli portrait d'une femme au tempérament hors du commun, mais qui est surtout l'occasion de plonger le jeune lecteur dans une page grave et douloureuse de l'Histoire de France. Ce roman, très documenté et détaillé, se lit pourtant facilement. Un album photo à la fin de l'ouvrage permet au jeune lecteur d'enrichir sa lecture. On y voit notamment la descente des Champs Elysées par le Général de Gaulle. Philippe Nessmann rappelle que De Gaulle voulait avant que Paris se libère seule, que le pays soit un pays de vainqueurs et non un pays vaincu, administré par l'Allied Military Government of Occupied Territories (gouvernement militaire britannico-américain chargé d'administrer les territoires libérés).
En cette veille de commémoration du Débarquement, il est bon de le rappeler !
Un livre intéressant par sa richesse documentaire et son écriture trépidante.
Mon seul bémol va aux dialogues amoureux entre Raymond et Lucie, qui sont un poil trop niais ("Oui mon chéri je le veux, bien sûr que je veux être ta femme" ; "Lucie, mon bel amour, quelle surprise !" "Eh oui, mon chéri, j'avais envie de te voir, alors je suis venue")... C'est à peine crédible !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Mouche307
  12 avril 2022
Ce roman pour adolescents retrace le parcours de Lucie Aubrac, résistante, de 1938 à 1945. L'auteur y fait le choix d'adopter le point de vue de son mari, Raymond Samuel, et d'en faire son narrateur. Lucie est d'abord une jeune professeur d'histoire, israélite, nommée en Alsace lorsque la guerre éclate, mettant fin à ses voeux d'année sabbatique aux Etats Unis. le récit est tour à tour en forme de journal avec des dates, de dialogues entre Lucie et Samuel pour revenir à la fois sur leur engagement dans la Résistance, les plans de Lucie pour faire évader son mari capturé à Lyon avec Jean Moulin et aussi leur vie de famille avec leur mariage et la naissance de leurs deux enfants.
Chaque chapitre est clairement daté et les principaux événements historiques de cette période y sont signalés. L'auteur s'inspire des oeuvres déjà publiées par les deux principaux protagonistes pour en faire un texte clair et accessible à un public plus large et plus jeune.
Commenter  J’apprécie          120
espritlivres
  13 juin 2014

L'histoire d'une femme hors du commun
Septembre 1939. Après l'invasion de la Pologne par les troupes d'Hitler, la France et la Grande-Bretagne déclarent la guerre à l'Allemagne. Lucie Bernard est professeur d'histoire et Raymond Samuel, ingénieur. Ensemble, ils vont s'engager dans la Résistance et lutter contre le nazisme ; ensemble, ils combattront pour la liberté des hommes. Leur amour sera leur force.
Voici donc le premier tome d'une nouvelle collection Héroïnes de l'Histoire : des destins hors du commun. Cette biographie éclairée et éclairante, au plus près de la vie de Lucie, est une oeuvre dense et émouvante, remplie de tendresse pour cette femme admirable, ne négligeant rien de son enthousiasme, de ses doutes, de ses espoirs et de ses peurs.
Pour donner de la vie à son récit, Philippe Nessmann a choisi de faire parler Raymond Aubrac à la première personne : « Je voudrais vous parler d'une femme exceptionnelle qui, pendant la guerre, a fait preuve d'une force de caractère et d'un courage hors du commun. Elle s'appelait Lucie Aubrac. C'était ma femme. ». Et bien lui en a pris. En deux cent treize pages, il parvient à raconter de façon vivante le parcours de Lucie, depuis sa rencontre avec Raymond en 1938 jusqu'à la libération de Paris en août 1944. Un parcours qui lui a permis de raconter la Seconde Guerre mondiale, la naissance de la Résistance, les arrestations, le courage de ceux qui ont donné leur vie pour la Liberté. Cet aspect très didactique est étoffé par un dossier informatif situé en fin d'opus : l'album « La résistance », reprenant les dates et points clés, illustré de photos. Ces derniers éléments renforcent la dimension pédagogique remarquable de ce roman.
Une excellente initiative éditoriale dont la lecture devrait passionner et émouvoir aussi bien les jeunes adolescents que leurs parents.

Lien : http://www.espritlivres.kara..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
orbeorbe   22 juin 2014
Le 18 octobre, le gouvernement de Vichy avait pris, sans même que Hitler ne le lui demande, ses premières mesures contre les juifs français. Il nous était désormais interdit d'être fonctionnaires, enseignants, journalistes, dirigeants de certaines entreprises...Pour le moment, ces mesures ne me concernaient pas directement, mais ne seraient-elles pas suivies par d'autres ?
Commenter  J’apprécie          190

Video de Philippe Nessmann (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Nessmann
Chantal Lapeyre-Desmaison (Professeur de littérature française à l’Université d’Artois), Dominique Tourte (éditions Invenit), Annie Collognat (Auteur), Philippe Nessmann (Auteur) répondent aux questions de Caroline Westberg (SNE – Rageot éditeur), 2015.
autres livres classés : résistanceVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2593 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre