AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266315661
448 pages
Éditeur : Pocket (01/04/2021)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 112 notes)
Résumé :
Ce matin-là, Aude est venue trouver refuge au parc des Buttes-Chaumont après avoir découvert l’infidélité de son mari.
Alexandre, lui, est contraint de faire un choix entre son grand amour et sa famille.
Quant à Nicolas, il s’inquiète des motifs qui ont poussé son frère à annuler le rendez-vous qu’ils avaient ensemble dans ce même parc.
Chacun plongé dans ses propres tourments, Aude, Alexandre et Nicolas débouchent en même temps sur le pont qui ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  01 juillet 2020
Dernier roman de Claire Norton et je suis ravie d'avoir lu cette si jolie histoire. Juste parfaite pour l'été, les pieds en éventails, sous le soleil à l'ombre d'un arbre.
C'est une histoire où les coïncidences n'ont qu'à bien se tenir. le destin a ici son mot à dire et il a bien décidé de mettre son grain de sel dans la vie de gens cabossés qui n'auraient jamais dû se rencontrer. Mais voilà...
Nicolas, Alexandre et Aude ne se connaissent pas encore. Alexandre vient de se faire quitter par son ami car Alexandre n'ose informer ses parents trop rigides de son homosexualité. Aude vient de surprendre son mari en plein débat avec son ex secrétaire. Nicolas promène son chien Hannibal dans le parc où tous trois vont assister à une tentative de suicide d'une jeune fille esseulée, Charlène.
Concernés devant cette scène, ils vont tous trois essayer de raisonner la jeune fille qui va progressivement faire chambouler leur routine.
Il y a dans ce roman un petit goût de Ensemble c'est tout d'Anna Gavalda. Les personnages se ressemblent, se complètent et rendent ensemble symboliques la solidarité, l'amitié, la tendresse, l'humanité. D'une rencontre fortuite va se construire des liens qui vont métamorphoser leur vie jusqu'à lors.
Il y a beaucoup de vie dans ce roman. Une jolie brise qui danse coeur contre coeur. Une histoire qui fait du bien, fait sourire, rappelle combien il peut être riche d'aider l'autre pour s'aider soi-même, combien on peut être fier de tous ces petits riens qui nous animent.
Une très belle lecture qui pourrait en refroidir peut-être certains pour les quelques clichés ou séduire d'autres comme moi pour les nombreuses valeurs véhiculées dans ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          8515
iris29
  24 octobre 2020
Alors que ma médiathèque affichait qu'un livre était disponible, alors qu'il ne l'était pas, une jeune bibliothécaire voyant que j'étais fort dépitée, se mit en quatre pour me venir en aide...
Et celui- là, vous l'avez lu ? ( Euh , oui...) et celui- là ? ( Euh, j'aime pas les romances )...
Bref, lorsqu' enfin elle me tendit ce roman, je m'empressais d'avoir l'air enchantée, histoire de ne pas rajouter de la mauvaise humeur à une période ( Attentat/Covid) bien déprimante, et puis , Claire Norton , ça sonne anglais, et j'adore les romancières anglaises.
Sauf que , c'est français, même que ça se passe à Paris...
Face à une adolescente prête à se jeter dans le vide au parc des Buttes Chaumont, les promeneurs, trois au total, parlementent avec elle et de fil en aiguille , décideront de la sauver, et de s'impliquer dans sa vie. de là , naîtra une belle amitié, à la vie , à la mort entre ces quatre personnes qui n'ont rien en commun.
Parce que , c'est bien connu, les promeneurs ne bossent pas, n'ont pas d'impératifs familiaux, laissent tout tomber pour venir en aide à une inconnue, ne se méfient pas d'un "étranger"...
A ce stade- là de votre lecture, soit vous choisissez de plonger les pieds dans ce roman, sans trop vous poser de questions sur le réalisme d'une telle histoire, soit, comme moi, vous lèverez souvent les yeux au ciel , devant les invraisemblances, les clichés, et le côté "tout est bien qui finit bien", et qui s'emboîte bien...
Surtout ne pas soupirer devant les métier des adultes dans ce roman , qui font un peu rêver dans les chaumières .... On a un pilote de Formule 1, un type qui bosse dans le cinéma (et qui entre deux tournages sauve la demoiselle en détresse ), et une architecte , qui non seulement se fringue très mal, (alors qu'elle fait un métier artistique.. ), mais se permet de ne pas foutre un pied à son cabinet, alors qu'elle y est associée, sans que ça pose problème...
Beaucoup de lourdeurs dans les dialogues... Tous ces gens ne parlent pas normalement ...
Beaucoup de clichés sur le personnage homosexuel masculin, qui forcément est maniéré , et qui, forcément a le gêne du shopping dans le sang et qui va relooker la pauvre quarantenaire trompée par son mari dans le lit conjugal, au look de bonne soeur...
Si Christina était là, elle dirait à Claire Norton, que le col Claudine, c'est "Magnifik", que ça dépend uniquement de ton physique et de ce avec quoi tu l"'accessoirises, "oh, là, là, ma chérie " .
Enfin voilà ! Rassurez vous, à la fin, tout le monde sera heureux, leurs problèmes envolés...
Alors je sais que la période est morose, mais bon, en matière de légèreté, on peut faire mieux, plus subtil, plus fin, drôle...
Mais , bon, ce roman est dynamique, bienveillant et en cette période tristounette , ça peut faire du bien. A vous de voir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5113
jeunejane
  21 juillet 2020
Au parc des Buttes-Chaumont, quatre personnes se rencontrent. Chacun est venu chercher un peu de paix dans ses tourments.
Aude vient de surprendre son mari en pleine infidélité chez eux.
Alexandre n'arrive pas à avouer son homosexualité à ses parents et va peut-être perdre son amoureux.
Nicolas se demande pourquoi son frère n'est pas venu à son rendez-vous.
Le clou de l'histoire, c'est Charlène, une adolescente de 17 ans, qui menace de se lancer du haut du pont du Belvédère.
A partir de cet évènement, va naître une grande amitié pour aider Charlène à retrouver sa mère partie juste après sa naissance.
Même Charlène ne jouera pas le rôle de l'adolescente repliée sur elle-même. Ils s'entraident et c'est là un des plus beaux points d'intérêt du livre avec le suspense qui consiste à retrouver la mère de Charlène et les tourments qu'a dû vivre son père Jérôme.
Ils sont complètement branchés "réseaux sociaux" les membres de cette petite bande et cela va les faire avancer dans leurs recherches. En cela, le roman s'inscrit tout à fait dans son époque.
Un beau roman même s'il est écrit d'une plume très légère sans effet de style.
Paru chez Robert Laffont en mai 2020, la couverture est magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          573
LesDemoisellesdeChatillon
  26 juin 2020
Quand trop de clichés...
Au départ je pensais parler de ce livre dans un article spécial flops du mois.
Seulement voilà, Ces petits riens qui nous animent ne m'a pas simplement déplu, il m'a énervée. Il a fait hérisser tous mes poils de féministe.
Je me suis posée la question. Est-ce que j'en parle ? Est-ce que j'envoie un message à l'attachée de presse pour lui dire que je zapperai ce livre ? Est-ce que je vais "faire de la peine" à l'autrice ? Me montrer irrespectueuse ? Me faire sauter à la gorge par les fans ?
Et puis je me suis rappelée que je déteste l'uniformité des réseaux sociaux.
Si ne parlent que ceux qui aiment, il n'y a pas contre-point de vue, il n'y a pas débat.
Pour que les choses avancent il doit y avoir confrontation, avis divergents et débats...
La cocue, le gay et l'hypocondriaque...
Ça commence presque comme une blague sauf que ça ne m'a pas fait rire du tout !
Aude vient de découvrir que son mari la trompe.
Alexandre doit choisir entre son amour et sa famille.
Nicolas erre en se demandant pourquoi son frère a loupé leur rendez-vous.
Les trois protagonistes se croisent dans un parc où une jeune fille est prête à se jeter dans le vide.
Pour qu'elle accepte de revenir du bon côté de la barrière, ils lui promettent de l'aider à retrouver sa mère.
Nous avons donc Alexandre. Gay. Petite chose sautillante, toujours de bonne humeur, pro du relooking. Parce que forcément le gay est la bonne copine qui t'aide à faire ton shopping.
Premier cliché vu et re-revu.
Le second cliché ? le père de Charlène. le mec bourru, celui que l'on ne doit pas aimer au début et qui se révèle au fil des pages. Je te laisse deviner la suite. Sûre que tu la tiens...
Ensuite nous avons Aude.
Son mari la trompe. On lui répond donc qu'il est temps qu'elle se reprenne en mains. Revenge body.
Ouep, quand tu es cocue c'est un petit peu de ta faute, tu te laisses aller ma grande alors tu files t'acheter des fringues et faire du sport.
Parce qu'une femme DOIT avoir un homme dans sa vie. Et pour attirer le mâle, elle DOIT être "bien" fringuée et avoir la fesse ferme.
Ton assurance, ta confiance en toi, que dis-je, ton bonheur passe par Zara...
Oui Zara est cité. Tu sais, cette chaîne qui vole les idées des petites créatrices et dont les vêtements font le tour de la planète avant d'arriver sur ton dos...
Ajoute à ça qu'après à peine 5 pages - la présentation des personnages - tu sais déjà qui va finir dans le lit de qui.
Le livre à peine entamé tu devines le grand final. Sans surprise.
Je sais bien que l'autrice a voulu d'abord prôner de belles valeurs : entraide, solidarité, amitié, bienveillance...
Mais les ficelles ne sont pas grosses, elles sont énormes.
Je n'ai cru à rien dans ce livre.
Des inconnus qui arrêtent tout dans leur vie pour aider une adolescente de 17 ans ?
Les dialogues sonnent faux également.
Jamais une jeune fille de 17 ans ne parlerait comme Charlène.
Qui enverrait ce genre de texto à son mari qui vient de la tromper "Je crois que tu ne comprends pas combien je souffre. Je me sens souillée en tant qu'épouse, trahie en tant qu'amie, et dépouillée en tant que femme. [...] Je crois nécessaire de faire un bout de chemin seuls, de poser nos valises respectives et d'en inspecter soigneusement le contenu."
Même après un litre de mojitos, personne n'envoie ce genre de messages...
Ou alors je vis dans un autre monde, moins rose bonbon... Quand je suis fâchée et déçue je ne "pose pas mes bagages", je les lui lance à la tronche. Chacun voit midi à sa porte ^^
J'ai toujours détesté le feel-good, la chick lit', les romances mielleuses.
La plupart de ces romans, non qu'ils prônent le sexisme, mais contribuent à normaliser une vision de la femme totalement dépassée.
Je sais que ce n'est pas intentionnel. de la même façon, certains auteurs jeunesse s'évertuent à mettre maman à la cuisine et papa sur le fauteuil du salon avec son journal. Ils ne pensent pas à mal. Mais ils perpétuent une culture du sexisme.
Faire du gay un cliché qui aime les fringues, de la cocue la chose fragile qui doit se reprendre en mains pour finalement tomber dans les bras du premier mec qu'elle a croisé c'est normaliser l'anti-féminisme et les préjugés.
Quand la première réponse faite à une femme dont le mari la trompe avec une minette sexy est "relooke-toi et fais du sport", c'est cautionner l'image de la femme-objet.
Aucune femme ne devrait faire ça aux autres femmes.
Bref, je n'ai pas aimé ce livre. du tout !
Mais la couverture est belle.
Et ce n'est que mon avis. Qui vaut ce qu'il vaut.
Les autres lectrices d'IG et Babelio, bien plus habituées à ce genre, ont quant à elles adoré ce roman.
Peut-être ai-je mal saisi le message. Peut-être me suis-je focalisée sur ce que les autres n'ont vu que comme des détails.
Ou peut-être que nous sommes une génération à qui on a trop raconté l'histoire du prince charmant et de son baiser qui réveille...
Il serait temps que la princesse fasse ce qu'elle souhaite, que son accomplissement soit ailleurs que dans le couple et qu'elle n'ait plus besoin de la robe de bal de marraine la fée et d'une paire de pompes pour se faire remarquer...
Romantisme ou sexisme ? A chaque lecteur sa réponse...
Lien : https://demoisellesdechatill..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
mallaurylit
  10 juillet 2020
Chère Claire,
.
Mais comment se fait-il que je n'avais encore lu aucun de tes romans…parce que maintenant, alors que j'ai passé un excellent moment avec « Ces petits riens qui nous animent » je sais cette douceur et cette tendresse qui émane de ton texte, je sais ces personnages auxquels on s'attache, je sais ces petites notes de bonheur, de bienveillance qui surgissent au détour d'une phrase, je sais ce regard sur la vie, optimiste parce qu'au final, tout finit bien, comme une promesse que demain tout peut changer…
.
Avec ce roman, je n'ai pas vu venir le temps qui passe, prise par les pages qui se tournent, le coeur qui s'émeut, les sourires qui se dessinent, les personnalités qui se précisent. Plongée dans ton récit, je ne voyais plus que ces silences qui se comblent, ces secrets qui se dévoilent, ces solitudes qui s'éloignent, cette unité qui se renforce et cette conviction qu'à plusieurs on est plus fort, qu'ensemble c'est plus facile.
.
Alors même que la situation de départ peut sembler improbable, quelles sont les chances qu'un jour, alors qu'ils sont tous à un moment charnière de leur existence, chacun de tes personnages se retrouve centré sur un même objectif qui va l'amener à se remettre en cause, à envisager un autre futur ? C'est justement ce que j'ai aimé, cet instant de folie, cet incident de départ qui fait que demain ne ressemble déjà plus à hier, que ce qui était se conjugue déjà au passé, que chacun s'en trouvera bouleversé, pour le meilleur, parce que c'est une évidence, l'union fait la force, celle qui te permet d'affronter ce que tu peux devenir.
.
Ce roman, est une parenthèse à s'accorder, un cadeau à s'offrir parce que lorsque la lecture se termine tu te sens bien et tu te dis qu'il n'est jamais trop tard, que tout est possible, mais surtout tu te dis que tu viens de découvrir une nouvelle auteure que désormais tu vas suivre !
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   29 mars 2021
Cette histoire sensible et très émouvante raconte comment trois adultes verront leurs propres vies transformées en venant en aide à une ado désespérée.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Sophie_BazarSophie_Bazar   30 avril 2021
Il n'y a pas de plus belle famille que celle qu'on choisit.
Commenter  J’apprécie          10
jeunejanejeunejane   21 juillet 2020
- Je comprends ta déception, je comprends que cela te fasse mal. Mais tu ne reverras jamais ta mère, Charlie. Et il vaut mieux que tu acceptes cet état de fait. Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'elle est devenue.
...
C'était certes douloureux mais évident : il lui mentait.
Commenter  J’apprécie          170
iris29iris29   23 octobre 2020
- Seize années de vie commune, ça signifie quelque chose , vous savez.
- Oui, probablement beaucoup d'habitudes, et sûrement encore beaucoup de souvenirs et de complicité. Mais pas forcément que vous vous aimez encore.
Commenter  J’apprécie          150
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2020
Elle savait, elle sentait ce qui l'attendait derrière. Et pourtant la réalité avait dépassé tout ce qu'elle avait imaginé.
Devant elle, Xavier et une femme se trouvaient dans une position pour le moins acrobatique. Dans le feu de l'action, ils ne l'avaient pas entendue entrer. Alors que son cerveau gravait les moindres détails de cette scène, Aude n'avait pu retenir un « Mon Dieu, ce n'est pas vrai... ». Son réflexe avait été de porter la main à sa bouche. Celui de Xavier, de lâcher sa prise. Aude avait ainsi découvert que sa compagne de jeu n'était autre que... Cindy.
Anéantie, elle avait rapidement balayé la pièce du regard avant de poser les yeux sur le sexe de son cher époux, dépourvu de préservatif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   16 juin 2020
Très tôt dans l'enfance, Alexandre s'était senti différent de ses cousins. Ses réactions, émotions et centres d'intérêt n'avaient rien de commun avec eux. Avec l'adolescence étaient venus les premiers émois : quelques attirances pour des camarades de collège, une intense émotion à la lecture des Amitiés particulières de Roger Peyrefitte... Autant de signes confirmant une différence avec les jeunes de son âge. Mais dans sa famille, il était absolument interdit ne serait-ce que d'évoquer le sujet, que ce soit par le biais d'un livre ou par celui d'une œuvre d'art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Claire Norton (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Claire Norton
À l'occasion de la parution de son nouveau roman, "Celle que je suis", Claire Norton se prête au jeu de répondre à nos questions. On commence par : pourriez-vous décrire "Celle que je suis" en quelques mots ?
~~~
Valentine vit dans une petite résidence d'une ville de province. Elle travaille à temps partiel au rayon librairie d'une grande surface culturelle. Les livres sont sa seule évasion ; son seul exutoire, le journal intime qu'elle cache dans le coffre à jouets de son fils. Et son seul bonheur, cet enfant, Nathan, qui vient de souffler ses six bougies. Pour le reste, Valentine vit dans la terreur qu'au moindre faux pas, la colère et la jalousie de son mari se reportent sur Nathan… L'arrivée d'un couple de voisins âgés dans l'appartement d'en face va complètement bouleverser sa vision du monde. Car comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu'il n'a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle, elle qui a tant manqué de mère ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser. Jusqu'au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques… Mais une chose change tout, désormais : elle n'est plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4058 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..