AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354884419
Éditeur : Gulf Stream Editeur (22/09/2016)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Un myste¿rieux virus semble développer prodigieusement l'intelligence des animaux. A¿ travers le monde, l'e¿pizootie se propage rapidement dans les villes, les e¿levages, les fore¿ts, affolant les biologistes, les amis des animaux... et les compagnies agroalimentaires. Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s'inversait ? Et si les be¿tes de¿cidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberte¿ ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
SciencesInfuses
  29 janvier 2017
Quel plaisir que ce roman ! Les lecteurs qui connaissent l'auteur pour ses livres sur l'évolution, la préhistoire ou les univers animaux reconnaîtront les clins d'oeil au cours de leur lecture. Ceux qui le découvriront avec ce premier roman auront probablement envie de se plonger soit dans ses documentaires soit dans les univers passionnants des naturalistes. Car c'est là, pour moi, la première grande force de ce premier roman. J'ai ainsi particulièrement apprécié les descriptions incisives, drôles et concises de certaines chaînes trophiques. Il touche ainsi avec une certaine légèreté stylistique tant les relations des animaux entre eux que les dynamiques épidémiologiques. En partant d'un virus génétiquement modifié, l'auteur en profite aussi pour montrer comment fonctionnent certains processus évolutifs et, accessoirement, poser la problématique des OGM.
L'autre plaisir vient de la construction du roman. Les éveils d'animaux choisis viennent cadencés le roman en racontant sur une page ou deux ce que cet éveil provoque de distinct en fonction des particularités éthologiques et physiologiques de base des différents animaux. Si mon tout début de lecture m'a fait craindre que le roman reste dans une vision un peu fleur bleue sur ce qu'impliquerait un éveil (selon une définition anthropomorphique!) de la conscience animale, j'ai vite été happé par des liens, des phénomènes, des relations qui se tissent progressivement jusqu'à aboutir à un resserrement dramatique beaucoup plus sombre qui donne envie de lire le « Stade 2 » !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Jeannepe
  21 juin 2017
Laura cherche un remède à la maladie d'Alzheimer et met au point un virus qui permet de multiplier les cellules nerveuses. Comme de coutume, elle le teste sur une souris et… le virus fonctionne, avec des effets inattendus. Petit à petit, le rongeur prend conscience de lui-même et réussit à s'échapper de sa cage. C'est ainsi qu'il se fait manger par un chat qui s'éveille à son tour et qui se fait mordre par un rat qui etc. L'éveil des animaux, domestiques puis sauvages, en France puis à travers le monde, va chambouler le système mis en place par les humains. Chaque espèce réagit de manière différente, mettant ou non en place des organisations politiques, ouvrant le débat ou refusant la communication et a fortiori les négociations avec l'espèce humaine – elle-même en premier lieu rétive à toute forme de collaboration. L'industrie agro-alimentaire s'affole et cherche à capturer Laura pour qu'elle mette au point un contre-virus efficace qui endiguerait cette révolution fondamentale. Accompagnée de son frère Gabriel et de ses amis Alya et Clément, ainsi que de « son » chat Chou-K, de la chienne Cabosse et du perroquet Montaigne, elle va tenter de leur échapper tout en sauvegardant le nouvel équilibre précaire entre les différentes forces de la nature et de la société humaine.
Scientifique de profession, Jean-Baptiste de Panafieu nous livre ici un roman de science-fiction parfaitement cohérent. Il y a une justesse dans la manière dont la trame narrative sert la réflexion écologique, politique et philosophique. Pas de grands discours, mais des mises en situations qui permettent de titiller là où ça peut faire mal. Les questions posées sont nombreuses et inévitables, mais sans dogmatisme et c'est agréable. Fidèle à sa démarche, l'auteur ne se concentre pas tant sur les humains : il ne s'agit pas seulement de savoir comment les hommes réagiraient en de telles circonstances que de saisir les enjeux, les abus et la codépendance qui peut exister entre les espèces. « L'intrigue » est entrecoupée des récits successifs de l'éveil des différents animaux, qui lui donnent sa couleur et sa cohérence.
Lien : https://auxlivresdemesruches..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
FungiLumini
  31 mars 2017
Laura est biologiste et travaille sur un virus qui améliore les capacités du cerveau. Son but est de trouver un traitement contre la maladie d'Alzheimer. Elle teste ses recherches sur des souris, mais un jour, un de ses sujets d'étude, plus intelligent grâce aux microbes inoculés, parvient à s'enfuir. Il n'ira pas très loin, mais il sera blessé par un oiseau et nourrira un chat et un chien. C'est le début de l'épidémie appelée « l'éveil« , qui donne une conscience et une intelligence plus développée aux animaux. Si quelques rares cas sont recensés au départ, le virus s'étend rapidement. Comment les humains vont-ils gérer ce nouvel état des choses? Que vont faire les animaux? Laura est la seule à pouvoir peut-être créer un contre-virus, mais en a-t-elle seulement envie?
Le sujet de ce livre est absolument fascinant : que se passerait-il si les animaux avaient une conscience et devenaient intelligents au point de se considérer nos égaux. Personnellement, je vois déjà les animaux comme des êtres capables de ressentir énormément de choses (la joie, comme la peur et la douleur malheureusement…). Ce sont des êtres vivants, conscients. Cette conscience n'est cependant pas perçue par les humains, car les animaux ne savent pas communiquer. C'est cet aspect qui m'a le plus plu dans ce livre : les animaux ont enfin pouvoir comprendre leur situation, décider de communiquer ou non avec nous et s'éveiller à une nouvelle vie. Cela n'a bien sûr pas que des avantages, mais c'est une évolution très intéressante à observer.
On suit surtout le petit groupe d'adolescents qui entoure Laura : son frère Gabriel, et deux de ses amis Clément (activiste du GLA (groupe de libération des animaux) et Alya (génie de l'électronique). Ils sont aussi accompagnés de leurs animaux qui se sont éveillés : Chou-K (le chat de Laura et Gabriel), Cabosse (la chienne de Clément) et Montaigne (un perroquet recueilli par Alya). Tous ensemble, ils réfléchissent aux conséquences de l'éveil, à sa propagation potentielle et aux moyens à mettre en place pour communiquer. Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, ce ne sont pas les chats qui discutent le plus ou qui essaient de contrôler le monde, mais bien les chiens et les oiseaux !
Si l'éveil parait au départ comme une bonne chose, il est évident que ce changement ne plait pas à tout le monde. Les firmes alimentaires et les élevages d'animaux vont avoir bien des problèmes maintenant que les animaux ont conscience de ce qui se passe. J'ai personnellement été bouleversée par exemple quand les autorités ont décidé de tuer un élevage de milliers d'individus, car il y avait des signes d'éveil parmi eux. Des décisions prises rapidement sans aucun véritable effet, à part la mort de beaucoup d'innocents, non-responsable de leur état.
A un moment du roman, les membres du GLA décident d'introduire le virus dans un immense élevage de porc. Comment peut-on, en se disant grand défenseur des animaux et de leurs conditions de vie, vouloir que des animaux prennent conscience de leur situation dans un élevage, sans leur donner un moyen concret de s'échapper ? Comment peut-on ne pas passer aux conséquences sur le mental de ces animaux qui ressentiront l'horreur de se voir arracher ses petits presque immédiatement après leur naissance, l'approche de la mort et l'attente insoutenable de leurs derniers jours dans des conditions misérables ? Ce roman démontre que l'Enfer est pavé de bonnes intentions.
Beaucoup de questions éthiques se posent dans ce roman, qui fait réfléchir sur de nombreux points de notre consommation actuelle et du traitement que la société inflige aux animaux. Si certains aspects scientifiques sont évoqués, les termes utilisés pour décrire le virus, la propagation, etc. restent assez simples. L'histoire ne se contente pas d'observer ce qui se déroule dans le monde, puisque Laura va être la cible de menaces plus ou moins violentes de la part des firmes qui veulent qu'elle crée un contre-virus, ce qu'elle refuse de faire. le groupe d'amis va devoir se cacher et tenter d'échapper aux « méchants ». du côté des humains comme du côté des animaux, des extrémistes mettent en péril la paix entre les espèces et j'ai vraiment hâte de voir dans le tome 2 comment la situation va évoluer.
Un premier tome qui nous permet d'observer la propagation de l'éveil, ce virus qui anime la conscience et l'intelligence des animaux. Des évolutions intéressantes qui monteront sûrement en intensité dans le prochain tome. Un sujet passionnant, qui fait réfléchir sur nos pratiques actuelles de consommation. Un ouvrage que j'ai apprécié pour les questions et réflexions importantes qu'il met en avant !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EnjoyBooks
  28 octobre 2016
L'éveil – Stade 1 de Jean-Baptiste de Panafieu.
(Genre : Science-fiction).
Editions : Gulf Stream
Prix : 16,50€ (Partenariat)
Date de parution originale : 22 septembre 2016
Résumé : Un mystérieux virus semble développer prodigieusement l'intelligence des animaux. A travers le monde, l'épizootie se propage rapidement dans les villes, les élevages, les forêts, affolant les biologistes, les amis des animaux… et les compagnies agroalimentaires. Et si le rapport de force entre les animaux et les hommes s'inversait ? Et si les bêtes décidaient de lutter pour sauver leur peau et leur liberté ?
Mon avis : le tome 1 de « L'éveil » est un livre dont je n'avais jamais entendu parler. Heureusement que je fais partie du club de lecture des marmottes à bigoudis de l'auteure Marie Pavlenko. Elle nous a proposé ce livre, on a accepté… et on a bien fait. La couverture est sympathique. Quand on connait l'histoire on voit les différents éléments et leurs liens. le résumé était prometteur et j'avais hâte de voir comment l'auteur allait manier son récit. Au final, j'ai passé un excellent moment de lecture !
Jean-Baptiste de Panafieu nous plonge directement au coeur de son intrigue. On fait la rencontre de Laura, jeune chercheuse qui fait des expériences sur des souris. Son dada… l'amélioration des capacités cérébrales des animaux. Ainsi, les souris peuvent plus facilement repérer un chemin qu'elles ont déjà pris par exemple. Tout par de là… de cette souris atteinte du virus, de son échappée dans la ville et de sa mort par d'autres animaux. On est curieux de voir comment ce virus est transmis. Quelles sont ses conséquences et comment les humains vont gérer la chose.
Dans le livre il n'y a pas un personnage clef mais plusieurs. On tourne autour de 3-4 personnages principaux. Mais il faut également ajouter les animaux qui « s'éveille » à cause du virus. Il y a donc Laura, Gabriel, Clément et Alya mais aussi un chat, un chien, un perroquet et une corneille. Je ne vous cite que les personnages centraux mais d'autres interagissent… que ce soient des humains ou des animaux. Je trouve que même si les personnages ne sont pas attachants, on s'intéresse à eux. On n'est pas perdu, on sait qui est qui et quel rôle il a à jouer. L'utilisation de ces personnages rend le roman plus riche et plus complet.
Je dois dire que le rythme est dingue. le roman est court mais c'est écrit assez petit. Les chapitres sont un peu longuets mais il y a des respirations. du coup, on peut arrêter sa lecture bien plus vite. Franchement vous n'aurez pas envie d'arrêter ! Au début vous êtes curieux de voir les effets du virus sur les animaux. L'auteur en plus raconte les phases d'éveil du point de vue de ces derniers (très bien fait et super intéressant !). Et plus on avance et plus les conséquences, les risques, les enjeux sont importants. On veut voir comment les personnages réussissent à gérer le virus. L'alternance des points de vue et la narration à la 3ème personne apportent à l'intrigue un renouveau constant.
Là où Jean-Baptiste de Panafieu est fort, c'est qu'il arrive à travers un roman de fiction à nous interroger. Parce que si cela arrivait vraiment, comment réagirions-nous ? Accepterions-nous que les animaux aient des droits comme les humains ? Voudrions-nous trouver un antidote au virus ? Comment gérer cette pandémie extraordinaire mais aussi terrifiante ? Si les chiens et les chats sont des animaux gentils naturellement, qu'en est-il une fois éveillée ? Et ce n'est que le début d'une série de questions toutes aussi existentielles les unes que les autres. J'ai été à la fois émerveillé et terrifié lors de ma lecture.
La plume de l'auteur est efficace, entraînante et divertissante malgré le sujet abordé. Un style fluide qui permet au lecteur de visualiser les animaux, les humains, le stade de l'éveil. Et puis je me suis demandé si l'auteur n'était pas chercheur lui-même. Je trouve que le roman est extrêmement bien documenté et ça paraît encore plus vrai que nature. En tout cas, une chose est sûre, je lirai la suite ! J'ai envie de savoir comment les choses vont tourner. Comment les personnages vont s'en sortir… et les animaux bien sûr ! En bref, je vous recommande ce roman original, addictif et qui permet au lecteur de se poser pas mal de question sur la sensibilité des animaux.
Ma note : 8,5/10.
Merci à Babelio et à Gulf Stream pour ce partenariat !
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
letilleul
  30 août 2016
Ce titre marque un tournant dans la carrière de jean-baptiste De Panafieu qui publie davantage des documentaires scientifiques. Ici, nous sommes plongés dans le premier titre d'une trilogie de science-fiction très "planète des singes" rendue crédible avec les développements scientifiques actuels. Un belle occasion d'interroger notre Societe. Un vrai coup de coeur pour l'illustration de couverture !
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (1)
Ricochet   20 mars 2017
Un premier tome passionnant où science et conscience, mêlées à pouvoir et argent, s'affrontent encore et toujours !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   30 août 2016
BESTALIM. Communiqué de presse
Le préfet de la région Bretagne vient d’autoriser la création d’une ferme de 100 000 porcs dans les monts d’Arrée. La BESTALIM se félicite de cette décision. Elle répond aux besoins des consommateurs qui pourront ainsi trouver une viande d’excellente qualité à des prix compétitifs. Cette nouvelle ferme modèle se conformera bien évidemment à toutes les exigences environnementales et contribuera de cette façon à la protection des nappes phréatiques et à la lutte contre le réchau ement climatique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
JeannepeJeannepe   21 juin 2017
L’éveil de la jeune chienne était pour elle une véritable révélation dont elle ne savait pas encore quoi penser. Elle comprenait bien mieux ce qui se passait dans sa famille, et surtout était capable d’analyser et de prévoir les actions des uns et des autres. Auparavant, elle ressentait les émotions, puis ses sentiments s’estompaient très vite, trop vite pour qu’elle puisse relier les faits entre eux. Les événements s’enchaînaient, sans logique apparente, du moins sans qu’elle en perçoive toujours la cohérence. Et maintenant, tout était beaucoup plus clair. Elle avait par exemple saisi que les parents sortaient tous les jours pour « travailler », même si le concept restait encore un peu flou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SciencesInfusesSciencesInfuses   29 janvier 2017
Le virus que le chat lui avait transmis passèrent dans l'estomac du blaireau, puis dans sa circulation. Quelques jours après, le carnivore découvrit le corps encore tiède d'un chevreuil qui avait été heurté par une voiture et était venu mourir sous un buisson. Le blaireau dévora une cuisse et une partie du foie. Ce faisant, il contamina par sa salive une bonne partie des organes du chevreuil, ce qui permit aux virus de passer chez deux renards et une foule de charognards plus petits venus par la suite ronger les restes de la carcasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ebardinebardin   10 novembre 2016
"Troublée par la transformation de Chou-K, Laura avait du mal à se concentrer sur son travail. Il y avait bien sûr toutes les implications de son "éveil", le mot qu'il avait employé, et celui qu'avait aussi utilisé le perroquet. S'il parlait, s'il pensait, il allait sans doute falloir le considérer comme un individu... comme un humain? Elle était assaillie d'idées saugrenues : allait-il émettre un avis sur la marque de croquettes qu'elle achetait? Allait-il réclamer une chambre pour lui? Comment allait-il passer de son état d'animal de compagnie à celui d'être pensant? Deviendrait-il responsable de ses actes?" p.52
"- Vous pensez que le public mangera des animaux intelligents? Vous, vous en mangeriez?
Maintenant, tout le monde avait compris. Cette épidémie était susceptible de provoquer l'effondrement de l'élevage des animaux domestiques. Elle menaçait aussi les cultures destinées à nourrir ces animaux. Avec la WOFF, c'était l'industrie agroalimentaire toute entière qui risquait de sombrer. Sans oublier une crise alimentaire d'envergure internationale..." p.84
"De son côté, le GLA, ou ce qu'il en restait, trouvait trop timorés les combats judiciaires et ne jurait que par le ACR, Actions collectives réseautées. Ils voulaient "réveiller les consciences" jusqu'à provoquer une véritable "révolution humanimale" touchant à l'ensemble des relations entre les humains et les animaux, de l'élevage aux cirques ou aux animaux de compagnie." p.119
"-Les droits des chiens? Il appuya lourdement sur le mot "droits". Mais de quoi parles-tu? Tu veux le droit de quoi, de travailler? de payer ton loyer? d'acheter tes croquettes?
- Le droit de vote, par exemple. Ce serait un bon début! répondit Cabosse. [...]
- Ce n'est pas possible, c'est réservé aux humains. Je sais bien que tu t'es éveillée, ça ne prouve rien...
Montaigne prit le relais de la chienne :
- Si je comprends bien ce que dit Cabosse, c'est que les humains n'ont rien à prouver. Même si tous les pays ne reconnaissent pas cela, ici, le seul fait d'être humain donne automatiquement les mêmes droits qu'à tous les autres, au moins à partir d'un certain âge. Étendre ces droits aux animaux, au moins aux éveillés, ne serait que justice, même si cela demande une révolution des esprits.
- Ça ne s'est jamais fait nulle part! C'est impensable!
- Ce qui est en dehors de la coutume, on croit que c'est en dehors de la raison, répondit Montaigne. C'est cette idée qui est en réalité tout à fait déraisonnable." p.190-91
"Il est temps que nous donnions notre avis sur la façon dont vous avez transformé le monde. Si j'ai bien compris, vous en êtes arrivés à modifier le climat. Vous avez exploité la nature comme si vous aviez le droit de la détruire. [...] Vous êtes toujours plus nombreux et toujours plus avides. En fait, vous agissez comme si vous n'étiez pas éveillés." p. 245
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FungiLuminiFungiLumini   31 mars 2017
Il est temps que nous donnions notre avis sur la façon dont vous avez transformé le monde. Si j’ai bien compris, vous en êtes arrivés à modifier le climat. Vous avez exploité la nature comme si vous aviez le droit de la détruire. Le droit ou peut-être l’envie, je ne sais pas. Toutes vos richesses proviennent de cette exploitation, mais la nature n’est pas illimitée. Vous l’avez tellement appauvrie qu’elle dépérit un peu partout. Vous êtes toujours plus nombreux et toujours plus avides. En fait, vous agissez comme si vous n’étiez pas éveillés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean-Baptiste de Panafieu (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Baptiste de Panafieu
L?océan mondial, qui abrite la majorité des espèces vivantes sur Terre, génère aussi une grande part de l?oxygène que nous respirons. Il régule le climat de la planète et joue un rôle majeur dans la température terrestre. C?est aussi par la mer que circulent les hommes et les marchandises, permettant aux économies de se développer.
De l?apparition de l?eau liquide, il y a plus de 4 milliards d?années, aux bateaux autonomes et aux robots plongeurs, cet ouvrage magnifiquement illustré retrace en 100 dates l?histoire mouvementée de l?océan et de son exploration. Agrégé d?histoire et diplômé de Sciences Po Paris, Pierre Royer est officier de Marine de réserve et enseigne au lycée et dans les classes préparatoires. Passionné par l?histoire maritime, il est l?auteur de l?ouvrage Géopolitique des mers et des océans, récompensé du prix Anteios du
Premier essai de géopolitique, et d?un Dicoatlas des mers et des océans, colauréat du prix Éric Tabarly. Il collabore régulièrement avec diverses revues géopolitiques. Jean-Baptiste de Panafieu est agrégé de sciences naturelles et Docteur en océanologie. Il est l?auteur de nombreux ouvrages sur la nature et les sciences. Il écrit également des romans et des scénarios de dessins animés, conçoit des expositions et donne des conférences. ISBN 9782100747436
--- Fiche du livre : https://www.dunod.com/sciences-techniques/belle-aventure-ocean
*********************************
Retrouvez-nous sur :
--- https://www.dunod.com --- Facebook : https://www.facebook.com/editionsdunod/ --- Twitter : https://twitter.com/DUNOD --- Instagram : https://www.instagram.com/bienetredunod/
+ Lire la suite
autres livres classés : virusVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2814 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..