AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017010197
Éditeur : Hachette Jeunesse (03/05/2017)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 112 notes)
Résumé :
Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu'au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d'univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
05 avril 2017
Oniria est le nom donné au monde des rêves. Univers onirique où nous voyageons et nous créons des personnages et des lieux sans en avoir conscience. Notre imagination se déplace à Oniria tandis que nous dormons tranquillement dans notre lit. Cependant, un nombre très limité de personnes arrive, grâce à un sablier, à garder totalement le contrôle d'eux-mêmes : avoir conscience d'être à Oniria, garder en mémoire les événements vécus là-bas et comprendre tous les pouvoirs qu'ils possèdent dans cet univers. On les appelle les Créateurs.
Eliott, jeune collégien de douze ans vit avec sa grincheuse belle-mère, ses deux petites soeurs et sa grand-mère, Mamilou, qu'il aime par-dessus tout. Tous les samedis, la famille se rend à l'hôpital pour rendre visite au père des enfants plongé dans un coma inexplicable et sujet à des délires très violents. Mamilou cache de nombreux secrets et partagera une partie de son histoire avec son petit-fils qui par la même occasion découvrira l'existence d'Oniria. Son père serait en fait prisonnier du monde des rêves et c'est à Eliott, en héritant du sablier de Mamilou, de trouver une solution et de découvrir ses nouveaux pouvoirs de créateurs. Première étape ? Rencontrer le marchand de sable.
Oniria est un univers très complet où cohabitent les rêves et les cauchemars. Les Oniriens sont des êtres créés chaque nuit par les rêveurs. Bien que le roman soit destiné aux plus jeunes, l'auteure a su nous proposer un univers très complet et complexe par certains aspects. L'univers répond à une logique et à des règles strictes que nous découvrons par petite touche au fil des chapitres.
Eliott est un jeune adolescent de seulement douze ans auquel je me suis très vite attachée. Plutôt lambda, il est très facile de s'identifier à lui. Il reste très mature pour son âge et ses réactions restent crédibles. Eliott rencontrera d'autres personnages lors de son exploration d'Oniria. Haut en couleur, ses personnages secondaires ne laissent pas indifférents et apportent une petite touche d'humour très agréable.
Bien que le roman s'adresse à un très jeune public (enfants ou jeunes adolescents), il n'en reste pas moins très agréable à lire pour peu que l''on ait gardé son âme d'enfants. Loin d'être simpliste, ce premier tome nous ouvre sur un monde à la mythologie très complète et passionnante. Je me suis complètement laissée porter par ce premier tome et c'est donc avec plaisir que je continuerai ma visite d'Oniria.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LoupAlunettes
13 août 2015
Eliott est à la recherche de Jov'. Lui seul peut lui divulguer le lieu secret de Oza-Gora, là même où réside le Marchand de sable.
Le marchand de sable n'existe que dans les histoires pour enfants pourtant Louise « Mamilou », la grand-mère de Eliott, lui assure que ce personnage existe ou du moins certaines personnes peuvent aller dans le monde des rêves de manière consciente grâce à un sablier magique.
Non, Mamilou ne perd pas la raison et Jov' est semblerait-il son meilleur ami.
Eliott constata par lui-même que ce voyage dans les songes d'Oniria est possible et que contrairement à d'autres, en tant que Créateur, il peut imaginer et faire apparaître tout ce qu'il souhaite. Une aubaine non négligeable pour la reine Dithilde qui l'implore de lui créer une armée afin de repousser les attaques de Cauchemars. Mais Eliott n'a que douze ans et cette demande ne l'enchante guère. de plus, le jeune garçon tente de conserver sa mission première à Oniria. Trouver ce fameux Jov' qui lui apprendra où se cache le Marchand de Sable, le seul à pouvoir tirer son père du sommeil éternel.
: de prime abord, Oniria n'est pas sans rappeler a à la lecture des premiers chapitres L Histoire sans Fin de Michael Ende et le Magicien d'Oz de L. Frank Baum. Puis, en avançant dans les chapitres, le royaume s'affranchit de ce qui existe pour offrir les trésors d'imagination de l'auteure B.F. Parry.
L'auteure a développé tout un univers autour des rêves et des cauchemars et y a plongé un gamin lambda qui pourrait s'apparenter aux lecteurs et lectrices. Eliott a une vie presque classique, un père journaliste qui voyage, une belle-mère parodiant les marâtres de contes, deux demi-soeurs casse-pieds et une Mamilou adorable. La maladie de son père et la décision radicale de sa belle-mère de déménager l'oblige à trouver une voie urgente pour tirer son père de son « coma » et d'éviter l'éclatement de la famille. Sa grand-mère, qui l'avait baigné très tôt enfant dans les légendes d'Oniria, lui révèle que la clé du sommeil éternel de son père se trouve là-bas. Déjà formé à son insu pour y entrer et subvenir à ses besoins par sa grand-mère, Eliott jongle jour après jour entre sa scolarité chamboulée par ses événements personnels et sa mission à Oniria.
Les choses pourraient être simples mais au fur et à mesure, elles se jalonnent d'étapes qui éloignent d'autant la possibilité de réveiller son père. Aanor la douce princesse, la reine Dithilde au caractère impénétrable, Katsia l'aventurière au mauvais caractère, Farjo le singe métamorphe, la galerie de personnage est nombreuse mais chacun fait son entrée progressivement, laissant aux lecteurs la possibilité d'assimiler qui est qui de faire agréablement connaissance. Ils sauront donc qu'ils sont selon les lois d'Oniria des Mages et qu'ils sont les pères de cet univers éclectiquement nourri de l'imaginaire de tous. Les choses prennent une tournure moins idyllique lorsque Eliott apprend de sa grand-mère que, par ses rapports, Oniria ne vit plus dans l'harmonie. En effet, les cauchemars tolérés jusqu'alors, commencent à effrayer les habitants des rêves et sont finalement cantonnés injustement dans un lieu sous surveillance, Ephialtis. Ils réussissent malgré tout, appelés par les rêveurs à s'en évader, au grand damne de la reine. Pour le coup, le statut monstrueux du cauchemar est revu et ses personnages disgracieux se montrent au contraire sympathique, à l'identique de ce que lui avait raconté sa grand-mère Louise. Les choses vont donc delà se compliquer pour Eliott pour qui les heures et les jours sont comptés et pourrait se montrer un atout précieux pour la reine Dithilde et sa CRAMO( cellule de renseignement, d'attrapade et du maintien de l'ordre) qui souhaite maintenir la séparation pour toujours. Il y a dans tout cela de nouveau une histoire d'élu comme dans les romans du genre, plaçant un caractère exceptionnel dans le personnage du héros.
Ainsi commence la saga d'Oniria. Si l'univers d'Oniria se prête à un jeune public de pré-ado, l'auteure les prépare par son propos aux lectures ado' à succès aux univers dystopiques. L'écriture est douce, le pays enchanteur et adapté pour un public d'une dizaine d'année, le ton ne pouvait en être autrement avec le pays des rêves. La touche française se ressent et cette univers magique fantaisiste est à rapprocher de celui d'Oksa Pollock de Anne Plichota et Cendrine Wolf. Si cette saga ne fera pas oublier les Harry Potter et Cie, elle reste à découvrir pour son originalité et sa part d'aventure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
orbe
19 novembre 2014
Elliott a peur de s'endormir depuis que sa mère est morte dans son sommeil sans que l'on trouve une explication. Depuis, il vit avec sa belle-mère, ses deux demi-soeurs qui sont jumelles et surtout sa grand-mère qui l'entoure de son affection.

Mais lorsque son père bascule à son tour dans un sommeil inquiétant, le jeune garçon décide de tout tenter pour le sauver.
Mamilou lui révèle alors qu'il existe un autre monde, Oniria, et qu'il pourrait bien être à l'origine de la maladie de son père et peut-être même de la disparition de sa mère.
Voici Elliot en quête de l'homme de sable. Il découvre un univers beau, étonnant, mais aussi dangereux ! Pourra-t-il mener sa mission à bien et sauver son père ?

Un livre qui m'a rapidement évoqué l'univers du magicien d'OZ. On y retrouve un humain plongé dans un univers dont il ne connait pas les règles et qui est à la fois enchanteur et terrible.
Les personnages qui entourent le héros sont eux aussi importants avec Farjo, capable de se métamorphoser en de nombreux animaux et l'intrépide Katsia, qui rêve d'explorations nouvelles.
Un roman d'aventure avec une couverture qui propose une présentation en 3D des héros qui ne peut qu'attirer les lecteurs et faire un joli cadeau pour les fêtes. L'histoire évoque l'ambiance des films Disney.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Lire-une-passion
28 octobre 2014
Avant de recevoir le mail très enjoué de l'attachée de presse de Hachette, il est vrai que je ne m'étais pas forcément arrêtée sur ce livre. Et pourtant, avec son mail, elle m'a plus que convaincue de tenter l'aventure. le gros coup de coeur de l'équipe m'a donné envie de savoir pourquoi ils avaient tous tant aimé ce roman. Et maintenant, je le sais : à travers les mots de l'auteure, nous voyageons à travers nos rêves qui peuvent devenir réalité. J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Même si ce n'est pas un coup de coeur, ça s'en rapproche très fort. J'ai été embarquée dans cet univers atypique du début à la fin et je suis pressée de pouvoir lire la suite !
Eliott est un garçon de douze ans et qui en apparence est comme tous les autres enfants de son âge. Cependant, depuis maintenant 6 mois, son père est dans le coma et même les médecins ne trouvent aucune explication à son état qui s'aggrave de jour en jour. le jour où sa grand-mère lui confie un sablier magique lui permettant de prendre vie dans ses rêves, dans un monde appelé Oniria, sa vie va irrémédiablement changer. Collégien ordinaire le jour, puissant Créateur la nuit (pour reprendre les mots du résumé), Eliott verra que pour sauver son père, il devra faire beaucoup de sacrifices dont il ne sortira pas indemne à la fin.
Dès ce premier tome, nous en apprenons beaucoup, même si cela vient au fur et à mesure. Au lieu de nous abrutir d'une tonne d'informations, l'auteure a pris la décision de le faire petit à petit, ce qui rend cette lecture addictive. Car oui, plus on avance, plus on découvre, plus on veut en savoir plus. Eliott est un garçon, certes de 12 ans, mais qui fait montre d'une grande maturité et d'une grande intelligence pour son âge. Loin des stéréotypes que l'on croise souvent, il n'en est que plus réel et attachant.
Il a une force de caractère assez impressionnante. Il m'a beaucoup surprise de part ses réactions d'adulte mais aussi de ses réflexions très réfléchies. Plus on avance dans le récit, plus Eliott se trouve fatigué et a du mal à conjuguer entre sa vie de collégien et sa vie de Créateur. (Mais qu'est-ce qu'un Créateur ? Eh bien lisez le livre et vous le saurez, hihi. Un peu de suspense, voyons!). Il en vrai qu'en lisant le résumé, je ne m'attendais pas à ce que la vie réelle ait une aussi grande place dans le roman, mais plutôt qu'elle soit en seconde position dans les aventures. Or, l'auteure a décidé de garder une grande part de réel au roman, ce qui rend la lecture logique.
Il vit dans une famille qu'il a du mal à supporter ; sa belle-mère est invivable, acariâtre, sans coeur envers lui et n'hésite pas à prendre des décisions qui le feront souffrir. Ses deux soeurs, qui sont jumelles, sont de vraies bout-en-train, qui peuvent être adorables comme de vraies pestes. La seule personne qui compte vraiment pour lui (mis à part son père) est sa grand-mère, Louise, ou Mamilou, qui apaise son coeur quand tout vole en éclat dans sa famille. J'ai beaucoup apprécié ce personnage, qui arrive avec un seul mot à calmer son petit-fils. Elle cache aussi un lourd secret, qu'elle finira par partager avec lui, le fameux sablier magique.
Je crois que tout le long de ma lecture, j'ai rêvé être à sa place. Imaginer des choses dans son esprits qui se forment en vrai devant ses yeux doit être vraiment magique et phénoménal. Bien sûr, Eliott n'est pas au bout de ses surprises et vivra des rebondissements pas toujours positifs. Mais l'auteure a su créer un univers qui m'a complètement embarquée et fait retomber en enfance. J'ai été vraiment surprise par la qualité de sa plume et son imagination débordante. Pour moi, c'est une SAGA qui mérite qu'on y jette un oeil. Un premier tome qui se dévore en un jour (pour ma part) avec des révélations inattendues pour certaines et des tonnes de questions sur un monde de rêves que l'on aimerait voir réel.
Lors de son voyage de nuit, Eliott fera la RENCONTRE de plusieurs personnages, je les ai tous aimés, sauf peut-être une personnes dont je n'ai pas du tout confiance... Mais j'en retiens un qui m'a particulièrement amusée : Farjo. Là je vais faire une comparaison qui est un gros, gros compliment. Lorsque vous croisez Farjo, vous avez une part de Retzel (mais si, vous savez, le petit démon dans « le Cycle d'Alamänder » d'Alexis Flamand. Vous savez, l'une de mes sagas chouchous, l'un de mes personnages préférés de toutes mes lectures. Vous remettez, là, c'est bon?). Eh bien voilà, Farjo a le même caractère, il est attachant, drôle, débile à des moments (débile dans le sens toujours positif, hein!). Bref, avoir un peu de Retzel dans un roman, me fait toujours beaucoup de bien, alors je remercie l'auteure d'avoir inventé ce personnage haut en couleur !
Bien sûr, il y a encore plein de personnages attachants, mais je vous les laisserai découvrir par vous-même (parce que bien sûr, faut acheter ce livre, hein.). La plume de l'auteure est magique, tout comme l'univers qu'elle a crée. Elle est poétique tout en étant simple. Elle ne cherche pas compliqué, et c'est ce que j'ai le plus apprécié. En plein milieu de ma lecture, j'ai fait une recherche de l'auteure, et je suis tombée sur une interview qu'elle a fait, ou elle explique d'où lui est venue l'envie d'écrire et surtout ce thème. D'habitude je ne le fais pas, mais allez la voir, je suis sûre qu'elle vous donnera encore plus envie de que moi de lire son livre ! (https://www.youtube.com/watch?v=wTvsh8jRmJQ),
En résumé, un premier tome qui m'a totalement embarquée dans son univers, avec des personnages tantôt insupportables, tantôt adorables et touchants. Eliott est un garçon de douze ans, avec une grande force de caractère et une intelligence énorme. Parfois, j'avais l'impression de suivre un jeune de 17 ans, tant ses réflexions sont réfléchies et qu'il ne fait pas n'importe quoi. L'univers d'Oniria fait vraiment rêver, les lieux décrits son sublimes. Qui ne rêverait pas d'atterrir dans un lieu qu'on a imaginé dans un rêve, hein ? Un début de SAGA très prometteur !
* Je remercie Mateïa et Hachette pour cette superbe découverte ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
xnewlo
11 novembre 2014
Tout d'abord, je tenais à remercier Babelio et les éditions Hachette, pour m'avoir permis de découvrir le monde d'Oniria grâce à la dernière opération Masse Critique.
Eliott, jeune garçon de 12 ans traverse une mauvaise passe. Cela fait 6 mois que son père est plongé dans un mystérieux coma, ponctué de cauchemars et de crises de démence. A côté de cela, sa mère est décédée dans son sommeil lorsqu'il était encore bien petit.
Aujourd'hui, le jeune Eliott vit donc avec sa belle-mère, Christine, qu'il déteste, et ses deux demi-soeurs infernales. Mamilou, sa mamie gâteau adorée a quitté le domicile conjugal depuis peu. En effet, suite à une violente dispute; Christine l'a mise à la porte... Alors que le jeune garçon se retrouve seul, sa seule envie est de sauver son père, coûte que coûte, car son pronostic vital est largement engagé. Face au courage du petit, Mamilou lui remet un mystérieux sablier pour l'aider dans sa quête. Cet objet lui permet de voyager à Oniria, là où l'esprit de son père semble être coincé...
En ce qui concerne les personnages, ils étaient relativement bien attachants et variés.
Eliott, plutôt mature pour son âge a relativement souffert dans sa vie, à cause de la "perte" de ses parents. Sauver son père d'une mort certaine est donc devenu son but vital. A côté de cela, ses résultats scolaires sont en chute libre, et tous ses camarades l'ont prit en grippe, tout comme sa belle-mère sans coeur et égoïste...Aie, aie...
Mamilou est une grand-mère protectrice et gentille. Bien qu'elle soit dévouée à son petit-fils, je pense que cette vieille dame ne nous a pas encore tout dit...
Aanor, princesse du Royaume d'Oniria est un personnage mystérieux mais néanmoins attachant. Je pense qu'elle sera plus présente et utile dans le tome 2.
Katsia l'aventurière, et Farjo le singe transformiste ont tout deux un caractère bien trempé. Malgré cela, ils seront serviables et dignes de confiance pour aider Eliott dans le sauvetage de son père.
Christine, belle-mère d'Eliott m'a paru détestable du début à la fin. Froide, injuste, égoïste, cette femme n'hésite pas lorsqu'il s'agit d'abandonner son mari malade et sa belle-mère qui a élevé ses propres enfants à sa place... J'espère qu'elle finira par récolter la monnaie sa pièce celle-là....
Enfin, difficile de tout énumérer. Juste qu'il y a encore une belle ribambelle de personnages hauts en couleurs, comme la Reine Dilthide, Jov' et tant d'autres...
Que dire de ce premier tome d'Oniria ? Eh bien, c'est un livre bougrement accrocheur. Les pages se tournent à une vitesse. On va de rebondissements en rebondissements, sans toutefois obtenir des réponses à nos questions. On veut toujours en apprendre davantage. Hélas, il faudra attendre le tome 2 pour cela. "Le Royaume des Rêves" est en réalité un tome introductif qui nous expose la situation familiale difficile d'Eliott, et sa quête dans le monde d'Oniria. Il y a beaucoup de personnages présentés, beaucoup de descriptions de paysages. Tout s'enchaîne très vite, sans que l'on avance concrètement dans cette quête, hormis pendant les dernières pages, qui nous laisseront sur notre faim...
Oniria est une saga qui sera addictive à coup sûr. Cependant, je pense qu'elle est davantage destinée à un public jeune que pour moi. Certaines scènes sont un peu trop faciles (Eliott a parfois trop de chance... et certains événements sont prévisibles), et l'écriture est parfois légère. Néanmoins, l'histoire ne manque pas de potentiel et je lirais la suite si l'occasion se présente. Car, même si j'ai compris toutes les ficelles d'Oniria, je n'ai encore obtenu aucune réponse concernant la quête d'Eliott !
Au final, un bon divertissement, mais plutôt destiné aux plus jeunes d'entre nous.
Petit plus: les illustrations en milieu de livre, et la très belle couverture en 3D.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe17 novembre 2014
D'après cette légende, chaque fois qu' Oniria est en danger, un Créateur vient du monde terrestre grâce à un sablier comme le tien. On appelle ce créateur l'envpyé. Il fait équipe avec l'un des habitants d' Oniria choisi pour ses compétences et son courage, qu'on appelle l'élu, et tous deux combattent ensemble le danger pour sauver notre monde.
Commenter  J’apprécie          170
EwylynEwylyn21 octobre 2014
Eliott ne savait plus quoi dire ni quoi faire. Créer une armée ! Le sujet était grave. On était loin des cordes qui se nouent toutes seules et des escargots ! Sans parler du risque de se tromper et d'imaginer des créatures dégénérées et destructrices, qui pourraient se révéler encore plus dangereuses que les cauchemars eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          100
orbeorbe19 novembre 2014
- Et quel est le plan ? demanda Eliott
- Eh bien, c'est assez simple, dit Katsia. J'attaque tous les humains que nous rencontrons, et s'il y en a un qui s'enfuit à une vitesse anormale, Farjo se transforme en guépard et le rattrape. Ensuite, on se débrouille pour le forcer à nous emmener jusqu'à Oza-Gora. Toi, tu restes près de moi, c'est tout.
Eliott en resta bouche bée. Ce plan était aussi violent que manifestement inefficace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
drawforlifedrawforlife09 août 2017
Farjo s'engagea à travers la Porte. Une demi-seconde plus tard, il réapparut et se jeta dans le neige en hurlant.
- Que s'est-il passé ? s'alarma Eliott en se précipitant vers lui.
- Un volcan en éruption, éructa le kangourou en se roulant dans la neige. Je suis sûr que j'ai été brûlé au moins au cinquième degré ! C'est horrible, épouvantable, insupportable, au secours !
- Attends, je vais regarder, dit le jeune Créateur.
Eliott inspecta Farjo, qui se laissa faire en gémissant comme un grand malade. Son manteau était un peu brûlé et sa fourrure de kangourou légèrement roussie par endroits, mais cela n'avait pas l'air très grave. Rien en tout cas qui justifiât un tel cinéma.
- Je crois que tu vas t'en sortir, dit Eliott d'un ton narquois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EwylynEwylyn21 octobre 2014
Le dragon avait l'air particulièrement coriace.
La princesse devait donc être particulièrement jolie.
Commenter  J’apprécie          150
Videos de B. F. Parry (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de B. F. Parry
B. F. Parry parle de "Oniria" Partie 1
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
940 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .