AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266055826
414 pages
Éditeur : Pocket (22/01/1995)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Périgord, 1830. Depuis l'enfance, Séverine avait toujours su que les riches terres du Paradou, et surtout son haut fourneau, lui reviendraient à la mort de son père. Elle, son frère, ne s'intéressait qu'aux vieilles pierres, et quant à Emma, sa sueur, elle se perdait dans des amours sans lendemain...

Oui, la jeune femme savait qu'elle deviendrait maître de forge à son tour, mais pas si vite, pas si tôt, à peine remise de sa séparation ave... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BVIALLET
  03 février 2013
Aux confins du Périgord, au bord de l'Auvézère, se trouve la forge du Paradou tenue de main de maître par Martin Laveyssade, également propriétaire d'un austère château qui domine la vallée. Les temps sont durs sous le règne de Louis-Philippe, mais cette modeste industrie arrive à faire vivre une trentaine d'ouvriers, tous anciens paysans. Martin disparu sans avoir procédé aux investissements indispensables, ses deux frères devenus respectivement militaire et archéologue, c'est à sa fille Séverine que revient la lourde tâche de reprendre la direction du Paradou. Parviendra-t-elle à redresser une situation rendue de plus en plus difficile par l'ouverture des frontières et par la rude concurrence des aciers étrangers ?
Un roman de terroir et d'histoire qui permet de découvrir la vie de ces vallées sauvages qui basculent brusquement d'un univers patriarcal à un monde industriel résolument tourné vers l'avenir avec toutes ses inventions révolutionnaires (vélocipède, chemin de fer, automobile). Une période troublée du point de vue politique et social : Restauration, Conquête de l'Algérie, Révolution de Juillet 1848 et Coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte. Au fil des pages, le lecteur pourra croiser la route d'Eugène le Roy, l'auteur du célèbre roman « Jacquou le Croquant », d'Antoine de Tounens, l'aristocrate, voyageur et aventurier nostalgique, futur roi de l'improbable royaume de Patagonie et du terrible maréchal Bugeaud à la fois homme d'ordre et de répression et innovateur sur son propre domaine agricole. Les personnages sont attachants comme Séverine, cette femme courageuse qui fait un mariage de raison avec Sylvain en sacrifiant Pierre, son amoureux platonique, avant de tromper son infidèle mari avec un pianiste, puis divorcer, retrouver Pierre pour finalement revenir avec Sylvain à la mort de Pierre. Des amours compliqués et un peu romanesques. Les autres personnages sont hauts en couleurs : un père noceur, jouisseur et coureur de jupons, un frère joueur, une soeur quasi-nymphomane et une mère raide comme la justice. L'ensemble, qui peut sembler un peu caricatural tout comme la fin mélodramatique, est racheté par le style et la verve de Peyramaure qui distille son histoire à petites touches, sans se préoccuper d'ordre chronologique et en parlant par la bouche de Séverine. Un très bon moment de lecture pour celles et ceux qui aiment ce genre bien particulier.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Annabelle31
  29 avril 2016
1830. A la mort de son père Maître des forges en Périgord, c'est Séverine qui devient l'héritière de la société qu'il dirige et qu'il emploie plusieurs familles, dans le Périgord, à une époque ou l'industrialisation n'a pas encore fait son apparition. Pour Séverine, c'est un défi, une lourde charge. Va-t-elle réussir à relever le défi ? Et trouvera-t-elle le bonheur qui semble la fuir ?
Une lecture très intéressante, riche en documentation historique, vraiment très enrichissante.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   03 février 2013
La France, dit-il, est en train de crever dans la soie. Il suffit que le peuple puisse mettre un peu de vin dans son eau et de beurre dans ses épinards pour en faire un troupeau de moutons. Pauvre France... Elle a perdu le sens de la grandeur. Républicains, bonapartistes, ils s'endorment tous dans le ronron de leurs discours. La presse est libre mais elle est incapable de faire bouger le monde.
Commenter  J’apprécie          30
Annabelle31Annabelle31   29 avril 2016
Le jour, lorsqu'ils me voyaient paraître, souvent seule, parfois accompagnée de mon père, les ouvriers souriaient en touchant le bord de leur chapeau ou de leur bonnet. Ils disaient entre eux : "Elle est pas fière, la petite demoiselle, et le travail semble l'intéresser." Ils ne se trompaient pas : la forge me fascinait.
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   29 avril 2016
Mon savoir semble vous étonner, dit-elle. Sachez que, depuis mon arrivée à Glandier, il y a quelques semaines, je m'intéresse à cette activité et que je compte bien apporter quelques innovations au fonctionnement de notre forge qui n'a pas l'importance de la vôtre. C'est le seul point qui m'attache encore à mon époux.
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   29 avril 2016
Je suis à cette période de ma vie proche de la fin, où les souvenirs les plus infimes affluent du plus profond du passé comme ces cailloux que le gel fait remonter à la surface du sol, ou comme ces glaciers qui rejettent les morts et les vestiges des temps anciens.
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   29 avril 2016
L'automne venu, nous procédâmes avec émotion et recueillement à l'allumage du haut fourneau.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Michel Peyramaure (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Peyramaure
Catherine Charbonnel, le Jardinier des forêts ? Roger Vannier, Une Histoire en suspens ? Michel Peyramaure, Soupes d'orties ? Anne Barthel, Les Enfants de personne
autres livres classés : industrialisationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox