AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782205079258
136 pages
Dargaud (18/01/2019)
4.03/5   187 notes
Résumé :
Prenez une profonde inspiration, soufflez et suivez ma voix. Quittez le lieu qui est le vôtre, quittez le 21e siècle. Vous voici dans les années 1950 au sud des États-Unis, à Montgomery, en Alabama. Désormais, vous êtes Claudette Colvin, une jeune adolescente noire. Ici, noirs et blancs vivent dans la ségrégation. Ici, être noir c'est n'avoir aucun droit. Mais, le 2 mars 1955, Claudette Colvin, qui n'a que 15 ans, refuse de céder sa place à une passagère blanche dan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 187 notes
5
28 avis
4
20 avis
3
10 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erik_
  19 mars 2022
Le graphisme fera dans le minimalisme et l'épuration. Les cases sont totalement absentes. Il y a une réelle efficacité du propos narratif pour nous démontrer la situation injuste de la population noire-américaine dans les années 50. Cela se lit plutôt rapidement.
J'ai bien aimé l'introduction qui nous permet de nous identifier plus facilement avec la condition de ces personnes victimes de la ségrégation raciale.
Il est en effet question de l'inique loi Jim Crow qui impose une ségrégation. Il faut dire que les juridictions n'aimaient pas s'entendre dire qu'il y avait une injustice dans la mesure où l'on pouvait assurer aux noirs des prestations égales aux blancs.C'est le principe de l'égalité séparée. Pour autant, dans les faits, il fallait que le noir se lève lorsqu'il n'y avait plus assez de place disponible pour le blanc.
La première a refusé de se lever fut Claudette Colvin du haut de ses quinze ans mais son nom sera totalement effacée au profit de Rosa Parks dont se servira d'ailleurs le pasteur Martin Luther King dans sa lutte pour les droits civiques. En effet, Rosa Parks va l'imiter 9 mois plus tard alors que Claudette fut véritablement la première à braver l'autorité des blancs en refusant de se lever et céder sa place à un blanc.
Visiblement, cette BD va au-delà de l'aspect inégalitaire pour indiquer que quelque chose de fondamentale dans la lutte des droits civiques a été enlevée à cette jeune personne courageuse. L'auteure Emilie Plateau tenait à rendre hommage à cette adolescente dont le nom fut oublié quand on relate ces événements.
Du coup, j'ai ressenti un malaise par le fait que Martin Luther King a tenté de récupérer l'affaire de manière sournoise. Ce n'est pas vraiment ce que l'on a appris en histoire et ce que l'on voit dans les films tant son image semble être associé à un saint homme. Je m'interroge un peu sur ce dénigrement qui ne sert pas la cause de l'injustice sociale. Mais bon, c'est la vie méconnue de Claudette Colvin et l'option choisie par l'auteure qu'il nous faut respecter. Pour une adhésion, je ne suis pas preneur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          604
Ziliz
  08 décembre 2019
Qui fut le premier noir à refuser de céder sa place à un blanc dans un bus ?
Je formule volontairement la question au masculin/neutre car il y a un piège.
Ce n'était pas Rosa Parks (elle ne fut 'que' la deuxième en décembre 1955), mais Claudette Colvin en mars de la même année, une jeune fille de quinze ans qui rêvait de devenir avocate.
Et au fait, quoi qu'on ait pu lire ici ou là, Rosa Parks n'était pas « une petite couturière fatiguée » mais « une militante convaincue et active » d'une quarantaine d'années.
Ce sont des hommes qui ont réécrit et instrumentalisé l'événement afin qu'il marque le plus possible les esprits, après l'organisation du boycott des bus par des FEMMES :
« J'ai convaincu le jeune pasteur Martin Luther King d'être à la tête de notre mouvement. Je vous rappelle que, pendant que nous tergiversons entre hommes, les femmes agissent dans la rue. Renversons l'histoire ensemble et cessons de nous cacher derrière celles qui font tout le travail ! Nous allons réimprimer le tract rédigé par Madame Robinson. »
Récit d'une 'imposture', d'un casting truqué (pour une bonne cause), cette excellente BD est adaptée du témoignage éponyme de Tania de Montaigne.
Le dessin minutieux et enfantin d'Emilie Plateau est très agréable (bien qu'un peu petit), et on apprend beaucoup sur cette page de l'Histoire des Etats-Unis.
Tant mieux si la fin (objectif et résultat) a justifié les moyens. Mais on voit que l'art de la communication 'efficace', manipulatrice, existe depuis belle lurette. Et tant pis pour ceux qui restent dans l'ombre de l'icône :
« Aujourd'hui, vous avez 79 ans et, lorsque je vous regarde, je me dis qu'il fallait être quelqu'un pour être celle qui n'était pas Rosa Parks.
Vous êtes Claudette Colvin. »
(Tania de Montaigne - ou Emilie Plateau ? - 2018)
___
♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=V-hXzQE7-LY
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
cecilit
  05 mars 2021
Adaptation réussie du livre et du spectacle de Tania de Montaigne, Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin, prend le parti de resserrer son récit sur cette adolescente des années 50 qui (comme Rosa Parks l'a fait après elle, suivie par d'autres), a refusé de se lever pour laisser sa place à un blanc, dans le bus qui la menait à l'école. Cela constituait alors un délit assez sévère pour être poursuivi en justice et jeté en prison suivant les lois Jim Crow (destinées à maintenir une séparation entre les blancs et les non-blancs). Mais l'histoire n'a retenu que Rosa Parks et a oublié Claudette Colvin (souvent nommée Colbert, c'est dire le peu d'intérêt qu'on lui a porté !! ) parce que celle-ci n'était pas assez "présentable" pour être un porte-drapeau. Fille-mère, pauvre et au départ sans boulot, elle ne présentait pas l'image d'une femme assez "respectable". Alors , l'histoire n'a pas retenu Claudette Colvin et Claudette Colvin n'a plus voulu en reparler..
Le graphisme original - pas de cases, pas de bulles, des personnages minuscules perdus dans le blanc des pages - d'Émilie Plateau intrigue et est assez percutant. Belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          301
lemillefeuilles
  19 septembre 2019
Tout le monde connaît Rosa Parks, cette femme qui a refusé de laisser sa place à une personne blanche dans le bus. Mais en 1955, en Alabama, quelques mois plus tôt, une jeune fille de quinze ans avait refusé de laisser sa place et avait été jugée pour cela. Il s'agissait de Claudette Colvin.
La première fois que j'ai entendu parler d'elle, c'était il y a moins d'un an, en déroulant mon fil Twitter. Peu de temps après, cette bande-dessinée est sortie, reprenant ce que Tania de Montaigne racontait dans un livre du même nom.
Mais pourquoi Claudette Colvin a-t-elle été effacée de l'histoire, remplacée par Rosa Parks ? Parce que celle-ci était plus "distinguée" - d'autant plus que Claudette est tombée enceinte quelques mois plus tard. Il a été délibérément choisi de l'oublier, alors qu'elle a changé L Histoire. Cette bande-dessinée, c'est l'occasion parfaite pour faire sa connaissance, non ?
Bien que déroutée par la narration au départ, j'ai rapidement apprécié ce qu'Emilie Plateau avait fait, nous permettant de nous mettre "à la place de". Ainsi, cela peut permettre à certaines personnes de mieux comprendre l'injustice qui avait lieu à cette époque (et qui, sous des aspects différents, a toujours forme aujourd'hui).
Ce que je déplore, c'est que la description n'est pas suffisamment poussée, et qu'une véritable biographie aurait été plus intéressante. Néanmoins, cette bande-dessinée a le mérite d'être accessible aux plus jeunes, et ça me paraît une bonne chose. En terme de graphisme - plutôt minimaliste -, il me semble aussi adapté à un jeune public.
Un livre intéressant et à découvrir, bien qu'il n'aille pas suffisamment en profondeur. Je vais peut-être me pencher sur l'ouvrage de Tania de Montaigne afin d'en apprendre plus, mais je vous recommande cette bande-dessinée qui permet de mettre en lumière Claudette Colvin.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
TiboLexie
  25 janvier 2021
Brillante idée que cette adaptation illustrée du livre de Tania de Montaigne. Les dessins servent très bien ses textes tout en finesse. L'ensemble à la fois dense et cohérent reste accessible à tout lectorat.
Le sujet est pourtant lourd. "Noire" revient en effet sur une oubliée de l'Histoire. Claudette Colvin qui à la faveur d'une hâte typographique et d'une grossesse précoce cédera le mérite de son acte héroïque à Rosa Parks ; Quand bien même cette dernière ne l'aura pas demandé, mais elle avait accompli ce que la jeune Claudette réalisa avant : refuser de laisser sa place à un Blanc.
De là, les Noirs guidés par le pasteur King, lancèrent le fameux boycott des bus qui mettra fin à la ségrégation dans ces transports en commun. On a beau avoir de l'admiration pour Rosa Parks et Martin Luther King, on ne peut qu'éprouver une sorte de gêne face à la mise à l'écart de Claudette Colvin. Tout aussi téméraire que ses célèbres aînés mais coupable de ne pas être irréprochable.
Ainsi procède L' Histoire ; même les nobles causes génèrent des "exclusions".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          244


critiques presse (3)
Bedeo   28 mai 2019
Avec son petit théâtre minimaliste, Émilie Plateau donne vie de façon brillante à une grande pionnière des droits civiques mais oubliée de l’Histoire : Claudette Colvin.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LaLibreBelgique   21 mars 2019
Un pur moment de grâce à lire absolument.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
BoDoi   18 février 2019
L’ouvrage va à l’essentiel, soigne sa mise en scène, pour un récit qui se lit d’un trait et saisit par son propos fort, exposé avec humilité, sans effet de manche inutile.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   05 décembre 2019
Un noir de l'Alabama.
Dans les années 1950.
(...)
Tout doit être fait pour que vous ne soyez jamais amené à partager les mêmes endroits [que les blancs] sous peine de prison.
Et s'il n'est pas possible de faire une séparation,
alors vous resterez dehors.
Dans les bus, les dix premières places à l'avant sont pour les blancs.
Le reste pour les noirs.
Vous montez [à l'avant] pour prendre votre billet.
Puis vous redescendez car il est impossible que vous côtoyiez des blancs.
Vous accédez à votre place par la porte du fond.
Sauf si le chauffeur démarre avant que vous ne soyez monté.
Vous vous installez à une place réservée aux noirs.
Mais si un blanc est contraint de rester debout,
vous devrez lui céder votre siège.
Et comme un blanc ne peut légalement pas être assis à côté d'un noir,
tous les noirs devront quitter le rang de celui qui a dû se lever.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ZilizZiliz   09 décembre 2019
Claudette est un pur produit de l'Alabama, [née en 1939] elle a grandi dans la ségrégation.
Elle sait que l'ordre des choses, c'est les blancs en haut, les noirs en bas. Le meilleur moyen d'être populaire quand on est noir est d'avoir la peau la plus claire, les cheveux les plus raides.
Chaque matin, elle constate que sa peau est toujours aussi noire et ses cheveux toujours aussi frisés. Chaque semaine, elle paie deux dollars pour se faire lisser les cheveux. C'est une somme. Sa mère en gagne trois par jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MegGomarMegGomar   08 novembre 2021
Quatre femmes ont fait tomber une loi vieille de 60 ans, ouvrant la voie à la fin de la ségrégation dans les transports de tous les Etats de la Cotton Belt.

Le lendemain, Martin Luther King et trois leaders noirs et blancs montent dans un bus. Cette photo fera le tour du monde. Aucune des quatre plaignantes n'aura droit à son portrait, pas plus que Jo Ann Gibson Robinson.

Seul le magazine "Look" prendra quelques clichés de Rosa Parks.

Toutes ces nouvelles, vous les apprenez, comme tout le monde, par les journaux. Personne ne vous a contactée. Vous savez que plus jamais vous ne reverrez ces gens.

De toute façon, votre priorité n'est plus là. Vous avez un enfant à nourrir et trouver un travail est impossible pour celles qui ont fait vaciller la ségrégation.

Comme Rosa Parks, vous avez dû quitter le Sud pour le Nord.

A New-York, vous vous êtes inventé une nouvelle vie où personne ne vous connaît.

Vous êtes devenue une aide-soignante anonyme. Vous vous êtes tue pour ne pas perdre votre travail.

Aujourd'hui, vous avez 79 ans, Martin Luther King et Rosa Parks ont disparu.

Ici et ailleurs, des boulevards, des avenues, des squares, des gares, des écoles portent leurs noms. Ils sont dans tous les dictionnaires, toutes les encyclopédies.

Aujourd'hui, vous avez 79 ans et il existe enfin une rue "Claudette Colvin" à Montgomery.

Ce n'est pas une rue du centre-ville, pas un endroit où l'ont vient flâner les soirs d'été. C'est une rue où la misère le dispute à l'ennui.

Aujourd'hui, vous avez 79 ans et, lorsque je vous regarde, je me dis qu'il fallait être quelqu'un pour être celle qui n'était pas Rosa Parks.

Vous êtes Claudette Colvin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MegGomarMegGomar   08 novembre 2021
Il dit, cette femme, cette respectabilité, cette indéfectible force, c'est ce que vous êtes.
Il dit, vous n'êtes pas une couleur, vous êtes l'Amérique, la société modèle.

Entendez-vous? Le nom de Claudette Colvin n'est pas prononcé.

Tout le monde applaudit Rosa Parks, mais on ne lui laisse pas la parole.

A présent, faites un pas en arrière, sortez du cercle, éloignez-vous.

Et maintenant, regardez-les, entendez-les. A mesure que vous reculez, les formes et les sons se font plus imprécis, mais votre désir d'en être, lui, devient plus fort, presque douloureux.

Regardez-les et regardez-vous. Vos mains, votre visage, votre corps qui s'étire malgré vous, vous êtes cette adolescente noire qui n'assiste pas au meeting. Vous êtes cette jeune fille aux rêves aussi grands que l'Amérique qui regarde le monde tourner sans elle.

Vous pensiez vous appartenir, mais, tout comme Rosa Parks et Martin Luther King, vous êtes devenue un élément de l'Histoire, une pièce du puzzle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MegGomarMegGomar   08 novembre 2021
[E. D. Nixon, crétaue de l'antenne de Montgomery de l'association anti-ségrégationniste NAACP, s'adresse en tête à tête à Martin Luther King Jr, alors simplement un jeune pasteur de la ville.]
[E.D. Nixon]-Je suis très satisfait que nous, les hommes, ayons repris les choses en main! Vous êtes vraiment la personne parfaite pour nous représenter. Merci à vous. Je pense qu'il est désormais inutile de mentionner le nom de cette jeune fille, Claudette, dans notre tract. Elle est instable psychologiquement. Et j'ai appris qu'elle est enceinte... Quelle image catastrophique aurait-elle véhiculée?
[Luther King] -C'est évident.
[E.D. Nixon] -Rosa Parks est vertueuse et distinguée. Elle mérite tous les égards.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Emilie Plateau (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emilie Plateau
Au c?ur de Besançon, Thierry de la librairie Mine de Rien vous attend pour vous conseiller votre prochaine lecture... graphique. Entre humour et passion, ce libraire spécialisé propose aux Bisontins/Bisontines une sélection de romans graphiques ou de bandes dessinées pour tout type de lecteurs (pas uniquement les spécialistes de BD). Il vous propose aujourd'hui de découvrir Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin, d'Emilie Plateau, adaptation en bande dessinée (chez Dargaud) de l??uvre de Tania de Montaigne (parue chez Grasset) ! La fanpage de la librairie : https://www.facebook.com/thierry.morer/ La bande dessinée Noire : https://www.dargaud.com/bd/Noire-la-vie-meconnue-de-Claudette-Colvin
+ Lire la suite
autres livres classés : ségregationVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Avez-vous lu Noire ?

Quel jour a lieu le procès de Claudette Colvin ?

17 mars ?
18 avril ?
18 mars ?

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin de Emilie PlateauCréer un quiz sur ce livre