AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081306172
262 pages
Éditeur : Flammarion (12/10/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
De Marlène Dietrich à Scott Fitzgerald, de Pablo Picasso à Patti Smith, de Greta Garbo à Miles Davis, l'ouvrage propose un défilé de stars qui incarnent leur temps. Elisabeth Quin et François Armanet examinent leur silhouette, de la tête aux pieds, leur élégance ou une distinction particulière pour mieux comprendre leur style. Car l'élégance, qui pourrait se définir par l'alliance de la grâce et de la simplicité, frôle la faute de goût dans sa singularité.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Pecosa
  22 avril 2014
Quel point commun y a-t-il entre Faulkner, Mishima et Dolly Parton? A priori aucun. Mais c'est sans compter sur le détail qui tue, le je-ne-sais-quoi qui distingue un individu de la masse qui l'entoure. J'aurais sans doute passé mon chemin si la couverture représentant Marlène D. en costume gris ne m'avait tapée dans l'oeil. Bien m'en a pris. Ce petit bijou signé François Armanet et Elisabeth Quin nous offre de magnifiques et rares photographies signées Mapplethorpe, Ritts, Gisèle Freud .... de beaux clichés d'Ava Gardner à bicyclette, d'Amélia Earhart en "bottes à l'aviateur", ou de Willy DeVille en bandana. le livre regorge d'anecdotes bien choisies. Saviez-vous que ce sont les mercenaires croates incorporés par Louis XIII dans un régiment de hussards qui popularisèrent la "cravate" et détrônèrent le jabot? Ou que Thelonious Monk portait un béret béarnais orné de l'insigne des Forces Françaises Libres? Une mine, vous dis-je.
Commenter  J’apprécie          362
Marti94
  18 avril 2020
C'est sur le seul nom d'Elisabeth Quin que j'ai acheté ce beau livre qu'elle a écrit avec François Armanet intitulé "Le détail qui tue" et sous-titré Petit précis de style de Marcel Proust à Kate Moss. J'aime beaucoup la présentatrice du 28 minutes sur Arte, c'est un gage de qualité et je n'ai pas été déçue.
Ce livre est singulier parce qu'il souligne l'élégance et le chic de nombreux artistes dans tous les domaines. C'est à la fois un livre sur la mode et des portraits resitués dans leur époque.
Sur chaque double page il y a une photographie d'un côté et un commentaire de l'autre.
On y retrouve par exemple Patti Smith photographiée par Robert Mapplethorpe en 1978 dans la rubrique chemise déchirée, Marguerite Duras avec une casquette Mao saisie par son amie Dominique Issermann en 1993 ou encore James Joyce en robe de chambre immortalisé par Gisèle Freund en 1939.
Je ne regrette pas mon achat car si tous les artistes ne présentent pas le même intérêt pour moi, l'ensemble a beaucoup de tenue. Chic oblige!
Lu en avril 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Marti94Marti94   18 avril 2020
Mais d'où vient le jean ? D'une déformation britannique du mot "genoese" désignant un coton fabriqué à Gênes pour les matelots au long court. Sa toile, le denim, de la serge "de Nîmes", réputée pour sa résistance. Sa couleur, l'indigo, de l'Inde qui produisait la plante bleu violacé. Bref, il est universel.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   18 avril 2020
Si la casquette, inspirée du képi militaire, apparut en Ukraine au 19e siècle et devint vite le couvre-chef populaire par excellence - ouvriers, marins, congés payés de 1936, titis et gavroches, cheminots, fermiers, cyclistes -, la casquette Mao de Marguerite est un clin d'œil à son enfance indochinoise, au barrage contre le Pacifique de Kampot, à l'amant chinois de sa quinzième année, à la mère, folle, et à la mer qui hante son œuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marti94Marti94   18 avril 2020
Increvable, la petite robe noire Chanel a été revisitée par tous les couturiers de la planète, de Cardin à Givenchy - avec le modèle qu'il dessina pour Audrey Hepburn dans Petit déjeuner chez Tiffany -, d'Albert Elbaz à Miuccia Prada, Marc Jacob ou Rei Kaurakubo pour Comme des garçons. L'acronyme LBD, pour little black dress, est entré en 2010 dans le Oxford English dictionary. À quand la PRN dans celui de l'Académie française?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Elisabeth Quin (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elisabeth Quin
Elisabeth QUIN : "La nuit se lève"
autres livres classés : modeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
480 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre