AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246803993
Éditeur : Grasset (09/01/2013)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 32 notes)
Résumé :
"Que cent mille grâces vous soient rendues, Sire, pour avoir suivi le conseil que j'osai vous prodiguer à l'issue de ma dernière chronique : vous avez finalement dégagé. J'avoue, je n'avais pas le courage d'en reprendre pour cinq ans, tant ce travail de soutier épuise le style et le moral. La fin joyeuse de votre règne électrique, ô Désopilante Majesté, me permet d'entamer avec sérénité cet ultime volume de vos prouesses, lequel va relater par le menu l'affreuseté d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
GuillaumeTM
  18 mai 2013
Après une cinquième chronique en deçà du niveau des autres opus, Patrick Rambaud réussit à remonter en qualité, mais il est vrai que rétrospectivement l'actualité du début de l'année 2011 ne prêtait pas non plus à sourire et c'est peut-être pour cette raison que l'essoufflement s'en ressentait à travers la plume de l'auteur.
Commençant en faisant ses adieux à l'ancien monarque Nicolas Ier et en saluant l'avènement de François IV, Patrick Rambaud rempile pour la dernière ligne droite, qui va de l'été 2011 à l'été 2012.
On y voit le retour en France de M. de Washington s'accaparant la une de toutes les gazettes du monde, la mort de Mouammar-Le-Cruel, les Primaires des socialistes, la naissance de la fille de Sa Majesté et la campagne électorales des présidentielles où un torrent de démagogie et de cynisme masqué s'abattent sur les discours des différents candidats, jusqu'à la victoire éclatante de François IV en passant par le monologue de ce dernier au parfum d'anaphore un brun ronflant devenu depuis célèbre.
« Moi, Souverain de ce Royaume, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité au château. Moi, Souverain de ce Royaume, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti dans un hôtel parisien... »
Malgré tout, Patrick Rambaud parvient à garder le mordant et l'humour sarcastique des tomes précédents, l'effet de surprise en moins.
Il est important, comme le dit l'auteur lui-même, de lutter contre l'oublie, l'amnésie rampante qui gagne bien trop souvent les grands médias. On peut dire ainsi que sa mission fut remplie avec brio !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
folivier
  08 mars 2015
Dernier volet de cette saga sur le "règne" de Nicolas Sarkozy. Patrick Rimbaud termine cette chronique contraint de finir pour respecter un engagement vis-à-vis de ses lecteurs, mais sans enthousiasme, essouffler d'être plongé dans l'actualité quotidienne pendant 6 ans, écoeurer d'avoir brasser toutes les turpitudes, compromissions et idéologies nauséabondes qui ont marqué la présidence de Nicolas Sarkozy !
D'ailleurs, il le dit lui-même, le premier volume suffisait à lui même pour décrire et alerter ce qu'était ( ce qu'est) Nicolas Sarkozy, son entourage, sa manière d'être, son manque de pensée. Sous une forme satirique et décalée, Patrick Rambaud souhaitait nous aidé à garder les yeux ouverts.
Il y a un grand intérêt à lire ce sixième tome en version poche et après quelques mois d'attente sur la PAL... En effet, voilà maintenant plus de deux ans que François Hollande à pris la présidence de la République. Près de trois ans que la campagne électorale s'est déroulée. A relire cette période à la lumières des évènements politique d'aujourd'hui, cela permet effectivement de garder les yeux ouverts, de rester vigilant. Comme le disent les marionettes des Guignols de l'Info sur Canal +, NIcolas Sarkozy a changé, il est pire qu'avant !!
Mais néanmoins, on peut également regretter que Patrick Rambaud ne poursuive pas ses chroniques du pouvoir pour nous permettre de garder également les yeux ouverts sur la présidence de François Hollande. Les multiples revirements par rapport à ses engagements de campagne, une présidence depuis deux ans jalonnées de scandale autour de proche du président, ponctuée de déballage de chambre à coucher aurait alimenter avec bonheur les chroniques de François IV.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
som
  05 octobre 2014
Dernier volume des chroniques du règne de Nicolas 1er par le valeureux (et usé par ces trop longues années de service) Patrick Rambaud dont la plume reste toujours brillante et impertinente. On retrouve avec délectation ce pastiche à la Saint-Simon, ces périphrases comme autant de pépites.
Les inénarrables pantins de cette époque si peu glorieuse s'agitent tant bien que mal dans une piteuse fin de règne, alors que le futur souverain désigné se prend les pieds dans le tapis dès les premières heures de son quinquennat.
Lecture désopilante, jouissive sur de biens tristes personnages et des événements que le vent de l'histoire a déjà poussé aux oubliettes.
Commenter  J’apprécie          60
mikaelunvoas
  01 juillet 2018
Patrick Rambaud nous décrit la fin du règne de Nicolas SARKOZY et les élections qui mèneront François HOLLANDE à la victoire sous une plume acérée et drôle. Affublés de titre de noblesse, les hommes politiques sont dévoilés dans leur jeu de dupe. On se remémore tous les coups bas, les mensonges, les trahisons, les coups montés, les ambitions déchues de nos dirigeants, les révélant sous leur vrais visage.
Commenter  J’apprécie          60
Celkana
  24 mai 2013
Après un 5ème volume moins caustique que les autres, on retrouve dans ce dernier opus la verve qui a fait le succès de cette mini série de Patrick Rambaud sur les années de règne de Notre Majesté Lourdé... Plaisant, attristant car on se remémore, et c'est ce qui est le bien fondé de ces livres, tous les faits affligeants de la présidence Sarkozy mais aussi les débuts poussifs de Hollande. Lecture rapide et drôle, même si parfois on rit un peu jaune.
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (2)
LaLibreBelgique   22 janvier 2013
Le souverain Nicolas Ier fut piégé à son propre jeu. Et Patrick Rambaud de conclure ses joyeuses “Chroniques”.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Lexpress   11 janvier 2013
C'est toujours aussi piquant, méchant, très informé. "J'écris pour que nous gardions les yeux ouverts", rappelle Patrick Rambaud. A juste titre.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
BibaliceBibalice   09 janvier 2013
Adieu, Leader Honni, adieu, mais faut-il vraiment y croire ? En dehors de la politique, qu’allez-vous pouvoir faire d’aussi gratifiant ? Au moment où je trace ces lignes, vous courez comme un hamster dans une palmeraie prêtée par le roi du Maroc.

Combien de temps vous laisserez-nous tranquilles ? Je ne vous imagine pas dans un hamac, fût-il à remous. Alors ? De l’argent à brasser ? Comment pourriez-vous tomber sous l’autorité d’un patron, même s’il était un ami bienfaisant ? Donner des conférences autour du monde pour vous remplir les poches comme MM. Clinton et Blair ? Impossible
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
colimassoncolimasson   18 décembre 2012
Profitant de ce que les loyers parisiens augmentaient de 5% et qu’il y eut trente-six mille chômeurs supplémentaires, Notre Bâtisseuse Majesté entreprit de restaurer le Château lors de son congé, entre un saut de puce en Chine et un autre à Nouméa. Trois cent ouvriers eurent donc du travail, même le week-end, de six heures du matin à dix heures du soir, afin de nettoyer le fronton de la Cour d'honneur et retaper de prestigieux salons, pour la modeste somme de quinze millions et six cent mille euros pris sur le budget de la Culture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GuillaumeTMGuillaumeTM   07 mai 2013
En Chine, dans le Gouangdong, des milliers d'ouvriers se mettaient en grève contre la baisse de leurs salaires; nous découvrions qu'Apple, la verte entreprise du vertueux Steve Jobs, fabriquait son électronique dans des usines chinoises qui rejetaient des vapeurs toxiques et où les ouvriers étaient kidnappés dans leurs dortoirs pour travailler à la chaîne.
Commenter  J’apprécie          20
BibaliceBibalice   16 janvier 2013
Que cent mille grâces vous soient rendues, Sire, pour avoir suivi le conseil que j’osai vous prodiguer : vous avez finalement dégagé.
Commenter  J’apprécie          70
GuillaumeTMGuillaumeTM   03 mai 2013
Chignon tiré de près ou tresses à la Botticelli, rapace de profil, la joue creuse, Mme de Prosciutto-Morizet, gorgone de Longjumeau, avait Lucrèce Borgia pour ancêtre directe. Elle balança un jour au duc d'Evreux : "Je vous tuerai tous !" M. Wauquiez-de-la-Haute-Loire, avec ses cheveux déjà gris et un sourire d'angelot, lui répliqua : "Je te ferai la peau !" Parfois, ces charmants militants impériaux s'accordaient à plusieurs pour provisoirement casser l'un d'eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Patrick Rambaud (30) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Rambaud
"Emmanuel le Magnifique" (Grasset, 2019)
Un soleil nouveau s?est levé sur la France. Est-ce Austerlitz ? Ou bien le sacre ? Au printemps de l?an de grâce 2017, Emmanuel le Magnifique est entré dans l?histoire, costume de banquier et sceptre à la main : jeune prince à la voix grêle, aux régiments start-up, annonçant un monde rénové. Fini, les rois fainéants ! Adieu, les rois chevelus ! Aux oubliettes, François le Petit, gaffeur, trempé, roi de la parlotte à l?embonpoint d?employé modèle. Aux barbaresques, Nicolas le Flambard, et son cortège d?embrouilles à talonnettes !
Après le dernier règne socialiste, voici la nouvelle saison du Royaume made in France : inattendue, pleine d?espoirs, impérieuse. Make France great again ! Dans le temps nouveau, Arcole est sur le câble, et les ennemis se nomment Plenel et Bourdin, non Mélenchon et Olivier Faure...Entre House of cards et Game of thrones, voici la chronique facétieuse, attendue, hilarante, d?un règne si neuf qu?il ressemble au précédent. Petit guépard deviendra peluche ?
Patrick Rambaud est l?auteur d?une ?uvre romanesque importante. On lui doit entre autres, une célèbre série sur Napoléon. Derniers livres publiés : Quand Dieu apprenait le dessin (2018) et Chronique d?une fin de règne (2017).
+ Lire la suite
autres livres classés : roman satiriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox