AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2879296056
Éditeur : Editions de l'Olivier (06/03/2008)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Elles sont venues seules et se retrouvent côte à côte dans la salle des naissances. Pour l'une comme pour l'autre, ce jour doit inaugurer un nouveau départ. La très jeune Émilie accouche sous X et espère "tout recommencer à zéro". Judith, elle, attend avec une impatience teintée d'inquiétude la naissance de son fils, Camille, un miracle après tant d'années de grossesses déçues. Mais, pour l'une comme pour l'autre, rien ne se passe comme prévu. Judith perd son bébé e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
LydieetsesLivres
  29 octobre 2014
Le thème du livre, l'amour maternel et l'intensité que j'ai ressenti à la lecture des premières pages me disaient que ce livre allait me déchirer le coeur. Mais malheureusement ça n'a pas été le cas.
L'histoire est très prenante, j'ai tourné les pages très vite car j'avais très envie de savoir ce qui allait arriver à ce trio. Emilie est une jeune femme paumée, mal dans sa vie, elle est enceinte et désire abandonner son bébé juste après sa naissance. Judith est une femme qui attend désespérément son premier enfant, après de multiples tentatives malheureuses. Elles se voient pour la première fois dans la salle des naissances, l'angoisse est palpable pour l'une comme pour l'autre. L'histoire ne finira pas du tout comme prévu.
Les premières pages ont été pour moi d'une rare intensité, la description de l'attente de la naissance entre l'envie, la hâte, l'appréhension, le bonheur, la peur, la douleur, le questionnement, tout y est. Ces quelques minutes de lecture, trop courtes à mon gout m'ont refait vivre de façon très puissante mes accouchements. J'ai trouvé ce moment extrêmement fort, j'ai adoré.
Passé ce moment de pureté, le récit continue dans l'émotion puisqu'il y est essentiellement question de l'amour maternel entre Emilie qui veut fuir son rôle de mère et qui se fera rattraper par son coeur et Judith qui pleure jusqu'à la folie son désir d'enfant inassouvi.
Karine Reysset donne alternativement sa la parole à chacune des deux femmes ce qui accentue ce sentiment et cet état d'esprit différents et pourtant tellement similaire. Les mots que l'auteur prêtent à ces héroïnes sont justes, forts et pourtant je trouve qu'elle ne va pas assez loin. le sujet lui permettait pourtant d'en faire des tonnes.
J'ai également été déçue par les faits, une maternité et un corps médical qui méprise les femmes accouchant sous X (c'est un détail dans l'histoire, on peut ne pas le remarquer mais j'ai été choquée) d'une part et d'autre part les événements qui s'enchainent trop facilement pour ces deux femmes alors que leur position de départ est des plus instables. J'ai également trouvé maladroit le coté tout blanc / tout noir.
Un livre duquel j'attendais beaucoup et qui m'a procuré de grand moment mais qui dans l'ensemble m'a légèrement frustrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
sabine59
  09 décembre 2015
Une jeune fille paumée accouche sous X.Une femme ayant déjà plusieurs fois perdu un bébé accouche , elle aussi, dans la même clinique.Mais d'un enfant mort-né.En proie à la folie et sous le choc, elle vole l'autre bébé et se retranchera quelques jours avec lui.Durant ce temps, la jeune fille change d'avis et veut reprendre son enfant.Il lui est restitué, elle commence une nouvelle vie mais la mère - éphémère- de substitution, après un séjour en hôpital psychiatrique, a l'obsession de revoir " son" bébé.Cela se terminera en drame.L'écriture est brève, hachée, le style prenant.Une romancière intéressante.
Commenter  J’apprécie          90
Lesptitschats
  27 septembre 2014
Commencé hier pour avoir un aperçu du style, et je n'ai pas réussi à le reposer avant de le finir. Plus les pages avançaient, et plus j'avais envie de connaitre la fin, je stressais même un peu, de peur que cela se finisse mal pour Emilie et Léa.
C'est vrai, que ce roman semble hésiter entre conte et récit: un passé affreux et un présent où tout semble aller pour le mieux. du moins pour Emilie. Car ne n'est pas franchement le cas pour Barbara alias Judith.
Je me suis mise dans la peau de cette femme, et ça m'a rappelé quelques vieux souvenirs pas tout rose.
En résumé, un roman poignant de part sa sincérité qui en découle, pudique et simple.
Commenter  J’apprécie          60
paule
  23 février 2009
Il m'aura fallut plus d'un mois pour lire ce roman magnifique et prenant mais difficile pour moi psychologiquement: parfois on entend auprès des médias qu'un nourisson a disparu d'une maternité. Sa mère lance un appel de désespoir puis on retrouve le nourisson quelques jours plus tard dans les bras d'une autre femme qui l'a enlevé. le bébé retrouve sa maman traumatisée mais qu'advient-il de l'autre femme, de la voleuse d'enfant, de celle en mal d'amour ou en trop plein d'amour, qu'advient-il de sa souffrance?

C'est autour cette souffrance racontée dans un récit à deux voix emprunt de sensibilité, de délicatesse et de pudeur que Karine Reysset construit son livre à travers le destin d'Emilie, une enfant déboussolée qui accouche sous X puisqu'elle ne peut pas faire face à cette maternité non désirée, et celui de Judith, qui accouche le même jour, dans la même maternité, d'un enfant qui ne vivra pas. Après des années de grossesses inabouties c'est le désespoir! Judith enlève Léa, le bébé d'Emilie. Elle a cru comprendre qu'Emilie a de toute façon l'intention d'abandonner son enfant.
Au fil de la lecture et avec des mots justes nous allons suivre ces deux femmes : Emilie l'écorchée vive et Judith qui sombre dans une torpeur dépressive.
Emilie retrouvera son enfant, tentera de se construire un avenir en travaillant et en repartant à zéro: elle réfléchit sur ce qu'est vraiment " être une maman", elle apprend à s'occuper de sa fille qui la comble de joie. Judith, veut juste revoir, une dernière fois, cette enfant qu'elle a serrée si fort contre son coeur et qu'elle considère comme le sien: elle se dirrige alors vers St Malo, marche sur la plage, reçoit la brise marine sur son visage, écoute le chant des goélands. Elle respire les embruns de la mer et finalement ne pouvant faire autrement elle provoque une recontre et tente de retrouver ce bébé qu'elle aime. C'est un roman qui m'a terriblement ému écrit avec simplicté, sincérité et des mots très forts qui interpellent: comment peut-on se remettre de la perte d'un enfant et de la follie imprévisible et de l'effondrement extrème qu'elle provoque? Comment l'arrivée d'un enfant chez une très jeune mère immature peut provoquer ce déséquilibre intense au point de vouloir abandonner son bébé? Enfin comment l'amour indestructible entre l'enfant et la mère peut sauver de tout. Une très belle découverte qui fait comprendre qu'on ne peut pas juger certains actes extrèmes qui ne sont que le reflet d'un mal être, d'un accident de parcourt, de souffrances et de blessures non résolues qui peuvent arriver parfois dans nos vies.



Lien : http://adlitteram.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Trolly44
  20 août 2012
Deux femmes qui s'apprêtent à donner naissance se croisent à la maternité. D'un côté, Judith, qui attend impatiemment cet enfant, blessée par plusieurs fausses couches. de l'autre, Emilie, une jeune fille pour qui la vie rime avec galère et qui a décidé d'accoucher sous X. Or, Judith perd son enfant à sa naissance et pour comble son désir maternel, elle kidnappe Léa, le bébé d'Emilie. La police la retrouve assez rapidement. Entre temps, bouleversée, Emilie décide de garder son enfant et commence une nouvelle vie, elle est installée dans un foyer de jeunes travailleurs et trouve l'amour. Les deux femmes vont se recroiser : Judith, devenue Barbara, souhaite plus que tout revoir Léa sans qu'Emilie se doute de quelque chose.
J'ai bien accroché aux histoires : celle d'Emilie et de Judith-Barbara. On comprend le besoin d'affection que ressent Judith et la galère dans laquelle traîne Emilie depuis trop longtemps.Mais j'ai trouvé que les émotions ne m'ont pas assez entraînée, pas assez exprimés alors qu'il y avait de quoi en faire des tonnes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
CroquignolleCroquignolle   15 décembre 2014
Je marche sur la grève. Cherche des preuves de mon existence. Mes traces de pas dans le sable où mes pieds s'enfoncent légèrement. Mon ombre sombre sur le sol doré, plus fine que dans mes souvenirs. Autrefois j'étais une bonne vivante. Mes joues ont fondu, mes fossettes, disparu. Mais l'une d'elles, la gauche, fait sa timide réapparition.
Commenter  J’apprécie          40
pyrouettepyrouette   26 juillet 2011
Mettre de la musique ou profiter au contraire du silence et rester seule. L’intimité est un luxe que je peux aujourd’hui m’offrir.
Commenter  J’apprécie          100
pyrouettepyrouette   26 juillet 2011
Je n’ai pas pleuré, pas une seule larme. Je suis devenue fossile. Oui je suis desséchée et vide, toute eau m’a quittée. Je ne sens plus grand-chose.
Commenter  J’apprécie          60
pyrouettepyrouette   26 juillet 2011
Je suis submergée à chaque fois par une vague de tendresse et de gratitude. J’ai envie de remercier…Qui ? Je ne sais pas, qu’importe, pour tout ce bonheur.
Commenter  J’apprécie          50
pyrouettepyrouette   26 juillet 2011
J’ai la mémoire sélective, mon cerveau enregistre par intermittence, mais quand il le fait, c’est indélébile.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Karine Reysset (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karine Reysset
Karine Reysset - "L'étincelle"
Quand Coralie reçoit le faire-part d?une amie perdue de vue depuis vingt-cinq ans, les souvenirs longtemps refoulés refont surface. Août 1993, elle quitte son pavillon de banlieue pour la splendide maison de Soline en Dordogne, peuplée d?amis dont la culture l?émerveille. Très vite, les amours virent à la passion, les secrets se révèlent, alors qu?au camping voisin une enfant disparaît? Karine Reysset livre le roman de cet été brûlant, où une jeune fille en apprendra sur la vie bien plus qu?elle ne l?aurait voulu.
En librairie le 9 janvier 2019 https://bit.ly/2GuWX1o
+ Lire la suite
autres livres classés : désir d'enfantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..