AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782350872544
190 pages
Éditeur : Editions Héloïse d'Ormesson (30/04/2014)
3.21/5   354 notes
Résumé :

Le fruit est -il plus savoureux lorsqu'il est défendu ?
L'interdit est-il synonyme de plaisir ?
De la duperie démasquée à la vengeance machiavélique, Tatiana de Rosnay revisite les amours illégitimes et envisage tous les scénarios - tantôt tragiques, tantôt cocasses - avec une légèreté teintée de sarcasme, jusqu'à une chute toujours croustillante, parfois glaçante.
Un jouissif"déshabillage" du délit conjugal, où le rire se mêle à la comp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (113) Voir plus Ajouter une critique
3,21

sur 354 notes

Annette55
  13 novembre 2014
J'ai lu "A L'encre russe," "Elle S'appelait Sarah, "Boomerang," j'ai rencontré cette auteure, elle m'a dédicacé "Rose,"un ouvrage doux et sensible....mais cet ouvrage est trés différent.
Il est constitué de onze nouvelles au ton allègre ,mordant, ironique, bien écrites, "gracieuses", à propos de l'Adultère
précédées de citations d'écrivains : Proust, Balzac, Molière, Maupassant, La Rochefoucauld etc.... particulierement bien choisies ce qui donne du piquant....
Le thème de l'adultère est décliné sous toutes ses formes: l'infidélité liée à l'amour, au sexe, à la jalousie, à la naïveté,
au secret, à la noirceur, à la cruauté,les tentations sont multiples, long cheveu noir oublié, sms bizarres, jeune fille au pair affriolante, meilleure amie, mot de passe, clé USB, répondeur mal raccroché, situations souvent liées à notre vie moderne pétrie de technologies diverses et variées......
L'auteure explore avec talent et humour, non pas des histoires à l'eau de rose mais des situations limites, parfois cocasses ou dramatiques qui posent beaucoup de questions.
Que ressent - on lorsque l'on est trompé?
Comment réagit- on?
Et le déni?
Les faux- semblants?la comédie de la vie, quoi ?
L'infidélité est - elle dissociable du couple?
Le conjoint trompé est - il toujours victime?
Ces nouvelles sont courtes, banales, ciselées , bien mises en valeur, au rythme soutenu, rapides à lire,....les chutes sont trés soignées à défaut d'être magnifiques car ce n'est pas un sujet si facile......
L'humour surtout est habilement distillé ......
Un ouvrage drôle , léger, décapant, qui donne le sourire en cette époque si compliquée à vivre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
missmolko1
  27 septembre 2014
Tatiana de Rosnay est une auteur que j'aime beaucoup et dont je ne me lasse jamais. Son carnet rouge rassemble 11 nouvelles dont le thème central est l'adultère. C'est une version assez sombre de l'amour et de la vie de couple que l'auteur dépeint ici et je comprend que l'on puisse ne pas aimé ce recueil. Moi je suis conquise.
Son carnet rouge, la première nouvelle qui donne son nom a l'ouvrage commence par ces mots : " Guy est irréprochable. Il est 'un ennui mortel. Que faire, a part le tromper, ce qui est déjà le cas depuis belle lurette ? Je rêve d'un mari trompeur, bourreau des coeurs, coureur, trousseur de jupons, magnifique séducteur, sublime salopard ! Hélas !" Et bien voila le ton est donné et l'on rentre directement au coeur du sujet. Ici c'est le récit d'une jeune femme qui s'ennuie avec son mari et qui se confie a son journal. La chute est très réussie et l'on ne si attend absolument pas.
SMS est une conversation téléphonique. Une jeune femme a découvert des SMS sur le portable de son mari venant d'une autre femme. Elle décide donc de se confier a SOS couples en détresse "Que fait-on quand on apprend qu'on est trompée par son mari ? Pardonnez-moi de vous poser cette question aussi brutalement, mais c'est pour ça que j'appelle. Que dois-je faire maintenant ? Elle parait idiote, cette question, et j'espère que vous n'êtes pas en train de sourire, c'est idiot, c'est banal, oui les maris trompent toujours leur femme, on nous le dit, on nous prévient, quand on est petite, on voit son père tromper sa mère, son oncle tromper sa tante, son grand-père tromper sa grand-mère, oui, on sait tout ça, on le sait, mais quand c'est votre mari, votre mari a vous, celui-la même a qui vous avez dit oui, toute rougissante dans une belle robe blanche, celui-la même qui vous a fait un enfant et qui projette de vous en fabriquer d'autres, celui-la même qui dit vous aimer et qui est si gentil, si tendre, figurez vous qu'il descend même la poubelle [...]." La encore la chute est juste superbe et malgré la tristesse de la situation pour cette jeune femme, elle m'a fait beaucoup rire.
La jeune fille au pair, bon le titre vous laisse présager la suite... Ici voici deux jeunes femmes, assez bobo, qui se retrouve pour déjeuner ensemble une fois par mois. L'une confie a l'autre qu'elle a surprise son mari au lit avec la jeune fille au pair qu'il emploie.
"- Jean me trompe.
- Il te trompe ?
- Ne parle pas si fort, on nous observe, fit Marguerite sèchement. Oui, Jean me trompe !
- Comment le sais-tu ?
Marguerite commanda un autre café
- Je le sais.
- As-tu trouvé des indices ?
Marguerite ricana, dévoilant de minuscules incisives blanches.
- Je les ai vu.
Marie se redressa.
- Tu l'as vu en train de te tromper ?
- Oui
- Ma chérie, quelle horreur !
Silence.
- C'était qui ?
- La jeune fille au pair.
Silence de nouveau.
- C'est horrible.
- Absolument horrible, répéta Marguerite.
- Tu es sure ? Tu n'es pas en train de divaguer ?
- Reste-t-il encore quelque chose a imaginer quand on surprend son mari au lit avec la jeune fille au pair ?
Le ton ici est très caricatural de la bourgeoisie et est forcement très drôle. C'est l'une des nouvelles qui m'a le plus plu. Marguerite décide donc de se venger et de tromper son mari a son tour mais la encore la chute est excellente et Marguerite va avoir sa vengeance mais d'une autre façon.
Le répondeur est l'histoire d'une famille qui achète un répondeur et qui va malheureusement trahir le mari infidèle. C'est une nouvelle vraiment sympa car les personnages ressemblent a monsieur et madame tout le monde et il est donc facile de s'identifier a eux.
Le cheveu, la encore une femme découvre que son mari est infidèle. C'est ici le récit d'une femme blessée : "Je suis revenue ici, une dernière fois, et j'ai tout cassé. Tu ne m'en croyais pas capable, n'est-ce pas ? Ta chère femme, si douce, si gentille, si bien élevée. Une mère si patiente. Une épouse exemplaire. Tu raconteras a l'assurance qu'une bande de voyous a saccagé ton appartement. Cela doit arriver tous les jours.
J'ai eu envie de te blesser en détruisant les objet que tu aimais, Ça m'a soulagée. Je contemple cette débâcle, et je respire. La violence est montée en moi comme un volcan en éruption. Je l'ai laissée exploser. Maintenant je suis calme. La tempête est passée. Je sais que désormais je peux vivre sans toi."
La clé USB c'est la confession d'un homme qui souhaite l'a quitté car il est tombé amoureux d'un autre homme. J'ai trouvé cette nouvelle très touchante car elle soulève ici quelque chose qui est encore très tabou malheureusement. La chute est ici encore très surprenante.
Le mot de passe, c'est l'histoire d'une jeune fille américaine venue poursuivre ses études a Paris. Et la pauvre jeune fille ne va pas garder une très bonne image des hommes français... Heureusement elle a plus d'un tour dans son sac et va trouver un astucieux moyen de se venger.
Le Toki-Baby. Cette nouvelle est assez prévisible. C'est l'histoire d'une femme enceinte qui achète un talkie Walkie pour pouvoir écouter son bébé dormi. Bien sur le mari est infidèle et va se faire démasqué grâce a l'appareil. J'ai bien aimé cette nouvelle même si j'ai trouvé que le personnage masculin était un vrai goujat.
Le bois, la encore je suis conquise, puisque encore une fois on soulève un tabou : il est ici question de prostitution. Un homme se rend régulièrement au bois pour rencontrer des prostituées. J'ai trouvé cette nouvelle très triste. On s'en que l'homme se rend la-bas par "besoin", il recherche quelque chose qu'il ne trouve pas dans son couple mais se sent mal face a cette situation. Et puis la tristesse, le désespoir de sa femme qui découvre son mari avec une prostituée. Cette nouvelle est vraiment très bien traitée.
Hôtel Room s'ouvre sur une lettre qu'un homme écrit a sa maîtresse. Il trompe sa femme depuis des années et souhaite rompre avec sa maîtresse. Il laisse donc sa confession sous la porte de la chambre d'hôtel ou ils ont rendez-vous mais quelques heures après il apprend qu'une explosion a eu lieu et que l'hôtel est entièrement détruit. le poids de la culpabilité pèse sur ses épaules. Ici forcement il y a beaucoup de suspense et la chute est heureusement pas si triste que l'on pouvait attendre.
Et enfin La brune de la rue du Ranelagh est l'histoire d'une femme qui découvre que son mari se rend régulièrement chez une autre femme. Elle a elle même été infidèle il y a quelques temps et forcement ils essaient de recoller les morceaux. Elle est donc a la fois surprise, triste et en colère de voir son mari se rendre souvent voir une autre femme mais les apparences sont trompeuses.
Bref, j'ai passé un très bon moment avec ce recueil. Dommage qu'il se lise si vite car on en redemande forcement même si ce n'est pas forcement une très belle image des couples et de l'amour qui nous est renvoyé ici.

Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
stokely
  06 février 2017
J'ai été surprise et déçue par ce livre qui se compose de onze nouvelles sur le thème de l'infidélité.
Les 3/4 du temps dans ces nouvelles c'est la femme qui est trompé elle le découvre par sms, babyphone, répondeur etc... Et bien sûr la dans la plupart des cas elle est cocue mais elle l'accepte (dans ce livre).
Rien de bien novateur et surtout Tatiana de Rosnay sait faire beaucoup mieux,le seul point positif cela se lit très vite mais sera tout aussi vite oublié.
Commenter  J’apprécie          351
araucaria
  27 octobre 2016

Onze nouvelles vraiment excellentes. Des situations diverses qui sentent "le vécu". Beaucoup de finesse et de psychologie. Lecture que je conseille vivement aux personnes trop confiantes pour qu'elles redescendent un peu sur terre, et aussi, à ceux, hommes ou femmes, pour qui l'adultère est un jeu. Un livre qui ne peut pas laisser indifférent. Bien écrit. Agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          300
Croquignolle
  30 juin 2019
Je savais que je devais me méfier de ce genre de livre.
Dès le départ, Son carnet rouge avait quelques points pour me déplaire :
C'est un recueil de nouvelles. Et j'ai de plus en plus de peine à me glisser dans les histoires lorsqu'elles ne durent que le temps de quelques pages.
Ensuite, le sujet traité est l'adultère. J'avais peur d'une sorte de répétition d'un thème déjà trop abordé, souvent banalisé ou caricaturé.
Enfin, ce livre ressemble à un livre écrit pour les filles uniquement, par son titre, par sa page de couverture. Et je ne sais pas trop pourquoi cela a tendance à me rebuter. Les livres que j'aime n'ont pas de sexe :-)
Bref...
Au final, mes inquiétudes se sont révélées justes.
Ce petit recueil a été très vite lu, n'a pas remué en moi beaucoup d'émotions et me laisse un goût d'inachevé.
Même l'écriture de Tatiana de Rosnay est inégale et ne transcende rien.
Et puis, surtout, ce livre a un gros défaut : les titres des nouvelles nous disent tout de l'histoire et révèlent parfois même son issue. Quel dommage ! Il aurait fallu choisir des titres plus subtils.
Bon, une lecture à oublier très vite mais qui aura au moins eu le mérite de me permettre d'ajouter une case à mon multi-défi 2019.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231


critiques presse (1)
Culturebox   27 mai 2014
La romancière Tatiana de Rosnay signe un recueil de nouvelles, "Son carnet rouge" (Héloïse d'Ormesson) une déclinaison d'histoires courtes pour visiter l'adultère, un thème "romanesque qui intéresse tout le monde", nous dit l'auteur à succès de "Elle s'appelait Sarah".
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
mamansophiemamansophie   13 juin 2021
Nos joies et nos souffrances relèvent de l'ombre, nos plaisirs aussi. Nous avons été les amants du secret. Seule cette chambre d'hôtel détient la vérité. Si les murs pouvaient parler,ils raconteraient notre histoire.
Commenter  J’apprécie          10
mamansophiemamansophie   13 juin 2021
Tu pourrai être la femme de ma vie. Celle que tout homme rêve de rencontrer, celle à qui un homme donne tout. Je me réveille le matin,je pense à toi. En me couchant le soir, ma dernière pensée est pour toi. Pendant la journée je t'imagine à ton travail, avec tes collègues. Je me rends compte que tu m'obsèdes.
Commenter  J’apprécie          00
araucariaaraucaria   25 octobre 2016
"Allo, c'est SOS Couples en détresse? Bonjour, madame. Je vous appelle parce que... Voilà... C'est très simple. Il m'est arrivé une chose incroyable, oui, une chose incroyablement horrible, il faut que j'en parle, il faut que j'en parle à quelqu'un, je ne peux absolument pas le dire à ma mère, et j'ai pensé, pourquoi pas vous, puisque j'ai vu votre pub sur Internet. Vous voulez que j'expose le problème? J'expose... Par où commencer, comment trouver les mots, je ne sais pas...
(Les SMS)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
chriskorchichriskorchi   23 juin 2014
" C'est affligeant, mais véridique.
Mes enfants sont beaux, pour autant ils n'ont pas éveillé en moi d'instinct maternel. Je les aime, certes, mais c'est la nounou qui les élève. Loin de moi l'idée de m'occuper de biberons, couches, promenades et vaccins.
Je l'ai trompé pour la première fois un mois après mon mariage, avec un ex. Je me disais que cela ne comptait pas, puisque ce n'était pas nouveau.
Puis j'ai compris qu'il n'y avait que cela qui comptait.
J'ai dû vite me rendre à l'évidence. Tromper un mari qui ne se doute de rien est presque aussi ennuyeux que de ne pas le tromper du tout."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
chriskorchichriskorchi   23 juin 2014
Guy est irréprochable. Il est d'un ennui mortel. Que faire, à part le tromper, ce qui est déjà le cas depuis belle lurette ? Je rêve d'un mari tombeur, bourreau des coeurs, coureur, trousseur de jupons, magnifique séducteur, sublime salopard ! Hélas !
Je partage le lit aseptisé d'un homme fidèle. Je porte le nom d'un paisible père de famille qui me prend tranquillement, à la papa, en susurrant des mots plus tendres qu'excitants, en distribuant des baisers plus sages que chavirants. Pour atteindre le nirvana, je m'abîme dans quelque polissonne vision de luxure et de stupre, où il est question de violences inavouables, positions complexes et vocabulaire graveleux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Tatiana de Rosnay (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tatiana de Rosnay
Découvre l'émission intégrale ici https://www.web-tv-culture.com/emission/tatiana-de-rosnay-celestine-du-bac-52740.html
Un succès mondial, ça vous colle à la peau. Tatiana de Rosnay en a fait l'expérience en 2013 avec « Elle s'appelait Sarah », adapté au cinéma et traduit dans une quarantaine de langues. Tatiana de Rosnay avait pourtant déjà sept titres à son actif dont « L'appartement témoin », « La mémoire des murs » ou « Moka ». Et déjà, dans ces premiers romans, on retrouvait les thèmes chers à l'auteur, la filiation, les secrets de famille, l'importance de lieux et des habitations sur nos vies. Ce dont on ne s'étonnera pas quand on sait qu'elle a grandi dans la fascination du roman de Daphné du Maurier, « Rebecca » qui répondait à ces critères.
Au fil des années et des publications, Tatiana de Rosnay a fidélisé un large public qui aime à retrouver la spontanéité de son écriture mais aussi l'originalité de ses intrigues et de ses personnages. Car Tatiana de Rosnay aime surprendre et quand on ouvre l'un de ses romans, on ne sait jamais ce vers quoi l'auteur veut nous entrainer mais on se laisse embarquer avec enthousiasme.
Le hasard, les coups de pouce du destin, les clins d'oeil inattendus font aussi partie de l'histoire de Tatiana de Rosnay.
Au hasard d'un déménagement, elle ressort un vieux manuscrit d'il y a 30 ans, que les éditeurs avaient rejeté. Elle le montre à l'équipe éditoriale Robert Laffont qui, cette fois-ci, est séduit par l'histoire et les personnages. Et voici donc Martin Dujeu et Célestine du Bac de retrouver une vie de héros de papier. Mais des héros de l'ordinaire, des êtres cabossés qui vont se rencontrer quand tout les opposait.
Martin Dujeu, 18 ans, mal dans sa peau depuis la mort de sa mère, incompris de son père et qui se rêve écrivain. Et en bas de chez lui, dormant sur des cartons sous une porte cochère, Célestine, qui vit dans la rue depuis des années et raconte sa vie dans son journal intime.
De ce point de départ, Tatiana de Rosnay tisse une jolie toile où l'amitié est le maître mot, une aventure qui vous mènera de la grisaille de Paris au soleil de l'Atlas sur les traces familiales, une fable pleine de sensibilité qui vous mettra du baume au coeur.
Une histoire qui nous invite à nous pencher sur notre propre parcours et à rechercher l'essentiel de nos vies.
Quant au personnage de Célestine, vous le garderez longtemps en mémoire et nul doute que vous ne regarderez plus comme avant ces anonymes, ces sans voix que l'on croise chaque jour dans nos rues en détournant le regard.
« Célestine du bac » de Tatiana de Rosnay est publié chez Robert Laffont.
+ Lire la suite
autres livres classés : infidélitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Elle s'appelait Sarah

Chez quelle maison d'édition ce livre a-t-il été d'abord publié ?

Phébus
Plon
Héloïse d'Ormesson

13 questions
362 lecteurs ont répondu
Thème : Elle s'appelait Sarah de Tatiana de RosnayCréer un quiz sur ce livre

.. ..