AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253150725
315 pages
Le Livre de Poche (01/06/2001)
3.82/5   103 notes
Résumé :
Résumé
De la terre, Mélina a tout appris.
Ses dures lois comme ses moindres énigmes. Au fil des hivers qui gèlent le cœur de la Dordogne, elle a senti et éprouvé les forces souterraines qui animent cette nature sauvage, persuadée qu'une puissance était là, qui dépassait celle des hommes.

Cette magie inaccessible au commun des mortels, elle a parfois l'impression de la détenir, tant elle est liée à ce pays où l'on croit que les chemins f... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 103 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

sandrine57
  01 juin 2020
Au coeur de la Dordogne, Mélina Fontanel a grandi au côté de son père Jean, bordier pour les Carsac, les propriétaires terriens du village de Salvignac. de sa mère Ida, la petite fille ne connaît qu'une photographie mais elle pressent qu'un secret entoure son décès précoce. Cependant Jean, toujours prompt à lui raconter les secrets de la truffe, se ferme comme une huître quand il s'agit d'évoquer sa défunte épouse. Alors la petite Mélina interroge la terre, les chênes, son fidèle ami Pierre, le fils des métayers. Mais tous gardent le silence et Mélina devra faire preuve de patience pour découvrir les secrets qui entourent sa mère. Très proche de la nature et dépositaire du savoir de son père sur la culture des truffes, l'or noir du Périgord, Mélina devient une jeune fille puis une femme forte, terrienne, aussi bonne à dresser les chiens qu'à choisir les glands qui feront les meilleurs chênes ou à cueillir les plantes qui soignent. Elle aura son lot de peines et de joies, connaîtra la guerre, les deuils, l'humiliation d'être une femme dans un monde d'hommes, l'humiliation d'être pauvre face aux maîtres mais saura toujours garder sa fierté, sa détermination et sa conviction que c'est sur cette terre de Dordogne que se trouvent tous les bonheurs de la vie.
Christian Signol, grand maître du roman du terroir, signe ici un bel hommage à la Dordogne, la truffe noire et aux petites gens des campagnes. Mais malgré une héroïne attachante et une agréable promenade dans cette belle région de France, ce roman est une déception. L'écriture linéaire, sans saveurs, sans surprises est le véritable point noir d'une histoire qui manque aussi d'originalité. La petite paysanne humble et fière face aux nobles propriétaires arrogants et paternalistes, c'est un scénario attendu et le droit de cuissage que pense pouvoir exercer le fils de famille n'est pas non plus une nouveauté. Pourtant, on se laisse bercer par un récit qui parle à nos racines terriennes et la lumineuse Mélina participe à cet attachement.
Il ne faut pas s'attendre à de la grande littérature mais on peut, le temps de quelques centaines de pages, apprécier la ballade en Dordogne et le souvenir de ces temps anciens où l'homme vivait avec les saisons et puisait ses ressources dans la terre. Un charme désuet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Annabelle31
  29 mai 2016
Début du 20 ème siècle. Mélina vit avec son père, Jean Fontanel, tout près de Salvignac, en Dordogne.
De sa mère, décédée dans un incendie, et dont elle n'a aucun souvenir, elle ne doit pas parler, sous peine de voir sur le visage de son père les ravages du désespoir. Leur vie se partage entre le métier de Bottier de Jean Fontanel, et les truffières qu'ils entretiennent, la fierté de cette terre périgourdine.
Les rudesses de la terre, le travail sous la contrainte du maître Carsac, mais aussi l'école qu'elle aura le plaisir de découvrir, l'amour de Pierre son "promis" depuis l'enfance, puis les affres de la guerre qui enlèvent ceux qu'on aime, autant d'événements que va devoir traverser Mélina au cours de sa vie.
Comme toujours, Christian Signol nous parle avec un charme indéniable de l'amour de la terre, de l'attachement aux anciens, et sait nous livrer avec Mélina un personnage principal très attachant. Une excellente lecture.
Commenter  J’apprécie          100
ollivier
  19 novembre 2016
Découverte de Christian SIGNOL.
L'histoire de la vie de Mélina dans son Périgord natal: son rapport avec la nature (la culture des truffes, d'où le titre du roman), ses échanges subtils avec la forêt dont on pourrait dire qu'elle en devient un élément constitutif par sa connaissances des plantes, sa lecture des bruits.
Son rapport, son besoin de maternité l'ancre également dans ce monde de la nature: acceptation mais sans aucune résignation, loin de là !
Alors qu'elle sait tout des plantes et de leurs pouvoirs, qu'elle sait déchiffrer le langage des chênes, l'auteur ne dit quasiment rien de son approche d'autrui en dehors du plan affectif: rien (ou presque) sur l'odeur des hommes, le contact de leur peau... Il y a comme un pan aveugle de son rapport avec la nature: la flore oui, les humains n'étant que source de rares bonheur et surtout de conflits à surmonter.
Reste une langue souple naturelle et classique, un bonheur de lecture !
Commenter  J’apprécie          20
psychogirl29
  06 novembre 2020

Roman paru au Livre de poche en 1999, c'est un joli coup de coeur dont je vous parle aujourd'hui. Mélina connaît "la terre" depuis son enfance, son père lui ayant appris à trouver les "demoiselles noires", c'est à dire les truffes. Mais malgré tout l'amour de ce père, une question reste un mystère : pourquoi elle n'a plus de maman ? Qui a allumé l'incendie qui lui a coûté la vie ? ( pas de spoil 😀, c'est la quatrième de couverture). Il préfère partir de la maison et aller tirer sur quelques arbres.
En parcourant les pages du livre, on découvre un univers fait de traditions, de valeurs de famille, de secrets mais aussi d'un amour inconditionnel à sa "terre", son pays. Une quête de vérité et de passion qui fait de l'héroine de l'histoire, tout au long de sa vie, un être à qui l'on s'attache.
Le roman est très facile à lire tant l'histoire est une ode à la vie, un destin à découvrir au plus vite.
Commenter  J’apprécie          10
mireine
  22 juin 2022
 livre très facile à lire....
dans les romans du TERROIR ............LES CHENES D'OR de CHRISTIAN SIGNOL ....
j'ai apprécié LES CHENES D'OR qui parlent des truffes ...j'ai appris comment nos grands parents cultivaient et entretenaient les truffières..............j'ai connu comme dans le roman ceux qui  cherchaient les truffes avec un cochon ou un chien .... LALBENQUE le marché de la Truffe du LOT n'est pas loin de chez moi...Les paysans de ma région partent avec un panier rempli de truffes avec un beau torchon par dessus pour les vendre en décembre et janvier. La truffe a une période  a permis la construction ou rénovation de nombreuses maisons de mon village. La truffe se vend en paiement en liquide sans impôts - Peut être que maintenant le fisc a mis son nez dans la truffe ?? Je l'ignore !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   22 mars 2013
Sur la fin de leur vie, ils ne se couchent que pour mourir, et souffrent en silence. La mort ne les étonne guère, puisqu'elle est dans la nature des choses et qu'ils l'ont vue à l’œuvre, souvent, sur leurs bêtes ou sur leur proches. C'est pourquoi leur dernier soupir révèle rarement des regrets : ils ont fait ce qu'ils devaient faire.
Commenter  J’apprécie          60
THthrseTHthrse   11 août 2022
Les enfants savent se protéger de la souffrance par instinct de survie. C'est pour cette raison, sans doute, que Mélina ne remit pas les pieds à Costenègre avant plusieurs mois. C'est aussi pour cette raison qu'une partie de son esprit se ferma à ce qui venait de se passer. Demeura en elle une terrible impression d'abandon et de solitude. Mais elle possédait cette force de son jeune âge qu'elle sentait bouillonner, le matin, surtout, en se levant, au moment où il s'agissait d'affronter ce monde nouveau dans lequel elle avait pénétré, et donc ceux qui habitaient le château.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Annabelle31Annabelle31   29 mai 2016
- Et maintenant qu'elle est devenue savante, qu'est-ce que tu vas en faire, de cette petite ?
Jean Fontanel demeura sans voix. Pour Pierre, tout était simple : il allait travailler avec ses parents et prendre leur suite un jour. Mélina ne comprenait pas de quoi on s'inquiétait ce soir-là. Pour elle, il était évident qu'une fois l'école terminée, elle reviendrait vivre avec son père, afin de l'aider dans les truffières.
Aussi fut-elle déconcertée quand celui-ci répondit, soucieux, et, lui sembla-t-il, plus fragile encore qu'à l'ordinaire :
- Je ne sais pas. Je la garderais bien avec moi, mais qu'est-ce qu'elle deviendra à Coste-Nègre si un jour je ne suis plus là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   29 mai 2016
Mélina s'assoupit d'un mauvais sommeil qui la fit gémir plusieurs fois. Elle entendait le vent se débattre dans les solives du grenier. Elle brûlait de fièvre, ne savait plus où elle se trouvait, n'était que douleur.
Commenter  J’apprécie          20
Annabelle31Annabelle31   29 mai 2016
Il faisait presque nuit quand les trois hommes se penchèrent sur les repousses touchées par la maladie. Mélina demeura un peu à l'écart, craignant pour son père des reproches qui, effectivement,ne tardèrent pas :
- Enfin, Fontanel ! s'écria Grégoire Carsac, comment ne vous en êtes vous pas aperçu plus tôt ?
Le bordier ne répondit pas. Il demeurait face aux propriétaires, immobile, les bras ballants, semblant porter sur ses épaules une écrasante culpabilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Christian Signol (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Signol
« L'École des beaux jours » de Christian Signol lu par Thierry Lopez l Livre audio
autres livres classés : dordogneVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Christian Signol, l’enfant du Quercy

Christian Signol est né en…

1947
1957

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Christian SignolCréer un quiz sur ce livre