AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Alice Marchand (Traducteur)
EAN : 9782246664116
35 pages
Grasset Jeunesse (06/10/2004)
3.42/5   6 notes
Résumé :
Ouvrage récompensé pour ses illustrations du prix BolognaRagazzi 2004, à la Foire du livre de jeunesse de Bologne. (catégorie Non Fiction)

Peter Sís nous guide, à travers une merveilleuse mise en images des recherches de Charles Darwin, jusqu'aux origines de l'Homme et ses ramifications: l'Arbre de la Vie.
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Glaneurdelivres
  19 février 2021
Dans « L'Arbre de la Vie », Peter Sis raconte la vie de Charles Darwin,
cet éminent naturaliste, géologue et penseur, mondialement connu.
Il nous explique que Darwin ne savait pas dessiner et qu'il regrettait de
ne pas l'avoir appris.
C'est la lecture de tous ses écrits (journal, lettres, carnets, essais) qui a donné envie à Peter Sis, auteur-illustrateur, de raconter en images l'histoire de la vie et de l'oeuvre de Charles Darwin.
Dans cet album, on découvre pour commencer, la famille et le lieu de vie de Darwin dans le sud de l'Angleterre. Il exècre le pensionnat où son père l'envoie rejoindre son frère Erasmus.
Ce qu'il aime, déjà tout jeune, c'est la vie en plein air, où il peut collecter plein de choses dans la nature. Son père voudrait qu'il soit médecin comme lui, mais lui, les cours de médecine l'ennuient. Ce qu'il aime ce sont les sciences naturelles. Son père l'envoie au Christ's College pour qu'il devienne pasteur, ainsi pense-t-il, il vivra à la campagne !
Le jeune Charles, va découvrir la botanique grâce au Professeur Henslow, qui lui propose de participer à un voyage en bateau autour du monde.
Cette opportunité de voyage va être pour lui, un élément déterminant pour la suite de sa carrière…
Peter Sis, sur une double page, explique avec des croquis, les caractéristiques du navire « le Beagle ».
Des vignettes tout autour, décrivent les différentes étapes du voyage et
des découvertes faites dans les nombreux pays visités, avec des dates.
Sur une autre double page, une carte du monde représentée avec les différents continents et océans, nous permet de suivre le parcours qu'a effectué le 3 mats.
Le jeune naturaliste Darwin n'a alors que 22 ans, et il jubile ! Il fait ses premiers pas dans la forêt amazonienne et y découvre plein d'insectes curieux, plein d'animaux qu'il va observer et décrire.
Il va collecter énormément de spécimens de toutes sortes.
Peter Sis nous met tout cela en scène sur du papier parcheminé. Ses illustrations sont minutieuses et des textes explicatifs s'y associent.
On comprend que le jeune Darwin ait été aussi exalté, devant tant de beautés et de bizarreries qu'il découvre dans la forêt tropicale, telles que les phasmes, les orchidées épiphytes, les fourmilières monstrueuses, les petits papillons à l'apparence de scorpions ou encore les minuscules oiseaux-mouches…
Mais le voyage du jeune Darwin ne se fait pas toujours en toute quiétude.
Il est amer parfois. Il est offusqué lorsqu'un jour il est invité dans une plantation de café et qu'il y voit des esclaves trimer au travail, horrifié aussi par les conditions de vie des mineurs chiliens, et impuissant devant l'extermination des Indiens, programmée par un gouverneur argentin…
Partout où passent les Européens, la mort poursuit les indigènes !
Pendant ce voyage qui va durer 5 longues années, il va fournir un énorme travail : collecter des échantillons, les étiqueter, les cataloguer, les emballer pour les expédier en Angleterre.
Sur les îles Galapagos (qui signifie « tortues géantes » en espagnol), Darwin va vivre un moment exceptionnel. Avec les iguanes terrestres et marins qu'il va découvrir et observer, il aura la sensation d'approcher au plus près de la toute première apparition de créatures sur la Terre.
Son voyage de retour vers l'Angleterre va le faire passer par Tahiti, la Nouvelle-Zélande, le sud de l'Australie avec la Tasmanie, puis ce sera l'île Maurice dans l'Océan Indien, le Cap de Bonne Espérance, l'île de Ste Hélène avec la tombe de Napoléon-Bonaparte, de nouveau le Brésil, et puis les îles du Cap Vert et les Açores. Entretemps, il aura constaté que de grands oiseaux avaient déjà disparus de la surface de la Terre à cette époque,
il aura découvert des indigènes aux visages couverts de tatouages, des animaux extraordinaires, comme les ornithorynques, etc.
Après 5 années à parcourir Le Monde, le jeune naturaliste est pressé de retrouver une vie plus tranquille chez lui en Angleterre.
A son retour, la vie de Charles Darwin va se diviser en 3 domaines distincts : vie publique, vie privée et vie secrète, -vie secrète dans laquelle il va développer une théorie sur l'évolution et l'adaptation des espèces…
Dans cette vie secrète, il dessine dans un carnet un arbre schématisant la naissance de nouvelles espèces à partir d'espèces plus anciennes. (Il avait collecté de nombreux squelettes et fossiles.)
« Homme issu du singe ? » note-t-il… Il réfléchit en secret à sa théorie de l'évolution des espèces…
Darwin est passionné par son travail et il s'avère être un bon communicant.
Pendant toute sa vie, il échangera des idées avec nombre de scientifiques (géologues, zoologistes, botanistes, ornithologues, …) et cela fera l'objet de plus de 15 000 lettres !
Inévitablement, il aura besoin de partager son secret, et d'avoir le soutien d'une personne compétente pour suggérer que l'Homme descend du poisson… C'est en la personne de Joseph Dalton Hooker (explorateur et botaniste britannique) qu'il trouvera le confident idéal.
Il publiera alors anonymement « Les Vestiges de la Création ».
Mais entretemps, un jeune botaniste, du nom de Wallace, arrive sensiblement aux mêmes conclusions que lui, sur la sélection naturelle, en 1858. Darwin risque alors de se faire devancer…
Heureusement, les scientifiques Lyell et Hooker interviendront pour établir l'antériorité de Charles Darwin.
Pendant 8 mois, il rédigera « L'Origine des espèces », qui sera publiée en 1859.
Cet ouvrage provoquera une véritable explosion et rencontrera une opposition au niveau clérical.
Mais Darwin n'a pas nié que Dieu ait créé la vie sur Terre. Ce qu'il a dit, c'est que la Création n'a pas eu lieu en 1 seule fois, et a fait l'objet de nombreuses transformations au fil du temps.
« La vie sur Terre a été générée au cours de milliards d'années à partir d'une souche unique qui s'est ramifiée : L'Arbre de la Vie… »
La théorie de Darwin repose sur 3 points principaux : - Les plantes et les animaux se reproduisent en quantité plus importante que nécessaire pour remplacer les parents ; - Les descendants des mêmes parents ne sont pas tous parfaitement identiques ; - le nombre global de chaque type de plante ou d'animal reste sensiblement le même. La lutte pour la vie – la sélection naturelle, ou survie des plus forts -limite ce nombre.
Mais aujourd'hui, force est de constater que ce 3e point n'est malheureusement plus vrai !
Quand l'Homme choisit délibérément de supprimer des forêts entières,
il contrarie complètement la vie animale. Ce sont alors les grands prédateurs qui disparaissent les premiers, et qui laissent la place aux petits animaux qui se multiplient dangereusement, eux qui sont habituellement ceux qui sont les plus infestés de microbes et de virus, et qui par voie de conséquence empoisonnent notre santé et mettent, en définitive, nos vies en péril.
En seulement 32 pages, Peter Sis arrive à nous compiler l'enfance et la vie de Charles Darwin, avec ses mises en pages illustrées, largement documentées. Cela représente un joli tour de force.
On ne peut qu'être admiratif de son travail, qui nous offre à la fois un agréable plaisir de lecture instructif et une belle évasion ! L'Arbre de la Vie est un album qualitatif à mettre entre toutes les mains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          239

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
GlaneurdelivresGlaneurdelivres   18 février 2021
En dépit de nos ricanements devant les cargaisons de cochonneries (nous semblait-il) qu’il rapportait fréquemment à bord, lui et son serviteur redoublèrent d’ardeur avec leurs pioches, et rapportèrent ce qui a été prouvé depuis comme étant les vestiges les plus intéressants et les plus précieux d’espèces éteintes.

De Fitz-Roy, le commandant du Beagle, à propos de Darwin.
Commenter  J’apprécie          180
mandarine43mandarine43   23 février 2016
Charles Darwin :
J'ai amené le plus loin possible mon entreprise d'observateur et de collectionneur de faits. Et, chose bien plus importante encore, ma passion pour les sciences naturelles n'a jamais faibli. Je suis animé, depuis ma plus tendre jeunesse, par un vif désir de comprendre et d'expliquer tout ce que j'observe — c'est-à-dire de grouper les faits sous des lois générales.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Peter Sis (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Peter Sis
Peter Sís: 2015 National Book Festival
Dans la catégorie : Savants : biographiesVoir plus
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Savants : biographies (49)
autres livres classés : darwinVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1393 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre