AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266233831
Éditeur : Pocket (07/11/2013)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Chaque soir, en voyage, devant un paysage, après une rencontre, Sylvain Tesson piège sa pensée et l'épingle dans son carnet. Quelques mots forment un aphorisme et suffisent à décrire la cascade, les fleurs d'un alpage, l'odeur de l'aube dans les sous-bois, le plaisir de la marche. L'amoureux d'aphorismes est un peintre sans pinceau, un photographe sans appareil. Il saisit l'instant en entomologiste. L'aphorisme, lui, est comme le papillon : il éclôt de la pensée et ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
psycheinhell
25 décembre 2011
"L'amoureux d'aphorismes est un peintre sans pinceaux, un photographe sans appareil", dixit la quatrième de couv'. Ceux qui ont lu le "Petit traité sur l'immensité du monde" se rappellent sans doute ce rituel du soir consistant pour le voyageur à sortir son carnet pour y noter pensées et impressions, en un style "économe" - concision qui dévoile ici, "sous la lune", toutes ses beautés, poussée qu'elle est à son extrême. Ce petit recueil rassemble ainsi des fleurs de pensées écloses de graines du monde entier : réflexions générales sur la nature ou l'écologie, piques et jeux avec les mots, évocation d'un paysage et d'un instant en une seule petite phrase... Tous les aphorismes ne font pas mouche, mais on se sent étrangement en résonance avec certains.
"Dans le vent, les palmiers de l'Atlas époussettent les étoiles."
"Préférer les lieux sauvages aux lieux communs."
Commenter  J’apprécie          50
Corboland78
29 mars 2012
Un tout petit livre par le format et le nombre de pages, un objet particulier en fait puisqu'il ne s'agit ni d'un roman ni d'un récit, mais d'une liste d'aphorismes. L'écrivain voyageur le soir à l'étape, prend des notes dont il tire des récits et jette en vrac dans ses carnets des aphorismes qui sont nous rappelle Le Robert, de brefs énoncés renfermant un précepte et dont Sylvain Tesson déclare « qu'ils sont réussis lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter à quelque chose dont il y avait beaucoup à dire ». Ca se lit très vite bien évidemment, mais le but c'est d'y revenir souvent, ouvrir le livre au hasard et y piocher une phrase ou deux et sourire avant de le refermer. Sa place idéale n'est pas dans votre bibliothèque, mais sur votre table de chevet, de plus à l'approche des fêtes de fin d'année, c'est une possibilité de cadeau même pour ceux qui n'aiment pas particulièrement lire.
Commenter  J’apprécie          20
Croquignolle
16 décembre 2014
J'ai aimé passionnément ce petit recueil offert par un ami il y a quelques années.
Les aphorismes sont à déguster, par petites touches, sous le soleil de l'été comme sous une lune d'hiver, au coin d'une cheminée ou sur le sable d'une plage bretonne, sous une couette en bonne compagnie ou sur les sentiers colorés et odorants de montagne, dans un mazot éloigné de tout ou à l'Auberge des Tilleuls en attendant le prince charmant...
Commenter  J’apprécie          50
mickaelig
20 octobre 2014
L'un de mes livres de chevet.: "dans le port de Valparaiso, les destroyers ignorent que l'océan est Pacifique", J'aimais flâner avec elle, sans "L" je fane"...
Commenter  J’apprécie          40
liratouva2
14 février 2012
C'est une plaquette plus qu'un livre. A mettre dans sa poche ou son sac le jour - ou près de soi le soir. Je n'en lis que très peu de ces petits livres d'aphorismes mais de temps en temps, j'aime en feuilleter un et y picorer de jolies phrases, du genre de celles que j'aurais aimé avoir écrites parce qu'elles sont parfaites et giclent une vérité en un éclair.
Lien : http://liratouva2.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
Corboland78Corboland7829 mars 2012
- Une mouette rieuse peut-elle consoler un saule pleureur ? – Les œnologues sont des gens que le vin fait parler avant de le boire, les ivrognes des gens qui parlent après l’avoir bu. – Un jour les sentiers se vengeront d’avoir été battus.
Commenter  J’apprécie          40
sabine59sabine5906 juillet 2016

Une mouette rieuse peut-elle consoler un saule pleureur ?
Commenter  J’apprécie          150
ZalvecZalvec24 août 2015
Cascade : débit de boisson qui ne sert que de l'eau.
Commenter  J’apprécie          160
KirikoukKirikouk16 novembre 2008
La sauterelle, point d'exclamation des prairies.
Commenter  J’apprécie          130
JuinJuin01 novembre 2014
Pan ! La même syllabe pour le dieu de la nature et le coup de fusil qui le blesse .
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : aphorismesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Sylvain Tesson

Quelle formation a suivi Sylvain Tesson ?

histoire
géographie
russe
urbanisme

10 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Sylvain TessonCréer un quiz sur ce livre