AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Il'â Gal'perin-Kaminskij (Traducteur)
ISBN : 2290339717
Éditeur : Librio (10/03/2004)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 31 notes)
Résumé :

Russie, milieu du XIXe siècle. Nikolegnka vient d'avoir 10 ans. Sa vie de petit garçon est faite de mille impressions vives et contrastées : les tracasseries et les bontés de Karl Ivanovitch,son vieux précepteur, la chasse à courre et les goûters sur l'herbe, sa chère maman jouant du piano, ses jolies petites sœurs et Mimi, leur sévère gouvernante... Mais un jour, il faut quitter ce paradis pour appre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
gouelan
  03 mars 2015
Tolstoï nous raconte son enfance à travers l'histoire d'un garçon âgé de dix ans, Nikolengka. Enfance à la campagne, bercée de douceurs et d'amour. Entouré de sa famille, de sa gouvernante, de son précepteur, et de toute une troupe de serviteurs, il y coule des jours heureux, entre cours, parties de chasse et jeux d'enfants.
Puisqu'il fait partie de la noblesse russe, il devra quitter sa chère campagne pour Moscou, chez sa babouchka, afin de parfaire son éducation.
Jeune garçon sensible et attentif aux gestes et aux sentiments des autres, ce sera une première déchirure que ce grand départ, cette aventure dans un monde inconnu, aux valeurs ancestrales.
Dans cette autobiographie romancée, on ressent toute la sensibilité de Nikonlengka, cherchant à se construire, tiraillé entre ses devoirs et son éducation de noble, et son amour pour les gens simples, qui lui sont chers; sa servante Natalia Savichna et le précepteur Karl Ivanovitch.
Enfance faite de tendresse et d'apprentissages; l'amitié, l'amour. Il se trompe parfois, il en ressent des regrets, car, s'il n'est pas très beau, il est intelligent et bon.
Premiers pas dans la vie, premières interrogations, premiers chagrins. Enfant qui veut devenir grand, qui admire le monde adulte, mais qui comprend déjà que ce dernier n'est pas parfait.
La mort d'un être cher va clore cette enfance riche de tendresse et d'émotions, de découvertes et de déceptions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
araucaria
  24 mars 2014
Un bien beau texte, empli d'émotions. La plume est alerte et élégante. Un grand classique de la littérature russe du 19 ème siècle. A découvrir absolument.
Lien : http://araucaria20six.fr/
Commenter  J’apprécie          330
Aela
  17 juillet 2012
Enfance (Детсво)
Nikolegnka a dix ans et vit dans la Russie tsariste du milieu du 19ème siècle.
A travers sa vie de petit garçon, c'est toute l'enfance de Léon Tolstoï qui se déroule sous nos yeux, une vie d'enfant de la noblesse russe, avec le précepteur allemand Karl Ivanovitch, la mère grâcieuse et souriante, le père passionné de jeu et de … femmes, les jeux d'enfants, la chasse à courre, le serf mystique Gricha, la femme de chambre Natalia Savichna qui pleure quand on l'affranchit.
Ce petit monde s'arrête lorsque le jeune Tolstoï doit rejoindre Moscou pour y faire ses études.
Entre alors en scène la grand-mère, la toute puissante babouchka, qui ne mâche pas ses mots pour donner son point de vue sur l'éducation des enfants et qui déjà met en cause farouchement les punitions corporelles sur les enfants (« quels sentiments délicats pouvez-vous après cela attendre de vos enfants »).
Cette « enfance » va s'achever à la mort de la maman de Tolstoï, qui va laisser toute la famille durement éprouvée.
Des passages simples et émouvants , un récit par petites touches poétiques..
J'ai été spécialement touchée par le passage qui montre le jeune Tolstoï écrivant ses premiers vers, justement dédiés à….. sa babouchka.
Tolstoï réalise de très beaux portraits bien attachants, avec une langue d'une beauté exceptionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Sabbio
  03 janvier 2011
Nikolegnka, un petit garçon de dix ans, grandit au milieu de sa famille, de son précepteur et de la gouvernante dans un domaine russe, au milieu du XIXe siècle. Nous sommes témoins de son amour débordant pour sa mère ( « si, dans les moments pénibles de ma vie, j'avais pu reposer quelques instants mes yeux sur ce sourire, je n'aurais jamais connu l'affliction. »), de la relation de celle-ci avec son mari, des mouvements d'humeur de son cher précepteur et de la gouvernante, des jeux de la petite fratrie, des déjeuners sur l'herbe et des contrariétés ainsi que des joies de ce petit Nikolegnka. Mais le lecteur assiste également à la réalité du travail des paysans qui sont des serfs, des esclaves. Tolstoï, qui a oeuvré à l'amélioration de la vie des paysans, nous rappelle cet état de fait :
(la suite ici http://alombredemoncannelier.blogspot.com/2011/01/enfance-leon-tolstoi.html )
Lien : http://alombredemoncannelier..
Commenter  J’apprécie          70
fklevesque
  22 novembre 2016
Un ouvrage court, simple et sans grande surprise au niveau du récit mais tellement bien écrit qu'il se lit d'une traite sans qu'à aucun instant une once d'ennui ne naisse au niveau du lecteur. Un ouvrage de jeunesse de Tolstoï mais qui laisse déjà entrevoir le merveilleux auteur et génie de la littérature que celui-ci deviendra. A lire sans hésiter !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   24 mars 2014
Le 12 août 18.., juste trois jours après le dixième anniversaire de ma naissance, celui où je reçus de si beaux cadeaux, le gouverneur Karl Ivanovitch me réveilla d'un grand coup de chasse-mouches, et si gauchement qu'il faillit faire tomber la petite icône suspendue à la tête de mon lit. La mouche, tuée, certes! me tomba sur la face.
Je sortis le nez de mes couvertures assez à temps pour retenir l'image sainte trébuchante, je jetai la mouche à terre et de mes yeux endormis et fâchés je fixai Karl Ivanovitch.
Enveloppé d'une robe de chambre bigarrée, doublée de ouate et entourée d'une ceinture de même étoffe, coiffé d'un bonnet de tricot rouge, le gouverneur arpentait la chambre en longeant le mur et continuait sa chasse aux mouches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
gouelangouelan   03 mars 2015
Les gens qui aiment fortement sont seuls susceptibles d’éprouver des douleurs très vives. Et la même nécessité d’aimer leur sert à supporter le chagrin et leur permet également d’en guérir. Pour cette raison, la nature morale de l’homme est plus vivace que sa nature physique : le chagrin ne tue jamais.
Commenter  J’apprécie          210
gouelangouelan   03 mars 2015
De plus, j'éprouvais une certaine jouissance de me savoir malheureux.
Je m'efforçais de réveiller le sentiment de mon malheur, et ce sentiment égoïste étouffait en moi la peine réelle [...]
L'amour- propre dans le chagrin se manifeste par le désir de paraître chagrin, ou malheureux, ou stoïque, et ce désir bas que nous gardons d'avouer; mais qui, dans les plus grandes douleurs même, ne nous quitte pas, ce désir enlève au chagrin sa force, sa sincérité, sa dignité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gouelangouelan   02 mars 2015
Tant de souvenirs du passé se dressent devant soi quand on essaie d'évoquer les traits d'un être chéri, qu'à travers ce souvenir on ne les aperçoit que confusément et comme à travers des larmes. Ce sont des larmes de l'imagination.
Commenter  J’apprécie          170
gouelangouelan   02 mars 2015
Ceux qui ont eu à lutter avec la timidité savent que ce sentiment augmente en raison directe du temps, tandis que le courage diminue en raison inverse. Toute mon énergie était partie [...]
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Léon Tolstoï (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léon Tolstoï
The BBC's War & Peace: Episode 2. Sounds Of War en anglais pour revoir Anthony Hopkins dans le rôles de Pierre qu'il incarna magnifiquement...
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie des écrivains (238)
autres livres classés : littérature russeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Anna Karénine

Qui est l'auteur de ce livre ? (C'est facile, c'est écrit dans le thème ;))

Nikolai Gogol
Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
Léon Tolstoï
Alexandre Pouchkine

20 questions
119 lecteurs ont répondu
Thème : Anna Karénine de Léon TolstoïCréer un quiz sur ce livre