AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Julia Dorner (Traducteur)
EAN : 9782743616175
309 pages
Payot et Rivages (17/01/2007)
3.8/5   45 notes
Résumé :
Une biographie de Sonny Liston, que Nick Tosches définit comme "le plus redoutable des hommes, le plus invincible des boxeurs poids lourds". Devenu champion du monde des poids lourds en 1972, Liston semblait avoir alors exorcisé son passé de fils d'esclave, d'homme de main de la pègre, de forçat condamné pour vol à main armée. Il s'était frayé un chemin jusqu'au sommet, et ceux qu'il affrontait sur le ring disaient que personne ne pouvait l'arrêter. Sonny, de son cô... >Voir plus
Que lire après Night TrainVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Ce bouquin faisait partie du filon découvert sur un trottoir il y a quelques semaines. Sa couverture "Rivages/Noir" lui permit de passer une sélection frénétique plutôt orientée polar.

Car il ne s'agit pas d'un polar mais de la biographie de Sonny Liston un boxeur américain des années 60.
Jusqu'ici j'avouerai une connaissance du noble art limitée aux performances cinématographiques de Rocky Balboa ainsi qu'à quelques stars historiques de la discipline comme Cassius Clay ou Mike Tyson.
J'ignorais donc tout des cet athlète qui fut pourtant champion du monde des poids lourds.
A mes yeux, l'intérêt principal de ce livre réside dans ses premières pages qui mettent en perspective la destiné historique de Sonny Liston avec l'héritage esclavagiste de l'Amérique.
La suite s'avère moins digeste, une énumération de combats, précisant scrupuleusement dates et noms des adversaires ainsi que l'imbroglio maffieux qui semble avoir pressuré le monde de la boxe à l'époque.
Je me suis bien vite perdu sous cette avalanche de noms et de sobriquets façon roman russe.

A noter néanmoins le portrait peu flatteur du légendaire Muhammad Ali, prise de position relativement courageuse de la part de l'auteur. Il n'est pas anodin d'égratigner les idoles quasi universelles.

La fin, qui s'applique à éclaircir les circonstances de la mort du champion déchu, apporte un regain d'intérêt.

Malgré les réserves évoquées plus haut et au-delà du microcosme pugilistique, un témoignage marquant de l'histoire récente des USA.
Commenter  J’apprécie          60
"cet Homme est mort le jour de sa naissance"... un beau résumé du livre qui a failli être le ressenti de ce livre.. A peine débuté que j'ai failli l'arrêter. Mais sur les conseils d'un ami (pas toujours avisé celui ci) je me suis accroché, tel un flic de série B j'ai fait un tableau en liège mental, essayé de mettre ensemble tous ces personnages que l'auteur zappe en deux lignes sans raison.
Puis sur le dernier tiers du bouquin enfin j'ai trouvé le filon, me suis plongé dans cet univers obscure mais terriblement humain, d'un racisme populaire, encore plus dur que la violence de ce boxer, enfin celle que l'on a bien voulu lui faire porter. Un personnage permettant de diaboliser le noir de façon folklorique.

Un livre qui me donne envie d'en lire d'autres.
Commenter  J’apprécie          55
p. 1" Quand je repense à mon enfance aujourd'hui, il me paraît curieux qu'un Noir ait pu me fasciner à ce point." Nick Tosches n'y va pas par 4 chemins. Pendant 300 pages, il va à la rencontre de ceux qui ont connu Sonny Liston, le champion du monde des poids lourds, connu pour avoir perdu 2 fois contre Muhammad Ali dont une fois en moins d'une reprise. Il n'avait perdu qu'une seule fois auparavant, expédiant la plupart de ses combats amateurs et professionnels en quelques rounds (y compris son premier combat pour le titre de champion du monde). de ces deux combats, Liston sort perdant mais le mythe Ali est quelque peu écorché par la plume acerbe de Nick Tosches.

Mais cette comédie en deux actes, n'est en rien centrale dans l'histoire de ce boxeur dont Nick Tosches dresse un portrait sous forme de roman noir. Il va à la rencontre de ceux qui l'ont connu de son vivant pour mieux comprendre sa mort classée tantôt comme une overdose d'héroïne tantôt comme une mort naturelle. Ça le mène en prison, aux putes à qui "il cassait tout à l'intérieur", dans le ventre de la mafia. Partout où il y a de l'obscurité, il y a Sonny Liston.

J'ai dévoré l'histoire de celui que Tosches décrit comme le premier champion du monde rock n roll. C'est noir de chez noir comme j'aime et la couleur de peau de Sonny Liston n'y est pour rien. Quoi que. Une seule chose est sûre, ce livre nous guérit de toute bienpensance et de toute morale. Et c'est tant mieux.
Commenter  J’apprécie          10
J'ai eu du mal à m'y mettre. Je me suis dépêché de le finir. Plein de précisions inintéressantes. Ca stagne. La traduction n'est pas terrible non plus. Passé le plus gros du bouquin répétitif, on arrive à la démolition de l'image de Mohamed Ali par l'auteur. Puis ça redevient inintéressant, pour terminer par du grand n'importe quoi sur des supputations sur la mort de Liston. Accessoirement, en 4ème de couverture, le bouquin est censé parler de ça. Un soufflé qui se dégonfle. Beurk.
Commenter  J’apprécie          00
Une véritable biographie, remarquablement documentée, portée par le style d'un roman noir. Tosches, fan du boxeur Sonny Liston à l'adolescence, essaye de retracer la vie d'un champion d'exception au comportement de voyou en dehors du ring. Plus il creuse, plus Liston se fait insaisissable. Et l'ombre de la mafia qui plane sur cette histoire renforce encore le trouble. C'est Dr. Sonny et Mr. Liston.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
"Un match de boxe, c'est comme un western. Il faut des bons et il faut des méchants." Plus tard, il formula son idée autrement: "Je suis le méchant -d'accord. Si c'est ce que les gens veulent penser, qu'ils le pensent." Dans les westerns, les "méchants sont supposés perdre. Je change la donne. Je gagne."
Commenter  J’apprécie          20
Je suis allé au bout de huit rounds contre Eddie Machen. J'ai jamais fait aussi long. Y faut être deux pour danser le tango et Machen n'était pas d'humeur. Je crois pas que Patterson va éviter le combat. J'ai rattrapé Machen et je suis d'avis que personne court aussi vite que lui.
Commenter  J’apprécie          20
"Mais le peu de sagesse que il avait lui soufflait qu entre courber l échine et courber d autres échines (...) mieux valait casser qu être cassé"
Commenter  J’apprécie          40
On m'a dit que Johansson m'accuse d'être lent. Je l'ai vu se battre contre Patterson deux fois. Il a eu de la veine. On devrait le boucler pour usurpation d'identité de boxeur.
Commenter  J’apprécie          20
Un type qui connaissait Sonny dit un jour: "Je crois qu'il est mort le jour où il est né. "
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nick Tosches (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nick Tosches
François Guérif nous parle de l'arrivée de Nick Tosches au sein de la collection noir.
Dans la catégorie : Biographie des artistesVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs>Biographie des artistes (292)
autres livres classés : boxeVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (120) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "moi et le diable" de Nick Tosches.

Avec quoi Sandrine mélange-t-elle l'eau pour prendre un bain ?

du miel
du chocolat
du lait
des billes de bain parfumées

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Moi et le Diable de Nick ToschesCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..