AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2760908283
Éditeur : Leméac (Editeur) (01/01/1900)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 27 notes)
Résumé :
En 1925, la grande Ti-Lou, la célèbre Louve d'Ottawa, rentre à Montréal. Après une carrière fructueuse au Château Laurier, dans la suite royale où elle a reçu diplomates et hommes du monde, politiciens et ministres du culte, elle plie bagage et file en douce, ses valises rondes d'une épargne acquise au prix de son corps. Diabétique impénitente, toujours fantasque, damsel in distress, Louise Wilson-Desrosiers aura été une guidoune fière, libre, exemplaire...
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
bilodoh
  18 juin 2016
Croyez-vous au hasard ? Ces coïncidences de la vie peuvent changer le destin d'une personne ?

Qu'arrivera-t-il à Ti-Lou, la louve d'Ottawa, qui a décidé de quitter sa vie de prostituée de luxe pour s'établir à Montréal ? Elle descend du train, choisira-t-elle d'aller à gauche ou à droite ? À pied ou en taxi ? Qui rencontrera-t-elle ? Quelles conséquences auront ces choix ?

Ce livre nous entraîne dans une série de versions du destin de Ti-Lou, chaque chapitre nous présentant une issue différente. Ce n'est pas tout à fait un roman, c'est presque un exercice pour trouver la meilleure façon de poursuivre l'histoire de Marie-Louise Desrosiers, une femme perdue qui cherche son destin.

Tremblay soulève ici une interrogation de tous les jours. Qu'est-ce que le destin ? Que serait-il arrivé si cette victime d'un grave accident avait pris 10 secondes de plus pour fermer sa porte ? Qu'en serait-il de ce couple heureux si le hasard n'avait pas fait en sorte qu'ils se rencontrent ?
Et on pourrait ajouter : quel livre rencontré par hasard sur Babelio viendra changer votre vie…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
traversay
  06 juin 2013
"J'ai eu envie de m'interroger et d'écrire sur la synchronicité et le destin. Ce livre raconte donc cinq destins différents qui arrivent au personnage de Ti-Lou." Ti-Lou, ce personnage ébouriffant de prostituée au coeur grand comme ça, est au centre du dernier roman de Michel Tremblay. Moins dense que les livres auxquels l'écrivain québécois nous a habitués, Au hasard la chance est aussi plus ludique. Une fois retraitée des affaires et installée dans le Montréal des années 20, Ti-Lou change d'existence. Tremblay nous soumet cinq destinées probables comme autant d'opportunités, certaines fatales, d'autres beaucoup moins désespérées. Un roman à la carte, comme un menu dans lequel on choisira, ou pas. C'est l'occasion pour l'auteur de s'en donner à coeur joie dans la description ironique et méchante d'une société québécoise engoncée dans le conservatisme, la rigueur, la bourgeoisie et la religion. On retrouve avec délectation l'écriture déliée de Michel Tremblay et son amour jamais démenti pour les plus humbles et les plus généreux. Un petit roman ? Par le nombre de pages, pas pour son humanisme éclairé à la bougie des sentiments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
denis76
  26 février 2018
Petit roman, 158 pages, éd Leméac /Actes sud.
Roman frais, heureux.
THEME :
Ti-Lou, la célèbre guidoune d'Ottawa, s'aperçoit qu'elle a 50 ans et veut changer de vie et de ville. Elle arrive à Montréal, et là, 5 "hasards la chance" s'offrent à elle....
STYLE :
Un style très facile à lire, frais, agréable, avec des expressions québécoises truculentes !
Expressions québécoises (ou françaises de France que je ne connais pas !) :
Une guidoune, à soir, mal de bloc, dans ma sweet, "bonyeu, que chus paquetée !", un dernier drink, elle prend sa douche à la noirceur, une débarbouillette d'eau fraîche, partir magasiner, partir d'ici au plus sacrant, à en faire une bonbonnière acceptable, la trouvera t-il moins ragoutante, ça serait le fun, vous êtes pas désolé pantoute, comme une soûlonne, "Chus pognée avec", "Votre bar serait peut être moins plate", que le firtage s'arrête là, "Chus tannée du monde", elle lui dit de slaquer un peu, elle déparle, le cheval vient de pondre quelques pommes de route, ça sent le yable.
J'ai adoré !

ATTENTION : RESUME !
Ottawa, 1925. Ti-Lou, prostituée mondaine, mène grand train. Mais elle a 50 ans, elle plaque tout et part à Montréal....Elle descend à l'hôtel Windsor, et là, suivant ses décisions, plusieurs possibilités s'offrent :
1) elle traverse le parc, rencontre le promeneur de chien égorgeur, et se fait tuer.
2)elle va voir une amie, et retrouve un ancien client sénateur bien sympathique.
3) elle va boire un drink à l'hôtel et Albert, un gigolo admiratif, lui vient en aide.
4) Elle va au restaurant. Juanita, la femme d'un client d'Ottawa lui fait une scène.
5) la meilleure option : elle se rend directement à l'appartement qu'elle a loué, mais ne trouve plus les clefs. Un beau policier à cheval lui propose de l'aider. Elle n'est pas indifférente !
Fin : heureuse (sauf pour la première option, glups !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Errant
  05 janvier 2019
Ce sixième tome de la série 'La diaspora des Desrosiers » rompt assez drastiquement avec les précédents dans la mesure où il ne s'attarde pratiquement qu'à un seul personnage connu, soit Ti-Lou qui arrive d'Ottawa après avoir décidé de mettre fin à sa glorieuse carrière de gidoune. Rongée par les doutes et l'anxiété de ce que sera sa nouvelle vie à Montréal elle vivra différents scénarios qui la replongeront , en pensée du moins, dans son ancienne vie. Bien qu'intéressant j'ai trouvé qu'il manquait l'énergie et la gouaillerie propre à cette saga, l'introspection de la louve s'y prêtant moins sans doute. Et vivre cinq arrivée différentes dans la métropole dépayse aussi complètement de la saga plutôt linéaire, quoique un soupçon de fantastique colorait déjà le récit depuis son début. Bref un lecture inattendue mais qui vaut la peine.
Commenter  J’apprécie          40
AurelieR
  14 août 2013
Comme à chaque fois, j'ai apprécié la plongée dans ce Québec du début du XXème siècle et surtout cet accent si particulier qui transparaît à l'écriture.
J'ai retrouvé avec plaisir le personnage de Ti-Lou, à peine ébauché dans les autres tomes, haute en couleur et attachante. Et puis, cet exercice de proposer cinq destins, cinq possibilités, m'a beaucoup plu... Il en est en effet de la vie comme du destin de Ti-Lou, un simple choix peut tout changer.
Bref, je vous le recommande si vous chercher un ouvrage rafraîchissant, un peu fun pour passer un agréable moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
LesEchos   02 juillet 2013
L’écrivain et dramaturge québécois, auteur d’une soixantaine d’ouvrages, est un styliste gourmet, qui sait mettre le lecteur en appétit en quelques mots. Sa flamboyante héroïne et son univers – une suite de luxe dans le fameux Château Laurier– sont rapidement campés.
Lire la critique sur le site : LesEchos
LaPresse   05 novembre 2012
Pittoresque, presque simpliste, ce roman est fait de cinq courtes histoires. Plutôt cinq nouvelles qu'un roman. Cinq nouvelles pour autant de hasards.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
bilodohbilodoh   18 juin 2016
…elle a laissé Albert errer à travers ses souvenirs si semblables aux siens. Il l’a fait rire avec les excentricités , parfois étonnantes, de certains clients, émue en parlant de la solitude d’êtres comme eux, les parias dorés, condamnés par ceux qui les adulent, puissants dans une société souterraine d’intrigues et de trahisons, démunis et désarmés dans les monde officiel où on fait comme s’il n’existait pas. Des fantômes de la nuit — ou du petit matin — dont on oublie l’existence aussitôt qu’on les a quittés.

(Léméac/Actes Sud, p.101)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
bilodohbilodoh   16 juin 2016
Promesses jamais faites,

promesses jamais trahies.


Dicton japonais 
(en introduction) 
Commenter  J’apprécie          170
SachenkaSachenka   21 février 2017
Mais comment accueillir la solitude comme une récompense? Parce qu'on a connu trop de monde? Intimement? Pendant trop longtemps? Parce qu'on a voulu être la dame aux gardénias? Parce qu'on a réussi? Et qu'on en a assez?
Commenter  J’apprécie          60
SachenkaSachenka   23 février 2017
La folie n'est-elle pas la fille de l'oisiveté?
Commenter  J’apprécie          230
Videos de Michel Tremblay (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Tremblay
Moment décisif aujourd?hui : les séries des libraires prennent fin avec un ultime duel qui oppose deux monuments de la littérature québécoise? et deux merveilles de la librairie indépendante. D?un côté, c?est Michel Tremblay, auteur chouchou de notre littérature, et son roman Un ange cornu avec des ailes de tôle qui est défendu par la Superbe de Trois-Rivières, la rayonnante Audrey Martel de la librairie l?Exèdre. de l?autre, c?est la bien-aimée des lecteurs, Anaïs Barbeau-Lavalette, auteure du méga-succès La femme qui fuit, qui compte sur les arguments-chocs de la Menace de Saint-Jean-sur-Richelieu, le passionnant Denis Gamache de la librairie Au carrefour.
+ Lire la suite
autres livres classés : Montréal (Canada)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
137 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre