AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266275283
Éditeur : Pocket (09/02/2017)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 194 notes)
Résumé :
Dans la nuit noire du Northumberland, derrière la façade de verre d’une maison isolée, l’enterrement de vie de jeune fille bat son plein. Ils sont cinq autour de la table basse, imbibés d’alcool. La séance de spiritisme va débuter.Mais derrière les sourires convenus, Nora peine à cacher son malaise, tandis qu’une cascade de questions lui torture le cerveau. Que fait-elle là ? Pourquoi a-t-elle été invitée ? Et sur tout, pourquoi a-t-elle accepté de venir ? Voilà dix... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (85) Voir plus Ajouter une critique
Ydamelc
  20 février 2016
Oui...bah...bof...
Voilà ce que ce livre m'inspire...
Pas grand chose, quoi...
Le sujet était pourtant intriguant. Un enterrement de vie de jeune fille qui va mal tourner, dans une maison de verre au fond des bois.
J'imaginais déjà les parois de la maison ensanglantées, une course haletante à travers la forêt... Et puis quelques chippendales tout en muscles huilés !
Eh ben que dalle !
Me suis bien ennuyée...comme tous les invités de cette petite fête, qui ne savaient même pas ce qu'ils foutaient là, en fin de compte !
J'ai deviné le dénouement quasi dès le départ tellement c'était gros comme une maison (transparente) !
Tous les éléments pour amener tension, angoisse, atmosphère, suspens étaient trop énormes pour être crédibles ! Limpides...
Voilà, voilà voilà...
Très déçue !
Va juste faire très joli dans ma bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          4913
Jeanfrancoislemoine
  05 juillet 2018
D'abord,ce qui stresse et contribue au malaise,c'est ce petit nombre de personnages réunis pour un enterrement de vie de jeune fille,un petit nombre de personnages qui se trouve là sans enthousiasme aucun, à tel point qu'après avoir hésité à ne pas venir,certains n'ont qu'une hâte, repartir.Ensuite les lieux suggèrent l'enfermement,l'emprisonnement.Une maison en verre au fond des bois,une chambre d'hôpital gardée par la police,et,pour les rares séquences extérieures, la nuit la neige,le froid.
Une séance de spiritisme,alcool,drogue, armes à feu,tout laisse à croire que des événements tragiques se préparent....
Angoisse,suspense,incompréhension étreignent le lecteur.Et ce n'est pas si facile de brouiller les pistes dans un cadre aussi restreint,avec aussi peu de personnages même si tous ne sont pas vraiment "lisses"
L'histoire,traduite,est menée avec intelligence,rythme,même si j'ai trouvé certains passages un peu "lassants".Ce genre de roman psychologique n'a certes pas vocation à fournir de grandes envolées et remplit bien son rôle pour les amateurs du genre.Il est extrêmement facile à lire, agréable ,avec un petit bémol ,à mon avis,,un côté un peu léger quand il s'agit de montrer la face sombre de l'être humain,l'auteur aurait sans doute pu "appuyer"un peu plus,là où ça "fait mal"
La critique étant toujours aisée, je dirai pour terminer que ce roman ne me marquera pas mais que je ne regrette pas de l'avoir découvert, et je suis certain qu'il sera apprécié par nombre de lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Gaoulette
  20 juin 2018
Je sais je suis sévère, ce thriller est super bien écrit, rythmé. Je l'ai dévoré car il addictif. Mais je suis intransigeante sur ce genre là, j'aime être retournée dans les thrillers psychologiques. Ici au bout de 50 pages, j'ai deviné qui était le meurtrier avant le meurtre, pourquoi et comment et même la victime. Et quand j'ai lu la scène finale je n'ai pas été surprise. Dommage pour moi.
Ruth Ware manque cruellement de subtilités sur la partie polar mais par contre elle brosse des portraits à coupé le souffle. Nous avons un personnage central qui est sensé l'être Léonora. Elle se réveille à l'hôpital blessée avec des ecchymoses partout sur le corps. Elle ne se souvient de rien à part qu'elle participait à un enterrement de vie de jeune fille de Clare son amie d'enfance. Clare le rayon de soleil de son ancienne vie, la blonde jolie que tout le monde admire et aime. Un enterrement de vie de jeune fille un peu glauque dés le départ dans une maison qui fout la frousse au milieu des bois. le cadre est posé, on s'attend à un huis-clos palpitant.
Non Ruth Ware fait dérouler ce week end avec des jeux de pistes et des révélations. A chaque vérité on sent que quelque chose cloche, que cela va partir en cacahuète. Mais la cacahuète je l'ai deviné trop tôt. Des personnages qui se révèlent au fur et à mesure. Des protagonistes qu'on soupçonne tous sans exception. Mais j'avais déjà mes doutes bien définie et j'en ai pas démordu un seul instant. Pourquoi. Car certains agissements étaient flagrants pour moi. Je me suis même demandée pourquoi l'héroïne ne veut rien voir?
Mais Ruth Ware apporte une réponse valable et qui passe bien. Mais d'ailleurs à qui voulait-elle enlever les oeillères?
Le roman de Ruth Ware est agréable à lire. Il ne casse pas des briques car un manque d'originalité mais on se laisse prendre la main pour cette promenade particulière. Je ne suis pas fermée au prochain roman de l'auteure malgré que j'ai résolu l'énigme bien avant la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
christineremy
  07 mars 2016
Une couverture attirante, un 4ème de couverture prometteur, il n'en fallait pas plus pour me donner envie d'acheter ce thriller.
J'espérais juste ne pas avoir à regretter cet achat compulsif.
Après la lecture de ce roman, je peux vous dire que je ne regrette rien.
Dès les premières pages, on se retrouve happé par le roman, à tel point qu'il est impossible de le lâcher.
Si les décors sont très réalistes (on imagine sans peine la maison de verre perdue au fond des bois, cette atmosphère oppressante qui s'en dégage), les personnages ne sont pas en reste.
Chaque chapitre nous permettant d'en apprendre un peu plus sur leur caractère, leur vie.
Le style de l'auteure est agréable, ne présentant aucune longueur. Ruth Ware alterne aisément les moments présents et les flashback, semant des indices nous permettant de comprendre l'histoire, de reconstituer le puzzle. Malgré tout, ne pensez pas que vous trouverez la solution aussi facilement, l'histoire est bien construite et arrive à nous faire douter de tout, jusqu'à un final habillement amené.
On ne lit pas l'enterrement de vie de jeune fille de Clare, on le vit. On s'imagine aisément enfermé dans cette maison avec Nora, Nina, Tom et les autres.
Si vous chercher un très bon thriller psychologique, n'hésitez pas et foncez chez votre libraire avant de programmer pourquoi pas, une balade dans les bois ou un enterrement de vie de jeune fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
janessane
  17 décembre 2016
Ce qui m'a d'abord attiré dans ce livre, c'est la couverture. Toute en relief, l'alternance du noir et de l'argent et le sous-titre "Promenez-vous dans les bois...pendant que vous êtes encore en vie". Tout de suite, ça sonne comme un film. Puis je découvre la quatrième de couverture et il n'en faut pas plus pour que je me décide à le lire. On nous promet un huis-clos, une atmosphère proche des "Dix petits nègres" et j'adore ça!
Nora est invitée à l'enterrement de vie de jeune fille de Clare, son ex-meilleure amie, qu'elle n'a pas revu depuis 10 ans. Tout d'abord tentée de refuser, elle finit par accepter sous l'influence de la nouvelle meilleure amie de Clare. Il faut dire que Nora a quelques comptes à régler avec son passé même si elle s'en défend, préférant vivre repliée sur elle-même. Mais la curiosité est plus forte que tout. Arrivée sur le lieu des festivités avec son amie Nina, elles découvrent une grande maison en verre perdue au milieu des bois où les attendent les amis de la mariée. Il y a d'abord Flo, l'organisatrice, témoin de la mariée , bien trop sous le jougs de Clare et qui n'a que pour objectif de faire plaisir à son amie, et qui d'emblée se montre très instable. Il y a Tom, l'ami gay, trop sûr de lui et à la langue bien acérée et puis Mélanie, la jeune mère de famille, qui se demande pourquoi elle a atterri là. Ajoutez à cela, une maison où l'on peut être vu sans le voir, un réseau téléphonique quasi-inexistant et le décor est planté. Certes, le scénario est un peu convenu. Oui l'auteur joue sur la facilité du genre. Oui, on pourrait se croire dans une parodie de "Souviens-toi l'été dernier" à l'ambiance "Scream" (en beaucoup beaucoup moins sanglant) mais force est de constater que ça marche! Je n'ai pas pu lâcher ce livre. L'envie était toujours plus forte de savoir ce qui c'était passé dans cette maison puisque le roman débute sur l'hospitalisation de Nora suite à un accident. C'est à travers sa mémoire ou plutôt son amnésie qu'elle tente de donner un sens à cette histoire. Nous découvrons donc en même temps qu'elle les indices, les fausses pistes aussi, qui amèneront à la mort d'un des convives. Bref, je me suis régalée! C'est un thriller qui remplit bien sa fonction et qui mérite qu'on s'y attarde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
GaouletteGaoulette   20 juin 2018
Le cerveau ne se rappelle pas avec précision. Il raconte des histoires. Il remplit les blancs et transforme ces fantasmes en souvenir.
Commenter  J’apprécie          190
GaouletteGaoulette   20 juin 2018
Les enfants de cinq ans peuvent se montrer d'une cruauté inimaginable. Ils disent des horreurs qu'un adulte n'oserait pas, se permettent des commentaires désobligeants sur le physique, la famille, la façon de parler, l'odeur corporelle, les tenues vestimentaires.
Commenter  J’apprécie          90
JRBJRB   05 mars 2016
En retournant dans ce lycée, j’allais devoir vivre avec le souvenir de nous deux dans le regard de tous les autres. Les explications à une centaine de personnes. Non, nous ne sommes plus ensemble. Oui, il m’a plaquée. Oui, ça va.
Mais je n’allais pas bien. J’étais une imbécile – une pauvre idiote. Je m’étais toujours targuée de savoir cerner les gens et je pensais que James était courageux et aimant, qu’il m’aimait. Rien de tout cela n’était vrai. Il était faible et lâche, et il n’était même pas fichu de me regarder dans les yeux pour m’annoncer que c’était terminé.
Jamais plus je n’aurais confiance en mon propre jugement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lea76Lea76   30 mai 2017
Les enfants de cinq ans peuvent se montrer d'une cruauté inimaginable. Ils disent des horreurs qu'un adulte n'oserait pas, se permettent des commentaires désobligeants sur le physique, la famille, la façon de parler, l'odeur corporelle, les tenues vestimentaires. Si un collègue se laissait aller à proférer de telles remarques au bureau, il serait poursuivi pour harcèlement moral, mais à l'école, rien de plus normal. Chaque classe possède son bouc émissaire impopulaire, le gosse à côté duquel personne ne veut s'asseoir, celui qu'on accuse de tous les maux et qu'on choisit en dernier dans les jeux d'équipe. De même que, sans doute dans un esprit d'équilibre inévitable, chaque classe compte sa reine des abeilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SkinsSkins   04 novembre 2017
Les chirurgiens se fichent des gens en tant que personnes. Ils sont comme des mécaniciens : tout ce qui les intéresse, c'est ouvrir pour étudier comment ça tourne à l'intérieur. Un chirurgien lambda est comme un petit garçon qui démonte la montre de son papa pour voir comment elle fonctionne et qui ensuite n'arrive pas à la remonter. Plus on est doué, meilleur on devient à rassembler les morceaux. Mais on laisse toujours une cicatrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Ruth Ware (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruth Ware
Ruth Ware - La disparue de la cabine n° 10
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .