AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266275286
416 pages
Éditeur : Pocket (09/02/2017)
  Existe en édition audio
3.55/5   336 notes
Résumé :
Dans la nuit noire du Northumberland, derrière la façade de verre d’une maison isolée, l’enterrement de vie de jeune fille bat son plein. Ils sont cinq autour de la table basse, imbibés d’alcool. La séance de spiritisme va débuter.Mais derrière les sourires convenus, Nora peine à cacher son malaise, tandis qu’une cascade de questions lui torture le cerveau. Que fait-elle là ? Pourquoi a-t-elle été invitée ? Et sur tout, pourquoi a-t-elle accepté de venir ? Voilà dix... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (121) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 336 notes

Ydamelc
  20 février 2016
Oui...bah...bof...
Voilà ce que ce livre m'inspire...
Pas grand chose, quoi...
Le sujet était pourtant intriguant. Un enterrement de vie de jeune fille qui va mal tourner, dans une maison de verre au fond des bois.
J'imaginais déjà les parois de la maison ensanglantées, une course haletante à travers la forêt... Et puis quelques chippendales tout en muscles huilés !
Eh ben que dalle !
Me suis bien ennuyée...comme tous les invités de cette petite fête, qui ne savaient même pas ce qu'ils foutaient là, en fin de compte !
J'ai deviné le dénouement quasi dès le départ tellement c'était gros comme une maison (transparente) !
Tous les éléments pour amener tension, angoisse, atmosphère, suspens étaient trop énormes pour être crédibles ! Limpides...
Voilà, voilà voilà...
Très déçue !
Va juste faire très joli dans ma bibliothèque.
Commenter  J’apprécie          5915
iris29
  25 mai 2021
Le roman démarre très bien...
Une femme se réveille à l'hôpital, complètement désorientée, , pleine d' ecchymoses , d'égratignures et coupures... Elle se souvient de son prénom, mais les dernières minutes avant son accident sont floues.
Elle était invitée dans une maison de verre, perdue dans les bois, dans la campagne anglaise. C'était un enterrement de vie de jeune fille, mais elle avait perdue de vue la future mariée, ancienne meilleure amie. Que faisait-elle là ? Pour quelles raisons avait-elle accepté ? Une invitation douce amère qui a mal fini ..
Les histoires d'amnésie partielle, des maisons isolée, des jeunes femmes un peu seules , j'adore. ! J'étais à fond jusqu'au deux-tiers du livre , tournant les pages avec fébrilité. Dés le début, on a envie de lui crier que cette invitation qu'elle a acceptée par erreur était une bien mauvaise idée... Que les amies qu'on a perdues de vue , ben , souvent il y a une bonne raison, et ça marche dans les deux sens...
Dommage que les dernières pages ne soient pas aussi stressantes que le début. L'autrice aurait pu amener plus de "failles" dans le personnage " méchant". Les caractères des uns et des autres ne sont pas assez travaillés pour qu'on s'identifie ou qu'on parie sur tel ou telle coupable.
Promenez-vous dans les bois , le loup n'est pas celui que vous croyez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
Jeanfrancoislemoine
  05 juillet 2018
D'abord,ce qui stresse et contribue au malaise,c'est ce petit nombre de personnages réunis pour un enterrement de vie de jeune fille,un petit nombre de personnages qui se trouve là sans enthousiasme aucun, à tel point qu'après avoir hésité à ne pas venir,certains n'ont qu'une hâte, repartir.Ensuite les lieux suggèrent l'enfermement,l'emprisonnement.Une maison en verre au fond des bois,une chambre d'hôpital gardée par la police,et,pour les rares séquences extérieures, la nuit la neige,le froid.
Une séance de spiritisme,alcool,drogue, armes à feu,tout laisse à croire que des événements tragiques se préparent....
Angoisse,suspense,incompréhension étreignent le lecteur.Et ce n'est pas si facile de brouiller les pistes dans un cadre aussi restreint,avec aussi peu de personnages même si tous ne sont pas vraiment "lisses"
L'histoire,traduite,est menée avec intelligence,rythme,même si j'ai trouvé certains passages un peu "lassants".Ce genre de roman psychologique n'a certes pas vocation à fournir de grandes envolées et remplit bien son rôle pour les amateurs du genre.Il est extrêmement facile à lire, agréable ,avec un petit bémol ,à mon avis,,un côté un peu léger quand il s'agit de montrer la face sombre de l'être humain,l'auteur aurait sans doute pu "appuyer"un peu plus,là où ça "fait mal"
La critique étant toujours aisée, je dirai pour terminer que ce roman ne me marquera pas mais que je ne regrette pas de l'avoir découvert, et je suis certain qu'il sera apprécié par nombre de lecteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Gaoulette
  20 juin 2018
Je sais je suis sévère, ce thriller est super bien écrit, rythmé. Je l'ai dévoré car il addictif. Mais je suis intransigeante sur ce genre là, j'aime être retournée dans les thrillers psychologiques. Ici au bout de 50 pages, j'ai deviné qui était le meurtrier avant le meurtre, pourquoi et comment et même la victime. Et quand j'ai lu la scène finale je n'ai pas été surprise. Dommage pour moi.
Ruth Ware manque cruellement de subtilités sur la partie polar mais par contre elle brosse des portraits à coupé le souffle. Nous avons un personnage central qui est sensé l'être Léonora. Elle se réveille à l'hôpital blessée avec des ecchymoses partout sur le corps. Elle ne se souvient de rien à part qu'elle participait à un enterrement de vie de jeune fille de Clare son amie d'enfance. Clare le rayon de soleil de son ancienne vie, la blonde jolie que tout le monde admire et aime. Un enterrement de vie de jeune fille un peu glauque dés le départ dans une maison qui fout la frousse au milieu des bois. le cadre est posé, on s'attend à un huis-clos palpitant.
Non Ruth Ware fait dérouler ce week end avec des jeux de pistes et des révélations. A chaque vérité on sent que quelque chose cloche, que cela va partir en cacahuète. Mais la cacahuète je l'ai deviné trop tôt. Des personnages qui se révèlent au fur et à mesure. Des protagonistes qu'on soupçonne tous sans exception. Mais j'avais déjà mes doutes bien définie et j'en ai pas démordu un seul instant. Pourquoi. Car certains agissements étaient flagrants pour moi. Je me suis même demandée pourquoi l'héroïne ne veut rien voir?
Mais Ruth Ware apporte une réponse valable et qui passe bien. Mais d'ailleurs à qui voulait-elle enlever les oeillères?
Le roman de Ruth Ware est agréable à lire. Il ne casse pas des briques car un manque d'originalité mais on se laisse prendre la main pour cette promenade particulière. Je ne suis pas fermée au prochain roman de l'auteure malgré que j'ai résolu l'énigme bien avant la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
christineremy
  07 mars 2016
Une couverture attirante, un 4ème de couverture prometteur, il n'en fallait pas plus pour me donner envie d'acheter ce thriller.
J'espérais juste ne pas avoir à regretter cet achat compulsif.
Après la lecture de ce roman, je peux vous dire que je ne regrette rien.
Dès les premières pages, on se retrouve happé par le roman, à tel point qu'il est impossible de le lâcher.
Si les décors sont très réalistes (on imagine sans peine la maison de verre perdue au fond des bois, cette atmosphère oppressante qui s'en dégage), les personnages ne sont pas en reste.
Chaque chapitre nous permettant d'en apprendre un peu plus sur leur caractère, leur vie.
Le style de l'auteure est agréable, ne présentant aucune longueur. Ruth Ware alterne aisément les moments présents et les flashback, semant des indices nous permettant de comprendre l'histoire, de reconstituer le puzzle. Malgré tout, ne pensez pas que vous trouverez la solution aussi facilement, l'histoire est bien construite et arrive à nous faire douter de tout, jusqu'à un final habillement amené.
On ne lit pas l'enterrement de vie de jeune fille de Clare, on le vit. On s'imagine aisément enfermé dans cette maison avec Nora, Nina, Tom et les autres.
Si vous chercher un très bon thriller psychologique, n'hésitez pas et foncez chez votre libraire avant de programmer pourquoi pas, une balade dans les bois ou un enterrement de vie de jeune fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   24 mai 2021
Depuis l'autre canapé, Clare les contemplait et je me suis brusquement aperçue que moi je la regardais, me rappelant combien elle aimait observer, lancer une remarque, comme un galet dans un étang, et se retirer discrètement pour étudier les cercles tandis que les gens se bagarraient.
Commenter  J’apprécie          130
GaouletteGaoulette   20 juin 2018
Les enfants de cinq ans peuvent se montrer d'une cruauté inimaginable. Ils disent des horreurs qu'un adulte n'oserait pas, se permettent des commentaires désobligeants sur le physique, la famille, la façon de parler, l'odeur corporelle, les tenues vestimentaires.
Commenter  J’apprécie          120
ArnoTArnoT   05 mars 2016
En retournant dans ce lycée, j’allais devoir vivre avec le souvenir de nous deux dans le regard de tous les autres. Les explications à une centaine de personnes. Non, nous ne sommes plus ensemble. Oui, il m’a plaquée. Oui, ça va.
Mais je n’allais pas bien. J’étais une imbécile – une pauvre idiote. Je m’étais toujours targuée de savoir cerner les gens et je pensais que James était courageux et aimant, qu’il m’aimait. Rien de tout cela n’était vrai. Il était faible et lâche, et il n’était même pas fichu de me regarder dans les yeux pour m’annoncer que c’était terminé.
Jamais plus je n’aurais confiance en mon propre jugement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
iris29iris29   25 mai 2021
" Les chirurgiens se fichent des gens en tant que personnes. Ils sont comme des mécaniciens : tout ce qui les intéresse, c'est ouvrir, pour étudier comment ça tourne à l'intérieur.
Commenter  J’apprécie          160
GaouletteGaoulette   20 juin 2018
Le cerveau ne se rappelle pas avec précision. Il raconte des histoires. Il remplit les blancs et transforme ces fantasmes en souvenir.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Ruth Ware (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ruth Ware
Peter James | Ruth Ware | Authors Studio - Meet The Masters I first read Ruth Ware when she was an unknown author and really liked her style of writing and her story telling, and I'm delighted to see her go on to have success on both sides of the Atlantic. I think you'll enjoy watching her and hearing what she has to say.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "promenez-vous dans les bois" de Ruth Ware.

Qui va courir à peine arriver ?

Clare
Nina
Nora
Flo
Mélanie

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Promenez-vous dans les bois... de Ruth WareCréer un quiz sur ce livre

.. ..