AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 221363243X
Éditeur : Fayard (28/02/2007)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :

Dans la lutte entre les chrétiens de Terre sainte et les musulmans conduits par Nûr ad-Dîn, puis Saladin, Renaud de Châtillon, prince d'Antioche puis seigneur d'Outre-Jourdain, un nouveau venu, est un " héros " paradoxal. Sa méconnaissance d'un Orient complexe et sa brutalité lui aliènent des soutiens habituels. Prisonnier dans Alep pendant quinze ans, il rumine sa haine de l'Islam. Libéré, devenu conseill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Dionysos89
  27 octobre 2016
Une biographie historique, cela faisait longtemps ! En lisant quelques avis de-ci de-là, je me rends compte que Renaud de Châtillon n'est pas un personnage historique très connu, alors que personnellement il m'est très familier, déjà parce que le Moyen Âge est une passion et surtout parce que petit je l'ai rencontré dans un vieux jeu vidéo PC nommé « Croisades » (très sympathique) ; tout cela pour dire que forcément je ne suis pas entré dans cette biographie vierge de toute idée le concernant.
Et c'est plutôt un mal, car l'auteur cherche avant tout à placer un contexte bien particulier, ce qui fait que l'arrivée du personnage principal est bien tardive dans ce volume, car l'essentiel réside dans les explications des arcanes géopolitiques qui mène Renaud de Châtillon au Proche-Orient, puis ce qui le met sur le devant de la scène et ce qui le coûte, enfin, la vie. Plus qu'un "croisé contre Saladin", l'auteur réussit surtout à montrer que ce Renaud n'est qu'un croisé parmi d'autres que les sources écrites ont érigé de temps à autre en étendard, mais qui finalement est difficilement cernable sur la longue durée tant nos connaissances sont parcellaires le concernant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Sarindar
  31 août 2014
Après avoir consacré des ouvrages à Baudouin IV le Lépreux, à Godefroy de Bouillon et à l'histoire de l'empire normand en Méditerranée et en Terre Sainte, Pierre Aubé en est venu à faire la biographie de Renaud de Châillon.
Ce Renaud de Châtillon n'était pas un personnage très recommandable.
Ambitieux et sanguinaire, il se mit a la tête d'une véritable bande de pillards qui ravagea l'île de Chypre, laissant dans son sillage une longue traînée de sang. Cela irrita le Basileus de Byzance qui devait lui demander des comptes un peu plus tard.
Il s'illustra lors de la bataille de Montgisard (Tell el-Geser), le 25 novembre 1177, qui permit au roi de Jérusalem Baudouin IV le Lépreux de contenir les forces de l'émir Saladin. Ce fut la seule fois où l'on put louer son action, même si les chroniqueurs passèrent ce fait sous silence, tant Renaud avait mauvaise réputation.
Celle-ci se confirma lorsque Renaud conduisit des bateaux en Mer Rouge dans le fol espoir de s'emparer des lieux saints de l'Islam au Hedjaz, et notamment de la Mecque, et lorsqu'il s'en prit à une caravane sur des pistes où l'on ne voyait généralement aucun chevalier franc, et il se livra alors, une nouvelle fois, à un horrible carnage. Saladin se jura de lui faire payer cet acte criminel.
Très lié à Gérard de Ridefort, grand-maître des Templiers, et à Guy de Lusignan, successeur de Baudouin IV sur le trône de Jérusalem, il entreprit avec eux d'empêcher Saladin de pénétrer en Terre Sainte. Mais le plan qu'ils adoptèrent n'était pas bon : ils s'aventurèrent dans une zone aride, et furent battus à plate couture par les troupes de Saladin dans les Cornes d'Hâttin, le 4 juillet 1187. Ce jour-là, Renaud, tombé aux mains des vainqueurs, eut la tête tranchée, en raison de tous les méfaits qu'il avait commis.
Pierre Aubé n'a rien caché des aspects les plus sombres de la personnalité du seigneur d'Outre-Jourdain, mais il a aussi mis en évidence que cet homme qui n'avait peur de rien et qui eut finalement une lourde responsabilité dans la reprise des hostilités avec Saladin et la perte de la ville de Jérusalem pour les Croisés, eut néanmoins un rôle majeur dans la survie provisoire de ce royaume latin, dans la décennie 1177-1187.
Le personnage n'en reste pas moins profondément antipathique et sa réputation est à jamais entachée par les nombreux crimes commis par lui.
François Sarindar, auteur de : Lawrence d'Arabie. Thomas Edward, cet inconnu (2010)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Fabrice38
  27 mars 2015
Renaud de Châtillon est un croisé au parcours singulier. Devenu prince d'Antioche, l'un des quatre Etats latin d'Orient, il affirme son pouvoir en multipliant les attaques contre les Byzantins et les musulmans. Capturé par ces derniers, il restera enfermé pendant 16 ans dans les geôles de la citadelle d'Alep. Un fois libéré, il deviendra seigneur du territoire d'outre-Jourdain (en Jordanie actuelle) d'où il préparera une attaque contre les villes saintes musulmanes. Après avoir rompu une trêve signée entre le roi de Jérusalem et Saladin, il sera exécuté des propres mains du sultan ayyoubide lors de la bataille de Hattin en 1187.
Pierre Aubé est un médiéviste reconnu. Il a aussi écrit une biographie de Beaudouin IV de Jérusalem, appelé aussi le roi lépreux.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   18 août 2016
Imagine-t-on cet homme humilié et farouche, violent, prisonnier sur parole, arpentant les rues d'Alep ou flânant dans les souks ? Lui a-t-on donné une femme ? Des femmes ? A-t-il appris la langue arabe ? Oui, c'est une certitude, au milieu d'épaisses ténèbres. D'autres l'avaient fait. La présence d'un chrétien en ces lieux est loin d'être inhabituelle. Mais ce chrétien-là ? Imaginons donc la réclusion la plus cruelle. Ces gens en sont capables. Et notre temps, si délicat, féru de droits de l'homme, qui a encagé Ezra Pound, inventé la Loubianka et le couloir de la mort, le GOulag, la geôle d'Abou Graib, l'enfer hautement technologique de Guantanamo Bay, nos sympathiques centres de rétention et laisse des mourants croupir en prison, peut avoir l'élégance de s'en indigner.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Dionysos89Dionysos89   13 novembre 2016
La propagande prend parfois un tour singulier. Bahâ ad-Dîn, dans ses Anecdotes – et l’affaire est confirmée par Raoul de Diss… –, raconte que Conrad de Montferrat, le sauveur de Tyr, a fait peindre, pour stimuler des imaginations déjà incandescentes, « un grand tableau représentant Jérusalem, avec le Saint-Sépulcre « dans lequel, à ce qu’ils prétendent, le Messie fut déposé après sa crucifixion ». Au centre, « on voyait un cavalier musulman fouler le tombeau sous les pieds de son cheval, et l’animal souiller ce monument de son urine ». ON a exposé cette banderole un peu partout, sur les marchés et dans les lieux publics, accompagnée de clercs, tête nue et revêtus de cilice, qui criaient : « Malheur et désolation ! » Énorme succès…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Dionysos89Dionysos89   29 août 2016
À la mi-mars, le roi Baudouin IV fait mander à son chevet, à Jérusalem, tous ses barons. Il meurt la nuit même qui suit leur arrivée, à l’âge de vingt-quatre ans. Dès le lendemain, son corps est déposé dans un sarcophage « dedans le moustier du Sépulcre », à côté de celui de son père. ‘Imad ad-Dîn al-Isfahânî, esprit élevé, saura condenser en peu de moots ce destin cruel et héroïque : « Il demeura parmi eux dix années environ, monarque obéi, objet de leur sollicitude, veillant à la concorde entre eux. »
C’était vrai.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Video de Pierre Aubé (1) Voir plusAjouter une vidéo

Orient Occident : le choc
Cette émission en différé pour raison de Mundial, a pour thème "Orient Occident : le choc", du choc des armes au choc amoureux. Au générique des illustrations extraites de l'album "Les Orientalistes : Jean Léon Gérôme". Sur le plateau de Bernard PIVOT : PIERRE AUBÉ auteur d'une biographie "Godefroy de Bouillon" (Fayard), dresse un bref portrait de Godefroy de Bouillon, vainqueur de la...
Dans la catégorie : Moyen-AgeVoir plus
>Histoire de l'Europe>Histoire générale de l'Europe>Moyen-Age (63)
autres livres classés : croisadesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1471 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre