AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330049676
323 pages
Actes Sud (04/03/2015)
3.57/5   138 notes
Résumé :

Des pendus qui se balancent sous les ponts de Venise comme autant de fleurs au vent, un comte que l'on a fait le pari d'assassiner dans son palazzio.

Autant de raisons pour que Volnay, le commissaire aux morts étranges, quitte Paris et réponde à l'appel au secours de Chiara, son ancien amour. Il espère aussi, par ce voyage, chasser l'humeur noire de son assistant, le moine hérétique, plongé dans une profonde dépression.

Mais, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,57

sur 138 notes
5
8 avis
4
10 avis
3
9 avis
2
2 avis
1
0 avis

Crazynath
  10 avril 2020
"Humeur noire à Venise " est le quatrième tome des aventures du chevalier de Volnay, commissaire aux morts étranges qui officie sous le règne de Louis XV.
On comprend très rapidement pourquoi ce titre car si nous retrouvons le duo d'enquêteurs en les personnes de Volnay et de son père le moine, on va découvrir quelques changements. En effet, le moine n'est plus que l'ombre de lui-même et est en proie à ce qu'on appelait à l'époque un accès de mélancolie et qu'on diagnostiquerait maintenant comme une solide dépression.
J'ai eu de la peine à reconnaitre le personnage pétillant et pétulant des tomes précédents.
Les deux hommes se rendent à Venise , répondant à l'appel d'une de leur ancienne connaissance croisée dans le 1er tome de la série : la jeune Chiara.
Chiara, avec assentiment d'un procurateur de Saint-Marc, a besoin de l'aide de Volnay. Un de ses parents est menacé de mort et elle craint pour sa vie. de plus, plusieurs victimes de meurtres sont retrouvées pendus à des ponts qui jalonnent la ville.
Volnay va emmener son père avec lui, dans l'espoir que ces mystères vont lui permettre de sortir de sa dépression et son marasme….
Si certes deux mystères sont à éclaircir, en réalité, les deux enquêtes passent en second plan car elles sont occultées par la véritable héroïne de cette histoire : Venise.
En effet, Olivier Barde-Cabuçon a réussi à restituer avec beaucoup de talent la Sérénissime de l'époque et son ambiance avec beaucoup d'art et de talent.
On va suivre les différents protagonistes dans les palais, certaines institutions régissant la ville, la lagune et tout cela en gondole bien sur…
Un beau voyage…

Challenge A travers l'Histoire 2020
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge Séries 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
lemurmuredesameslivres
  09 décembre 2021
"Sais-tu d'où vient le nom italien de Venise ? Venezia ? En latin veni etiam : “viens à nouveau”. Jusqu'à nos derniers jours, nous serons brûlés par un éternel besoin de retour."
.
Dans cette nouvelle enquête, le jeune chevalier en charge des crimes inexpliqués, quitte son décor habituel pour Venise la Sérénissime, à la demande de son amie Chiara. En effet, depuis quelques temps, des hommes sont retrouvés pendus sous différents ponts de la ville, et celle-ci craint pour la vie de son cousin. Volnay y voit l'occasion de sortir son père de l'humeur noire qui s'est emparée de lui à la suite d'un chagrin d'amour. Mais dans cette ville, la comédie semble être une seconde nature, et résoudre ce mystère ne sera pas une mince affaire.
.
Ce qui me plaît particulièrement, c'est le personnage du moine, davantage "homme de science que de Dieu". J'ai aimé cet homme aux répliques exquises et aux connaissances étendues, dès sa première apparition. Probablement le seul moine capable d'affirmer avec aisance "Je suis désolé, mademoiselle, je ne crois pas en Dieu.", demeurant ainsi fidèle à sa réputation d'hérétique. Il a pris dans mon esprit les traits de Sean Connery dans le nom de la rose et depuis je lui voue une affection particulière.
.
Quelle ne fût pas ma surprise en ce début de lecture, de le retrouver apathique, quasiment muet et plongé dans une mélancolie profonde. Un nouvel état sans doute à l'origine de l'étrange narration de cette histoire. En sa présence, le récit ressemble à une pièce de théâtre, lors de laquelle les comédiens entrent et sortent à tour de rôle, clamant parfois au passage, du Shakespeare. Caché sous sa bure, le moine va jouer un rôle de confident, oreille attentive et réconfortante. Ainsi, à la différence des précédents tomes, nous avons un coup d'avance sur Volnay, qui mène l'enquête de son côté sans vraiment interagir avec son collaborateur.
.
J'aime toujours autant l'écriture d'Olivier Barde-Cabuçon, que je trouve riche et poétique. Il parvient à mêler avec justesse ses connaissances à son intrigue, et je ressors comblée par cette lecture.
.
Si vous aimez les romans policiers historiques, le siècle des Lumières et les enquêtes inexpliquées, n'hésitez pas à découvrir cette série.
.
Ma chronique complète est sur le blog.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
bdelhausse
  09 septembre 2016
D'ordinaire, je ne suis pas fan des thrillers historiques, et encore moins de Venise... J'ignore pourquoi, mais je n'accroche pas. J'ai lu (essayé de lire...) des romans avec des moines au Moyen-Âge, ou des choses de Iain Pears, etc. A chaque fois, je suis assez spectateur, passif, comme si je me regardais en train de lire.
Ici, il s'est passé quelque chose de particulier. J'ignore quoi. Mais j'ai assez vite plongé dans l'atmosphère que l'auteur instille.
Il y a deux intrigues. D'une part, des gens ont été retrouvés pendus à des ponts de Venise. D'autre part, un patricien va mourir... si l'on en croit un avis placardé sur sa porte... Et il meurt, à l'heure annoncée... Mystère !
Le Commissaire aux morts étranges accompagné de son père va s'atteler aux enquêtes. Mais il sera très vite l'objet d'intrigues et de complots. Les femmes, ravissantes et tentatrices, vont graviter autour de lui. Il retrouve une femme qu'il a aimée et pour laquelle il s'est battu en duel contre Casanova dans un roman précédent. Par ailleurs, son père a un passé tumultueux en rapport avec Venise. C'est ce à quoi fait référence le titre du roman, le retour à Venise ne se fait pas sans une nostalgie certaine...
Impossible de raconter les intrigues de ce roman très dense, particulièrement bien documenté (sans que cela devienne trop docte) et où les rebondissements sont bien placés. On gravite entre Goldoni, Marivaux et Shakespeare, surtout pour la Nuit des Rois, car tout le monde ne s'habille pas selon son sexe. Par ailleurs, Venise est à la croisée des chemins. Son passé glorieux commence à s'estomper. L'avenir passe par l'argent des parvenus, car les vieilles familles sont appauvries. Et l'avenir passe aussi par les terres fermes et l'eau douce.
Bon, j'avais deviné les deux "solutions", in extremis. Cela dit, cela n'enlève rien au charme du livre. Une chouette découverte, même si cela ne change pas vraiment mon avis sur les thrillers historiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Fantine
  01 avril 2015
J'ai découvert tout à fait par hasard, cette série mettant en scène les enquêtes du chevalier de Volnay, commissaire aux morts étranges, en lisant Messe noire.
Depuis, je la suis avec intérêt, voire avec déléctation.
Plus habitué à arpenter les bas fonds parisiens, dans lesquels la misère cottoye un peu de sorcellerie, un peu de fantastique, et, autres croyances populaires, Volnay débarque, puis, découvre Venise qu'il juge quelque peu étrange, et surtout pas facile à cerner pour son esprit "cartésien".
Malgré une réputation" rigide, austère, rigoureuse", Venise est en proie, au XVIIIeme siècle, au libertinage, à la fête perpetuelle tout en sombrant peu à peu dans une longue et lente décadence.
Au fil de son enquête "vénitienne", Volnay va de surprises en suprise, et, l'incompréhension devant tel comportement, tel agissement "perpétrés" par les "autochtones" prend souvent le dessus sur sa propre logique.

C'est aussi l'occasion pour lui de découvrir les moeurs et coutumes vénitiennes, de rencontrer, puis, discuter de culture et de théatre en compagnie de Goldoni tout en resolvant - sans en avoir l'air - un meurtre ainsi que le mystère entourant plusieurs décès suspects.
C'est facile, agréable, et, surtout passionnant à lire. le héros et son assistant sont terriblement humains, attachants, etc.
La série d'Olivier Barbe Cabuçon n'est pas sans rappeler celle de Jean-François Parot mettant en scène le commissaire Nicolas le Floch, et, qui se déroule également dans le Paris du XVIIIem siècle.
A lire et/ou à découvrir si l'on apprécie les enquêtes ficelées à souhaits, avec ou sans conoctations fantastiques, et, dont la solution de l'énigme n'est connue que dans les toutes dernières pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Bruss
  14 mai 2015
Une très bonne surprise ! Nous sommes réellement plongés dans l'ambiance magique et fantomatique de la Venise de Casanova. le must est de lire accompagné par la musique baroque d'époque, voire celle un peu plus récente de Rondo Veneziano ! A noter enfin le très bon travail de documentation réalisé par l'auteur, qui nous fait découvrir avec finesse et précision les arcanes politiques de la Sérénissime.
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
CrazynathCrazynath   15 avril 2020
- Mon fils, la rumeur est le cheval au galop des gens médisants. Elle crée sans raison bien des mauvaise réputations et ce qui se dit, de la bouche à l'oreille des sots, passe aussitôt à la postérité.
Commenter  J’apprécie          170
CrazynathCrazynath   11 avril 2020
La culture changeait d'un pays à l'autre mais, dans chacun, le pouvoir espionnait sa population, la craignant secrètement.
Commenter  J’apprécie          160
lemurmuredesameslivreslemurmuredesameslivres   22 novembre 2021
Le moine n’était plus. L’humeur noire avait jeté sur lui ses griffes d’acier, le voûtant et le réduisant au silence. La lassitude de vivre ou de survivre s’était emparée de tout son être. Désormais l’ombre de lui-même, il ne se nourrissait ou ne se désaltérait que si Volnay, son fils, portait des aliments à sa bouche ou un verre à ses lèvres. Il pouvait ainsi rester prostré toute une journée, les yeux dans le vague et l’ennui, sans proférer une seule parole. On aurait dit qu’il attendait la mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cazaubon78Cazaubon78   17 mars 2021
Il savait que les dames de qualité ne se rendaient pas dans ce genre d'endroits. On les poussait souvent à vivre recluses au fond de leur palais. Et lorsqu'elles sortaient, accompagnées de leurs servantes, nombre d'entre elles le faisaient voilées et masquées, perchées sur des sabots aux semelles gigantesques, les zoccoli, officiellement pour ne pas se mouiller les pieds. En fait, ces chaussures, qui les transformaient en de grands échassiers à la démarche maladroite, constituaient un gage de vertu en les empêchant physiquement de sortir du droit chemin. Depuis quelques années, les moeurs s'étaient pourtant relâchées et un certain nombre de dames de qualité trottaient désormais comme de petites souris dans ls merceries.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Babou38Babou38   23 janvier 2019
L'aube effleurait Venise de ses ailes d'argent. Les premiers rayons du soleil semblaient prendre appui sur le Grand Canal avant d'illuminer la façade des palais. Brume et rêverie s'élevaient paisiblement des canaux. La féerie du moment le disputait à ce sentiment d'éphémère qui planait toujours sur la ville comme si, à chaque seconde, un rien pouvait l'engloutir à jamais.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Olivier Barde-Cabuçon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Barde-Cabuçon
Olivier Barde-Cabuçon - Une enquête du commissaire aux morts étranges : Entretien avec le diable .A l'occasion du festival Quai du Polar à Lyon, Olivier Barde-Cabuçon vous présente son ouvrage "Une enquête du commissaire aux morts étranges : Entretien avec le diable" aux éditions Actes-Sud. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/barde-cabucon-olivier-une-enquete-commissaire-aux-morts-etranges-entretien-avec-diable-9782330060589.html Note de musique : "Polar Stratospheric Clouds" - Project 5am Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2577 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre