AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330049676
Éditeur : Actes Sud (04/03/2015)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 90 notes)
Résumé :

Des pendus qui se balancent sous les ponts de Venise comme autant de fleurs au vent, un comte que l'on a fait le pari d'assassiner dans son palazzio.

Autant de raisons pour que Volnay, le commissaire aux morts étranges, quitte Paris et réponde à l'appel au secours de Chiara, son ancien amour. Il espère aussi, par ce voyage, chasser l'humeur noire de son assistant, le moine hérétique, plongé dans une profonde dépression.

Mais, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Fantine
  01 avril 2015
J'ai découvert tout à fait par hasard, cette série mettant en scène les enquêtes du chevalier de Volnay, commissaire aux morts étranges, en lisant Messe noire.
Depuis, je la suis avec intérêt, voire avec déléctation.
Plus habitué à arpenter les bas fonds parisiens, dans lesquels la misère cottoye un peu de sorcellerie, un peu de fantastique, et, autres croyances populaires, Volnay débarque, puis, découvre Venise qu'il juge quelque peu étrange, et surtout pas facile à cerner pour son esprit "cartésien".
Malgré une réputation" rigide, austère, rigoureuse", Venise est en proie, au XVIIIeme siècle, au libertinage, à la fête perpetuelle tout en sombrant peu à peu dans une longue et lente décadence.
Au fil de son enquête "vénitienne", Volnay va de surprises en suprise, et, l'incompréhension devant tel comportement, tel agissement "perpétrés" par les "autochtones" prend souvent le dessus sur sa propre logique.

C'est aussi l'occasion pour lui de découvrir les moeurs et coutumes vénitiennes, de rencontrer, puis, discuter de culture et de théatre en compagnie de Goldoni tout en resolvant - sans en avoir l'air - un meurtre ainsi que le mystère entourant plusieurs décès suspects.
C'est facile, agréable, et, surtout passionnant à lire. le héros et son assistant sont terriblement humains, attachants, etc.
La série d'Olivier Barbe Cabuçon n'est pas sans rappeler celle de Jean-François Parot mettant en scène le commissaire Nicolas le Floch, et, qui se déroule également dans le Paris du XVIIIem siècle.
A lire et/ou à découvrir si l'on apprécie les enquêtes ficelées à souhaits, avec ou sans conoctations fantastiques, et, dont la solution de l'énigme n'est connue que dans les toutes dernières pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
bdelhausse
  09 septembre 2016
D'ordinaire, je ne suis pas fan des thrillers historiques, et encore moins de Venise... J'ignore pourquoi, mais je n'accroche pas. J'ai lu (essayé de lire...) des romans avec des moines au Moyen-Âge, ou des choses de Iain Pears, etc. A chaque fois, je suis assez spectateur, passif, comme si je me regardais en train de lire.
Ici, il s'est passé quelque chose de particulier. J'ignore quoi. Mais j'ai assez vite plongé dans l'atmosphère que l'auteur instille.
Il y a deux intrigues. D'une part, des gens ont été retrouvés pendus à des ponts de Venise. D'autre part, un patricien va mourir... si l'on en croit un avis placardé sur sa porte... Et il meurt, à l'heure annoncée... Mystère !
Le Commissaire aux morts étranges accompagné de son père va s'atteler aux enquêtes. Mais il sera très vite l'objet d'intrigues et de complots. Les femmes, ravissantes et tentatrices, vont graviter autour de lui. Il retrouve une femme qu'il a aimée et pour laquelle il s'est battu en duel contre Casanova dans un roman précédent. Par ailleurs, son père a un passé tumultueux en rapport avec Venise. C'est ce à quoi fait référence le titre du roman, le retour à Venise ne se fait pas sans une nostalgie certaine...
Impossible de raconter les intrigues de ce roman très dense, particulièrement bien documenté (sans que cela devienne trop docte) et où les rebondissements sont bien placés. On gravite entre Goldoni, Marivaux et Shakespeare, surtout pour la Nuit des Rois, car tout le monde ne s'habille pas selon son sexe. Par ailleurs, Venise est à la croisée des chemins. Son passé glorieux commence à s'estomper. L'avenir passe par l'argent des parvenus, car les vieilles familles sont appauvries. Et l'avenir passe aussi par les terres fermes et l'eau douce.
Bon, j'avais deviné les deux "solutions", in extremis. Cela dit, cela n'enlève rien au charme du livre. Une chouette découverte, même si cela ne change pas vraiment mon avis sur les thrillers historiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Bruss
  14 mai 2015
Une très bonne surprise ! Nous sommes réellement plongés dans l'ambiance magique et fantomatique de la Venise de Casanova. le must est de lire accompagné par la musique baroque d'époque, voire celle un peu plus récente de Rondo Veneziano ! A noter enfin le très bon travail de documentation réalisé par l'auteur, qui nous fait découvrir avec finesse et précision les arcanes politiques de la Sérénissime.
Commenter  J’apprécie          130
AndreeLaPapivore
  27 mars 2015
Depuis quatre ans, les enquêtes du commissaire aux morts étranges sont devenues pour moi un rendez-vous incontournable du printemps : immersion réussie dans le XVIIIème siècle, crimes en apparence insolubles et personnages attachants que l'on voit évoluer de volumes en volumes, tout est là pour faire de cette série un must de la littérature policière historique.
Dans Humeur noire à Venise, le chevalier de Volnay et son assistant, le moine hérétique, quittent Paris et ses intrigues de cour pour rejoindre la belle Chiara à Venise. le moine, englué dans une profonde dépression consécutive aux événements survenus dans le troisième volume de la série, Tuez qui vous voulez, glisse inexorablement vers la mort, au grand désespoir de Volnay qui espère que le dépaysement arrivera à le soigner. Une mort violente en chambre close, d'étranges pendus sous les ponts, mais aussi une jeune fille travestie en garçon, des amours contrariées et un retour sur les traces du passé seront nécessaires pour sortir le moine de sa torpeur, tandis que le chevalier de Volnay se démènera, au nom de la vérité, pour enquêter en pays étranger, dans une cité-état où il ne possède aucun pouvoir.
J'étais dubitative quant au fait de déplacer l'intrigue de la série à Venise le temps d'un volume, mais je dois reconnaitre que cela fonctionne très bien, je me suis régalée pendant ma lecture. le changement de cadre permet un changement de ton, l'atmosphère ressentie à Venise est bien plus légère qu'à Paris, on pourrait presque se croire dans une pièce de commedia dell'arte s'il n'y avait pas ces meurtres à résoudre. Les références au théâtre sont d'ailleurs bien présentes dans le roman, avec notamment la présence de l'auteur Carlo Goldoni et de quelques comédiennes, ou les citations de Shakespeare qui parsèment le récit.
Le style de l'auteur est toujours aussi agréable à lire. Ses descriptions de la Venise du XVIIIème siècle, entre ombre et lumière, fastes et décrépitude, sont vraiment réalistes et visuelles, c'est une invitation - réussie - au voyage. Et mine de rien, on apprend beaucoup sur la ville, son histoire, son gouvernement, ses us et coutumes, etc. grâce aux informations distillées tout au long du récit. L'enquête policière est bien réalisée et ménage de nombreux rebondissements qui entretiennent le suspense. Les personnages, quant à eux, sont bien croqués et attachants, on voudrait ne pas avoir à les quitter...
Voici donc un très bon roman policier historique qui vous fera passer un excellent moment de lecture. J'ai hâte de découvrir la suite des aventures du chevalier de Volnay et du moine, vivement le prochain volume !
Lien : http://andree-la-papivore.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
virginie-musarde
  07 mars 2015
Depuis la parution de "Casanova et la femme sans visage en 2012, j'attends avec impatience chaque nouvelle enquête de Volnay, le commissaire aux morts étranges. J'ai aimé "Messe noire" et "Tuez qui vous voulez". Je me réjouissais donc de la parution de ce 4ème volume.
Et, je ne sais pas pourquoi, ça n'a pas aussi bien fonctionné...Il m'en reste une sorte de déception, de confusion, comme si cette fois, l'intrigue avait eu moins de ressort, que l'histoire ait été plus terne, moins travaillée.
Ce n'est sans doute pas le cas parce que l'enquête sur la mort d'un patricien vénitien est habilement écrite mais celle sur les pendus, qui n'occupe pas toute la narration, m'a parue tellement accessoire que je l'avais oubliée et que j'étais surprise de la retrouver, résolue, en fin de roman !
Il m'a semblé aussi que Volnay était moins sympathique, plus intériorisé encore que dans les opus précédents et j'aurais aimé plus d'action, moins de mélancolie.
Venise est un théâtre parfait pour cette aventure où les faux-semblants s'accumulent ; on croise d'ailleurs Goldoni, créateur de la comédie italienne moderne et qui s'amuse de tous ces caractères à observer.
Ça reste une lecture très agréable, plus fantaisiste que les romans de J-F Parrot qui se déroulent à la même époque, et ce n'est pas cette toute petite déception qui m'empêchera de continuer à lire cet auteur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Babou38Babou38   23 janvier 2019
L'aube effleurait Venise de ses ailes d'argent. Les premiers rayons du soleil semblaient prendre appui sur le Grand Canal avant d'illuminer la façade des palais. Brume et rêverie s'élevaient paisiblement des canaux. La féerie du moment le disputait à ce sentiment d'éphémère qui planait toujours sur la ville comme si, à chaque seconde, un rien pouvait l'engloutir à jamais.
Commenter  J’apprécie          10
tonpdgtonpdg   11 avril 2015
Ce n’était pas Venise, la Sérénissime, qui avait appelé les deux célèbres enquêteurs mais Chiara, l’ancienne amoureuse de Volnay. La première de ses lettres parlait de pendus que l’on trouvait à l’aube sous les ponts, se balançant au vent comme autant de fleurs coupées, puis d’un de ses cousins en grand danger d’être assassiné. Volnay saisit l’occasion de quitter Paris, en laissant quelque temps vacante sa charge de commissaire aux morts étranges, pour tenter d’extirper son père et collaborateur de sa léthargie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
bdelhaussebdelhausse   08 septembre 2016
Une fois à quai, ils longèrent le couvent, découvrant dans un de ses murs une roue d'abandon. Il s'agissait d'une coquille accessible de l'extérieur où l'on pouvait placer l'enfant et tirer une cloche, alertant ainsi les soeurs qui faisaient alors tourner la roue pour amener l'enfant à l'intérieur. A côté une plaque rappelait aux passants qu'ils seraient maudits et excommuniés s'ils abandonnaient leur enfant alors qu'ils avaient des ressources pour l'élever. (p.220)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
anne_le_bruit_des_vaguesanne_le_bruit_des_vagues   08 avril 2018
"(...) comme les confidences de l’un entraînent souvent celles de l’autre, c’est en parlant qu’on se fait connaître." p.158
Commenter  J’apprécie          20
ArtemiaArtemia   24 mars 2015
Ourlée d’ombres mouvantes, usée et rongée par les courants, la lagune s’étirait devant eux dans la langueur du petit matin. Inaltérables armées de pieux, les bricoles y traçaient la route des barques pour leur éviter l’ensablement, ponctuant la cartographie invisible de voies marines improbables, de carrefours imaginaires, de points de suspension vers l’infini…
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Olivier Barde-Cabuçon (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Barde-Cabuçon
Olivier Barde-Cabuçon - Une enquête du commissaire aux morts étranges : Entretien avec le diable .A l'occasion du festival Quai du Polar à Lyon, Olivier Barde-Cabuçon vous présente son ouvrage "Une enquête du commissaire aux morts étranges : Entretien avec le diable" aux éditions Actes-Sud. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/barde-cabucon-olivier-une-enquete-commissaire-aux-morts-etranges-entretien-avec-diable-9782330060589.html Note de musique : "Polar Stratospheric Clouds" - Project 5am Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1635 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre