AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Robnard (Traducteur)Catherine de Seynes-Bazaine (Traducteur)
ISBN : 2070389170
Éditeur : Gallimard (06/09/1994)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Il n'est pas nécessaire d'avoir vu les films de Bergman pour prendre plaisir à la lecture de ces scénarios dont l'histoire se déroule comme une " simple ligne mélodique ", avec ses temps forts, laissant de côté le détail du découpage. Persona, qui met en scène l'actrice Elisabet Vogler et son infirmière Alma qui la soigne pour une dépression nerveuse et cherche à la faire sortir du silence où elle s'est enfermée, Le lien, où nous voyons Karin prise entre son amant e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  23 décembre 2016
Sorti en 1972, Cris et chuchotements a fait l'effet d'une véritable bombe dans le paysage cinématographique mondial. Cris et chuchotements” ressort cette semaine grâce à Carlotta films et c'est donc l'occasion pour nous, fan de Bergman de la première heure de vous dire pourquoi il faut aller voir ce chef-d'oeuvre avant le weekend pour que nos lecteurs se ruent dans les salles le projetant voir ce portrait de femmes d'une violence rarement atteinte, contrebalancé par un sens inégalé de l'esthétisme.
Agnès, malade, écrit dans son journal : « Il est tôt, lundi matin, et je souffre. Mes soeurs et Anna se relaient à mon chevet » Ce sont les premières images d'un des plus grands films des années 70. Un manoir quatre femmes dans un huis-clos étouffant, la couleur rouge dominante, la douceur de la mise en scène contraste violemment avec les rapports passionnés que les trois soeurs ont tissés depuis l'enfance. Seule la servante Anna pourra accompagner Agnès dans les derniers instants de sa vie.
« Cris et chuchotements » est le plus grand succès de Bergman, c'est un pur film de cinéma, chaque image fait sens, un chef-d'oeuvre, peut-être, mais le mot est tellement galvaudé.
Disons que c'est un des grands films d'un des plus grands cinéastes que le XXe siècle ai connu.
Il ne faut pas avoir peur de Bergman, il a été de bon ton de se moquer de ces films, un sketch des Inconnus (les pauvres), Sheila et sa petite fille de Français moyen ( la pauvre) mais en vérité je vous le dis, « Cris et chuchotements » ressort cette semaine au cinéma en version restaurée, alors oubliez tous les blockbusters, tous les dessins animés, toutes les comédies de cette période de fête et osez Bergman. Et après conquis, il ne vous restera plus qu'à vous plonger dans sa filmographie.

Comme c'est bientôt Noël, c'est cadeau, je vous confie à l'oreille mes Bergman préférés sans aucune hiérarchie : « Fanny et Alexandre » à voir en famille, « Les Fraises sauvages » le premier road movie, « le septième sceau » ou le moyen âge revisité, « La flute enchantée » idéal pour initier les enfants à Mozart, « Scènes de vie conjugales » que Woody Allen a pillé avec le talent qu'on lui connait et « Sarabande » sa suite trente ans plus tard, « l'oeuf du serpent » sa seule super production...et puis …et puis…
« Cris et chuchotements » a été vu en 1973 en France par 1 300 000 spectateurs c'est dire si à cette époque les spectateurs avaient du talent, c'est aussi le film préféré de Raymond Domenech, c'est dire si les footballeurs de cette époque avait du talent.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
Fx1
  25 mai 2014
Le film est déja en lui méme un choc inoubliable . Et le texte de Bergman s'avére aussi passionante , si ce n'est davantage que nombre de romans classiques. Cette oeuvre est majeure . C'est une écriture magnifique , ou chaque mot est placé à la perfection . L'on est pris au piége par cette histoire qui n'a rien de sordide ou de glauque et qui s'avére d'une pudeur remarquable . Bergman est sans égal et on le comprend encore davantage ici.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Alice_Alice_   26 juillet 2015
Le journal d'Agnès:
J'ai parfois envie de poser mes mains sur mon visage et de ne plus jamais les enlever. Que vais-je devenir, moi et ma solitude? Longues les journées, silencieuses les soirées, et les nuits sans sommeil. Que faire de tout ce temps qui déferle sur moi? Alors je me réfugie dans mon désespoir et le laisse me consumer. J'ai remarqué si je tente de l'éviter ou de le retenir à l'écart, tout est plus difficile. Il est préférable de s'ouvrir, d'accueillir ce qui vous tourmente ou vous fait mal, de ne pas fermer les yeux ou se dérober comme je faisais avant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Alice_Alice_   26 juillet 2015
Mais il y aura une particularité: tous nos intérieurs sont rouges, en teintes différentes. Ne me demandez pas pourquoi ce doit être ainsi, car je n'en sais rien. J'ai moi-même essayé de trouver la raison et j'ai trouvé des explications plus comiques les unes que les autres. La plus obtuse, mais aussi la plus défendable, est qu'il doit s'agir de quelque chose d'interne, car depuis mon enfance, je me suis toujours représenté l'intérieur de l'âme comme une membrane humide en teintes rouges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DuluozDuluoz   14 septembre 2016
Il est difficile d'écrire un manuscrit de film, mais je me demande s'il n'est pas tout autant difficile de le lire. Les mots ne pourront jamais exprimer ce que le film achevé veut transmettre. Parfois, il-y-en a trop, et, en tas désordonnés, ils recouvrent l'expérience spontanée. Parfois il-y en a trop peu, et ils embarrassent le lecteur de la manière la plus odieuse. Quoique qu'on fasse, le manuscrit est toujours un produit à demi achevé, un reflet pâle et incertain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MacabeaMacabea   29 décembre 2016
Il est préférable de s'ouvrir, d'accueillir ce qui vous tourmente ou vous fait mal, de ne pas fermer les yeux ou se dérober comme je faisais avant.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Ingmar Bergman (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ingmar Bergman
Sourire d'une nuit d'été, extrait 1
>Cinéma, radio, télévision>Cinéma>Scénarios, scripts, critiques (192)
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5226 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre