AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Alain Suied (Traducteur)
EAN : 9782845900424
172 pages
Éditeur : Arfuyen (09/09/2004)
4.5/5   13 notes
Résumé :

Introduits par le Livre de Thel (1789), figure de la prise de conscience enfantine de la Mort, le Mariage du Ciel et de l Enfer (1793) et l'Évangile éternel (1818), réunis ici pour la première fois en seul volume, sont les deux " réécritures " blakiennes de la Torah juive et des Évangiles chrétiens. Blake l'affirme lui-même : il veut écrire une autre Bible - il va jusqu'à évoquer une " Bible de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
colimasson
  28 avril 2016
L'heure est au nettoyage des portes de la perception. Cela se passe comme une opération alchimique –mais c'est sans doute l'époque qui exigeait une telle symbolique.

« Soudain, d'entre les araignées noires et les blanches, un nuage de feu éclata et roula dans les profondeurs de l'abîme, obscurcissant toutes choses. Les régions inférieures devinrent noires comme un océan et soudain explosèrent en un terrible bruit. […]
Mon ami l'Ange remonta vers le moulin. Je restai seule et cette apparition se dissipa. Je me retrouvai assis au bord d'une plaisante rivière, au clair de lune, écoutant le chant d'un harpiste : « Celui qui jamais ne change d'opinion est pareil à l'eau stagnante : il engendre les serpents de l'Esprit. »
Je me levai et cherchai le moulin. J'aperçus l'Ange qui, surpris, me demanda comment j'avais pu m'échapper.
Je répondis : « Tout ce que nous avons vu n'était dû qu'à ta métaphysique. Car, lorsque tu as fui, je n'ai plus vu qu'un joueur de harpe sur une rive, au clair de lune. A présent que nous avons vu mon destin dans l'éternité, me laisseras-tu te montrer le tien ? » »

J'aime beaucoup lire ce genre de témoignage d'expériences mystiques et j'y creuse avec la petite rage de découvrir que derrière tout ça, que nenni, sinon déraillage de la cervelle ou abduction immémoriale. Ça me réconforterait parce que moi, je n'ai guère connu ce genre d'expérience –quoique, en cours de physique au lycée, de 8h à 9h par une matinée d'hiver, encore ensommeillée et sous un étrange néon qui clignote, j'ai pu avoir des crises se rapprochant de l'extase. Ou alors, j'aime lire ce genre de témoignage pour voir que toute mystique qu'elle soit, l'expérience ne change finalement pas grand-chose à la vie de l'élu.

Et pourtant. Prenez la Bible. Qui vous empêche de l'interpréter à votre sauce ? Qui sait si elle n'a pas été écrite pour que chacun y parte à la recherche de soi-même, en-dehors de toute exégèse traditionnelle ? le bon, la pute et le truand, s'ils sont honnêtes vis-à-vis d'eux-mêmes (on ne demande rien de plus) pourraient y retrouver leur histoire personnelle. Ainsi, William part-il à l'assaut contre le Christ qu'on nous a donné à connaître, lui cassant sa gueule à cette pauvre idole. William nous invite à considérer Jésus avant le Christ, cet homme partant à la recherche de son âme comme espace privilégié à l'intérieur duquel l'anthropomorphose divine entraîne la théomorphose de l'homme.

« Jésus est-il né d'une Vierge Pure
A l'Ame étroite et l'air réservé ?
S'il souhaitait prendre sur lui le Péché,
Il aurait dû avoir pour Mère une Prostituée,
Exactement comme Madeleine
Avec sept démons dans les Veines,
Les Vierges Juives étaient-elles plus exécrables,
Nourrissaient-elles des démons plus dévorants ?
Ou qu'avait-il pris sur lui
Pour prétendre apporter le Salut ?
Un corps soumis à la Tentation,
Un corps assujetti à la Souffrance et la Peine ?
Ou bien une sorte de corps insensible
Aux passions qui travaillent les Pécheurs ?
[…]
Il méprisa les Parents de cette Terre, le Dieu de cette terre,
Il s'est moqué du Sceptre des uns et de l'Autre. […]
Il a abandonné le commerce de son Père
Pour Traîner les routes comme un Vagabond,
Et pour vivre au-dessus des Contraintes
Il a volé le travail d'autrui
Les financiers et les Prostituées,
Il en a fait sa Compagnie
Il a détourné de la femme adultère
La juste Loi de Dieu, qui ainsi perdit sa Proie.»

Ne lisez pas ce texte quand vous vous sentez prêt à exploser, ou prenez-vous un exutoire de côté pour éviter les débordements, pensez par exemple à vous inscrire à la prochaine soirée mousse à la patinoire, ce pourrait être sanglant, les patins sont souvent bien aiguisés.

Revenons-en au Mariage. Vous trouverez dans ce texte –traduction d'enfer de d'Alain Suied- les aphorismes qui plairont toujours à ceux qui n'aiment pas lire. Vous pourrez vous les approprier pour mettre sur facebook, dans vos signatures de profil personnel ou dans tous les formulaires où on vous demande de vous en référer à une personnalité d'autorité pour vous distinguer. Je vous en choisis une, pas prise au pif pour un sou :

« le meilleur vin est le plus vieux.
La meilleure eau, la plus fraîche. »

J'ai aussi fait des choses intéressantes aujourd'hui, malgré tout. Par exemple, j'ai retrouvé une citation de Nietzsche, dans son bouquin, là, « Ainsi parlait Zarathoustra ». Eh bien, ça collait parfait avec le Blake. Voilà ce qui se dit :

« La douleur est aussi un plaisir, la malédiction est aussi une bénédiction, la nuit est aussi un soleil, - allez-vous-en ou bien apprenez-le : le sage est aussi un fou. »

Voilà. Après, quand on n'a ni vraie douleur, ni vraie malédiction, que la nuit n'est jamais noire et qu'on ne se sent même plus vraiment trépigner sur place, allez comprendre le plaisir, la bénédiction et la lumière… le sol a tremblé sous mes pieds à cet instant. C'est un bon début.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   07 mai 2016
Toutes les Bibles ou codes sacrés ont été causes des Erreurs suivantes :
1. Que l’homme a deux principes réels d’existence, à savoir, un Corps et une Ame.
2. Que l’Energie, appelée le Mal, n’émane que du Corps, et que la Raison, appelée le Bien, n’émane que de l’âme.
3. Que Dieu tourmentera l’Homme de toute Eternité pour avoir suivi ses propres Energies.
Mais c’est le contraire de ces affirmations qui est Vrai :
1. L’Homme n’a pas un Corps différent de son Ame. Ce qu’on nomme Corps est une partie de l’Ame que perçoivent les cinq sens, principaux accès de l’Ame en cette époque.
2. L’Energie est la seule vie et elle vient du corps. La Raison n’est que limite et circonférence extérieure de l’Energie.
3. L’Energie est Délice Eternel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Nastasia-BNastasia-B   07 octobre 2014
Le culte de Dieu est de rendre honneur à ses dons dans d'autres hommes, à chacun selon son génie, aux plus grands le meilleur amour. Envier ou calomnier les grands hommes, c'est haïr Dieu, car il n'est pas d'autre Dieu.

LE MARIAGE DU CIEL ET DE L'ENFER.
Commenter  J’apprécie          300
colimassoncolimasson   15 octobre 2018
Dieu ne veut pas que l’Homme s’humilie :
C’est le Piège tendu par le Vieux Démon.
Humble envers Dieu, fier envers l’Homme,
Telle est l’Epreuve que Jésus a courue.
Et lorsqu’il s’est abaissé devant Dieu
Sur lui tomba le cruel châtiment :
« Si tu t’humilies, c’est Moi que tu humilies.
Toi aussi, tu demeures dans l’Eternité.
Tu es un Homme : Dieu n’est pas plus.
Apprends à Vénérer ta propre Humanité
Et répands ta Vengeance en tout lieu
Dans les terreurs du Jugement Dernier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
colimassoncolimasson   11 mai 2016
La raison pour laquelle Milton écrivait de façon contrainte quand il évoquait les Anges et Dieu, et en toute liberté quand il évoquait les Démons et l’Enfer, c’est qu’il était un vrai Poète et donc du parti du Diable sans le savoir.
Commenter  J’apprécie          110
colimassoncolimasson   19 octobre 2018
L’Humilité n’est que doute,
Elle ternit le soleil et la lune,
Elle jette ses racines d’épines, de tiges,
Sur l’Ame enterrée et tous ses Diamants.
Commenter  J’apprécie          130

Videos de William Blake (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Blake
Escale du livre | L'inédite édition depuis chez vous temps fort du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps www.escaledulivre.com
Isolés en tant que motifs [CRÉATION] Création filmée de la compagnie Translation
Texte de Jean-Christophe Bailly (William Blake & Co)
« Ici est racontée une histoire, c'est un plan de cinéma – un homme qui traverse un pont et atteint l'autre rive. Conte d'hiver qui est un hommage ou un adieu à ceux qui n'ont pu le franchir et qui se sont jetés dans l'eau. Leurs noms figurent. Il neige (blanc) et il fait nuit (noir). La neige fond, ce que les mots ne savent pas faire aussi bien, et pourtant on a vraiment souhaité ici qu'ils soient eux aussi des flocons. » Jean-Christophe Bailly
Avec Isolés en tant que motifs, à partir du poème de Jean-Christophe Bailly BLANC SUR NOIR (éditions William Blake and Co.), Denis Cointe (Cie Translation) réunit les percussions de Didier Lasserre, la voix d'alto de Laurent Cerciat et les recherches sonores de Loïc Lachaize. Entre performance et installation, le public est convié à l'expérience d'un déploiement plastique et sonore du poème, susceptible d'appeler ses propres récits intimes. L'Escale du livre est coproducteur de cette création. Dans l'attente d'une présentation publique, l'équipe artistique nous propose un objet sonore et visuel, un indice, réalisé lors de la résidence à la MÉCA entre le 15 et le 26 mars 2021.
le programme complet de cette inédite édition est à retrouver sur www.escaledulivre.com
Suivez nous Facebook : escale.dulivre https://cutt.ly/5l7Yf1k Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://cutt.ly/Ql7Yukc Instagram : escaledulivre https://cutt.ly/ml7TMqu Twitter : escaledulivre https://cutt.ly/ml7YzoH
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
957 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre