AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246521416
Éditeur : Grasset (10/09/1997)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 42 notes)
Résumé :
La vie d'Alexandrine-Gabrielle Meley (1839/-1925) aurait pu être écrite par Emile Zola. Née dans le Paris des petits métiers, cette grisette sans le sou canotte sur les bords de seine et pose pour les impressionnistes. Un jour, elle rencontre un Aixois travailleur. ce sera l'unique passion de sa vie. Le couple qu'Alexandrine forme avec Emile Zola va symboliser le succès bourgeois du second Empire.

Dans leur propriété de Médan, l'ancienne cousette, aux... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
ivredelivres
  11 mars 2015
C'est après une visite de la maison de Zola qu'Evelyne Bloch-Dano décida d'écrire une biographie de Madame Zola afin de nous dire comment la petite lingère devint la femme d'un des hommes les plus célèbres, les plus honnis, les plus admirés.

La vie des grands hommes est rarement un long fleuve tranquille et parfois les compagnes en paient le prix, je vous laisse relire comment Sofia Tolstoï fut traitée en son temps.
C'est l'histoire d'une femme qui longtemps souffrit de sa non reconnaissance. Gabrielle fut tout d'abord une grisette qui pose pour les Impressionnistes, qui fait du canotage sur les bords de Seine.
Sa rencontre avec Emile va totalement changer sa vie, il fut l'unique passion pour cette jeune femme peu éduquée que les Goncourt jamais en reste d'une amabilité qualifiaient de « poissarde ».
Elle est la muse fidèle, l'organisatrice des dîners amicaux ou mondains qui « sont 1'oeuvre commune de Gabrielle et d'Émile, une sorte de fête de famille élargie, un rituel amical, même s'ils ont dès le début une portée artistique non négligeable »
Elle est aux côtés de Zola quand la presse le cloue au pilori après la publication de Thérèse Raquin « longue série d'articles injurieux qui dénoncent avec une violence inouïe l'immoralité de Zola. »
C'est un couple qui vit dans le pêché ! le mariage n'interviendra que des années plus tard, elle en profitera à ce moment là pour changer de prénom comme pour effacer une ardoise un peu lourde à porter.
Gabrielle est devenu Alexandrine, elle est une femme respectable, « elle s'offre plus qu'une virginité : un baptême » et le mariage semble leur avoir ouvert les portes de la réussite car cette année là parait le premier roman des Rougon.
Toute dévouée « Elle veille sur son mari comme sur un grand naïf prompt à se décourager ou à se laisser berner. »
Ce sont les années d'intense création entre « 1871 et 1877, il publie La Fortune des Rougon, La Curée, le Ventre de Paris, La Conquête de Plassans, La Faute de l'abbé Mouret, Son Excellence Eugène Rougon et L'Assommoir. »
Le cercle des amis s'agrandit « Il se lie aussi avec Gustave Flaubert, Alphonse Daudet et Ivan Tourgueniev, et des dîners littéraires les réunissent régulièrement »
Emile est devenu célèbre, Alexandrine participe à l'animation des soirées de Médan où se croisent Monet, Cézanne, Manet.
Mais Alexandrine n'a pas réussi à lui donner un enfant. le couple va connaitre une crise très violent lorsque Zola tombe amoureux de Jeanne Rouzerot et lui fait 2 enfants : Denise et Jacques
« voici donc Alexandrine dans le rôle ingrat de l'épouse vieillissante, frigide et trompée. »
Cette femme bafouée ne va pourtant pas baisser les bras et « Tout au long de l'Affaire, Alexandrine sera l'alter ego de Zola, sa correspondante de guerre, son témoin numéro 1. »
Elle est là dans l'exil « le rôle de Madame Zola est tracé : elle est « la gardienne et la dévouée », chargée de représenter et défendre l'écrivain. Elle va s'y consacrer à plein temps, y puiser des forces neuves - et surtout y gagner une stature que sans l'exil, elle n'aurait jamais acquis »

Une belle biographie tracée par Evelyne Bloch-Dano dont j'avais déjà apprécié le portrait de Madame Proust. Elle nous fait aimé cette femme qui eu à la fin de sa vie un geste beau et magnanime en oeuvrant pour qu' « un décret officiel accorde à Denise et Jacques le droit de porter le nom de leur père : Émile-Zola. »


Lien : http://asautsetagambades.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Vermeer
  27 octobre 2018
Biographie d'Alexandrine Zola, épouse du célèbre écrivain et son parcours exceptionnel par son changement de milieu social, les artistes, écrivains, politiques qu'elle a cotoyés, son rôle au côté de son mari.
Issue de milieu très modeste, née en 1839, elle vit dans les quartiers populaires des ouvriers et artisans parisiens. Orpheline de mère très jeune, elle apprend à se débrouiller seule, connaît la misère, le choléra qui fauche encore plus les pauvres, les enfances misérables, les destins de femmes sacrifiées.
Elle devient mère mais dans le dénuement le plus total, abandonne sa fille qui ne survivra que quelques semaines chez sa nourrice. Jamais plus, elle n'aura d'enfants, drame de sa vie.
Grisette, modèle à ses heures, elle pose pour Cézanne, ami d'enfance de Zola qu'elle rencontre en 1864. Son mariage en 1870 est une entrée dans la respectabilité. Epouse, compagnon, camarade d'Emile Zola auquel elle voue un amour éternel, elle est de tous ses succès, ses échecs, ses combats (Affaire Dreyfus qui bouleverse sa vie).
Elle fréquente le Tout Paris à Paris ou Médan (passages passionnants sur la créativité artistique de cette époque). Anéantie lorsqu'elle découvre la double vie de son Emile, elle songe à divorcer puis finit par composer avec, elle la femme possessive, entière.
Elle survit vingt-trois ans à son mari et se consacre à sa mémoire.
Un essai passionnant sur le petit peuple parisien, la vie politique et intellectuelle, les mondanités de la fin du XIXème siècle, la vie quotidienne et les voyages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Manika
  24 octobre 2013
Vrai coup de coeur pour ce livre.... même si les 30 premières pages ont été un peu laborieuse avec la succession de toutes les adresses parisiennes, une fois entré dans le vif du sujet, cette biographie se lit comme un roman passionnant, un voyage au début du 20ème siècle, la vie d'une femme extraordinaire, dans son caractère, sa force de vie, son soutien inconditionnel à Zola puis à son oeuvre, l'acceptation de ses enfants et même de sa maitresse.... une femme en avance sur son temps, reçue "comme une reine, en Italie"
Commenter  J’apprécie          50
celinezug
  22 décembre 2015
Tout le monde le sait derrière un grand homme se cache une femme et la maxime ne fait pas exception pour Emile Zola. Cette biographie lui rend un hommage bien mérité tant cette maîtresse femme a tenu un rôle capital pour la réussite de son époux qu'elle a tant aimé. C'était aussi une femme qui s'est élever en travaillant dur et en prenant des décisions douloureuses dans sa vie de femme. le livre brille aussi de par sa capacité a s'implanter dans ce Paris en mutation du 19e au 20e siècle. Une lecture agréable et instructive.
Commenter  J’apprécie          20
jennygeorges7
  27 novembre 2011
Merci de donner la place de madame Zola qui a eu un rôle très important dans les écrits de son mari.
Un femme de coeur, dans l'ombre d'un homme de talent !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
caro64caro64   20 mai 2009
Les lettres dont nous disposons ne font état que des projets d'invitations pour Médan, des courses à faire dans Paris, de groseilles à cueillir. Un billet, pourtant, adressé à Émle Zola le 27 mai 1890 la montre en amoureuse passionnée:

Mon cher Loulou, nous partons demain à Paris. J'espère que tu vas être le plus mignon des maris pendant ce court voyage. Si tu es bien gentil, je t'adorerai encore plus si cela est possible.
Je t'embrasse bien fort, et plus encore.
Ta Louloute qui t'aime bien.

Oui, Zola est aussi l'homme à qui on peut écrire de telles missives.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ivredelivresivredelivres   11 mars 2015
le rôle de Madame Zola est tracé : elle est « la gardienne et la dévouée », chargée de représenter et défendre l'écrivain. Elle va s'y consacrer à plein temps, y puiser des forces neuves - et surtout y gagner une stature que sans l'exil, elle n'aurait jamais acquis
Commenter  J’apprécie          20
ivredelivresivredelivres   11 mars 2015
Entre 1871 et 1877, il publie La Fortune des Rougon, La Curée, Le Ventre de Paris, La Conquête de Plassans, La Faute de l'abbé Mouret, Son Excellence Eugène Rougon et L'Assommoir
Commenter  J’apprécie          10
VermeerVermeer   27 octobre 2018
L'histoire d'Alexandrine Meley est tristement archétypale. C'est celle d'une fille du peuple au XIXème siècle : une naissance illégitime, une enfance douloureuse et solitaire, la mort prématurée d'une mère emportée par une épidémie affreuse, le manque d'amour, l'atelier, la pauvreté, l'apprentissage, la grossesse non désirée, l'abandon de son enfant
Commenter  J’apprécie          00
VermeerVermeer   27 octobre 2018
Ces jeunes ouvrières, ces pauvres filles, qui mettent au monde des enfants sans père, qui les élèvent tant bien que mal, et qui meurent précocément à l'hospice, elles sont des milliers, filles honnêtes le plus souvent, au destin obscur.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Evelyne Bloch-Dano (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Evelyne Bloch-Dano
Prix Céleste Albaret 2018 - 4e édition -
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

le Roi Arthur de Michael Morpurgo

Pourquoi le jeune garçon se retrouve-t-il piégé au milieu de l'océan?

Il voulait aller pêcher à la crevette
il voulait assister aux grandes marées d'équinoxe de printemps
il voulait accéder au rocher de Great Ganilly pour remporter son pari

20 questions
1819 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre