AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 237258040X
Éditeur : Taurnada Éditions (15/03/2018)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé.
Il faut faire vite, agir rapidement.
Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre.
Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages.
Et s'il était déjà trop tard ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  26 mai 2018
Tout d'abord, mille mercis à Joël des éditions Taurnada pour l'envoi de ce roman qui m'a permis de sortir de ma zone de confort le temps d'une lecture. En effet, les premières pages sont assez violentes et m'ont surprise, n'étant pas habituée à ce genre de lecture. Mais très vite, je ne suis laissée entrainer par le suspense qui m'a tenu en haleine jusqu'aux dernières pages.
Le fruit de ma colère est le tome deux de la saga Josey Kowalsky, je vous rassure, ceux qui n'ont pas lu le premier tome (ce qui est mon cas) n'auront pas de problème de compréhension de l'intrigue. Ici on fait donc la connaissance d'Ackerman, un ancien flic qui a enquêté sur la disparition de la femme et la fille de Josey dans le premier tome. Ackerman vient ici demander l'aide de Josey car son frère jumeau a disparu. Les deux hommes se lancent donc dans l'enquête pour retrouver Eric.
En parallèle, Eric nous raconte sa séquestration. « La douleur a maintenant laissé place à la peur, et celle-ci atteint son point culminant lorsqu'il entend ses bourreaux revenir.
Il se recroqueville dans le coin opposé tandis qu'une main actionne le verrou qui l'emprisonne. Assis, les jambes calées contre sa poitrine, il tremble et marmonne un semblant de prière.
Il se souvient très bien de chaque visage qu'il a vu défiler lorsqu'il était enfermé dans une des cages de l'autre côté de cette porte, juste avant qu'on ne lui crève les yeux. Et chacun d'eux est ressorti d'ici dans un grand sac plastique noir après avoir poussé d'effroyables cris. »
Les chapitres sont courts, le récit très prenant et le lecteur n'a pas une seconde de répit. Les rebondissements s'enchainent très vite et le suspense monte de pages en pages. J'ai adoré retrouvé des lieux bien connus : le ferry de Cherbourg qui effectue la navette entre la France et l'Irlande, Cork ou encore Blarney et son château. Sur cette trame, l'auteur brode une intrigue palpitante. le récit se veut très féministe mais terriblement d'actualité avec la retentissante affaire Weinstein ou en plein referendum en Irlande pour changer la constitution et obtenir le droit à l'avortement : « Vous apprendrez, messieurs, que lorsque l'on est une femme et que l'on veut apparaître comme telle, il y a deux solutions : soit on accepte les remontrances graveleuses et parfois les mains aux fesses d'une certaine catégorie d'hommes n'ayant pas encore été touchée par le gène de l'homo sapiens, soit on décide de leur tenir tête et il est préférable dans ce cas-là d'être prête à affronter les mauvaises situations. Entre deux séances de judo, je me détends dans un club de tir. » Bref, si j'ai d'abord été surprise par cette lecture, je l'ai au final beaucoup aimé.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
manU17
  16 avril 2018
"La lame du bistouri pénètre à nouveau sa chair, mais dans son cou cette fois, juste en dessous de l'oreille, puis parcourt le chemin nécessaire pour arriver jusqu'à l'autre côté en sectionnant tout sur son passage.
Des jets de sang souillent le sol, tandis que les plaintes s'arrêtent pour laisser place à d'infâmes gargouillis."
C'est un peu désabusé que l'on retrouve Josey Kowalski. Après ce qu'il a traversé dans Sans raison, premier roman de Mehdy Brunet, on peut le comprendre. Sachez en tout cas que cet opus peut très bien se découvrir sans avoir lu le précédent.
Quand Paul Ackerman vient lui demander de l'aider à retrouver son frère, Kowalski n'hésite pas une seconde à venir en aide à son ami. La course contre la montre ne fait que commencer.
Parallèlement, on suit l'enfer, et le mot n'est pas trop fort, que vit Éric, le frère disparu. Enfermé dans les caves d'un château avec une bande d'amazones guerrières pour geôliers, il ignore comme nous ce que ses compagnons d'infortune et lui ont bien pu faire pour subir l'ire et les terribles châtiments de ces tortionnaires. Et surtout, qui peut bien être à l'origine de toute cette barbarie ?
De la région parisienne au bordelais en passant par la Bretagne et l'Irlande, une quête haletante dans les méandres de la folie humaine.
Le Fruit de ma colère ou quand les horreurs du passé engendrent d'effroyables vengeances de femmes…

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Soukiang
  30 mars 2018
Le Fruit de ma colère de Mehdy Brunet est un thriller jouissif, haletant, une digne suite de Sans raison !!!
En préambule, je préfère vous livrer la présentation de l'éditeur qui met l'eau à la bouche de fort belle manière, une histoire à faire froid dans le dos ...
"Le jour où Ackerman vient demander de l'aide à Josey Kowalsky, le compte à rebours a déjà commencé. Il faut faire vite, agir rapidement. Josey n'hésite pas un seul instant à venir au secours de cet homme qui, par le passé, a su le comprendre. Ensemble, ils vont découvrir que la colère et la vengeance peuvent prendre bien des visages. Et s'il était déjà trop tard ?"
Après l'excellent premier thriller, Sans raison, l'auteur, Mehdy Brunet nous propose de retrouver deux des personnages clés, à savoir, Josey Kowalsky et Paul Ackerman.
J'ai eu le privilège de lire cette suite grâce à un concours organisé par l'éditeur, Taurnada Editions, sur le réseau social, Facebook.
Je remercie beaucoup cette maison d'édition de Nice que je respecte et estime sincèrement, elle compte de très bons écrivains comme Estelle Tharreau (Orages, L'Impasse et de la terre dans la bouche), Jean-Marc Dhainaut (La Maison bleu horizon) ou encore Florent Marotta (Le Visage de Satan, le Meurtre d'O'Doul Bridge).
Toujours ce souci et ce sérieux dans la mise en page d'une sobriété et d'une qualité qui n'a plus à faire ses preuves, des couvertures éloquentes et qui plongent déjà le lecteur en ... effervescence !
Pourquoi changer une recette qui marche ? On retrouve dans ce thriller tout ce qui fait la force et la puissance de l'écriture de l'auteur, c'est du brut de décoffrage, sans concession, pas de temps à tergiverser, pas de fioritures, la lecture m'a happé dès les toutes premières pages, à la question s'il vaut mieux avoir lu le précédent, je pense qu'il est toujours préférable et c'est valable pour toutes les suites afin de compléter et de continuer à lire dans ce style qui sait mêler avec brio tous les éléments attendus d'un thriller et des thématiques sociétales que je vais développer un peu plus loin.
Une histoire qui pourra facilement adhérer tous les publics, chacun y sera de son point de vue ou de ses opinions, les choix cruciaux à faire qui peuvent vous tomber dessus, un jour, sans crier gare, saurez-vous aller au bout de ce chemin de ...
L'enfer est pavé de bonnes intentions
Depuis la nuit des temps, l'être humain et la vengeance font bon ménage, dans la mythologie grecque il existe une déesse, Nemesis, elle incarne la justice divine qui se transforme en vengeance afin d'aboutir à une certaine forme d'équilibre dans les astres terrestres et célestes, dans la mythologie nordique Vidar est son pendant masculin.
C'est justement cette forme de représaille qui sera le fil rouge de cette histoire qui m'a tenu en haleine du début à la fin, l'auteur m'a harponné d'entrée et jamais le ryhtme ne ralentit ni ne faiblit, l'alternance des personnages sert à assoir l'intrigue, l'action intense et cette atmosphère si sourde qui confine rapidement à un certain malaise, c'est simplement viscéral, jamais redondant, le parcours de ses personnages principaux sera semé d'embûches, un seul être vous manque et vous pouvez être sûr que tout sera mis en oeuvre, tous les moyens sont valables pour parvenir à ses fins, il est des moments où la vie ne tient qu'à un fil, le temps est votre ennemi, pas de place au superflu, chaque décision est lourde de conséquence, un voyage au bout de l'enfer, les démons sont lâchés dans la nature, il ne reste plus qu'à prier, à récolter le fruit de ma colère ...
Une écriture qui sait donner dans l'équivoque, une plume toujours aussi ciselée dans ses descriptions qui alternent beauté des lieux et noirceur de certains endroits, le jour et la nuit, les ombres et le brouillard se disputent pour laisser évacuer le vent de l'air marin et les rayons du soleil naissant, se semer les graines de l'incertitude dans la tête des personnages, la rupture consumée qui en suit une autre se neutralise et va trouver un certain écho en l'autre, des sentiments contradictoires qui diffusent ce petit doute dans l'esprit, cette légère indélicatesse quand il s'agit de donner le change, il n'y a pas de résultat sans risques, des écorchés de la vie, des plaies et des cicatrices toujours béantes, il faut avoir senti le souffle du mal absolu pour avoir un début de réponse, quand le pire est arrivé, que peut-il encore vraiment arriver ?
On peut toujours faire pire dans l'horreur, la frontière entre le bien et le mal est plus que jamais remise en cause, la vengeance est un plat qui se mange froid et à toutes les sauces si possible, l'idée de vouloir propager des idées et faire germer des graines sont un long parcours du combattant, vous serez surpris dans un des thèmes sociétaux combien les institutions semblent démunies et impuissantes dans l'application des lois, des outrages, des faiblesses inhérentes au système et à cette société aveugle, on peut dire qu'il y a n'a plus sourd de quelqu'un qui ne veut pas entendre mais aussi de celui qui ne veut pas voir ...
Des séquences choc, des scènes suffocantes, jamais dans la complaisance, c'est redoutable et efficace, des retournements de situations et des surprises de taille viendront égréner l'intrigue pour le plus grand plaisir des fans de thriller pur et dur, des moments crépusculaires qui épousent parfaitement des réflexions actuelles, des sons discordants, des moments de plénitude succèdent des phases galvanisées et destructrices, une mission sous haute tension attend les deux protagonistes, sauront-il trouver des stratégies et des ressources à la hauteur de la tâche ?
La femmes est l'avenir de l'homme ...
Vous retrouverez Josey Kowalsky et Paul Ackerman, des personnages abîmés par la vie, meurtris, toujours au bord du gouffre, blessés au-delà du raisonnable mais pas que.L'un a perdu et l'autre est en train de perdre ...
Ce qui créer une forme d'empathie et de compasssion accrue, une solidarité pour garder ce mince espoir, les qualités de l'un pour pallier les défaillances de l'autre et réciproquement.
Vous comprendrez rapidement que la perte d'être chers est un chose mais qu'il existe aussi des douleurs et des souffrances aussi grandes et ... monstrueuses.
Sans spoiler et toujours dans le respect de la présentation du début, si le thème évoqué n'est pas nouveau, si la vengeance est présente depuis toujours dans les sociétés et aussi à travers les fictions, ce thriller saura vous convaincre qu'il n'existe pas de monde parfait excluant la colère et la puissance de rendre coup pour coup, dans l'Ancien Testament la formule est littéralement Oeil pour oeil, dent pour dent, la loi du Talion. Depuis, la société a évolué pour vernir un semblant de civilisation mais ...
Tout a un prix, tout est désormais calculé, tout pour saupoudrer l'univers d'illusions et d'artefacts, tout pour satisfaire qui les égos de tout un chacun qui les responsables de tous bords, de soutenir une certaine morale de bienséance et toute conformiste, le Fruit de ma colère pose des réflexions pertinentes pour comprendre l'état du monde actuel, pour trouver des solutions, pour soulever des problèmes et souligner la faiblesse de certaines institutions, des sentiments de culpabilité exacerbée, on parle aussi de la colère pour crier une forme de désespoir absolu, une figuration de l'amour filial qui prend sa source dans des eaux tumultueuses et imprévisibles, les graines du mal sont déjà ensemencées, reste à attendre la récolte, un final étourdissant, une conclusion sans appel qui vous fera remuer vos entrailles, vous percutera comme un uppercut dans le foie, résultats garantis.
Un thriller qui prime dans les actes et les faits mais c'est également un voyage dans la psyché humaine, de celle qui est déboussolée, ébranlée par les vicissitudes de la vie, les abysses de l'enfer avec un grand E, des lieux évoquant les soubassements des puits du Purgatoire, le bonheur peut se trouver mais aussi disparaître sans avoir eu le temps de se retourner, c'est sans appel, sans filtre, il ne reste plus à tout un chacun de se trouver des raisons de continuer à croire, des méthodes pour remonter la pente, pour retrouver un semblant de sourire, pour croire de nouveau en cette existence qui ne fait pas de cadeau. Dont acte.
Si vous avez aimé Sans raison, si vous voulez plonger dans une torpeur crédible, une action frénétique et infernal, une lecture joussive et sans ambage, le Fruit de ma colère saura vous ravir, retrouver des personnages complexes et dont le calme apparent cache un passé empreints de tristesse et d'affliction, des destins brisés et endeuillés, des malheurs et des épreuves morales indicibles, tant qu'il y a de la vie il reste de l'espoir, cela sera-t-il suffisant pour retrouver le chemin de la redemption et du pardon ? La culpabilité et les déchirements intérieurs des protagonistes de l'histoire s'estomperont-ils au fil du temps ?
Le compte à rebours a commencé ...
Une couverture qui en dit long sur ce qui vous attend dans cette histoire sombre et palpitante !!!
Cet éditeur sait choisir des couvertures qui captent, donner une photoréaliste rémanente et sans oublier des bandes-annonces en vidéo de ses livres qui peuvent se visualiser sur la page du site officiel https://www.taurnada.fr/ ou sur Facebook, des petits films pour vous donner un avant-goût, éloquent.
Le fruit de ma colère de Mehdy Brunet aux Taurnada éditions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Aelynah
  19 avril 2018
J'avais été choquée mais séduite par la plume de Mehdy Brunet dans son premier roman "Sans raison". Il nous mettait devant la souffrance abominable de perdre un être cher dans des conditions affreuses. Il nous montrait aussi ce que l'on peut être capable de faire pour la vengeance.
Josey Kowalski est en fuite depuis qu'il a réussi à venger les meurtres sordides et sauvages de sa femme et sa fille. En compagnie de ses parents et de son fils ils sont partis se cacher du côté de Bilbao. Jusqu'à ce jour il vivotait tout en entretenant son corps.
Jusqu'à ce soir où le passé vient sonner à sa porte.
Ce soir où il trouve Paul Ackerman en proie à une inquiétude grandissante derrière celle-ci..
Ce soir-là Josey ne pensait pas que son passé se remémorerait à lui autrement que dans ses cauchemars.
Eric le frère jumeau de Paul a disparu. Sans laisser de traces, sans raison. Paul est le flic qui a aidé Josey lors de sa traque. Alors quand il lui demande son aide pour retrouver Eric il ne peut lui refuser. Et les voici partis sur une nouvelle traque qui s'avère cette fois encore plus complexe que prévue.
De son côté, Eric va nous faire partager ses émotions, ses souvenirs et hélas aussi ce qu'il advient des hommes enlevés comme lui. Car il n'est pas seul dans cette situation désastreuse. Un groupuscule semble mettre la vengeance en avant pour torturer et détruire des hommes que rien en semblait prédestiner à ce traitement. D'ailleurs, que fait Eric ici ? Enfermé dans cette cage, entouré par d'autres et par les cris de souffrance de ceux qui sont emmenés dans la pièce adjacente. Que s'y passe-t-il ? Ont-ils réellement envie de le savoir ces pauvres hères que l'attente plonge dans la terreur pure et simple.
Là encore la plume de Mehdy Brunet fait fort. Elle nous plonge dans la noirceur de l'être humain, dans ces pires cauchemars, dans la psyché de l'Homme et de ses débordements face à un passé empli de traumatismes et de terreurs.
Autant l'auteur saura vous plonger dans la cruauté impitoyable d'une scène de torture autant il vous prouvera que sa plume peut aussi créer des moments de poésie dans l'image d'un crépuscule rougeoyant et magnifique.
Cette complexité plonge ainsi le lecteur à la fois dans l'effroi et la tension continue. Car au vu des évènements, le temps compte. Et c'est donc d'une plume froide, nette et tranchante comme un couperet que Mehdy Brunet va nous faire vivre le pire.
Je pense avoir le coeur bien accroché mais chacun des romans de cet auteur me jette dans mes derniers retranchements. Ce n'est plus seulement une lecture avec lui mais une succession d'images horribles et de cris de terreur. Ces romans feraient des films noirs plus que réalistes et à donner le frisson. Mais comme je le disais précédemment ils recèlent aussi une poésie dans la beauté de certaines scènes.
Nous suivons dans cette course poursuite pour le sauvetage d'Eric nos deux compagnons de perdition. En fait le lecteur va être soumis à autant de stress qu'eux et c'est avec une grande claque que le final va nous ébouriffer. Car obnubilés par Eric nous n'avons pas pris le temps de comprendre le bourreau. Pourtant les circonstances font que l'on pourrait un jour y plonger aussi si la vie nous ménageait de telles horreurs. Quelques indices placés là auraient pu nous aider à comprendre avant si nous avions voulu voir.
C'est encore un thriller haletant, fort, sombre et merveilleux que nous proposent là les éditions Taurnada et l'auteur. Mehdy Brunet est donc une plume à suivre si vous êtes amateurs de suspens, de retournements de situation, de phrases chocs et de personnages torturés et complexes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Maks
  13 avril 2018
"Le fruit de ma colère" est un thriller nerveux et empli de suspense.
Nous suivons en parallèle 2 frères jumeaux, l'un enfermé dans un lieu inconnu, brimé et torturé, et l'autre jumeau qui le recherche suite à sa disparition. le fond de l'histoire est assez effrayant et nous donne matière à réfléchir sur les rapports de pouvoir et d'égalité homme/femme. La fin est un des atouts de l'histoire et m'a vraiment étonné.

Les personnages sont intéressants (même si j'aurais aimé en savoir plus au début de l'histoire sur deux des personnages, mais je n'ai pas lu le premier tome et j'ai donc été un peu pénalisé de ce côté là. Attention pas d'inquiétudes, le roman se suffit à lui-même et peut être lu indépendamment).

L'écriture est fluide, nerveuse, les chapitres sont courts et permettent une alternance rapide entre l'histoire de chacun des jumeaux, cela donne la sensation d'urgence qu'il faut dans ce genre de récit et nous met à l'abri de tout ennui.

Pour les lieux nous sommes sur Paris puis en Bretagne pour finir en Ecosse, nous ne pouvons pas nous attarder sur les possibles paysages de par cette urgence qui caractérise le livre mais cela n'a finalement ici que peu d'incidence.

Les amateurs de thrillers et de suspense apprécieront de toute évidence cette lecture.
Voir la chronique sur mon blog :
Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   15 mars 2018
Totalement décontenancé, il se lève à son tour et regarde le corps étalé derrière la table. Le côté gauche du visage de son ex-collègue a été arraché et la mâchoire n'est retenue que par ce qui reste du muscle recouvrant l'os de la mandibule.
Commenter  J’apprécie          115
manU17manU17   16 avril 2018
Le défaut de la Bretagne, c'est qu'elle est pleine de Bretons, vous auriez le temps de faire la traversée à la nage avant de voir un de ces gars-là bosser.
Commenter  J’apprécie          105
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2018
« Vous apprendrez, messieurs, que lorsque l’on est une femme et que l’on veut apparaître comme telle, il y a deux solutions : soit on accepte les remontrances graveleuses et parfois les mains aux fesses d’une certaine catégorie d’hommes n’ayant pas encore été touchée par le gène de l’homo sapiens, soit on décide de leur tenir tête et il est préférable dans ce cas-là d’être prête à affronter les mauvaises situations. Entre deux séances de judo, je me détends dans un club de tir. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2018
Disons que la loi est un outil formidable qu’il faut connaître sur le bout des doigts si l’on ne veut pas qu’elle se retourne contre soi, et malheureusement les procédures font parfois la part belle aux criminels. Toujours est-il que quelques jours après, ma collègue a aperçu la môme sur le trottoir en face du commissariat. Elle se tenait debout les bras le long du corps et se balançait d’un pied sur l’autre, comme si elle attendait quelque chose. Je suppose que ce qu’elle souhaitait, c’était apercevoir la seule personne qui avait su lui apporter un peu de réconfort. Seulement voilà, Valérie, c’était le nom de ma collègue, n’a pas eu le courage d’aller à sa rencontre. Elle est restée tétanisée derrière la fenêtre de son bureau et s’est contentée de l’observer, déversant toutes les larmes de son corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2018
La grande majorité d’entre eux est convaincue qu’elles ne sont douées que derrière les fourneaux ou à élever les enfants. Ils ne se méfient donc pas. Mais lorsque l’ascension devient trop forte à leur goût, certains réagissent, et dans ces cas-là, il faut employer la manière forte. Ils sont si faibles qu’il est extrêmement facile de fabriquer des éléments de persuasion contre eux. Le simple fait de mettre entre leurs mains une photo d’eux en compagnie d’une maîtresse dénudée suffit généralement à les freiner dans leurs ardeurs. Et si la cible est résistante, il faut savoir organiser un « petit accident ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Mehdy Brunet (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mehdy Brunet
Sur idFM, Mehdy Brunet était l'invité de Carmen Gimeno pour parler de son nouveau thriller « le Fruit de ma colère », dans l'émission Bulles et polar, le 05 mai 2018.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Mehdy Brunet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1386 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .