AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848657308
Éditeur : Sarbacane (03/09/2014)

Note moyenne : 3.04/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Tous les tyrans, même le plus fort, le plus méchant, le plus cruel, ont un point faible.

Mais celui-là n'était ni fort ni méchant ni cruel.

C'était juste un boloss.

Pourtant, il allait devenir le pire des tyrans pour moi.

Le tyran boloss pot de colle. Invincible.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  04 octobre 2014
Tom a l'habitude des tyrans qui bousculent et rackettent les autres élèves. Avec ruse, il n'en fait qu'une bouchée. Mais cette année, il se retrouve à côté d'Anatole...
Sous un air inoffensif, ce dernier passe son temps à lui donner des coups en douce, "sans faire exprès". D'ailleurs, il s'excuse à chaque fois... mais c'est pour mieux recommencer !
Le jour où Tom se rend compte que son voisin lui vole aussi ses souvenirs, il craque...
Un livre qui a le mérite d'évoquer l'attitude malfaisante de certains élèves mais aussi de voir, dans ces déviances, le signe d'une grande souffrance.
Une jolie fable positive pour voir autrement les jeunes élèves violents et souvent mal aimés ! Une histoire qu'il sera intéressant de partager avec les jeunes...

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          200
Juin
  31 juillet 2015
Court " vade mecum " pour nous apprendre à peu près tous sur les tyrans de cour de récréation et la façon de s'en débarrasser en leur tenant tête j'ai lu ce roman avec une certaine surprise...
C'est vrai que Tom, la victime nous narre cela d'une façon assez amusante mais présenter les tyrans en se moquant de leurs défauts physiques c'est un peu réducteur...
L'arrivée au collège donnera à Tom l'occasion de découvrir un nouveau spécimen... le tyran-boloss ou le contraire on ne sait pas trop...
Rythme soutenue, lecture aisée cette histoire sur le harcèlement détonne un peu mais dans le positif...
Malgré l'humour et le ton de Davide Cali je n'ai pas vraiment aimé cette histoire, même si elle se veut plutôt optimiste.

Commenter  J’apprécie          70
Vivrelivre
  25 octobre 2014
Voici un court roman, mais percutant, sur l'univers scolaire, pas toujours tendre.
Dès le plus jeune âge, les enfants se regardent, se jaugent, s'invectivent, se cherchent et se trouvent. Les uns sont solitaires, d'autres ont un besoin de compagnie, quand certains veulent dominer leurs "camarades".
Tom les connaît bien tous ces gamins qu'il appelle « tyrans » ! Comme nous tous, il en a côtoyé plusieurs et dès le bac à sable ! Mais il a appris à les observer, à décrypter leur attitude et, le moment venu, il sait « taper là où ça fait mal » ! du coup, il n'est pas trop ennuyé… Mais ce n'est pas pour autant que tout roule, le collège, les cours, les filles…
Mais quand il voit arriver Anatole, il ne sait pas trop dans quelle catégorie le « ranger » : tyran ou boloss ?!
Le côtoyer va lui permettre de le regarder autrement et de voir derrière les mots, silences ou attitudes, les souffrances qui l'accompagnent.
Un roman d'amitiés et une belle leçon de vie.
http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/10/3-tyrans-1-boloss-quelle-vie-davide-cali-des-11-ans.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Colibrille
  26 septembre 2014
Dès les premières phrases, j'ai été séduite par le ton franc du narrateur. le moins qu'on puisse dire est qu'il ne manque pas de caractère ! C'est avec un style à la fois simple et efficace que l'auteur donne vie à Tom, un collégien qui se retrouve aux mains d'un tyran de première catégorie... Je n'en dis pas plus et vous laisse le soin de découvrir par vous-même cette petite pépite d'humour ! J'ai tellement aimé ce court roman que le dénouement m'a un peu laissé sur ma faim. J'aurais carrément été partante pour une centaine de pages supplémentaires !
Commenter  J’apprécie          60
Transfuge
  11 février 2017
Tom est un connaisseur niveau tyrans en culottes courtes; il les fréquente depuis la maternelle et les a classés en diverses catégories. Jusqu'à présent, le jeune garçon a toujours su les éloigner définitivement. Mais cette année, au collège, il trouve en Anatole un spécimen à part: il est à la fois un harceleur, un "boloss" et un pot-de-colle dont Tom n'arrive pas à se défaire. Comment vraiment cerner ce garçon vraiment à part?
Un très court roman qui a le mérite de mettre en avant, de façon directe, les problèmes de relations entre collégiens. le ton se veut humoristique, mais il est quelquefois tellement acerbe que c'en est gênant. La catégorisation très moqueuse (pour ne pas dire plus) des petits tyrans peut mettre aussi mal à l'aise. Et même si la chute est positive et bien menée, je reste sur une impression désagréable car il faut du recul pour comprendre la leçon donnée par l'auteur; or, ce recul, tous les jeunes adolescents - à qui cette histoire est destinée - ne l'ont pas...
Je conseillerais donc ce récit aux jeunes dès 11 ans, mais avec quelques mises en garde préliminaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   02 octobre 2014
Anatole a commencé immédiatement le petit jeu que j'allais bien connaître par la suite. Il me donnait sans arrêt des coups de pied sous la table. Mais il ne le faisait pas exprès. Il s'excusait à chaque fois. Et après, il recommençait.
Commenter  J’apprécie          150
ColibrilleColibrille   26 septembre 2014
- Non, mais ve voulais effayer de collecter la plupart des réponfes avant la paufe-déjeuner.
- Pourquoi ?
- Parfe que comme fa, on aura peut-être un peu de temps pour fe connaître. Fa fait combien de temps qu'on est affis à côté l'un de l'autre ?
"Trop", je serais tenté de dire.
"On n'a pas encore eu le temps de fe parler. Fa fera l'occafion idéale !"
Il a raison. Peut-être que si je le connais mieux, je prendrai encore plus de plaisir quand je mettrai fin à ses jours ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ColibrilleColibrille   26 septembre 2014
Mais que faire contre lui ?
Il est pervers, c'est un minable, mais je ne lui vois pas de points faibles.
C'est comme l'Homme élastique, avec son corps en caoutchouc: il rebondit à tous les coups. La seule solution serait de lui rouler dessus avec un camion, mais malheureusement, je suis trop jeune pour passer le permis de conduire.
Commenter  J’apprécie          40
VivrelivreVivrelivre   25 octobre 2014
Je te dois peut-être des excuses. Je savais qu’Anatole était un garçon un peu problématique et je voulais justement t’en parler. Et puis, j’ai vu que vous étiez bien ensemble et que tu étais vraiment disponible et amical avec lui. Tu l’as aidé à s’intégrer dans la classe, tu as fait un super travail ces dernières semaines.
Commenter  J’apprécie          30
VivrelivreVivrelivre   25 octobre 2014
Il avait des grosses dents de rongeur, des lunettes de bouffon, le physique d’un insecte. Et même un cheveu sur la langue. Quand il dit « F’est vénial ! », il est vraiment ridicule.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Davide Cali (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davide Cali
La chronique de Mélanie - Blanche neige et les 77 nains
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr