AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Elias Sanbar (Traducteur)
ISBN : 2742782648
Éditeur : Actes Sud (30/03/2009)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Cet ouvrage, le dernier publié du vivant de Mahmouh Darwich, rassemble une centaine de textes courts, en vers ou en prose, écrits au fil des jours sans plan préconçu ni la moindre restriction thématique. Ainsi y trouve-t-on des réflexions à caractère politique, toujours décapantes, et des pensées intimes sur le temps qui passe ou sur l"exil intérieur, mais aussi un éloge du vin ou de la voix d'Oum Kalsoum, des poèmes d'amour, la description d'un arbre ou d'un fruit,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
frandj
  03 juillet 2018
Mahmoud Darwich (1941-2008) a été l'un des plus grands poètes arabes. Chantre de l'identité et de la culture palestiniennes, il a passé une grande partie de sa vie en exil. Outre son activité littéraire, il a été membre de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP), dont il a démissionné en 1993 pour protester contre les accords d'Oslo. Il a écrit "La trace du papillon", comme une sorte de journal qu'il a tenu en 2006-2007. Je ne crois pas que ce livre fasse partie de ses chefs d'oeuvre. On y trouve de la prose et de la poésie, un peu en vrac – et, pour dire la vérité, je n'ai pas spécialement accroché. J'ai mis quand même en citation l'un des textes qui m'a touché.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
neimad6891neimad6891   05 avril 2010
J'imagine

J'imagine
et il n' y a pas de mal à cela
ni d'illusion;
que, d'un fil de soie, je coupe le fer,
que d'un fil de laine,
je construits les tentes du lointain
et que je leur échappe
et échappe à moi-même
car je suis...comme je suis!
Commenter  J’apprécie          840
frandjfrandj   02 juillet 2018
La fillette / le cri

Sur la plage, une fillette. La fillette a des parents, ses parents ont une maison, la maison a une porte et deux fenêtres.
En mer, un bâtiment de guerre joue
à la chasse aux piétons sur la plage:
quatre, cinq, sept personnes
tombent sur le sable mais la fillette en réchappe de justesse.
Une main de brume,
Une main providentielle, l’a secourue. Elle crie: Papa !
Papa ! Lève-toi et rentrons. La mer n’est pas pour nos semblables !
Gisant sur son ombre dans le tourbillon de l’absence,
le père ne répond pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Mahmoud Darwich (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mahmoud Darwich
Contrepoint (extrait), Mahmoud Darwich dit par Mohamed Rouabhi
Dans la catégorie : Littérature arabeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures afro-asiatiques>Littérature arabe (151)
autres livres classés : littérature palestinienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
720 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre