AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203030374
80 pages
Éditeur : Casterman (27/03/2013)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Avec cet album en couleur spécialement conçu pour Casterman au format d’une bande dessinée franco-belge, le grand auteur coréen Kim Dong-hwa approfondit l’exploration d’un thème qui lui est cher, et dans lequel il excelle : l’intimité des femmes.
Dans ce récit d’une nuit de noces à la campagne, il célèbre avec délicatesse une certaine douceur de vivre rythmée par la nature et les saisons, à travers le destin d’une jeune mariée tout juste sortie de l’enfance, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LePamplemousse
  06 juillet 2013
Cette bande dessinée se divise en plusieurs saisons, lesquelles symbolisent les différents âges de la vie. Nous assistons à la vie d'une jeune femme, plus précisément à sa vie sensuelle, car elle nous raconte pour commencer sa nuit de noce et ensuite les différentes étapes de sa vie amoureuse jusqu'à son union tardive avec un vieil homme, alors qu'ils étaient devenus veufs tous les deux.
L'auteur joue sur l'ambivalence entre des dessins d'une grande poésie et des dialogues parfois assez crus, ou du moins, très explicites concernant l'anatomie et le déroulement des relations sexuelles.
Les dessins sont très soignés, très délicats et reflètent bien l'ambiance douce et poétique du thème choisi.
Une jolie bande dessinée, empreinte de douceur et de sensualité.
Seul petit bémol : j'ai moins accroché avec l'idée que la nuit de noce soit vécue et ressentie comme le summum de la vie sexuelle, surtout lorsqu'il s'agit, comme ici, d'une jeune femme vierge.
Commenter  J’apprécie          190
Mariloup
  14 août 2015
Nuits de noces est un album illustré que j'ai repéré dans les nouveautés manganesques de ma bibliothèque. J'ai trouvé la couverture tellement belle, que je n'ai pas pu résister et je l'ai emprunté; de plus, le résumé tient en une seule phrase qui veut tout dire et qui intrigue quelque peu.
Deux jeunes gens viennent de s'unir pour le meilleur et pour le pire. Vient la nuit de noces tout en tradition (consommation du mariage, la mariée se devant d'être vierge etc...). Les deux amoureux vont s'initier à l'amour, vivre une vie de couple, que du bonheur! Mais le temps passe, et le marié disparaît. Bunnae se retrouve seule et veuve, ses enfants ayant grandis et chacun étant parti de son côté. Les saisons passent, Bunnae vieillit avec ses seules souvenirs et des difficultés dans sa vie. Puis, vient le jour où un vieil homme, lui aussi veuf, va entrer dans sa vie, trouvant à chaque fois une excuse pour venir la voir. ça va être la redécouverte de l'amour pour tous les deux, la fin d'années de solitude et une nouvelle vie qui s'annonce...
L'histoire se scinde en deux parties. Une première partie, la plus courte, concernant la petite vie de couple des deux personnages; et la seconde, la plus longue, concernant la solitude de l'héroïne et sa rencontre avec son futur mari.
Il s'agit vraiment d'un superbe album, agréable à tenir, à lire, à regarder. Un régal pour les yeux. Les couleurs choisies sont vives la majorité du temps et alternent parfaitement bien avec les couleurs plus ternes. Les dessins sont un peu simplistes mais ça n'est pas gênant, on s'y habitue vite et ça fait même son charme. L'ambiance est douce, un peu magique. Les décors sont d'ailleurs magnifiques, changeant au fil des saisons.
Cet album est tout en finesse, en délicatesse, en sensualité, en poésie.
Il y a des quelques scènes de sexe bien sûr, mais c'est très soft, beau et tendre. Il n'y a absolument aucune vulgarité. Tout est dit par métaphore et c'est facilement compréhensible.
On a donc une jolie fresque qui dépeint le passage à l'âge adulte, la découverte de la sexualité, la romance, la perte d'un être cher, la solitude, la redécouverte de l'amour, le tout marqué par de jolis illustrations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
jovidalens
  25 juin 2014
J'avoue avoir "sauter" sur cette BD en raison du couple formé par le titre et le nom de l'auteur : "Nuits de noces" de Kim Dong-hwa.
Ayant déjà apprécié la finesse de sa palette, tant écrite que dessinée , je savais découvrir un bel album, même avec un titre qui aurait pu paraître aguicheur : "Nuits de Noces" et au pluriel en plus !
Délicieuse BD aux teintes doucement chamarrées. La sensualité est partout : entre ces deux jeunes êtres qui viennent de s'épouser, dans leur chambre inondée du parfum des fleurs et de celle de la pluie, dans le chuchotement des indiscrets et celui des gouttes qui tombent et des étoffes qui glissent au sol....
Et puis la vie va son cours, exprimée par de hautes vignettes où le couple est assis de part et d'autre d'un arbuste qui devient arbre majestueux. Lui meurt et elle se retrouve seule sous ses branches : son chagrin et son deuil est exprimé par des dessins en noir et blanc, à la limite de l'effacement...Et son deuil achevé, la vieille femme relève la tête et peu à peu les couleurs réinvestissent l'image, tout en douceur.
Alors commence une autre histoire, de rapprochement d'abord puis d'amour et de sensualité.
Personnellement je n'ai entendu aucune crudité juste deux belles histoires d'amour où la sensualité a autant d'importance que l'amour qui unit un couple, et qu'elle est de tout âge de la vie.
C'est une Corée champêtre et un peu rêvée, comme ces images de cottage fleuri où l'on aperçoit un beau feu au travers de vitres à petits carreaux.
On ressent la nostalgie de Kim Dong-hwa pour ce passé et cela participe aussi, de ce plaisir de lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
chocobogirl
  10 novembre 2013
Bunnae vient tout juste de se marier. Elle passe sa première nuit en compagnie de son mari qui, un peu emprunté, n'ose pas lui ôter son joli habit traditionnel. Alors que les voisins épient les jeunes mariés et se moquent de leur inexpérience, le jeune homme se perd en métaphores fleuries pour lui signifier son attirance. Bientôt la pluie aura raison des curieux et notre couple, aidé d'un peu d'alcool, se laissera aller à des étreintes plus intimes.
C'est le dessinateur coréen KIM dong-ha qui nous offre cet album, conçu tout spécialement pour Casterman. On y retrouve un thème qui lui est cher : celui des femmes, de leur intimité et de leurs amours.
C'est Bunnae elle-même qui nous raconte son histoire. Tout d'abord, celle de sa première nuit de noce. Les mariés, un peu gauches et timides, doivent passer par le rite de la nuit de noces. Un passage un peu effrayant pour qui ne connaît pas les secrets de l'amour charnel. Pourtant, quelque peu enivrés, le couple finira par passer à l'acte.
Les saisons se suivent et hélas, l'époux finira par décéder. Bunnae vit désormais seule.
C'est à l'âge de la vieillesse que nous retrouvons celle-ci. L'entretien d'une maison lorsque l'on est une veuve est quelque chose de difficile. Un charpentier fort aimable se propose un jour de lui prêter main forte. Entreprenant, notre homme lui fait bientôt une cour qui, contre attente, se terminera par une seconde nuit de noces…
Cet album délicat tient en peu de mots : deux histoires d'amour et l'intimité amoureuse qui les accompagnent. Il y a le premier amour de la jeunesse. Frais, passionné, il se place sous le signe de la découverte et de la fougue. Puis c'est l'union tardive de deux veufs qui redécouvrent la tendresse et les caresses. L'auteur les dévoile avec pudeur et décrit avec poésie ces moments de sexualité, pourtant très concrets. Utilisant de très belles métaphores, il réussit à témoigner de toute la sensualité de ce moment, de la sensibilité de ses acteurs. On reste très ému devant leur naïveté puis plus tard devant la réappropriation progressive d'un acte longtemps oublié. Les choses se font plus douces, plus lentement mais le couple ne se refuse pas une certaine sensualité.
Très contemplatif, l'album se fait souvent silencieux. le passage du temps se fait jour à travers celui des saisons. La nature semble importante et les références aux fleurs se font nombreuses, prétextes à un parallèle à la femme aimée et à sa « fleur de bignone ».
On connaissait le trait élégant de l'auteur dans Histoire, couleur terre. L'auteur pare ici son dessin de couleurs vives et on peut presque le regretter. Franches, sans grandes nuances, elles semblent aplatir la finesse du dessin minimaliste. On finit pourtant par s'y habituer et apprécier les paysages fleuris, les tenues traditionnelles des personnages.
Délicat et touchant, le récit de ces Nuits de noces se savoure en toute simplicité. Nous plongeant au coeur de la vie amoureuse d'une femme dans ses moments les plus symboliques, l'auteur nous rappelle que le charme et la sensualité ne sont pas l'apanage des jeunes couples et souligne avec subtilité les charmes de la vie traditionnelle d'autrefois.
Lien : http://grenieralivres.fr/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
maylibel
  25 août 2013
Deux jeunes mariés coréens passent leur première nuit ensemble. Mais l'époux meurt trop tôt, laissant sa femme vieillir seule…
Cette bande dessinée en couleurs a été réalisée par un auteur de manga coréen connu notamment pour sa jolie trilogie Histoire couleur terre. Il change ici brillamment de format : les dessins sont un vrai bonheur pour les yeux. Mais son propos reste l'évocation d'une Corée traditionnelle, où les conditions de vie sont souvent âpres mais non dénuées de poésie. Nuits de noces narre ainsi le destin d'une paysanne, Bunnae, et son éveil à la sensualité. C'est un joli portrait qui aborde, mine de rien, des thématiques universelles.
Une superbe bande dessinée à découvrir.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
BDGest   21 mai 2013
Le graphisme fin et typé de Kim Dong Hwa accompagne joliment ce récit délicat et tendre. Le lecteur peut ainsi ressentir, au fil des pages, la tranquillité d'une vie à la campagne et palpiter au gré des élans amoureux qui marquent celle de Bunnae.
Lire la critique sur le site : BDGest
ActuaBD   06 mai 2013
Il explore ici les rituels amoureux, en mettant en scène une jeune mariée, puis la même une fois veuve et âgée, mais toujours romantique. Un ton assez naïf, mais un récit qui brille d’une belle élégance formelle.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Auracan   08 avril 2013
De l'emploi de métaphores pour sublimer l'amour et les difficultés des jeunes tourtereaux à la découverte du corps de leur partenaire, au contraste avec le monologue plutôt cru de la veuve devant sa redécouverte tardive de la vie à 2, Kim Dong-Hwa a toujours le don de sublimer les périodes ancestrales de sa Corée ...
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MariloupMariloup   13 août 2015
"Certains jours, j'envisageais de partir loin à la rencontre d'un inconnu qui m'attendrait quelque part. A défaut de caresses passionnées, je me languissais d'un bras protecteur autour de mes épaules. Je rêvais qu'un homme, pas forcément hardi et spirituel, daigne poser son regard sur moi. Il m'a fallu du temps pour réaliser qu'il était tout près de moi..."
Commenter  J’apprécie          100
jovidalensjovidalens   25 juin 2014
Je me revois jeune mère entourée d'enfants.
Ma maison est devenue un désert de solitude quand ils se sont mariés.
Je ne compte plus les soirs où, seule dans ma chambre, j'ai confondu ma propre ombre avec celle d'un visiteur. Je guettais le bruit des pas dans celui du vent et le toussotement d'un être cher dans le bruissement des feuilles mortes. Je n'avais plus goût à rien. Mes repas avaient l'amertume d'un bouillon de sel sans personne avec qui les partager.
Certains jours, j'envisageais de partir loin à la rencontre d'un attendu qui m'attendait quelque part. A défaut de caresses passionnées, je me languissais d'un bras protecteur autour de mes épaules.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jovidalensjovidalens   25 juin 2014
La bignone symbolise la quintessence de la féminité tant par sa couleur que par sa délIcatesse.
Le jour, elle évoque une femme vertueuse soigneusement peignée...
Ce qui ne l'empêche pas de dégager une sensualité torride au clair de lune.
On raconte que la fleur de bignone n'est jamais aussi belle que lorsqu'elle se fane. Comme une grande dame, elle tombe élégamment de sa tige sans un faux pli.
Commenter  J’apprécie          20
MariloupMariloup   13 août 2015
"Ô mon adoré... Tu es la montagne que je mettrai une vie entière à escalader sans être certaine d'en atteindre le sommet."
Commenter  J’apprécie          70
ShannaAspirotShannaAspirot   21 mars 2015
Le corps de la jeune femme se mit à fleurir à chaque frôlement tendre et maladroit de l'homme. Des fleurs. Partout des fleurs. La chambre nuptiale se transforma en un champ multicolore.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Kim Dong-Hwa (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kim Dong-Hwa
Trailer du coffret des quatre volume de "La bicyclette rouge"
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3850 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre