AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Claude Schopp (Préfacier, etc.)
EAN : 9782876860957
269 pages
François Bourin (30/11/-1)
3.62/5   4 notes
Résumé :
résumé non trvoué
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
umezzu
  29 avril 2018
Certainement le livre qui m'a pris le plus de temps à lire. Cela est du au mode de lecture, chapitres après chapitres, sur tablette et téléphone, lors de temps libres. C'est aussi du à ce qu'est ce livre, une espèce de guide de tourisme du dix neuvième siècle, porté par la plume du grand Dumas.
Une année à Florence est un récit de voyage, émaillé d'anecdotes et de commentaires historiques. L'ouvrage démarre à Marseille. Les premiers chapitres fleurent bon le port de Marseille, la Provence et les contes populaires. Dumas précède en ce sens Daudet. Toute la première partie de l'ouvrage, assez longue, est dédiée au voyage vers l'Italie de Dumas et ses compagnons. La traversée de Monaco génère quelques soucis à la frontière de cet état, alors plus vaste qu'aujourd'hui. La visite de Gênes permet quelques rappels historiques de la puissance passée de la République génoise. La descente de la péninsule est traitée plus rapidement. Dumas insiste au passage sur la malhonnêteté des chauffeurs de diligences et de cabriolet de la région de Livourne.
La seconde partie est consacrée au séjour florentin qui donne son nom au livre. Dumas décrit les monuments et les oeuvres d'art rencontrées, ce qui lui permet de rappeler le contexte historique de leur création. Ces longs apartés sont l'occasion de revoir toute l'histoire des Médicis, de Cosme l'ancien à François 1er, de la République florentine, contrôlée par cette riche famille de marchands, aux grands-ducs de Toscane. Évidemment, Dumas aborde aussi – tout à fin, car sa présentation n'est pas chronologique, mais axée sur les bâtiments visités – Savonarole.
Sur le plan artistique, une des (demi) surprises de l'ouvrage est que les artistes célébrés au dix neuvième siècle comme acteurs majeurs de la Renaissance italienne, ne sont pas exactement ceux que que l'histoire de l'art met aujourd'hui sur un piédestal. Les détails narrés par Dumas sur des artistes aujourd'hui oubliés ou passés au second plan ne manqueront pas d'intéresser les férus d'art.
Dumas décrit une Florence, cité un peu endormie, qui connaît ses premiers touristes étrangers, à commencer par des britanniques dans leur Grand Tour.
Publié en 1841, noyé dans la masse des productions de Dumas, ce (gros) guide touristique à forte implication historique reste tout à fait lisible. La langue a un peu vieilli, les paragraphes demandent parfois un peu d'attention pour suivre les enchaînements surprenants de la pensée de l'auteur, mais tout cela reste de très bonne facture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Marti94
  13 octobre 2014
Suite de mon parcours littéraire avant de partir en week-end à Florence.
Je pensais que le sujet principal de ce livre d'Alexandre Dumas était la ville de Florence, comme son nom l'indique "Une année à Florence".
En fait, le titre est un peu trompeur car il s'agit d'un récit de voyage, fort bien raconté par Alexandre Dumas, mais qui n'évoque la capitale toscane que dans la deuxième partie du livre.
Après avoir voyagé dans le midi de la France et raconté la Provence en commençant par Marseille, l'arrivée à Florence se fait attendre d'autant plus que beaucoup de parenthèses sont ouvertes et les anecdotes sont nombreuses.
Passé le voyage, Dumas raconte enfin Florence. A l'époque, vers 1840, il n'y avait pas de guide de voyage et là on a une présentation très complète.
Dumas fait découvrir à son lecteur les principaux monuments de la ville, de la cathédrale Santa Maria del Fiore à l'Orsanmichele en passant par le Palais Médicis, le Palazzo Vecchio et la Place de la Seigneurie.
En tant que témoins de l'histoire florentine, les monuments sont alors prétextes à de brillantes digressions historiques. Tout cela est très complet mais bien trop long pour moi qui me perd rapidement dans les grandes familles italiennes comme les Médicis.
C'est quand même une déception pour moi mais les amateurs d'histoire seront ravis.
Il faut dire aussi que mon édition numérique est très mauvaise : beaucoup de mots sont attachés, les paragraphes sont mal découpés. Je ne sais pas s'il y a des règles pour l'édition des oeuvres du domaine public mais j'ai l'impression qu'elle peut être bâclée.
Lu en octobre 2014
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Marti94Marti94   16 octobre 2014
Florence est l'Eldorado de la liberté individuelle. Dans tous les pays du monde, même dans la république des Etats-Unis, même dans la république helvétique, même dans la république de Saint-Marin, les horloges sont soumises à une espèce de tyrannie qui les force de battre à peu près en même temps. A Florence, il n'en est pas ainsi ; elles sonnent la même heure pendant vingt minutes.
Commenter  J’apprécie          50
Marti94Marti94   16 octobre 2014
A moitié chemin de Livourne à Florence, s'élève comme une borne gigantesque la tour de San-Miniato-al-Tedesco. San-Miniato-al-Tedesco est le berceau de la famille Bonaparte. C'est de cette aire qu'est partie cette volée d'aigles qui s'est abattue sur le monde ; et, chose étrange ! c'est à Florence, c'est-à-dire au pied de San-Miniato, que les Napoléon, grâce à l'hospitalité fraternelle du grand-duc Léopold II, reviennent tous mourir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   16 octobre 2014
La nouvelle cathédrale commença donc de s'élever, sous la gracieuse invocation de Sainte-Marie-des-Fleurs, nom qu'elle reçut, disent les uns, en souvenir du champ de roses sur lequel Florence fut bâtie, et, disent les autres, en honneur de la fleur de lis dont elle a fait ses armes.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   16 octobre 2014
Mes deux premières visites, en arrivant dans une ville, sont ordinairement pour la cathédrale et pour l'hôtel-de-ville. En effet, toute l'histoire religieuse et politique d'un peuple est ordinairement groupée autour de ces monuments.
Commenter  J’apprécie          40
Marti94Marti94   07 octobre 2014
J'étais à Marseille depuis huit jours, et j'y attendais avec d'autant plus de patience le moment de mon départ, que j'avais l'hôtel d'orient pour caravansérail et Méry pour cicérone.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexandre Dumas (72) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Dumas
Son incroyable talent, ses écrits innombrables, son immense popularité et ses projets d'envergure, tout chez Alexandre Dumas montre combien il fut un insatiable homme d'exception.
Dans la catégorie : ItalieVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l'Europe>Italie (128)
autres livres classés : gênesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages des Trois Mousquetaires et Vingt ans après

Sous quel nom connaît-on monsieur du Vallon de Bracieux de Pierrefonds ?

Athos
Porthos
Aramis
D'Artagnan

9 questions
143 lecteurs ont répondu
Thème : Alexandre DumasCréer un quiz sur ce livre