AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226182012
Éditeur : Albin Michel (03/01/2008)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 38 notes)
Résumé :

A dix-sept ans, Maria-Theresia von Paradis est un être d'exception : fille unique du conseiller de l'impératrice d'Autriche, pianiste virtuose, belle et aveugle. Lorsque son père fait appel au célèbre Mesmer qui soigne par magnétisme, elle découvre la passion et toutes les émotions dont sa cécité la protégeait. Au siècle de Mozart et de Salieri, un roman lumineux où tout est dit des sentiments, du destin et de la liberté.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
sylvie
  11 septembre 2008
Je n'avais jamais entendu parler de cette Maria Thérésia von Paradis, personnage intéressant et riche dont je ne regrette pas d'avoir fait la connaissance.
Michèle Halberstadt, après "café viennois" que j'ai noté, nous ramène dans cette ville enchanteresse au XVIIIe siècle, sur les pas d'une demoiselle exceptionnelle à plus d'un titre.
Elle nous raconte un bout de son histoire sur le mode de la biographie romancée, et son style efficace et enlevé nous mène par le bout du nez...
Il était une fois, à la cour impériale, une très belle petite fille que son père adorait. Sa mère semblait un peu absente...
Les fées s'étaient sans doute penchées nombreuses sur son berceau, car elle faisait l'admiration de tous, par sa beauté, sa grâce, ses dons pour la musique et pour le chant. Mais un jour, brutalement, elle devint aveugle sans que personne ne s'explique pourquoi...
Nous la retrouvons dans ce roman alors qu'elle a 17 ans, passionnée de musique, virtuose et compositrice. Elle souffre des traitements brutaux et inefficaces que son père lui impose pour qu'elle recouvre la vue. Elle lui fait promettre de cesser ces tentatives douloureuses et infructueuses.
Il ne tiendra pas parole et l'enverra chez le très en vogue docteur Mesmer qui pratique le magnétisme animal.
Cette expérience fait découvrir la passion amoureuse à notre jeune fille et elle commence même à recouvrer la vue. Mais elle va y perdre son innocence et ses illusions, en même temps que sa virtuosité...
Véritable parcours initiatique, ce récit met l'héroïne en face de choix à faire pour s'émanciper du pouvoir de son père, de l'impératrice, de la médecine...
Son handicap est peut-être une force et un atout, peut-être un ultime refuge pour fuir une société qu'elle méprise et qui la fait souffrir...
des liens sur http://sylvie-lectures.blogspot.com/2008/09/lincroyable-histoire-de-mademoiselle.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Lali
  23 mai 2013
C'est au hasard des rayons d'une des bibliothèques que je fréquente que j'ai croisé la Viennoise Maria-Theresia von Paradis. Elle se promenait de rayon en rayon, caressait les livres, les respirait. Puis elle s'écartait pour laisser la voie libre à qui arrivait. Nul n'aurait pu deviner que Maria-Theresia von Paradis était aveugle.
Or Maria-Theresia von Paradis, qui est née en 1759 et doit son prénom à l'impératrice d'Autriche, n'a pas toujours été aveugle. Elle a connu les couleurs, les nuances, l'ombre et la lumière avant que tout ne s'éteigne soudainement. Belle et talentueuse, elle a été remarquée par l'impératrice elle-même. Cette dernière compte bien en faire une des étoiles de la société musicale viennoise et contribue financièrement aux besoins de la jeune fille, laquelle pendant 18 ans a subi tous les traitements possibles pour recouvrer la vue, certains d'eux ayant causé une telle souffrance que désormais il n'est plus question que quiconque se serve d'elle pour des expérimentations.
Maria-Theresia von Paradis, à qui Mozart dédiera un de ses concertos, se débrouille très bien sans voir. Elle connaît les distances, la forme des objets, les tissus, le froid et le chaud. Tous ces détails qui la rendent fonctionnelle et lui permettent de s'adonner à ce qu'elle aime le plus : la musique. Mais c'est sans compter sur l'arrivée de Franz Anton Mesmer dans sa vie, grand mélomane et magnétiseur, lequel la subjuguera à un point tel qu'elle acceptera de se plier à d'autres expériences. Il est vrai que ce qu'elle éprouve pour Mesmer ne relève pas de la raison et que la passion qui anime la jeune femme et à laquelle cédera celui-ci rend Maria-Theresia prête à tout, d'autant plus que les essais sont concluants. Maria-Theresia retrouve peu à peu la vue, mais du coup ne sait plus jouer, et cette « guérison » fait l'objet de tant de spéculations et d'enquêtes que la jeune femme choisira de ne plus voir afin de ne plus constater de ses yeux la laideur de ce monde.
L'incroyable histoire de mademoiselle Paradis a pu être reconstituée grâce aux cahiers laissés par sa femme de chambre et par ce que l'Histoire a retenu de Franz Anton Mesmer. le roman de Michèle Halberstadt qui lui rend hommage donne envie d'entendre les oeuvres qu'elle a composées, même si la plupart d'entre elles ont été perdues au fil des ans, sauf La Sicilienne, souvent enregistrée, notamment par Lynn Harrell au violoncelle et Victor Asuncion au piano.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mumuboc
  01 novembre 2016
Maria Théresa jolie jeune fille de 17 ans est une pianiste de talent mais elle est aveugle et son père, homme avide de pouvoir, d'argent et intransigeant veut à tout prix guérir sa fille de ce handicap afin qu'elle puisse accéder à la cour de l'impératrice.
Après plusieurs traitements lourds et douloureux pour la jeune fille, il prend contact avec le célèbre magnétiseur Mesmer, qui est entouré d'une réputation sulfureuse mais qui soigne différentes maladies physiques ou mentales grâce à des pratiques peu orthodoxes.
A ses côtés Maria Théresa retrouve partiellement la vue qu'elle avait perdue à l'âge de 4 ans pour des raisons assez mystérieuses aux yeux de ses proches mais que Mesmer mettra à jour.
Se nouera entre l'homme et la jeune fille un lien fort qui se transformera en amour passionné qui lui révèlera les conséquences de sa cécité et ses avantages.
Petit roman basée sur l'histoire vraie de cette rencontre entre la jeunesse virtuose et ce pseudo médecin contreversé. Au-delà du récit romanesque, les pensées de la jeune fille font réflexion sur ses sentiments, son destin et sa liberté.
J'ai beaucoup aimé ce récit, l'écriture est agréable et rend très actuel l'histoire. On rentre très vite dans celle-ci et on se prend de sympathie pour les personnages (sauf les parents de la jeune fille).

Lien : http://mumudanslebocage.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
beatriceferon
  20 avril 2015
Maria Theresia von Paradis est la fille d'un intime de l'Impératrice d'Autriche Marie-Thérèse. L'amour maternel de Nina, sa bonne, supplée à la froideur de sa génitrice. Agée de trois ans, la fillette se réveille un jour dans le noir absolu: elle a perdu la vue sans qu'aucun organe paraisse lésé. Ce sens qui lui fait défaut, Mademoiselle Paradis le remplace par un don incroyable pour la musique. Aussi supporte-t-elle de plus en plus mal l'acharnement que met son père à consulter les plus éminents spécialistes qui tentent sur elle des thérapies dont certaines sont proches de la torture.
Et voilà qu'un beau jour de 1777, Monsieur von Paradis prononce le nom qui flotte sur toutes les lèvres, celui de Franz Anton Mesmer, le célèbre magnétiseur.
Est-ce pour le meilleur ou pour le pire que la route de la pianiste prodige a croisé celle du savant à la mode?
J'avais très envie de lire ce roman de Michèle Halberstadt dont j'avais adoré « Café viennois ». Pourtant, j'ai été tenue à distance par un style qui m'a semblé très froid et des personnages excessifs.
J'ai donc lu avec intérêt, mais sans véritable plaisir. Oui, je peux dire que j'y ai découvert des choses que je ne connaissais pas. Comme tout le monde, j'avais entendu parler de Mesmer et du magnétisme animal. J'ai pu apprendre en quoi il consistait et découvrir les heurs et malheurs du savant à la Cour de Vienne et en France. Mais je n'ai pas pu m'attacher à Maria Theresia et la fin du roman m'a semblé bien triste.
Mon avis est donc mitigé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
booksliv
  26 mai 2012
Un roman assez rapide à lire, car très bien écrit. L'histoire de cette jeune pianiste aveugle est passionnante, on s'attache énormément au personnage. le contexte de cette histoire est brillamment décrit, sans prendre le pas sur l'histoire de Maria Theresia von Paradis, qui malgré son handicap, aura un destin exceptionnel.
Pour ceux qui aiment l'atmosphère de Vienne au XVIIIème siècle et de sa cour impériale, n'hésitez pas!
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ChimereChimere   27 novembre 2013
p. 55: " Maintenant elle est assise dans son lit aux draps ornés de points au crochet, trop agitée pour trouver le sommeil. Elle a cette boule au milieu du ventre qu'elle ressent chaque fois qu'elle donne un concert et qui d'habitude s'évanouit dès que ses doigts touchent le clavier. Mais ici, comment dissiper cette sensation acide qui lui donne des haut-le-coeur et le souffle court? Son coeur bat à tout rompre. Elle est surexcitée comme elle l'était, petite, la veille de la nuit de Saint-Nicolas."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
charlottedesudermaniecharlottedesudermanie   30 octobre 2013
Elle avait laissé passer les saisons, attendu l'hiver puis choisi un vendredi. Une journée pour s'installer, une autre pour repérer les lieux, une encore pour s'y accoutumer. Ainsi, elle aurait trois jours avant de se retrouver seule face à lui.
Lui. C'était le nom qu'elle lui donnait, puisqu'il prenait toute la place. Lui en qui son père voulait croire. Lui en qui Mozart avait placé sa confiance. Lui dont même l'Impératrice avait autorisé les soins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ChimereChimere   27 novembre 2013
p. 45: "Laissez-moi m'occuper de vous. Je vous demande de m'accorder cette chance. Une pianiste de votre qualité a besoin de calme, de sérénité. Permettez-moi de vous offrir quelques jours de repos afin de vous éloigner de ceux qui composent votre quotidien. Vous avez besoin de respirer sans qu'on vous explique comment faire".
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michèle Halberstadt (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michèle Halberstadt
La petite - Michèle Halberstadt .« J'ai 12 ans ce soir et je serai morte » Méfiez-vous des enfants sages
autres livres classés : cécitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
374 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre
.. ..