AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266154529
256 pages
Pocket (31/05/2005)
3.81/5   131 notes
Résumé :
A peine sorti de l'Ecole de Paix, Lewis Orne est envoyé en mission sur une des planètes perdues, qu'on vient de redécouvrir. L'Empire galactique, démantelé par la guerre des Marches, est en voie de réunification, et il faut empêcher le développement de civilisations guerrières dans les humanités séparées. Les hommes sont marqués par les horreurs de la guerre et la répression ne les aide pas à rééquilibrer leurs vies. Mais Orne devine leurs problèmes et les résout ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
SChaptal
  26 mai 2020
« Les dieux sont fabriqués, pas engendrés ! » Voilà un programme philosophique important et vaste. D'ailleurs l'auteur de ses lignes y consacrera pas moins de deux cycles pour y répondre (entre autres) : celui de Dune dont je vous ai déjà parlé, et celui du Programme conscience dont je vous parlerais surement un jour. Pourtant ici, Frank Herbert apporte encore un autre début de réponse dans ce très court roman Et l'homme créa un dieu, paru en 1972, mais amalgame de nouvelles antérieures à Dune. Ce qui vaut à son édition française d'avoir été vendue comme un « Prélude à Dune ». Et, vous l'aurez compris, il aborde des thématiques similaires de façon peut être simplifiée ou plus pédagogiques.
L'histoire elle reprend une trame classique de l'Âge d'or de la science-fiction états-unienne. Lewis Orne, fraichement émoulu de l'École de la Paix est envoyé dans une mission de reconnaissance sur une planète redécouverte. Il y voit des signes de guerre dans une population agraire a priori paisible. de missions en mission, il arrive miraculeusement à chaque fois à comprendre les situations et à les débloquer sans effusion de sang. Pour autant, est-il réellement libre de son destin ? Pourra-t-il s'affranchir de son entourage ? Faudra-t-il qu'il devienne un dieu pour y parvenir ? Mais au fait, qu'est-ce qu'un dieu ?

Rassurez-vous et ne reposez pas ce livre. Et l'homme créa un dieu n'est pas un traité de mysticisme. La vie de Lewis Orne est suffisamment mouvementée pour que lire ses aventures n'ait que peu de rapport avec écouter un cours de philosophie tel que dispensé au lycée ou sur les bancs de la fac. Vous y trouverez votre compte d'action, de dialogues piquants et même d'humour. Plus exactement Et l'homme créa un dieu peut se lire comme un pont entre la série du Bureau des sabotages (dont l'intégrale vient de sortir chez Mnémos) et Dune. Reprenant certains éléments de la première (l'aspect physique de Lewis Orne, certaines structures bureaucratiques et administratives), il présente des concepts qui seront au coeur de la seconde (la religion et sa place dans la psyché humaine, la politique et même une société secrète féminine adepte de la manipulation génétique comme le Bene Gesserit). Si vous avez lu l'une ou l'autre de ces séries, ce livre est un complément intéressant. Si ce n'est pas le cas, Et l'homme créa un dieu peut servir de point d'entrée plus abordable au reste de l'oeuvre de Frank Herbert.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Sflagg
  18 février 2016
Après avoir fini ce livre, mes sentiments sont mitigés. Ce livre est, dans l'ensemble, assez bon, on y retrouve tout ce qui a fait le succès de Frank Herbert, mais par contre je ne vois pas du tout le rapport avec le cycle de Dune.
Il est pourtant intitulé "prélude à Dune", et pourtant pas la moindre trace de ce monde n'apparait dans ces lignes : ni vers, ni épice, ni Frement, ni Bene Gesserit, ni tout autre organisation (ordre) présent dans ce cycle, ni même un grain de sable qui pourrait en venir ; bref, à part que cela tourne autour de la religion et que cela se passe dans un avenir lointain et dans l'espace, il n'y a aucun rapport avec Dune (du moins moi je n'en ai pas trouvés, mais j'ai pu les louper).
En conclusion : c'est un bon livre, plaisant à lire, mais surtout pas en espérant en apprendre plus sur le passé de Dune, sinon, comme moi, vous risquez d'être déçu.
Commenter  J’apprécie          20
RuViC
  30 août 2021
Ce roman très court est comme un traité de philosophie naïve. L'absence d'expérience pratique ne doit pas être un frein au recrutement pour une mission d'importance. On reconnait bien là l'esprit anglo-saxon de l'auteur. Une solide formation théorique alliée à une intelligence pratique doivent permettre de voir et de comprendre, analyser ce qui est vu. Au delà, c'est un message de paix que l'auteur nous livre, de paix entre les nations dont le personnage centrale doit veiller au respect. Malgré les maquillages et subterfuges, il est important de voir et de comprendre ce que l'on voit.
Commenter  J’apprécie          10
davzen
  10 novembre 2012
Frank Herbert est vraiment un auteur qui a su créer un univers unique.
J'ai lu en 2010 le cycle de Dune.....
" Et l'homme créa un Dieu" manque d'action mais rajoute une dimension intello-religieuse qui nous renvoie implacablement vers des questions existentielles.
Commenter  J’apprécie          20
Kerverne
  19 août 2017
Premier livre de Herbert que je lis avant d'attaquer "Dune"(je viens de finir "Les enfants de Dune" quant j'écris cette critique), j'ai aimé le style, les personnages, les questions qu'il pose, l'univers et plus important j'ai cru à son univers. Lecture très rapide pour ce mettre dans le bain avant sa grande saga.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
StephaneMeiStephaneMei   13 juillet 2012
Lorsque un homme sage ne comprend pas, il dit : « je ne comprends pas ». Le sot et l’inculte sont honteux de leur ignorance. Ils gardent le silence alors qu’une simple question pourrait leur apporter la sagesse.
Commenter  J’apprécie          80
finitysendfinitysend   08 février 2013
C'est à travers la mort que l'on connait la vie .
Commenter  J’apprécie          370
aaanneaaanne   01 mars 2013
Ceci a commence, a eu un commencement. C'est l'autre signification de la découverte. Cela signifie mettre à jour ce qui a été, ce qui est sans commencement et sans fin. Nous nous abusons nous-mêmes, comprenez-vous? Nous découpons un segment d'éternellement et nous déclarons : "Vous voyez! C'est ici que cela a commencé, et c'est ici que cela se termine!" Mais ce n'est que l'expression de notre étroit point de vue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StephaneMeiStephaneMei   13 juillet 2012
L’enseignant qui n’apprend pas de son élève n’enseigne pas. L’élève qui ricane face au savoir vrai de son professeur est comme celui qui choisit les grappes vertes et dédaigne le doux fruit de la vigne qui a pu prendre le temps de parvenir à maturité.
Commenter  J’apprécie          40
StephaneMeiStephaneMei   13 juillet 2012
Le fait qu’il existe un nom pour désigner une chose ne signifie pas que cette chose existe.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Frank Herbert (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Herbert
Dune - Bande-Annonce Officielle (VF) - Denis Villeneuve, Timothée Chalamet (2021)
Dans la catégorie : Textes diversVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Textes divers (382)
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4178 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre