AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265117919
Éditeur : Fleuve Editions (11/10/2018)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Une femme est retrouvée morte dans le parc naturel des Ardennes. À quelques kilomètres de là, le corps d'une autre est repêché dans la Seine. Sur le pull que portait la première victime, l'ADN de l'épouse d'une chef de brigade de la PJ de Paris. Au cou de la deuxième, un curieux médaillon en forme de chouette. Le commande Guillaume Desgranges est chargé de l'enquête parisienne. Et ce qui se passe dans les Ardennes, il refuse d'en entendre parler : il a élevé seul so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  06 décembre 2018
Quand on lit un polar écrit par un policier en activité, on se doute qu'on aura affaire à vrai polar digne de ce nom avec des enquêtes réalistes et minutieuses menues par des inspecteurs plus ou moins chevronnés et non pas des thrillers psychologiques dans lesquels les forces de l'ordre n'occupent qu'un rôle secondaire, genre que j'ai pourtant souvent tendance à préférer au premier.
Si "Tu tairas tous les secrets", dernier polar à ce jour écrit par l'ancien capitaine de police à la brigade criminelle de Paris, nommé récemment commandant et analyste au ministère de l'intérieur Hervé Jourdain appartient logiquement à la première catégorie, force est de constater qu'il faut partie du haut du panier dans le genre enquêtes minutieuse et prenantes.
Le romancier de Femme sur écoute (Grand Prix Sang d'Encre, 2017) a en effet pris l'option judicieuse de proposer non pas une mais deux enquêtes en parallèle : l'une officielle et l'autre officieuse dont les femmes tiennent le rôle principal. Et dont l'une se situe dans le méconnu et assez romanesque parc naturel des Ardennes
Une première enquête est liée à la découverte d'un corps dans la Seine. La victime sortait d'une soirée organisée par son entreprise et semble s'être noyée. Mais les enquêteurs sont persuadés qu'il s'agit d'un meurtre et vont tout faire pour le prouver et pour trouver le coupable.
En parallèle, une femme est retrouvée morte dans le parc naturel des Ardennes et elle porte sur elle un pull qui recèle des traces de l'ADN de la femme d'un des flics qui a disparue des années plutôt. Alors que Guillaume s'occupe de la morte de Paris et ne veut pas entendre parler de sa femme, ses deux collègues, Chloé et Lola vont tenter de démêler le meurtre des Ardennes pour permettre à leur chef de retrouver sa femme.
Ce thriller à double enquête est ainsi mené d'une main de maitre, et surtout, il propose un angle féministe bienvenu dans ce monde du polar toujours très testerons. Ici. deux héroïnes Zoé Dechaume et Lola Rivière vont enquêter en toute clandestinité, en marge l'enquête officielle et de leur hiérarchie, mettant en péril leur carrière.
Deux héroïnes attachantes et téméraires qui mettront souvent leur vie en danger pour le grand plaisir des lecteurs avides de rebondissements et de frissons
Une construction qui pourrait sembler alambiquée sur le papier, mais qui s'avère parfaitement fluide et bien foutue, et forcément comme l'auteur sait de quoi il parle criantes de réalisme. Un très bon cru à recommander aux férus du genre !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Boulibooks
  14 décembre 2018
Ce livre à la couverture sublime a finalement été une belle découverte. Je dis « finalement » parce que je n'ai pas accroché tout de suite à cette histoire. La lecture des 100 premières pages a été laborieuse : le foisonnement de personnages, de lieux, d'enquêtes, de détails liés à tout cela font que je me suis perdue. Pourtant, j'aime les personnages et les intrigues fouillés mais là l'excès de richesse a modéré mon enthousiasme. Heureusement, au fil des pages, l'intrigue se met en place et on apprend à mieux connaître les personnages. le commandant Guillaume Desgranges et ses deux coéquipières Zoé Dechaume et Lola Rivière. Chacun(e) a sa personnalité bien marquée, son passé à endosser et son présent à vivre le mieux possible. Les filles sont intelligentes, déterminées, courageuses… elles forment un duo complémentaire et attachant. Guillaume, bougon, renfermé, mais bienveillant veille sur elle à distance. Entre Paris, la Meuse et la Belgique, les péripéties s'enchainent et le suspense va crescendo. Les thèmes abordés comme les dérives sectaires, les médecines parallèles et l'intégration des femmes dans la police sont intéressants et bien exploités. Le final est plaisant et laisse entrevoir une suite que j'aurais plaisir à découvrir. « Tu tairas tous les secrets » est un polar actuel et minutieux, je suis contente de m'être accrochée !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Killing79
  06 décembre 2018
Les policiers ou anciens policiers qui se mettent à l'écriture sont de plus en plus nombreux. Précédemment, j'ai déjà lu Olivier Norek, Laurent Guillaume ou Gilles Pagan et à chaque fois, j'ai apprécié l'expérience. En effet, dans ce genre de roman, l'auteur se concentre sur le réalisme de son histoire. Il ne s'encombre pas de surenchères, de scènes gores ou de rebondissements à répétition pour nous captiver.
Hervé Jourdain ne déroge pas à la règle. Dans son cycle consacré au 36 Quais des Orfèvres, il s'intéresse au fonctionnement interne de cet organe de justice. Comme ses confrères, on sent bien qu'il s'intéresse plus aux acteurs qu'à l'action. L'important est de bien retranscrire la vie de ses héros du quotidien, qui agissent dans l'ombre. La vie des acteurs est donc approfondie, leur personnalité détaillée afin de mieux les appréhender .Avec toutes ces informations, on entre en empathie et on s'attache à eux.
Cette constatation est d'autant plus vraie dans cet opus que la trame de l'enquête principale est liée au passé d'un des membres de l'équipe. Dès lors, deux collègues féminines vont s'approprier l'affaire. Professionnellement, elles vont s'activer pour trouver les coupables et personnellement pour démêler les secrets autour de leur chef.
Immergé dans le monde de la Police judiciaire, on y découvre aussi les combines. Chaque service a ses intérêts et met tout en oeuvre pour les défendre. Les relations en interne ou avec les autres directions peuvent devenir de véritables jeux de dupes lorsqu'il est question de leurs collaborateurs. L'action étant située à la frontière belge, elle est d'autant plus propice aux entourloupes entre pays.
Les investigations font route entre Paris, les Ardennes et la Belgique et on ne s'ennuie jamais. L'écriture est agréable et le scénario bien ficelé avec un rythme toujours maîtrisé. Si vous aimez les polars sans outrances et plutôt réalistes, vous pouvez, comme moi, ajouter Hervé Jourdain sur votre liste de lecture.
Lien : https://leslivresdek79.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LightandSmell
  17 décembre 2018
Je remercie Babelio et Fleuve éditions pour m'avoir permis de découvrir Tu tairas tous les secrets d'Hervé Jourdain.
À noter que Tu tairas tous les secrets est le cinquième tome de la saga 36, quai des Orfèvres, mais il peut se lire indépendamment des autres.
Hervé Jourdain nous offre non pas une, mais deux enquêtes, l'une qui se déroule à Paris, l'autre dans un parc naturel des Ardennes. Si la première se révèle intéressante dans la mesure où elle nous conduit dans le monde de l'édition et ses dessous, pas forcément très glorieux, c'est bien la seconde qui a éveillé tout mon intérêt.
L'auteur déroule sous les yeux des lecteurs une affaire assez sombre et complexe dans laquelle le présent vient titiller le passé. Et qui dit passé, dit secret qu'il vaut parfois mieux taire ou ignorer. C'est, dans tous les cas, l'opinion de Guillaume Desgranges qui ne veut pas découvrir comment l'ADN de sa femme disparue depuis une dizaine d'années s'est retrouvé sur le corps de la victime des Ardennes. S'il a beaucoup souffert de sa disparition, il a depuis tourné la page et ne souhaite pas entendre parler de cette étrange histoire. Mais c'était sans compter sur le brigadier Zoé Dechaume et le lieutenant Lola Rivière bien déterminés à lever le voile sur la disparition de la femme de leur chef de groupe, que celui-ci le veuille ou non. Et pour cela, il leur faudra enquêter sur le meurtre des Ardennes quitte à prendre quelques libertés avec la justice française et belge…
À mesure que les deux coéquipières progressent dans leur enquête et que l'auteur abat ses cartes, la tension monte, la situation s'opacifie et les questions se multiplient… On se rend alors compte que l'enquête est bien plus complexe qu'il n'y paraît et que les deux femmes se sont lancées dans une entreprise dont elles n'avaient nullement soupçonné la dangerosité et les multiples ramifications.
Comme les deux femmes, on se pose pas mal de questions sur les liens qui peuvent exister entre les différentes révélations faites au fil des pages. Il se dégage ainsi du récit un certain suspense d'autant que le roman n'est pas exempt de personnages ambivalents qui semblent cacher quelques secrets. Certains comportements laissent donc une drôle de sensation… À cet égard, mes soupçons sur l'un des personnages se sont révélés fondés même si je n'avais pas pris la mesure de toute l'horreur de ses agissements !
L'auteur, à travers son récit, aborde différents sujets comme la question des réfugiés même si c'est de manière assez succincte. Mais il est avant tout question ici de manipulation, de celle qui déconstruit et détruit des vies et dont on ne ressort presque jamais indemne. Je ne pourrai pas vous détailler cet aspect sans vous gâcher une bonne partie de l'intrigue, mais je peux néanmoins vous dire qu'il n'est pas nécessaire de tuer directement pour se comporter comme un monstre… Là où certains auteurs nous glacent le sang avec des détails sordides, Hervé Jourdain préfère, quant à lui, jouer sur la noirceur de l'âme humaine et cette faculté qu'ont certaines personnes à exploiter les failles des autres pour en tirer profit. C'est révoltant, mais tristement réaliste ! Mais plus déstabilisant encore, l'auteur nous prouve à quel point l'humain est complexe et que la frontière entre victime et bourreau est ténue, voire perméable…
Au-delà de l'aspect enquête, ce qui fait la richesse de ce roman, c'est la galerie de personnages complexes et hauts en couleur qui nous est proposée. Par leur manière d'interagir et de se comporter, les personnages sonnent « vrais ». Un point intéressant si l'on considère, comme l'actualité le montre, qu'on aurait tendance à oublier que derrière les forces de l'ordre se cachent des êtres de chair et de sang avec leurs forces, leurs faiblesses et leur propre personnalité que les procédures et la paperasse ont tendance à asphyxier, mais aucunement effacer… Alors comme dans la vraie vie, certaines attitudes plaisent, d'autres agacent, mais elles n'en demeurent pas moins toujours très humaines.
J'ai, pour ma part, eu un peu de mal au début du roman avec Zoé et Lola qui, sous couvert d'aider leur ami, font montre d'une certaine indélicatesse, mais ce sont paradoxalement les deux personnages qui m'ont le plus intéressée. Loin de jouer les faire-valoir de leurs homologues masculins, elles tiennent ici le haut de l'affiche ! Très différentes l'une de l'autre, elles ont pourtant en commun de savoir s'affranchir de leur hiérarchie et des règles quand cela s'avère nécessaire. L'auteur nous offre donc un duo de choc qui plonge la tête la première dans l'action, parfois avec une certaine témérité qui frise l'imprudence, mais toujours avec panache. Cela leur attirera bien sûr des ennuis, mais leur détermination à toute épreuve les mènera sur les chemins tortueux de la vérité… de fortes têtes que j'aurai plaisir à suivre dans d'autres aventures d'autant que la fin laisse envisager un changement de cap pour notre équipe d'enquêteurs qui devrait ressortir plus soudée que jamais de cette histoire.
En conclusion, avec Tu tairas tous les secrets, Hervé Jourdain a su construire un récit prenant et immersif dans lequel des éléments apparemment disparates finissent par s'emboîter pour dévoiler une réalité que personne n'aurait pu soupçonner… Toute vérité est-elle bonne à dire ? À vous de vous faire votre propre opinion, mais ce qui est certain, c'est que toute vérité se mérite, une découverte qui se fera dans la douleur pour nos protagonistes. Bien écrit, sombre, mais avec quelques notes d'espoir, complexe et pourtant prenant, voici un roman aux multiples facettes qui saura plaire aux lecteurs recherchant une enquête exigeante et sans concession !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LaBiblidOnee
  15 décembre 2018
Voici un roman policier encensé, et c'est vrai qu'il est efficace : Très centré sur les enquêtes, et c'est ce qu'on demande à un roman policier. Les faits rien que les faits, une enquête qui roule sans temps mort, une histoire qui se tient, suffisamment complexe mais pas trop, et des personnages assez bien campés et sympa.
Oui mais justement, j'aurais aimé les connaître plus, entrer dans leurs vies, leurs têtes, parce que c'est ça aussi mon plaisir de lecture : sombrer totalement dans l'histoire à travers ses personnages. Or là, ce sont les événements qui m'ont entrainée tout du long, du coup je me suis sentie moins concernée, un peu en recul.
C'est un roman très équilibré, sans temps mort ni longueur, mais je dois me rendre à l'évidence, je les aimes déséquilibrés en faveur des personnages. Donc même si c'est un très bon roman policier, il me confirme que ce n'est pas mon genre de prédilection, et que je dois privilégier les thrillers.
En revanche j'ai aimé percevoir comment l'enquête prend forme - pour le coup c'est presque palpable : On est dans le flou au départ, on regarde dans toutes les directions, puis on réduit le périmètre, on prend une direction, qui mène à rien, ou à une autre, on se perd, enfin l'histoire finit par prendre forme et nous emmener là où on ne s'attendait pas forcément à aller.
... Est-ce qu'il arrive souvent qu'un policier se retrouve seul dans la situation de Lola ?
Un très bon cru à n'en pas douter, mais qui m'a donné envie d'enchainer avec un thriller :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LaBiblidOneeLaBiblidOnee   09 décembre 2018
- La maladie, ça ne surgit pas du néant. La maladie, c'est ni plus ni moins le résultat d'un épisode qui a été refoulé. (...) Et la gravité de la maladie, en général, correspond à la gravité du traumatisme.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   11 octobre 2018
Rares femmes dans un monde masculin où la virilité répondait parfois à la violence, elles traçaient leur route chacune à leur manière, provoquant leur environnement, se jouant des codes. Si Lola avait punaisé derrière son fauteuil plusieurs posters « ero guro », Zoé avait profité du déménagement du 36 pour exposer trois majestueux godemichés en bois d’ébène qui prenaient la poussière depuis des décennies dans les anciens locaux de la brigade de répression du proxénétisme. La mise en lumière de ces objets, saisis peu après la loi Marthe Richard dans un lupanar réservé aux femmes, n’avait qu’un but : troubler les collègues masculins de passage et leur rappeler qu’ils n’avaient pas le monopole de la lutte contre le vice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 octobre 2018
Le résumé débutait par les paroles d’une chanson triste de Serge Reggiani. Ce soir, mon petit garçon, mon enfant, mon amour, nous sommes seuls. Seuls face à la maladie, à cette maladie sans nom, incurable, qui t’entraîne dans des contrées toujours plus lointaines. Ce soir, mon petit garçon, mon enfant, mon amour est le récit d’une femme qui a quitté son métier d’infirmière pour se consacrer exclusivement à son fils dont la vie ne tient qu’à l’amour qu’elle lui porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 octobre 2018
Ses sandales n’avaient pas résisté. La lanière de cuir de l’une d’elles s’était brisée au détour d’un sentier abrupt. Elle s’était résolue à jeter la seconde, à force de claudiquer. Malgré ses pieds douloureux et ensanglantés, elle lui avait échappé. Combien de semaines, combien de jours pourrait-elle encore tenir ? La maladie avait eu raison d’elle. La naïveté, aussi. Elle n’espérait plus qu’une chose : donner la vie avant que la mort ne s’empare d’elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 octobre 2018
 C’est-à-dire qu’il couchait avec tout ce qui bouge, sans aucun scrupule ni discernement. Il l’a rendue malheureuse à un point que vous n’imaginez même pas ! Elle ne supportait plus de le voir, y compris dans un cadre professionnel. Cécile voulait lui échapper complètement. Chez Tigre Éditions, il lui menait la vie dure, elle devait sans arrêt lui rendre des comptes. C’est pour ça qu’on envisageait de monter notre propre structure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hervé Jourdain (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jourdain
Hervé Jourdain - Sur écoute
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1510 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..