AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266118811
Éditeur : Pocket (02/01/2003)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 178 notes)
Résumé :
Il rêvait d'être poète mais son père voulait faire de lui un militaire. Le jeune Mohamed fut donc emmené à l'école des cadets où tout ce qu'il apprit ce fut la nostalgie de la ferme familiale et sa propre incapacité à supporter l'arrogance des militaires. Il se réfugie alors dans les livres, la lecture et l'écriture et commence à publier. Mais l'armée ne voit pas d'un très bon œil d'avoir un écrivain dans ses rangs. Il est rapidement sommé de soumettre ses textes à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  03 juillet 2014
Entre l'armée et l'écriture, entre devoir et vocation, le jeune Mohamed doit choisir dans cette dualité qui se présente à lui...en fait il n'en a pas la possibilité...de choisir
Yasmina Kadra, à travers l'écrivain met à nu sa véritable identité masculine. En effet, il avait été pris pour une femme alors qu'il signait ses ouvrages en empruntant les prénoms de sa femme qui d'ailleurs s'engageait à signer les contrats avec des éditeurs sous ses noms quand son mari se trouvait consigné par l'armée et aussi lors de la mise en place du Comité de censure militaire...

Commenter  J’apprécie          550
Jeanfrancoislemoine
  07 août 2018
Le premier chapitre de cet ouvrage est fabuleux.La suffisance et la fierté d'un père, la vaine détresse de deux jeunes garçons conduits derrière les murs de l'école militaire sont relatées avec une langue d'une musicalité et d'une émotion remarquables.....
Et c'est là que commencent les études du jeune Mohammed,des études qui devraient le mener,pour la plus grande fierté paternelle au firmament des fonctions militaires.
Et qu'elles vont être riches en péripéties ces années d'enfance et d'adolescence,riches et bien perturbées aussi.Le jeune homme voit sa famille éclater et,avec cet éclatement, l'image idéalisée du père se fissurer,et les convictions évoluer.
De rencontres en conflits,d'oppositions en rebellions,le caractère du jeune héros va voir ses aspirations militaires forcées battues en brèche, supplantées par un vibrant amour de la littérature .Et rien ne sera simple.Comment faire cohabiter le fusil et le stylo?Comment choisir sa vie alors que le père l'a déjà tracée?. le respect des traditions ou le bonheur du libre choix ?
Cette question sera récurrente dans ce très beau livre initiatique qui se veut aussi un très bel hommage de l'auteur aux cadets dont on va se sentir si proches.
Encore une très belle réussite de Yasmina Khadra,mais ça, est-ce une surprise?
Sans hésiter,5 étoiles, j'avais oublié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
cicou45
  12 décembre 2012
Mohammed Moulessehoul, qui adoptera par le suite Yasmina Khardra en tant que nom de plume, nous narre ici son enfance. C'est un bien grand mot car l'enfance est censé être une période d'insouciance et rempli de rêves. Or, l'enfance de Mohammed a été décidée et programmée pour lui par son père. Enrôlé en tant que cadet dans une école militaire, il n'a eu qu'à se plier aux exigences paternelles. Lui qui était rempli d'espoirs, celui de devenir écrivain s'est vu décrié par ce père le comprenait pas et par ses professeurs qui l'accusaient de vouloir se sortir du moule dans lequel on l'avait obligé à se fondre. Heureusement, pour lui, les autres cadets sont devenus pour lui comme une seconde famille, celle que l'on se choisit, qui est toujours soudée et solidaire.
Un roman avec des passages assez éprouvants car remplis d'injustice, dans un pays où on n'a pas toujours le choix et pour sauver l'honneur de sa famille, il faut savoir faire d'énormes concessions, parfois pour son plus grand malheur mais très enrichissant. Une écriture fluide et limpide que j'ai néanmoins trouvé un peu trop lourde dans les dernières pages. C'est dommage. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
aouatef79
  17 décembre 2017
L' auteur Yasmina Khadra était dès son jeune âge ambitieux et il se projetait dans l' avenir : il voulait devenir écrivain !
Il entra à l' école militaire des cadets à Oran . Son cursus
scolaire dès le début jusqu' à sa sortie fut excellent .Durant sa formation , il prenait le temps de lire , de se cultiver . Il écrivait en cachette .
Une fois retraité , il se mit à écrire mais en signant ses
livres par un pseudonyme .
A partir des années quatre-vingt dix , ses premiers livres
eurent un grand succès et l' étoile, de l'écrivain , monta haut dans le ciel et se mit à briller de mille feux ! c' est la
notoriété . Yasmina Khadra est devenu un grand écrivain à succès .
Bravo l' artiste . Un grand écrivain reconnu mondialement et salué comme tel .
Commenter  J’apprécie          322
Vianna
  04 octobre 2015
Un choix hasardeux fait que j'ai tiré de ma bibliothèque L' Ecrivain juste après avoir lu Limonov de Carrère et je ne peux m'empêcher de faire le parallèle : je suis toujours impressionnée par ces êtres qui ,très jeunes, se forgent un destin, demeurent inébranlables dans leur détermination, subissent les coups, s'affaissent et finissent toujours par se relever. Une enfance et une adolescence difficile et de ce désenchantement douloureux émerge un rêve d'écriture comme une lumière vacillante, promesse de jours meilleurs, témoins d'une vie qui vaut la peine d'être vécue. La littérature encore et toujours nous sauve.
Commenter  J’apprécie          270
Citations et extraits (68) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   14 août 2015
Un écrivain n'intimide pas ; il impressionne. Il ne s'impose pas ; il séduit ou convainc. Sa grandeur, c'est sa générosité et son humilité, pas sa complexité. Or tu fais tout pour paraître difficile. Tes mots sont ampoulés, excessifs ; tu crois ton français châtié alors qu'il est pindarique et creux. Tu deviens farfelu en voulant être savant ; c'est une grosse maladresse. Regarde Brassens. Tu l'aimes bien, Brassens. C'est un grand poète. Pourtant ces paroles sont claires comme une eau de roche. Et Giono tu as énormément aimé son Regain. Pourquoi ? Parce qu'il écrit avec du cœur et pas avec des mots vaniteux. La grandiloquence, c'est le faste des caravaniers
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
cicou45cicou45   10 décembre 2012
"[...] croire en quelque chose, c'est d'abord et surtout ne jamais y renoncer."
Commenter  J’apprécie          1230
djdri25djdri25   04 juillet 2012
Je me retrouvai seul. Le soleil se couchait déjà, en catimini, comme s'il cherchait, à son tour, à me fausser compagnie. Je pris place sur une dalle et tournai le dos à l'esplanade, aux tintements des fourchettes qui s'élevèrent bientôt au réfectoire. Mes épaules ployèrent, pesèrent sur mon être. j'avais l'impression que mon âme s'engourdissait. Lentement, pour apaiser la faim et le vertige qui me gagnaient, j'enfonçai mes poings dans le creux de mon ventre et fis face à la nuit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
cicou45cicou45   11 décembre 2012
"[...]je pris pleinement conscience de la dimension véritable des écrivains. Ils n'appartenaient pas au commun des mortels. Pour moi, c'étaient des prophètes, des visionnaires, les sauveurs de l'espèce humaine. Il m'était très difficile de concevoir l'existence sans eux. Force originelle des hommes ; ils n'interprétaient pas le monde, ils l'humanisaient."
Commenter  J’apprécie          200
aouatef79aouatef79   19 décembre 2017
La lecture était notre principale forme d' évasion . Elle nous parlait du monde qui nous faisait défaut ,des gens auxquels nous aurions aimé nous identifier , de contrées lointaines et des civilisations ; nous racontait les guerres , les drames et les aberrations d' une humanité en perpétuelle remise en question; nous expliquait les mécanismes des gloires et des décadences;nous apprenait à mieux considérer les êtres et les événements sur lesquels une école comme la nôtre
n ' était pas obligée de s' arrêter .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Videos de Yasmina Khadra (90) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yasmina Khadra
Retrouvez la conférence ''Du roman à l'écran : l'adaptation d'oeuvres littéraires au cinéma, des liaisons fructueuses ?'' avec Marc Levy et Yasmina Khadra ! Cette conférence a été filmée lors de la Fête du Livre et de la Lecture, à l'occasion des 111 ans de Decitre, le samedi 30 juin 2018, sur la place Bellecour, à Lyon.
__
Depuis 1907, Decitre a développé un réseau de 10 librairies en Rhône-Alpes. Ses libraires sont reconnus pour leur expertise et leur passion des livres, dans les domaines de la connaissance comme du loisir.
Permettre à chaque lecteur de trouver ses livres et à chaque livre de trouver ses lecteurs est l'objectif quotidien de chacun de ses 400 collaborateurs.
Retrouvez nous sur : http://www.decitre.fr/ Les librairies Decitre près de chez vous : http://www.decitre.fr/nos-librairies
Facebook : https://www.facebook.com/Decitre/?fref=ts Twitter : https://twitter.com/Decitre?lang=fr Instagram : https://www.instagram.com/librairiedecitre/ Pinterest : https://fr.pinterest.com/decitre/
Bonnes lectures !
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres de Yasmina Khadra

Comment s'appelle le personnage principal de "Ce que le jour doit à la nuit" ?

Malik
Yousef
Younes
Mehdi

5 questions
188 lecteurs ont répondu
Thème : Yasmina KhadraCréer un quiz sur ce livre
.. ..