AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Colette Joyeux (Traducteur)
ISBN : 2253154466
Éditeur : Le Livre de Poche (12/03/2003)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 12 notes)
Résumé :

En dépit des prouesses de la technologie, les rêves des progrès se brisent face à ce constat effrayant : le chaos règne en de nombreux points du globe, la haine raciale et nationaliste sévit et donne libre cours aux pires barbaries, le doute s'installe dans les esprits quand à l'avenir "radieux" promis à l'humanité. Dans cet ouvrage l'auteur évoque deux voies possibles pour renverser la situation. La premi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  03 mars 2016
Très bonne appréciation des théories de ce penseur et philosophe indien auxquelles j'avais déjà pu me reporter et qui aident bien à évaluer votre attitude par rapport aux exigences et prises de décisions au quotidien.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   03 mars 2016
Observez ce qui se passe effectivement dans le monde, et toute cette confusion qui règne en vous, mais en observant de la sorte, ne transformez pas en idée en abstraction, le fruit de cette observation. Soyons très clair sur ce point. Lorsque nous observons un arbre, le mot arbre est une notion abstraite - et non pas la réalité de l’arbre. J’espère que c’est clair.

Le mot, l’explication, la description n’est pas la réalité factuelle, n’est pas ce qui est... lorsque nous observons ce qui se passe effectivement dans le monde et dans le tréfonds de notre conscience, cette observation peut demeurer pure, claire, directe, à condition de ne pas faire de ce que l’on observe une abstraction, une idée. Nous baignons tous plus ou moins dans l’abstraction, ...

Ce qui nous intéresse, ce ne sont pas les idées, mais uniquement l’observation de ce qui se passe dans les faits - cette observation n’étant soumise à aucune théorie ou ligne de pensée particulière, mais ayant pour seul objet ce qui est. Et il faut garder cela clairement à l’esprit au cours de cette observation de ce qui est : faire de ce qui est une abstraction, une idée, ne peut qu’engendrer un surcroît de confusion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DanieljeanDanieljean   03 mars 2016
L’intelligence n’est pas l’aptitude au maniement habile d’arguments, de concepts, d’opinions contradictoires - comme si les opinions pouvaient donner accès à la découverte de la vérité, ce qui est impossible - mais elle consiste à se rendre compte que la mise en actes de la pensée, en dépit de toutes ses capacités, de ses subtilités, et de l’activité prodigieuse qu’elle ne cesse de déployer, n’est pas l’intelligence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
JacopoJacopo   12 novembre 2017
La vision pénétrante me permet de découvrir que toute interférence de la pensée dans la relation donne à celle-ci un caractère mécanique. Constater cela, voir que la pensée, lorsqu'elle interfère dans la relation, est aussi dangereuse qu'un serpent venimeux, un précipice ou un animal sauvage, est pour moi un fait capital. Ce fait, je le vois. Que faire alors ? Je vois que la pensée est nécessaire à un certain niveau, mais extrêmement destructrice dans le cadre de la relation. Par exemple, vous m'avez blessé, vous m'avez dit certaines choses, vous m'avez flatté, vous m'avez procuré du plaisir, d'ordre sexuel ou autre, vous m'avez persécuté ou fait des scènes, vous m'avez dominé, vous m'avez causé des frustrations — je tire de tout cela une certaine image, certaines conclusions vous concernant. Et lorsque je vous vois, cette image se projette en moi. J'ai beau essayer de la maîtriser, de la refouler, elle persiste. Que faire dans ce cas ? Sinon examiner en toute lucidité tous les rouages du mécanisme de la pensée, observer dans sa globalité, sans être orienté d'une manière ou d'une autre, toute la mécanique de l'existence humaine, sous ses aspects extérieurs et intérieurs — et ce faisant je vois qu'il s'agit du même processus, du même mouvement. Mais si l'esprit veut aller plus loin, dépasser ce niveau, prendre de la hauteur, comment la pensée peut-elle être dotée de suffisamment d'ouverture pour que ses propres frustrations, dont elle est elle-même responsable, ne viennent plus interférer dans son jeu ? Sachez voir la beauté de tout ce que nous découvrons !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JacopoJacopo   29 février 2020
Pour mettre fin à la pensée, je dois d'abord explorer en profondeur les mécanismes de nos processus mentaux. Je dois avoir une compréhension exhaustive de la pensée, la traquer au plus profond de moi. Je dois examiner chaque pensée, et faire en sorte de n'en laisser échapper aucune qui n'ait été pleinement comprise, afin que le cerveau, l'esprit, l'être tout entier deviennent très attentifs. Dès lors que je remonte toute la filière de la pensée, jusqu'aux racines, jusqu'au bout, je vais pouvoir constater que la pensée s'efface d'elle-même, sans que j'aie rien de spécial à faire —car la pensée n'est autre que la mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JacopoJacopo   29 février 2020
Le savoir nous est indispensable, nous ne pouvons pas fonctionner sans son aide, sans lui nous ne pourrions ni parler ni écrire, etc. Le savoir est nécessaire pour pouvoir fonctionner, mais son action devient névrotique lorsque la quête d'un certain statut devient prééminente, autrement dit lorsque la pensée entre en jeu sous forme de « moi », de statut à atteindre. Donc, le savoir est nécessaire, mais en même temps la méditation est la découverte, la rencontre inopinée, l'observation d'une zone dans laquelle le processus de la pensée n'a pas cours. Ces deux états peuvent-ils coexister harmonieusement dans notre quotidien ? Tout le problème est là : la chose est-elle possible sans exercices respiratoires, sans postures rigides, sans mantras à répéter, sans sommes folles à débourser juste pour apprendre un pauvre petit mot que l'on va répéter jusqu'à se croire au paradis, tout cela n'étant que monumentale — que dis-je — transcendantale idiotie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jiddu Krishnamurti (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jiddu Krishnamurti

Isabelle Clerc présente "L’esprit de création" de Jiddu Krishnamurti
Ce que nous sommes compose la société. Techniquement, nous sommes prodigieusement avancés, mais moralement, spirituellement, nous sommes très en retard. le progrès technique extraordinaire ...
Dans la catégorie : L'espritVoir plus
>Epistémologie, causalité, genre humain>Le genre humain>L'esprit (8)
autres livres classés : espritVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
307 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre