AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les Années glorieuses tome 2 sur 2
EAN : 9782702183618
592 pages
Calmann-Lévy (10/01/2023)
4.43/5   269 notes
Résumé :
Après l'immense succès du Grand Monde

Un ogre de béton, une vilaine chute dans l’escalier, le Salon des arts ménagers, une grossesse problématique, la miraculée du Charleville-Paris, la propreté des Françaises, « Savons du Levant, Savons des Gagnants », les lapins du laboratoire Delaveau, vingt mille francs de la main à la main, une affaire judiciaire relancée, la mort d’un village, le mystérieux professeur Keller, un boxeur amoureux, les nécessités ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
4,43

sur 269 notes
5
43 avis
4
16 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

Revoilà la famille Pelletier ! C'est avec plaisir que j'ai retrouvé cette fresque familiale truculente. Après son roman d'aventure « le Grand Monde », Pierre Lemaitre nous revient avec ce second opus plus axé sur un aspect social se déroulant pour l'essentiel en France au cours de l'année 1952. On se situe donc toujours au début des trente glorieuses et comme dans le précédent tome plusieurs intrigues s'entremêlent au gré des tribulations de chacun des membres de la famille. On suit notamment Hélène Pelletier envoyée en tant que journaliste reporter sur une actualité brûlante dans une vallée où des habitants s'opposent à un projet hydroélectrique condamnant leur village de Chevrigny a être imminemment englouti par les eaux du nouveau barrage. Ils luttent fermement contre l'ennoiement de leur agglomération et refusent de migrer vers Chevrigny-le-Haut, expressément sorti de terre, malgré les interventions musclés de personnes peu scrupuleuses sacrifiant le village sur l'autel de l'énergie et du progrès.

Dans ce roman rythmé est relancée l'enquête sur le meurtre d'une actrice suite à la tentative d'assassinat d'une autre femme et c'est François Pelletier, journaliste, qui couvre l'affaire et réclame dans un article la réouverture du dossier ignorant la responsabilité de son frère Jean dans ce crime impuni.

On y croise aussi un drôle d'inspecteur qui mène une chasse souterraine à l'avortement clandestin et persécute avorteurs et avortés ouvrant la réflexion sur la liberté des femmes à une époque où la répression contre les IVG était très sévère.

On retrouve bien sûr Jean, l'aîné, et son insupportable femme Genevieve qui se lancent dans la folle aventure de l'ouverture d'un grand magasin très coûteux en investissement avec une gestion plutôt douteuse, révolutionnant le commerce du textile (clin d'oeil à Emile Zola « au bonheur des dames »).

Jean a comme seul réconfort sa fillette de 3 ans Colette car Geneviève enceinte de son second enfant est plus hystérique encore, et toujours aussi manipulatrice, médisante et humiliante. Entre ses exagérations, ses falsifications et ses plaintes elle ne s'occupe guère de Colette au point qu'elle en devient dangereuse…Et puis juste avant l'ouverture du commerce un conflit social éclate suivi d'un scandale.

Pierre Lemaitre entrelace destins personnels et grande Histoire, souffle romanesque et faits historiques avec un art certain de la narration et surtout celui de nous tenir en haleine à chaque chapitre. Un vent de révolte souffle sur ce deuxième épisode de la saga porté par des conflits sociaux et des mouvements contestataires où le syndicalisme est très prégnant et les personnages hauts en couleur.

Impatiente de poursuivre les péripéties de la famille Pelletier qui semblent loin d'être terminées « Car nos secrets, nos turpitudes, nos silences, nos violences, nos mensonges sont comme les ruines de Chevrigny. Recouverts, ils n'en continuent pas moins d'exister ».

Toujours aussi savoureux, foisonnant et addictif.

Commenter  J’apprécie          623

Louis le patriarche, Jean, François et Hélène les enfants : les Pelletier, une famille où se succèdent les secrets, les jalousies, les ressentiments, les silences et les aveux. Il y aurait matière à écrire un livre sur cette famille et même plusieurs c'est ce que nous propose Pierre Lemaître. Nous sommes en 1952.

Pierre Lemaitre, dans la tradition du roman naturaliste et réaliste, nous offre un grand roman social ; la France est en plein essor mais cette marche en avant se fait au détriment de certains. La répression contre les avortements clandestins est terrible et pourtant c'est encore la seule solution offerte aux femmes. Les conditions de travail des ouvrières sont épouvantables : une exploitation permanente. Les logements sont vétustes et l'hygiène est déplorable. Pour la fée électricité, un village entier est sacrifié, englouti sous les eaux d'un barrage.

Le père et chacun des enfants Pelletier vont être mêlés à une sombre histoire différente que le lecteur suit avec plaisir tant l'écriture de Pierre Lemaitre est légère donnant au récit un rythme qui ne faiblit pas. Avec habileté l'auteur alterne avec chacune de ces intrigues, ajoutant de-ci de-là une dose de mystère ou de secret, n'hésitant pas à exhumer une vieille histoire de meurtre dont la victime était une actrice. Pierre Lemaitre a l'art de la description et tous ces personnages sont hauts en couleur mais il excelle particulièrement dans ceux qui sont exécrables et dans ce roman il nous régale avec Geneviève la femme de Jean, humiliante, manipulatrice, maltraitante envers sa petite fille.

Ce second volet des Trente glorieuses peut parfaitement se lire indépendamment du premier, Pierre Lemaitre a le talent de nous rappeler au détour d'un chapitre des informations qui facilitent la compréhension du récit. Une fois de plus la plume de Pierre Lemaitre m'a enchanté, il a su aiguiser mon appétit, une envie de connaitre la suite de cette saga familiale.

Commenter  J’apprécie          616

Il y a quelques heures, je lisais les premières lignes de la chronique d'un lecteur, qui, désabusé par la lecture du premier volet de la trilogie de Pierre Lemaître, le grand monde, n'y allait pas avec le dos de la cuillère, qualifiant l'ouvrage de roman de gare ou de plage.

Les bras m'en tombent, mais libre à chacun de s'exprimer.

Pour ma part, et alors que je viens de terminer le second opus, le silence et la colère, je veux bien prendre le train régulièrement avec cet auteur que je prends le plus grand plaisir à lire, (pour la plage, je m'abstiens, je ne suis pas adepte du coup de soleil qui vous laisse sur la peau hâlée, la trace du marque-page).

Bref, revenons à  nos silences (Il y en a qui feraient bien d'y penser) et nos colères (elles sont mauvaises conseillères).

Une fois de plus Lemaître Pierre, m'a embarqué dans la suite de sa saga familiale.

Les Pelletier.

Quelle famille !

Pendant que Louis et Angèle, les parents, continuent de faire tourner la savonnerie à Beyrouth et que le père s'enthousiasme pour un jeune boxeur qu'il a pris sous son aile, les enfants tentent de se construire une vie en France.

Jean et sa charmante épouse (oui, je suis hypocrite) Geneviève, rêvent de conquérir le tout-Paris avec l'ouverture prochaine de leur magasin de vêtements à bas prix (enfin, c'est surtout Jean qui rêve, madame, elle est très sceptique pour ne pas dire plus).

François se voit confier un poste important dans le journal pour lequel il travaille, rivalisant avec sa soeur Hélène, photographe pour ce même quotidien, qui se voit, elle, proposer une mission, un reportage dans un village appelé à disparaître.

Évidemment, je n'en dirai pas plus, je laisse à chacun le plaisir de découvrir les péripéties qui jalonnent la vie des personnages de ce roman.

Le romancier accroche son lecteur dès les premières pages et ne le lâche plus, ou plutôt, c'est celui-ci qui ne lâche pas sa lecture addictive.

Le silence, c'est les choses qu'on tait, les secrets bien gardés, les actes qu'on feint d'ignorer, les résignations.

La colère, c'est les cris du coeur, les cris du corps, la révolte des exploités, les sursauts devant l'inéluctable, les luttes.

Si vous avez aimé le grand monde, vous allez adorer le silence et la colère.

Je suis impatient de découvrir la suite, mais que l'attente va me paraître longue.

Enfin, d'ici là, il y aura bien d'autres romans de gare ou de plage pour m'accompagner...

Commenter  J’apprécie          553

Eh bien, voilà : deux jours de lecture intense et ce deuxième tome a été comme le précédent un immense plaisir! Quel art du récit, une fois encore, quel tourbillon d'émotions variées!

S'appuyant toujours sur des faits historiques, Pierre Lemaitre arrive à les transformer en aventures humaines, mêlant intrigue policière, saga familiale et destins individuels surprenants et complexes.

On retrouve bien sûr la famille Pelletier, établie au départ au Liban, mais dont les trois enfants ( l'un , Etienne, étant décédé) vivent maintenant à Paris. Je préfère vous laisser découvrir par vous-mêmes leur devenir, vous vous doutez bien que l'auteur malmène encore leurs trajectoires et offre des situations inattendues et délicieuses au lecteur...

le silence, ce sera celui des femmes obligées d'avorter et menacées d'un procès, un silence qui se change en colère sourde, comme celle des habitants d'un village condamné à être submergé, comme celle aussi des vendeuses exploitées.

La famille Pelletier, au terme de ce deuxième tome, nous promet encore de formidables moments de lecture, soyez-en sûrs !

Commenter  J’apprécie          5920

Pierre Lemaître me fait penser à un vieux chat, de ceux dont on ne se méfie jamais assez, tant ils ronronnent d'aise dans leur sommeil. Jusqu'à ce qu'ils ouvrent un oeil vif. Et balancent un coup de patte bien ajusté.

Dans ce deuxième tome des "Années Glorieuses", j'ai retrouvé avec bonheur la famille Pelletier, entre Beyrouth et Paris. On est 1952, Bouboule s'apprête à ouvrir son grand magasin, François s'épanouit au "Journal du Soir", Hélène part en reportage dans un village qui sera prochainement inondé au nom du progrès. Et les parents organisent encore leur petit pèlerinage à la Savonnerie. Mais tous sont une fois de plus confrontés à leurs petits secrets (crime, mensonge, avortement, maltraitance...), et tous doivent affronter des personnages aussi retors qu'eux (juge, médecin, inspecteur de police, ingénieur de l'Electricité française...).

J'ai adoré cette suite du "Grand Monde". Ca commence un peu lentement, le temps des retrouvailles avec les membres de la famille (le chat qui ronronne), puis les éléments nouveaux apparaissent (le chat ouvre un oeil), et le récit s'anime, les histoires se croisent, s'évitent, s'entrechoquent (le chat bondit et joue avec ses petites souris). Et alors, il devient impossible de lâcher ce roman, tant le plaisir est intense.

Une nouvelle fois, j'ai été enthousiasmée par la façon dont Pierre Lemaître parvient à nous tenir en haleine avec cette saga familiale, en soignant simultanément ses personnages, tellement réalistes à force d'être improbables et si attachants dans leurs petits arrangements avec eux-mêmes (Bouboule en tête !), et son intrigue, qui imbrique la petite histoire dans la grande en nous offrant encore un morceau de récit national à la sauce piquante. Car l'auteur ne se départ pas de son écriture directe et limpide, tour à tour factuelle, subtile, drôle, tendre, mordante, et c'est un pur régal que de le lire.

Je reste donc hautement admirative de l'immense talent de Pierre Lemaître, de sa vive intelligence, de son imagination incroyable, de sa générosité illimitée -et de son humilité aussi (sa "gratitude" finale est éloquente). En mêlant roman populaire et exigence qualitative, il contribue à donner à la littérature française lustre et humanité, à la façon d'un Victor Hugo du XXIe siècle.

A lire sans hésiter, pour tous les amoureux des belles lettres, de Pierre Lemaître, de la famille Pelletier -et des chats, éventuellement.

Commenter  J’apprécie          4621


critiques presse (12)
OuestFrance   16 janvier 2023
Dans Le Silence et la Colère, on retrouve des figures emblématiques de la « patte » Pierre Lemaitre – un assassin cerné par l’angoisse comme dans Trois jours et une vie, des fonctionnaires effrayants, une mère maltraitante, etc. – avec aussi de nouvelles intrigues
Lire la critique sur le site : OuestFrance
Culturebox   16 janvier 2023
On est dans Au bonheur des dames de Zola, version années 50, en quelque sorte. On est aussi dans l’histoire du féminisme, le rapport au travail et au corps, puisqu'il est aussi surtout question dans ce roman de "chasse" à l'avortement.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Culturebox   16 janvier 2023
On est dans Au bonheur des dames de Zola, version années 50, en quelque sorte. On est aussi dans l’histoire du féminisme, le rapport au travail et au corps, puisqu'il est aussi surtout question dans ce roman de "chasse" à l'avortement.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LaCroix   13 janvier 2023
Avec le deuxième volet de sa tétralogie sur les Trente Glorieuses, Pierre Lemaitre poursuit la saga de la famille Pelletier pendant l’hiver 1952.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Elle   10 janvier 2023
Inaugurée avec « Le Grand Monde », cette saga forte en émotions, secrets, mensonges, passions, meurtres et autres fureurs zoome tour à tour sur les quatre enfants de la famille Pelletier, riches savonniers de Beyrouth.
Lire la critique sur le site : Elle
LeMonde   09 janvier 2023
Dès la première phrase de ce formidable roman social, tour à tour drôle et poignant, les grands motifs sont discrètement posés. Dans le portrait du XXe siècle français en dix volumes conçu par Pierre Lemaitre, Le Silence et la Colère saisit avec subtilité un moment charnière, celui de la laborieuse entrée du pays dans la modernité.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeMonde   09 janvier 2023
Un carnet et un tableur sont les outils avec lesquels l'écrivain bâtit son roman-feuilleton du XXe siècle. Avec l'épisode qui paraît, sur l'année 1952 et le barrage de Tignes, le voici à moitié achevé.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeJournaldeQuebec   09 janvier 2023
La famille Pelletier sera ainsi de retour et à ses côtés, on assistera à la chasse à l’avortement, à la disparition de villages ou au tout début de la société de consommation.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Culturebox   06 janvier 2023
Pierre Lemaitre continue à "feuilleter" le XXe siècle avec ce nouvel épisode de sa fresque familiale consacrée aux Trente Glorieuses. On retrouve avec plaisir les péripéties de la famille Pelletier dans cette période, terreau de grandes mutations sociales.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LeSoir   06 janvier 2023
C'est l'un des temps forts de la traversée des Trente Glorieuses que Pierre Lemaître poursuit dans ce roman.
Lire la critique sur le site : LeSoir
SudOuestPresse   05 janvier 2023
Dans un gros roman vivant et réjouissant, Pierre Lemaitre inscrit ses personnages dans l’actualité forte de leur temps, au tout début 1952.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
Lexpress   04 janvier 2023
On retrouve dans Le Silence et la Colère la famille Pelletier rencontrée dans Le Grand Monde. Il n’y a plus d’Indochine qui tienne : l’action se situe cette fois-ci entre Beyrouth, Paris et l’Yonne, où un village menace d’être englouti par la mise en eau d’un barrage.


Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
Petit Louis sonnait en effet les cloches avec une vigueur sans pareille.Il n’avait à peu près aucune notion du temps, pour l’arrêter, il fallait venir le saisir par les pieds à l’instant où la corde le deposait brièvement au sol…
Page 243
Commenter  J’apprécie          10
... le capitaine de gendarmerie avait des ordres, et personne n'est plus borné qu'un homme en uniforme quand il a reçu des ordres.
Commenter  J’apprécie          110
Ces yeux de myope derrière les lunettes rondes lui firent vaguement penser à son frère Jean. Ils avaient la même porosité au monde, mais Lambert, lui, affrontait la réalité.
Commenter  J’apprécie          20
Il comprit soudain à quoi tenait la vie épouvantable que son épouse lui faisait depuis le premier jour. Il payait le fait qu’elle souffrait, sans le savoir, de n’être pas un homme. À cela, il ne pouvait rien. À cela, personne ne pouvait rien. C’était pour lui l’équivalent d’une condamnation.
Commenter  J’apprécie          00
Notre inconscient nous écoute, la réciproque est rare. Nos vies sont tissées de moments où nous prenons des décisions en sachant confusément qu’elles sont mauvaises
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Lemaitre (126) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Lemaitre
Pierre Lemaitre vous présente son ouvrage "Le silence et la colère" aux éditions Calmann-Lévy. Entretien avec Sylvie Hazebroucq. Rentrée littéraire janvier 2023.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2680030/pierre-lemaitre-le-silence-et-la-colere
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : trente glorieusesVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

Alex de Pierre Lemaitre : l'avez-vous lu ?

Le personnage principal est :

une femme
un homme

8 questions
614 lecteurs ont répondu
Thème : Alex de Pierre LemaitreCréer un quiz sur ce livre