AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782743619671
Payot et Rivages (30/11/-1)
3.46/5   12 notes
Résumé :
Comment devenir un bon auteur? Règle numéro un "Ne commencez jamais un livre en parlant de la météo".
Elmore Léonard s'est amusé à proposer dix règles d'écriture, dix pièges dans lesquels ne pas tomber sous peine de perdre son lecteur en route. Un bijou d'humour et d'autodérision, délicieusement illustré par Joe Chiardello, suivi d'un catalogue raisonné de la collection Rivages/noir établi par François Guérif. Indispensable à tout amateur, lecteurs et auteu... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
PetiteBalabolka
  15 avril 2016
Je ne connaissais pas Elmore Léonard jusqu'à la rencontre en librairie avec l'auteure Dominique Sylvain qui lui voue une grande admiration et le reconnaît comme l'un de ses professeurs. J'aime quand ma librairie rend possible cet état de sérendipité.
Elmore Léonard est un auteur américain, plutôt prolifique mais dont la reconnaissance a été tardive. Son nom reste associé à l'univers du western et du roman policier.
Je suis sortie de la librairie avec cet exemplaire (hors commerce) où, on l'aura compris, l'auteur donne quelques conseils en matière d'écriture. Ce sont plutôt des prescriptions en creux c'est-à-dire des choses à éviter, des pièges dans lesquels il ne faut pas tomber. le tout est proposé sur un mode humoristique que renforcent encore les excellentes illustrations de Joe Ciardello.
Que retenir de ce petit livre/essai ? Pour Elmore Léonard, l'auteur doit se faire discret, invisible même. Il doit chercher à montrer ce qui se passe plutôt que de le raconter. Même dans les dialogues, dont on pourrait croire qu'ils appartiennent seulement aux personnages, l'auteur doit faire attention à ne pas être intrusif, à ne pas "mettre son grain de sel". Aussi, recommande-t-il le "dit-il" pour accompagner les dialogues et rien d'autre.
Cette neutralité qui, à d'aucuns, pourrait paraître un peu plate relève, me semble-t-il, d'une grande humilité. Rien ne doit détourner de l'histoire, même pas l'écriture.
Comme Elmore Léonard a parfaitement conscience que l'auteur peut parfois éprouver le besoin de se montrer davantage (il emploie le terme "s'exhiber", c'est dire ce qu'il en pense), il autorise une sorte de chapitre "bric-à-brac", qui n'est pas essentiel pour l'histoire, mais à la condition que le titre soit suffisamment explicite pour que le lecteur ait envie de le passer si l'envie lui prenait. Il part d'ailleurs du principe que le lecteur ne lira pas tout.
Sans avoir l'air de se prendre au sérieux, j'ai trouvé qu'Elmore Léonard faisait passer des idées assez pertinentes qu'il résume avec l'efficace: "Si ça a l'air écrit, je réécris".
Après, il est certain qu'on peut aimer aussi des livres très écrits où l'écriture semble prendre le pas sur l'histoire.
L'autre intérêt de ce livre (qui est suivi, précisons-le, d'un catalogue raisonné de l'éditeur) tient aussi dans le fait qu'il propose de nombreuses références littéraires. Outre les incontournables Hemingway et Steinbeck, sont évoqués Annie Proulx, Margaret Atwood, Tom Wolfe, Jim Harrison (disparu il y a peu) et Joseph Conrad. de quoi prolonger la sérendipité...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
koalas
  07 février 2014
Ce livre est à découvrir pour les conseils d'écriture d'Elmore Léonard et les illustrations de Joe Ciardello mais également pour le petit catalogue raisonné de la collection Rivages/ noir situé en milieu d'ouvrage . François Guérif s'est amusé à classer ses auteurs en une vingtaine de grandes familles baptisées chacune du nom d'un grand film noir. Pour ma part, une petite préférence à la famille "les plus sauvages d'entre tous" avec Jim Thompson et James Ellroy ainsi qu'à la famille "Quelque part dans la nuit" avec en autres David Goodis, William Irish, Charles Williams. A signaler que l' édition est hors commerce.
Commenter  J’apprécie          175
Lydls
  08 mars 2022
Cinq étoiles pour les dix règles de M. Léonard !
Drôles et percutantes, on y retrouve là son style si particulier.
Elles forment un petit essai qui se lit en quelques minutes.
Le rajout du catalogue Rivages/noir n'est vraiment pas utile, mais sur une édition publicitaire non commercialisée, ce n'est pas une surprise...
J'y ai repéré quelques titres.
Commenter  J’apprécie          20
Giraud_mm
  04 septembre 2017
La première partie, sur les règles d'écriture de l'auteur est intéressante.
La seconde partie, sur la classification des polars Rivages/Noir me paraît tout à fait inutile ...
Commenter  J’apprécie          30
anniefrance
  25 septembre 2018
C'est un petit livre de conseils d'écriture plus ou moins convaincants mais intéressants écrits avec humour et bien illustré; suivi par surprise d'un catalogue raisonné des éditions Rivages/noir de François Guerif (édition hors commerce, heureusement car cela aurait été désarmant)
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
koalaskoalas   30 janvier 2014
règle 10 : essayer de supprimer les passages que le lecteur a tendance à sauter.
Commenter  J’apprécie          70
LydlsLydls   08 mars 2022
2. Évitez les prologues.
Ils sont souvent indigestes, surtout quand ils suivent une introduction qui succède à un avant-propos.
Commenter  J’apprécie          10
FifrildiFifrildi   24 avril 2016
3. N'utilisez jamais d'autre verbe que "dire" pour accompagner les dialogues, expl. grogna-t-il, haleta-t-il, mentit-il, ...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Elmore Leonard (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elmore Leonard
Be Cool (2005) | Official Trailer | MGM Studios
autres livres classés : écritureVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Les titres des romans d'Elmore Leonard

Quel est le titre correct ?

Be good
Be bad
Be cool
Be quiet

15 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Elmore LeonardCréer un quiz sur ce livre