AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Laura Derajinski (Traducteur)
EAN : 9782749115634
504 pages
Éditeur : Le Cherche midi (06/05/2010)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 195 notes)
Résumé :
Et si demain le pire se produisait ?

Lundi : Série d’attentats sur les réserves pétrolières.

Mardi : Effondrement des marchés financiers. Mise en quarantaine des transports.

Mercredi : Restriction de l’approvisionnement en vivres et en énergie.

Jeudi : Les lumières s’éteignent, les magasins sont pris d’assaut.

Vendredi : La panique et le chaos s’installent dans les rues.

Le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
thimiroi
  04 avril 2018
Voilà un thriller spectaculaire qui décrit de manière réaliste l'écroulement de notre civilisation dans un avenir proche, et qu'il est difficile de lâcher une fois commencé !
Le scénario est terrifiant et crédible dans l'ensemble. de terribles guerres civiles ravagent les pays du Golfe et une série d'attentats orchestrés par une mystérieuse organisation provoque de graves perturbations dans l'approvisionnement en pétrole de nos pays.
Les gouvernements prennent des mesures de rationnement, les transports de marchandises ne sont plus assurés régulièrement, les populations, par peur de la pénurie, se ruent dans les magasins et font des réserves, les moins prévoyants sont privés de nourriture, la violence se déchaîne… Les forces de l'ordre sont dépassées et se replient sur des zones stratégiques, des régions entières sont livrées au chaos : pillages, viols et crimes se multiplient…
Les principaux personnages du roman sont Anglais et membres d'une même famille : le père s'appelle Andy, sa femme Jennifer et ils ont une fille et un fils, Leona et Jacob. Andy, qui est géologue, se trouve en Irak en pleine guerre et tente de regagner la Turquie avec quelques soldats anglais ; Jennifer et ses enfants, en Angleterre, essaient chacun de leur côté de regagner les environs de Londres au milieu des troubles. A travers les expériences de ces personnages, le lecteur vit des moments particulièrement dramatiques !
En plus, un tueur est à la recherche de Leona qui a vu quelque chose qu'elle n'aurait pas dû voir…
Des personnages attachants, un suspense croissant, des scènes qui « prennent aux tripes » : La théorie des dominos est un thriller dont je recommande, après bien d'autres, la lecture !
P.-S. : livre disponible en poche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          679
finitysend
  12 novembre 2013
La théorie des dominos , est un roman correct à la caractérisation tout fait réussie .
L'auteur place le monde contemporain dans un contexte de pénurie artificielle de pétrole . Une pénurie qui est consécutive à une conspiration mystérieuse qui exploite des tensions géopolitiques et surtout religieuses du monde musulman . Une conspiration qui parvient efficacement à stopper la production et le transport du pétrole raffiné .
Donc toujours et encore la Conspiration opaque de forces tapies dans l'ombre, ( assez casse-bonbons et facile comme approche à mon humble avis ) , et ici sur le fond de tensions géopolitiques . Ces tensions religieuses avancées par l'auteur ne sont pas crédibles du point de vue , fonctionnel , mais du simple fait des équations ethnico-géographiques du Moyen-Orient , elles sont souvent relativement crédibles par contre ( cherchez où est localisé le chiisme en Arabie saoudite par exemple ) .
Cela dit nous avons avec ce texte , un récit prenant et plein de suspense , qui aborde une crise énergétique , qui devient d'ailleurs au fil des pages , une crise civilsationelle radicale et spectaculaire , qui est approchée selon selon des contextes variés et souvent tragiques .
Cette désorganisation brutale et très logiquement amenée par l'auteur . Elle frappe avec une fulgurance saisissante qui est absolument crédible d'un point de vue romanesque .
C'est le monde qui est le nôtre qui s'effondre très concrètement , plus d'eau potable , presque plus d'électricité , pas de police dans les rue , plus de lumière artificielle ...
Bref , la jungle , et un contexte post-apocalyptique assez réussi que je vous laisse imaginer en prime , alors qu'une famille tente de se réunir ..
Un bon moment pour le lecteur amateur de ce genre de crise ,
Cependant ce texte se veut aussi prospectif et il ne l'est que vaguement malgré tout , car il manque trop d'arguments sur le fond .
Mais les talents de l'auteur , parviennent allègrement à embarquer le lecteur dans les trajectoires de vie rudement malmenées , de personnages crédibles et souvent touchants .
Les contextes et les environnements sont soignés , certains sont des poncifs archi-exploités , d'autres sont des perles imaginés et solidement mises en oeuvre par l'auteur qui a bien creusé son sujet et qui n'a pas froid aux yeux .
L'auteur a bien le chic pour décrire ce que voient et ce que ressentent ces personnages , donc le lecteur reçoit cette réalité de plein fouet et efficacement , au faire et à mesure que la catastrophe monte et s'installe ..
J'ai été frappé par le sens scénique de l'auteur qui brosse des trames narratives solides , visuellement accomplies et fréquemment encore enrichies par des personnages solides et réactifs .
En même temps ce bon roman reste au seuil du roman correcte et de la bonne distraction , et c'est déjà pas mal cela dit ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          502
gruz
  10 août 2012
Comment juger un tel roman ? Peut on allier divertissement et réalisme ? Ce bouquin en est la preuve.
Dans une trame assez convenue (une famille tente de survivre et de se protéger malgré la séparation physique de ces membres), Scarrow tisse une intrigue profondément anxiogène.
Cette chute du monde moderne en quelques jours est d'un réalisme effrayant. Effrayant car en phase avec notre monde actuel, totalement dépendant du pétrole. Effrayant parce que argumenté.
Scarrow fait passer son message avec talent, au cours d'une histoire qui mêle thriller, scènes de guerre, conspiration géopolitique et récit apocalyptique.
S'en trouve un récit dense, mais parfois inégal (j'ai moins goûté aux scènes de guerre, un peu répétitif à mon goût).
Un vrai thriller qui fait réfléchir sur notre manière actuelle de vivre.
Quand divertissement rime avec réflexion. Un livre pas parfait, mais marquant.
Commenter  J’apprécie          260
claireo
  03 avril 2015
Voilà une lecture extrêmement intéressante, on a ici un thriller mais aussi un avertissement pour notre société, notre mode de vie trop dépendant du pétrole. C'est un livre passionnant, où alternent les points de vue des différents personnages. On découvre l'enchaînement très rapide des événements dans le monde après l'arrêt brutal de l'approvisionnement en pétrole, aussi bien au moyen-orient qu'en Angleterre. Les conséquences de cet arrêt seront catastrophiques, tant notre monde est dépendant du pétrole.
Les personnages du roman, la famille Sutherland, sont séparés au moment où la catastrophe arrive, et ils vont devoir lutter pour leur survie au milieu du chaos, et pour se retrouver. Les descriptions sont efficaces, l'action sans temps mort, du suspense, avec un final pas décevant du tout. Mais surtout, on ne peut le lâcher avant de l'avoir fini. C'est un livre qui m'a vraiment beaucoup plu, et qui pose des questions : Qu'arriverait-il si l'approvisionnement en pétrole cessait brusquement ? Comment réagirait-on ? Quels problèmes rencontreraient nos sociétés modernes ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Skorpionnan
  20 juin 2011
Ce livre a été lu dans le cadre du jury des lecteurs le livre de Poche Policier 2011, et j'en remercie l'éditeur.
Mon suivi Jury

Lecture:
David est expert en exploitation et stratégie pétrolière. Son dada : les scénarios apocalyptiques dus à une interruption brutale de la fourniture de pétrole. Plus qu'un dada, cela devient même une obsession. Au point que sa femme, lasse, a fait ses cartons. Il est en mission d'expertise en Irak pour une grosse compagnie pétrolière. Elle est à Londres pour son travail. Leur fille habite à la Faculté et leur jeune garçon est pensionnaire dans une école privée, chacun vit sa vie.
Lorsque les pires craintes de David se réalisent, lorsque tout le Moyen-Orient s'embrase, lorsque les attentats détruisent oléoducs, raffineries et canaux maritimes importants, la peur gagne le monde entier. La situation se transforme rapidement en panique mondiale, en émeute planétaire. Ce n'est pas seulement le chauffage qui manque. Comment survivre sans électricité, sans eau, sans nourriture. Plus rien ne peut être produit ou acheminé si l'énergie est coupée.
Chacun n'a alors qu'une idée en tête : survivre et retrouver les siens. David tente de retrouver et réunir ceux qu'il aime.
Mais ce chaos semble bien trop rapide pour être le seul fruit du hasard. David n'est peut-être pas paranoïaque à tort. Et lorsque des tueurs s'attaquent à lui et à sa famille, il sait que quelqu'un orchestre la déliquescence du monde.
Avis:
Le quatrième de couverture mentionne Robert Ludlum et Tom Clancy. Mais on rejoint aussi les livres d'anticipation d'apocalypse écologique, on pense ainsi au roman de Barjavel "ravages" où l'électricité ne fonctionne plus, ou "Sécheresse" de JG Ballard où il ne pleut plus jamais sur Terre. Les similitudes sont nombreuses avec les thrillers paranoïaques. le complot d'un groupe occulte éparpille la civilisation et vise à en récupérer et gouverner les restes. L'auteur assume parfaitement cette ascendance puisque le héros envisage un moment un méchant candidat maître du monde "caressant un gros chat" devant son écran de contrôle. Mais point ici de SMERSH , David n'est pas James Bond, il n'est pas non plus Jason Bourne. Sa petite folie personnelle ne l'empêche pas d'être un homme ordinaire. Comme le disait J.E.Hoover, le fait d'être paranoïaque n'empêche pas d'avoir des ennemis réels.
C'est là tout l'intérêt du livre, sur une trame assez classique, l'auteur suit des personnes communes. S'ils peuvent se montrer héroïques, ce ne sont que des quidams qui se retrouvent confrontés à l'effondrement de la civilisation. Bien sur, lorsque l'ordre disparaît, les prédateurs s'en donnent à coeur joie. Bien sur l'égoïsme et la survie prennent parfois le pas sur l'humanité et la fraternité. Mais, mis à part certains loups, les gens semblent avant tout désireux de se préserver plutôt que d'assouvir de bas instincts. Personne ne se promène avec une pancarte "Méchant" ou "Gentil". Les personnages sont complexes, ambigus; jamais ils ne tombent dans le manichéen ou le caricatural, des gens normaux, tout simplement.
Le déroulement du livre dans la déliquescence du monde civilisé est magnifiquement mené. le titre "La théorie des dominos" est pertinent puisqu'il montre bien qu'il suffit que tombe un élément important pour que tout s'écroule dans une série implacable. La description que fait l'auteur de cette cascade laisse pantois. Tout y est réaliste, tout semble logique et bien qu'effarant, inéluctable. Les évènements et leurs conséquences sont menés et amenés finement. On sent le travail important de documentation mené. Même s'il transparait, il ne s'impose jamais en explications inutiles ou complexes.
On suit tout particulièrement David, son épouse, ses enfants en plus des parties contextuelles. le fait de mêler ces quatre récits, tous convergents, amène une diversité bienvenue qui agrémente la lecture et soulage, ou souligne, les moments intenses par d'autres plus calmes. Davis remplit le registre guerrier, son épouse le road-movie survival, clin d'oeil à Romero inclus, leur fille l'angoisse de la victime traquée. le contexte solide et plein de suspense influe ces différentes vies et relativise les évènements. On trouve un écho entre les aventures personnelles et le sort de l'humanité. Comme le dit l'auteur, le monde n'est qu'un corps et si on coupe le pétrole, ce corps n'a plus de sang pour l'irriguer. La construction en faisceaux convergents qui tend vers la réunion (ou pas?) de la famille est logique, annoncée et naturelle.
La violence est assez présente dans ce livre. Il est par moment dur. La violence est donnée, vécue ou subie. Mais si l'auteur ne détourne jamais les yeux de la réalité lorsqu'elle est horrible, il ne s'y complaît jamais. J'ai trouvé le dosage parfait entre évocation et retenue. Cet aspect démarque le livre des auteurs cités. Tout comme la conclusion que je vous laisse découvrir, on y trouve toujours cet écho révélateur entre la situation du monde et celle de la famille.
Bien qu'assez conséquent, le livre se lit rapidement. Enfin si, comme moi, vous cédez à la tentation de vous y plonger, happé par cette histoire incroyable mais si crédible. Jamais l'écriture ne vient arrêter cet élan, le style s'accorde bien aux personnages et aux situations, à la fois travaillé et naturel. Bien que riche, le vocabulaire reste toujours accessible. le rythme est particulièrement maîtrisé : les phrases sont construites en descriptions et en contexte, courtes et incisives dans l'action, hachées et chaotiques dans la peur et l'horreur.
Un seul élément m'a gêné tout au long de la lecture, à mon sens une faille majeure du scénario : Comment a-t-on pu laisser David survivre plus de deux mois à sa nuit à l'hôtel ? (vous comprendrez de quoi je parle après avoir lu le livre.). Sans cela, ce serait un coup de coeur.
Conclusion:
Un thriller solide, efficace, assez original qui tient en haleine jusque tard dans la nuit (ou ... le matin). J'ai eu du mal à le refermer, j'y ai pensé entre deux lectures, j'ai ressenti de l'excitation à le rouvrir. Un très bon moment presque sans fautes..
Ma note : 16.5 /20
Lien : http://www.atelierdantec.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
finitysendfinitysend   11 novembre 2013
" on a vraiment étés cons d'accepter de devenir aussi dépendants d'un produit qui ne circule que par une demi-douzaine de pipelines à travers le monde .
Commenter  J’apprécie          480
DouniatadDouniatad   14 décembre 2018
... Disons que vous rentrez du travail et que vous voulez laver votre chemise pour le lendemain. Vous la jetez dans votre machine, puis dans votre séchoir, non? Et en attendant, vous vous faites une tasse de thé, vous regardez la télé et mettez un plat surgelé au micro-onde. Eh bien, transposons tout en quantité d’esclaves. Il vous en aurait fallu un pour prendre votre chemise, fendre du bois pour faire un feu, chauffer l’eau et laver votre vêtement. Il en aurait fallu encore un pour chasser et rapporter votre nourriture pour le dîner, un autre pour allumer un feu dans la cuisine afin de faire bouillir l’eau de votre thé et cuire votre repas. D’autres esclaves pour vous divertir à la place de la télé. Et n’oublions pas les quatre ou cinq esclaves qui vous auraient ramené chez vous après le travail au lieu de votre voiture. Bref vous comprenez maintenant ? L’économiste avait calculé qu’un Occidental moyen aurait besoin de quatre-vingt-seize esclaves pour lui permettre d’assumer le train de vie quotidien auquel il s’était habitué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
finitysendfinitysend   11 novembre 2013
Le doute , l'anticipation , les incursions dans tous les recoins obscures .. ces habitudes débilitantes venaient avec la maturité ... Bon Dieu qui cherchait-il à berner .., la vieillesse ?
Commenter  J’apprécie          220
gruzgruz   10 août 2012
Extrait de la postface de l'auteur :
"C'est un livre sur notre paresse et notre vulnérabilité. Sur notre dépendance au système en place. Sur le peu de responsabilité que nous accepterons de prendre quant à nos actions, à nous-mêmes et à nos enfants."
Commenter  J’apprécie          90
elbradoelbrado   04 septembre 2011
Si on s'en sort et que tu rencontres ma femme, il faudra que tu lui expliques que je suis un dur à cuire, d'accord, Mike ? Parce qu'en ce moment, elle me voit plutôt comme un mou du gland.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alex Scarrow (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Scarrow
Autopsie Tome 01 de Maniscalco Kerri aux ditions Milan Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/67459-poches-autopsie-t1-white-chapel.html
Remade de Alex Scarrow aux éditions Casterman https://www.lagriffenoire.com/94236-romans-remade-vol1.html
L'enfant Mouche de Philippe Pollet-Villard aux éditions Flammarion https://www.lagriffenoire.com/89027-divers-litterature-l-enfant-mouche.html
Les huit montagnes de Paolo Cognetti aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/89137-divers-litterature-les-huit-montagnes.html
L'embaumeur de Isabelle Duquesnoy aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/88347-divers-litterature-l-embaumeur-ou-l-odieuse-confession-de-victor-renard.html
L'homme de miel de Olivier Martinelli aux éditions Christophe Lucquin https://www.lagriffenoire.com/90405-article_recherche-l-homme-de-miel.html
Pas un mot de Brad Parks aux éditions L'Harmattan https://www.lagriffenoire.com/95446-divers-polar-pas-un-mot.html
Kong de Michel le Bris aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/88322-divers-litterature-kong.html
Desproges par Desproges de de Pierre Desproges aux éditions du Couroux https://www.lagriffenoire.com/95803-divers-litterature-desproges-par-desproges.html
Mon autopsie de Jean-Louis Fournier aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/90020-divers-litterature-mon-autopsie.html
Tu ne perds rien pour attendre de Janis Otsiemi aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/73759-divers-polar-tu-ne-perds-rien-pour-attendre.html
Vous pouvez commander cette sélection sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : anticipationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Time Riders (tome 1)

Comment s'appelle l'auteur de ce livre ?

Alex Sarrow
Alex Sparrow
Alex Scarrow

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Thème : Time Riders, tome 1 de Alex ScarrowCréer un quiz sur ce livre

.. ..