AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Robert Dumont (Traducteur)
ISBN : 2234054648
Éditeur : Stock (06/01/2002)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 45 notes)
Résumé :

Félix et Marie forment un jeune couple à qui la vie sourit ... jusqu'à ce qu'ils se retrouvent soudain confrontés à la mort. Félix apprend de la bouche d'un éminent spécialiste que ses jours sont comptés. Il va d'abord s'efforcer de faire bonne figure, se prétendre de taille à affronter en philosophe un destin cruel, tout en souhaitant le bonheur de sa compagne. Bientôt, pourtant, le masque sto&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
feanora
  08 août 2014
Un roman très court mais très intense.
Il traite du problème d'un homme Félix qui sait qu'il va mourir et de l'évolution des relations au sein du couple qu'il forme avec Marie.
Il nous trace la dégradation physique et mentale de Félix qui ne conçoit accepter la mort que si Marie l'accompagne et montre le dévouement de celle-ci, face à la souffrance de son compagnon.
Une oeuvre superbe par l'étude des caractères mais difficile quant au sujet traité.
Commenter  J’apprécie          100
Thaddeus
  12 avril 2015
À chaque récit Schnitzler trouve le moyen d'élargir notre sensibilité. En quelques pages, il sait créer une intensité émotive tout à fait remarquable.
Avec Mourir, on voit une tragédie interne. L'égoïsme du moribond est féroce. C'est un roman réaliste mais foncièrement pessimiste. Cet homme mourant n'est pas celui qu'il était. Comme quoi la mort fait tomber les voiles superficiels de la vie quotidienne. La bonne santé tient secret bien des défauts. Son agonie permet de découvrir sa véritable personnalité et elle est tout sauf attirante.
Commenter  J’apprécie          70
Vermeer
  26 juillet 2015
Pas très gai certes mais magnifique. Dans ce très court roman, Arthur Schnitzler se fait explorateur de l'âme humaine. Contemporain et ami de Freud (Viennois tous les deux), il est marqué par ses théories. Comme son jeune "confrère" de vingt ans son cadet, S Zweig, il dissèque l'intimité des êtres.La mort s'immisce dans le quotidien de Félix et Marie un jeune couple à qui tout souriait. Un médecin annonce à Félix (!) qu'il n'a plus qu'un an à vivre. Au départ, il veut affronter l'épreuve avec stoïcisme et sa compagne désespérée lui dit qu'elle ne saurait vivre sans lui et mourra avec lui. Mais peu à peu les masques tombent, la relation évolue. Félix ne peut supporter l'idée de la mort et encore moins l'idée qu'elle ne sera pas collective, que Marie et le monde continueront à vivre sans lui. Il est jaloux de la jeunesse et de la santé de sa compagne et lui rappelle sa promesse. Marie, quant à elle, soigne Félix jour et nuit mais peu à peu la pitié remplace l'amour, elle culpabilise de préférer la vie à Félix et bien sûr elle n'est plus prête à tenir sa promesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MonsieurKiwi
  06 mars 2018
A l'image de son titre programmatique, "Mourir" est un texte simple et resserré, dont le sort du héros ne laisse pas de doute. le condamné est jeune, fiancé et malade, mais nous ne savons rien de la nature de cette maladie, ni du reste de la vie des protagonistes, ce qui n'est pas sans donner à ce glissement vers la mort quelque chose de fatal et d'énigmatique.
Dans ce huis-clos scandé par les espoirs et les rechutes, où quelques échappées font comme une respiration, les corps sont faibles, mais les esprits ne cessent de se torturer. Schnitzler, alternant les points de vue du malade et de sa fiancée, expose tous ces mécanismes psychologiques : de la résignation stoïcienne à la peur panique, du désespoir au soulagement. le dévouement de Maria pour Felix se transformera en effroi quand celui-ci cherchera à l'emmener avec lui dans la mort, puis en un soulagement coupable quand l'échéance se rapprochera. Si cette plongée dans la psyché de ses protagonistes a parfois quelque chose d'un peu sec et mécanique, on ne peut qu'admirer la sobre simplicité de Schnitzler, qui jamais ne verse ni dans la complaisance ni dans le mélodrame.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pirouette0001
  16 juillet 2013
Roman sur la mort, face à l'amour, face à la vie de l'autre qui survivra. Insupportable à accepter pour le héros du livre. Lecture dure et incisive, pour ce Schnitzler dont j'ai gardé un souvenir fait de malaise et d'un peu d'effroi.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ThaddeusThaddeus   31 mars 2015
Mépriser l'existence quand on jouit d'une santé du tonnerre, regarder calmement la mort en face quand on voyage pour son plaisir en Italie et qu'autour de vous la vie resplendit de toutes ses couleurs, j'appelle cela tout simplement de la pose. Qu'on enferme ce monsieur dans une chambre, qu'on le condamne à la fièvre, à la suffocation, et qu'on lui dise : «Vous serez enterré entre le 1er janvier et le 1er février de l'année prochaine», on verra alors quels discours philosophiques il vous tiendra...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
VermeerVermeer   02 octobre 2015
« Devant lui passait ce qu’il haïssait mortellement. Une partie de ce qui serait encore là quand lui n’y serait plus, des êtres qui seraient encore jeunes et vivants, qui riraient quand lui ne pourrait plus ni rire, ni pleurer. »
Commenter  J’apprécie          20
ThaddeusThaddeus   31 mars 2015
As-tu voulu me laisser mourir chez moi? Voilà de la charité mal comprise. Qu'importe le lieu où l'on meurt? On est chez soi là où est la vie. Et je ne veux pas, je ne veux pas mourir sans lutter.
Commenter  J’apprécie          10
ThaddeusThaddeus   31 mars 2015
En fait, sur cette terre, il ne circule que des condamnés à mort.
Commenter  J’apprécie          40
ThaddeusThaddeus   31 mars 2015
Voilà le grand psychologue, dit Félix en souriant. Quand un médecin vous parle brutalement, on se sent sur-le-champ en parfaite santé.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Arthur Schnitzler (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Schnitzler
Eyes Wide Shut (Best Scene)
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : littérature autrichienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre