AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782501096317
360 pages
Éditeur : Marabout (13/05/2015)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 31 notes)
Résumé :


Sue Jackson mène une parfaite vie de famille. Mais le jour où sa fille Charlotte se jette sous un bus, tout vole en éclats.

Le coma de l'adolescente met Sue face à une sombre réalité qu'elle ne peut ignorer. Après avoir découvert dans le journal intime de Charlotte une phrase qui la glace d'effroi. Sue n'a d'autre choix que de plonger dans la vie privée de sa fille.

Une quête de la vérité qui détruit sa confiance en se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
monparadisdeslivres
  20 mai 2015
Merci à Emilie des Editions Marabout pour l'envoi de ce service presse.
Les Jackson a tout d'une famille parfaite. Mais le jour où Charlotte, la fille de Susan (Sue) et Brian se jette délibérément sur un bus et se retrouve dans un coma, leur monde s'écroule. Pourquoi a-t-elle fait ça ? C'est ce que veux découvrir Sue. Car pour elle, jamais Charlotte n'aurait agit ainsi ! A travers la lecture du journal intime de sa fille, Sue va mener sa propre enquête. Entre découvrant certaines révélations sur la vie de sa fille, Sue se rend compte qu'il y a des similitudes avec son sombre passé.
Voici un roman policier très addictif, captivant et très prenant dès les premières pages ! Impossible de poser le livre. Plus les pages se tournent, plus on veut savoir comment cette sombre histoire va se terminer. L'histoire est racontée du point de vue de notre héroïne Sue pendant sa quête de vérité et une période importante de son passé.
J'ai adoré le personnage de Sue. C'est une mère de famille qui se bat pour ne pas craquer face à ce terrible drame. Mais on va s'apercevoir aussi qu'elle a eu une vie pas très rose dans son passé assez effrayant. C'est une femme qui a beaucoup souffert psychologiquement. Et pendant les révélations faites pendant le présent et les flashbacks, notre angoisse s'accroit de plus en plus qu'on finit par se demander comment ne pas faire pour ne pas tomber dans la folie ? Tout son entourage pense qu'elle est en train de replonger dans une dépression. Mais au final on s'aperçoit qu'elle est plus forte que ce que l'on pouvait imaginer.
Tous les protagonistes sont très convaincants et très réels. A travers une plume fluide et pleine de tensions, de suspense, de rebondissements inquiétants et effrayants, l'auteur nous offre ici un très bon thriller psychologique. « L'accident » de C.L. Taylor est à lire ABSOLUMENT !
Lien : http://wp.me/p5AuT9-tL
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GoodBooksGoodFriends
  24 janvier 2019
Ce thriller est plutôt efficace dans son genre, avec une narration alternée et une bonne montée en intensité mais une écriture qui ne sort pas vraiment du lot.
Les chapitres alternent entre le présent de Sue, dont la fille est dans le coma après être tombée/s'être jetée sous un bus, et sa liaison 20 ans auparavant avec un pervers manipulateur.
On comprend petit à petit que Sue a subi un syndrome de stress post-traumatique après avoir quitté son ex petit ami et qu'elle a fait subir des moments difficiles à son mari et sa fille. La relation avec son ex est assez bien décrite, on comprend comment elle a pu tomber dans ses filets, progressivement, et comment il a tissé sa toile autour d'elle, sournoisement et insidieusement.
La subtilité est que l'on ne sait pas vraiment si Sue est dans un délire paranoïaque ou si elle a des raisons de se sentir en danger. Son attitude est parfois si hystérique qu'elle en est agaçante et qu'elle ne prête pas à la croire sur parole.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
  06 décembre 2019
Charlotte est dans le coma, car elle s'est jetée sous un bus. Susan n'a aucune idée de ce qui a poussé sa fille à commettre cet acte désespéré. En explorant sa vie avant l'accident, elle s'aperçoit qu'elle ne connaît pas vraiment l'adolescente, et que des événements de son propre passé peuvent l'avoir mise en danger.
C.L.Taylor est une de ces jeunes auteurs britanniques qui manient le roman psychologique avec brio. A l'instar de ses aînées, elle distille un rythme bien plus moderne à ces histoires.
C.L. Taylor a une écriture qui accroche. Une écriture fluide qui participe au rythme prenant du livre. Un rythme qui monte au fur et à mesure que l'on progresse dans le récit. L'accident est ce que l'on nomme un page-turner. La tension ne se relâche jamais jusqu'à la dernière page.  chaque nouvelles scènes voient le suspense s' intensifié.
Ici l'auteur nous propose  une histoire dure et sombre, un thriller psychologique noir .
Ruth Rendell, de P. D. James, Elizabeth George ou Minette Walters ont trouvé une digne héritières.
Lien : https://collectifpolar.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
aurorel
  24 janvier 2017
Le début est une histoire banale, des parents se trouvent au chevet de leur fille qui a eu un accident. En parallèle nous est racontée une histoire romantique: la rencontre d'un homme et d'une femme.
Dans la première histoire, la mère se questionne sur les raisons de l'accident arrivé à sa fille. Petit à petit les deux histoires vont se rapprocher en devenant de plus en plus sombres.
Très bon thriller!
Commenter  J’apprécie          20
zorrajess
  07 février 2018
Une histoire bien écrite, une intrigue bien pesante, une envie de continuer la lecture, de savoir et de comprendre autant que le personnage principal, néanmoins j'ai trouvé la fin... bâclée, ou bien manque t'il un morceau à mon livre ?!
Je déteste ces livres ou le lecteur doit se laisser aller à son imagination
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   06 décembre 2019
Je le suis du regard tandis qu’il traverse la pièce, refermant doucement la porte derrière lui dans un déclic, puis je pose mon sac sur mes genoux. Mon attention reste rivée sur la porte pendant ce qui semble être une éternité. Brian n’a jamais été capable de quitter la maison sans en repasser le seuil en catastrophe dans les trente secondes pour y récupérer ses clés, son téléphone, ses lunettes de soleil, ou poser une « petite question ». Lorsque je suis sûre qu’il ne reviendra pas, je me retourne vers Charlotte. Je m’attends à moitié à voir battre ses paupières ou à ce que ses doigts soient agités d’un tremblement, à être témoin d’un signe quelconque qui montre qu’elle a compris quel sujet je suis sur le point d’aborder. Mais rien n’a changé. Elle est encore « endormie ». Les docteurs n’ont aucune idée de quand, et même si Charlotte se réveillera. Elle a été soumise à toute une série d’examens – scanners, IRM, la totale –, d’autres sont à venir, et ses fonctions cérébrales semblent normales. Aucune raison médicale n’explique pourquoi elle ne reprendrait pas connaissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   06 décembre 2019
— Chérie, dis-je en sortant son journal intime pour le feuilleter jusqu’à la page que je connais déjà par cœur. Ne sois pas fâchée contre moi, s’il te plaît, mais… (Je jette un coup d’œil à ma fille pour étudier ses traits.) J’ai découvert ton journal en rangeant ta chambre hier.

Rien. Pas un bruit, pas un frémissement, pas un tic ni un tressaillement. Et le scope continue à émettre ses bips implacables. C’est un mensonge, bien sûr, cet aveu concernant la découverte de son journal. Je suis tombée dessus il y a des années de cela, en changeant ses draps. Elle l’avait caché sous son matelas, exactement comme moi-même à l’adolescence, tant d’années auparavant. Je ne l’avais pas lu alors, je n’avais aucune raison de le faire. Mais hier, oui.

— Dans les dernières lignes, dis-je en marquant une pause pour m’humecter les lèvres, la bouche soudain sèche, tu fais allusion à un secret.

Charlotte ne souffle mot.

— Tu écris qu’il te tue.

Bip-bip-bip.

— Est-ce que c’est pour cela que…

Bip-bip-bip.

— … tu t’es jetée sous un bus ?

Toujours rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   06 décembre 2019
— Pas de problème. (La main revient, ajoutant cette fois-ci une pression à son répertoire.) Je peux faire un saut en ville. Cela ne t’ennuie pas si je te laisse un moment seule avec ta mère ? demande-t-il à Charlotte avec un sourire.

Si notre fille entend sa question, elle n’en montre rien. Je réponds à sa place en me forçant à sourire également.

— Ne t’inquiète pas pour elle.

Les yeux de Brian passent de moi à Charlotte pour revenir à leur point de départ. Il est impossible de se méprendre sur l’expression de son visage – depuis six semaines, j’affiche le même air misérable dès que je dois abandonner le chevet de notre fille, terrifiée à l’idée qu’elle puisse mourir à la seconde où nous quitterons la chambre.

Je répète, plus gentiment cette fois-ci :

— Ne t’inquiète pas pour elle. Je ne bouge pas.

Brian, crispé, se détend très légèrement. Il opine.

— Je reviens vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 juillet 2016
À la seconde où nous nous sommes retrouvés seuls, nous nous sommes mutuellement dévêtus, arrachant chemise, robe, bas et sous-vêtements. Le sexe a été rapide, violent, animal, et vite expédié, tant nous avions désespérément envie l’un de l’autre. Nous sommes restés enlacés, suant et haletant, pendant dix bonnes minutes avant que James me fasse rouler sur le côté, son érection ferme contre mes reins, et qu’il me prenne de nouveau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   06 décembre 2019
— Sue ? Une main pesante sur mon épaule me ramène dans cette chambre d’hôpital nue, et mes bras sont de nouveau vides, si l’on fait abstraction du sac à main que j’étreins contre ma poitrine. Un thé te ferait plaisir ?

Je fais signe que non avant de changer aussitôt d’idée.

— En y réfléchissant, oui, dis-je en ouvrant les yeux. Tu sais ce qui serait bien aussi ?

Brian secoue la tête.

— L’un de ces petits pains aux raisins de Marks & Spencer.

Mon mari semble perplexe.

— Je ne pense pas qu’ils en vendent à la cafétéria.

— Oh.

Je détourne le regard, feignant d’être déçue et je me déteste immédiatement de réagir ainsi. Je ne suis pas manipulatrice de nature. Tout du moins, je ne le crois pas. Il y a tant de choses que je ne sais plus désormais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : pervers narcissiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le mensonge" de C.L. Taylor.

Quel est le vrai prénom de Janes Hughes

Sheila
Emma
Daisy
Leanne

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le mensonge de C. L. TaylorCréer un quiz sur ce livre