AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1021402621
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (10/09/2014)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Confié par ses parents à une grand-mère qui le déteste, Rémi vit un calvaire feutré. Sans coups ni violence, seulement celle des silences et des mots. Les dents serrées, il supporte au jour le jour ces humiliations, persuadé que le collège aussi est un territoire hostile. Jusqu'au jour où Marie, une fille de sa classe, intello maigrichonne et virtuose du violon, perçoit son mal-être. Au-delà des apparences, elle est sans doute la seule à pouvoir comprendre la souffr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  05 novembre 2014
Deux enfants maltraités par leur famille se reconnaissent et décident d'affronter ensemble leurs problèmes.
Rémi est élevé par sa grand-mère qui ne manque pas une occasion de l'humilier et de le rabaisser tant elle est persuadée qu'il est de la mauvaise graine.
Marie est une prodige du Vilon qui occupe tout son temps jusqu'à l'asphyxier et devenir un instrument de torture.

Pourtant, il est bien difficile pour ces deux jeunes de dénoncer leur bourreau, trop proches d'eux...
Un roman sur la violence des coups et des mots au sein du cocon familial. Il montre à juste titre, que ce n'est pas un phénomène réservé aux milieux sociaux défavorisés.
C'est la libération de la parole et le recours à des adultes à l'écoute et bienveillants qui seront les clés de leur reconstruction.
La fiction aborde aussi la question du signalement et elle est suivie d'un témoignage. Intéressant.
119 Enfance en danger
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          210
Kawane
  10 décembre 2015
Un sujet si délicat .....les enfants c'est sacré ! .ce roman nous parle de maltraitance au travers de deux enfants là où "l'habit ne fait pas le moine".....un jeune garçon est maltraité psychologiquement par une grand-mère acariâtre, l'autre une petite fille bourgeoise est tyrannisé par un père très sévère...intuitivement ils savent ce qu'ils leur arrivent, et se lient d’amitié, malgré les interdits de leurs familles respectives, ils parviennent à se fréquenter....et découvrent qu'ils partagent les mêmes souffrances leurs secrets, leur amitié et leur lucidité vont leur sauver la vie.
Un roman empreint d'optimisme face à ce fléau sociétal, les héros sont attachants et l'auteur les met en scène avec un certain réalisme, transcrit également des valeurs fondamentales d'amour et de solidarité qui peuvent malgré les difficultés rencontrées mener à la liberté.
Commenter  J’apprécie          130
leslecturesdeVal
  04 octobre 2014
Mon avis: Je remercie les éditions Oskar et en particulier Angélique pour l'envoi de ce merveilleux roman . Les anges pleurent en silence est le tout nouveau livre d'Arthur Ténor, auteur de nombreux romans et notamment d'un prof en enfer que j'avais adoré ( ma chronique ici ) .
Du coté de l'histoire: Nous suivons le parcours de Rémi et Marie, deux collégiens qui se retrouvent dans la même classe, deux enfants écorchés par la vie. Lui, laissé à la charge de sa grand-mère, par ses parents qui ont déménagé en Italie est constamment maltraité psychologiquement par celle-ci, brimé à chaque instant, il vit jusque là sans rien laissé paraitre. Elle, jeune fille issue d'un milieu aisé, est sensible, chaque jour elle est maltraitée par son père afin qu'elle devienne une virtuose du violon. Alors, grâce à cette rencontre, ils vont tous deux franchir le pas du dialogue, pour se rendre compte que leurs histoires ne sont pas si différentes que cela en fin de compte. Ces deux là vont alors lier une belle amitié sincère, avec laquelle ils vont trouver la force de réagir. Mais à quel prix? comment vont ils réussir à se sortir de cet enfer du haut de leur douzaine d'années?

Du coté de l'écriture: L'auteur, grâce à sa jolie plume arrive sans difficulté à nous conter l'histoire de ces deux enfants blessés par leurs proches, humiliés ou frappés, ces deux petits personnages endurent la même chose, au final, nous nous rendons compte que la violence physique ou psychologique détruit ces deux petits êtres qui n'osent en parler à personne extérieure à cette enfer. C'est un sujet douloureux qu'aborde cette fois-ci Arthur Ténor, un sujet difficile, mais ses mots pour décrire les maux qu'endurent ces deux jeunes gens sont remplis d'une telle pudeur qu'ont arrive facilement à lire ce roman, on entre avec eux dans cet enfer journalier qu'ils subissent sans rien dire, on les accompagnent dans leur souffrance mais aussi dans leur révolte, on hait ces adultes sans coeur, on se révolte aussi avec eux. Ce roman nous ouvre facilement les yeux sur des petits signes qui pourraient nous faire découvrir l'enfer que peut endurer quelqu'un à coté de nous parce que oui, il faut le savoir cette situation peut arriver partout , même près de nous sans qu'on s'en rende vraiment compte.
En conclusion: C'est un roman poignant que je viens de terminer, j'ai été émue par l'histoire de ces deux petits personnages, j'ai vécue avec eux 56 jours de détresse mais aussi d'amitié et d'espoir. J'ai suivie ces deux petits héros qu'on ne peux qu'aimer, on s'y attache, on se révolte pour eux, on aimerait rentrer dans cet enfer pour enfin les délivrer. Plus d'une fois je me suis surprise à avoir les larmes aux yeux en lisant leur souffrance et même si ce roman est une fiction, comme le dit si bien l'auteur, la littérature, ce n'est pas LA vérité, c'est COMME la vérité.
Arthur ténor nous offre en fin d'ouvrage un très bel entretien si émouvant avec Céline Raphaël, jeune médecin, auteure du roman la démesure dans laquelle elle nous livre l'enfer qu'elle a vécue durant quinze années.
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Transfuge
  05 février 2016
Rémi et Marie sont dans la même 5ème et partagent le même douloureux secret: ils sont maltraités au sein de leur famille. Brimades et humiliations sont le lot de Rémi; sa grand-mère, qui l'élève, lui reprocherait de trop ressembler à sa belle-fille, qu'elle déteste. Chez Marie, la violence est aussi physique: son père veut en faire une virtuose du violon, et chaque fausse note équivaut à un coup ou une privation.
Comment sortir de cette situation, et sans culpabiliser? Eh bien en se serrant les coudes: à deux, on est plus forts.
Une bonne leçon de courage dans ce roman optimiste, sans misérabilisme ni caricature, qui présente ce problème de société de façon efficace.
A la fin de l'ouvrage, un entretien avec une ancienne victime (qui a inspiré le personnage de Marie) permet d'aller plus loin.
Dès 11 ans.
Commenter  J’apprécie          20
Sarsan652
  11 février 2016
C'est l'histoire d'un garçon qui s'appelle Rémi. Il vit avec sa grand-mère et vit un vrai calvaire.
A l'école, il était toujours tout seul jusqu'au jour où une fille de sa classe aperçoit son mal être.
Ce livre est assez mature, il est très bien. cela serait bien d'avoir une suite.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Ricochet   16 janvier 2015
Un roman bien mené, bien écrit, pour donner de l’espoir et du courage aux jeunes lecteurs.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   04 novembre 2014
La collégienne n'avait jamais parlé à quiconque de ce qu'elle vivait au quotidien, dans cette si jolie maison et cette famille si convenable. C'était un secret intime. Plus que cela même, un sujet tabou qu'il eût été blasphématoire d'évoquer sous peine d'être voué aux flammes de l'enfer, en l'occurrence aux foudres du père.
Commenter  J’apprécie          240
ligama44ligama44   27 octobre 2016
Ce n'est pas 1 extrait du roman mais de l'interview à la fin de l'ouvrage :
Les enfants comme moi qui ont été maltraités traînent tous à leur pied une chaîne reliée à un boulet. Pour certains, le boulet est tellement lourd qu'ils ne peuvent plus marcher. Pour d'autres, il est suffisamment léger pour qu'ils puissent malgré tout avancer et être heureux, mais ce poids ne disparaîtra jamais. c'est une condamnation à vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collegiensgastonfebus65collegiensgastonfebus65   19 janvier 2016
Ce sont les hormones qui te travaillent. Faudra que ça te passe, mon petit, parce qu’une tête comme la tienne, ça fait fuir les filles, ça ne les attire pas.
Commenter  J’apprécie          20
HayayaiHayayai   23 juillet 2015
- Oh, du Nutella ! s'extasia Rémi lorsque Marie sortit le pot d'un placard.
- Tu aimes ça ?
- J'adore ! C'est pour ça que ma grand-mère ne m'en achète jamais, des fois que ça me ferait plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
LeschroniquesdeBazLeschroniquesdeBaz   21 mars 2018
Rémi était un ange et les anges, mêmes blessés, ne restent jamais bien longtemps du côté obscur de l'humain.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Arthur Ténor (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Ténor
Interview : Arthur Ténor - Le Roman d'un non-mort .Arthur Ténor fait parti de ce club d?auteurs extrêmement prolixe qui ne peux s?empêcher d?avoir un livre en écriture, un livre en projet, un début d?idée et même une collection à gérer. Viennent s?ajouter les salons du livres, les visites scolaires et forcément la centaine de déplacements en France. Depuis dix-huit ans, pas une gare ne le connaît, pas un collège, pas une bibliothèque, à la rigueur deux-trois librairies et encore. La question que l?on peut se poser, c?est comment ce « Ténor » de l?écriture (jeu de mot) fait-il pour trouver un peu de temps pour lui ? Nous avons peut-être la réponse dans son dernier livre : le roman d?un non-mort (éditions Scrinéo). Son personnage, Gabriel Lambert, est un « non-mort » c?est un peu plus qu?un vampire sans les longues dents et l?appétit hémophilique mais un peu moins qu?un immortel comme peut l?être Highlander. Arthur Ténor, certainement à la place de nous raconter une histoire issue de son imaginaire, nous place devant les yeux une autobiographie? ou peut-être pas? à vous de vous faire vôtre idée? En attendant, c?est au cimetière que nous l?avons rencontré? Interview réalisée par et pour le site Les Histoires Sans Fin, site spécialisé en littérature jeunesse et adolescente (http://jeunesse.actualitte.com)
+ Lire la suite
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les anges pleurent en silence

Comment s'appelle la nouvelle amie de Rémi ?

Sarah
Marianne
Marie
Camille

5 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Les anges pleurent en silence de Arthur TénorCréer un quiz sur ce livre
.. ..